Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Propagande’

RDV le 26 octobre au Festival des Libertés : IT’S ALL IN LEBANON de Wissam Charaf au Théâtre National

Posted by jeunempl sur octobre 21, 2013

Festival des Libertés

It's all in Lebanon - de Wissam CharafA travers le prisme médiatique, ce film retrace, depuis la fin de la guerre civile libanaise, l’itinéraire d’un pays non-réconcilié, où la guerre n’a jamais réellement cessé.
Comment se côtoient la pop et la propagande ?
Pourquoi Beyrouth est-elle devenue la capitale des jeux du monde arabe, pour le meilleur et pour le pire ?

Diffusion du film samedi 26 octobre à 18h30 au théâtre national.
Suivi d’une rencontre avec Wissam Charaf.

Tanit de Bronze dans la catégorie documentaire , Carthage Festival (Tunisie), 2012

Publicités

Posted in Culture & Société, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Eviter de succomber aux tentations de la fitna : Analyse des manipulations médiatiques de l’Après-Roueiss

Posted by jeunempl sur août 22, 2013

JCA

Drapeau LibanLe 15 août et avant cela le 9 juillet derniers, la banlieue sud de Beyrouth a fait l’objet d’une véritable agression. 27 morts et des centaines de blessés…
Naturellement, les soupçons se dirigent principalement vers les services de renseignement israéliens et les groupes salafistes et/ou takfiristes soutenus par une certaine partie de l’Arabie saoudite officielle.

Plutôt que de se poser les véritables questions derrière cette agression dont est victime le Liban, plusieurs médias ont décidé de poursuivre leur campagne de diabolisation du Hezbollah… certains allant même jusqu’à accuser le Hezb de fabriquer ces attentats. Or, il ne fait aucun doute que ce parti est visé et que plusieurs groupes salafistes encouragent depuis longtemps déjà ce type d’opération.

Les médias tenus par le clan Hariri, Al Moustakbal en tête, mais aussi leurs satellites tels l’Orient le Jour, font fi des normes de bonne conduite journalistique. Ils préfèrent suivre leurs parrains politico-financiers plutôt que d’honorer leur métier. Cela, on le sait depuis mi-2005, moment à partir duquel ces médias ont débuté leur campagne anti-Hezbollah, stigmatisant une grande partie de la population libanaise. C’est ainsi que les lecteurs de ces journaux insultent désormais ouvertement, et sans en mesurer l’impact, les chiites et plus spécialement les sympathisants du Hezbollah. On le remarque dans leur espace de discussion mais aussi ailleurs, dans la vie de tous les jours. Cette situation est malheureuse mais il s’agit d’une réalité qu’il faut dénoncer, condamner et combattre à tout prix, avant qu’il ne soit trop tard. Les bases de la fitna, le conflit sunnite-chiite, sont alimentées par de tels médias irresponsables.

l'Orient le JourPour comprendre la manière dont ces médias manipulent leur opinion, l’épisode post-attentat de Roueiss est flagrant et intéressant à analyser. L’opinion étant francophone, dans ce billet, le doigt est pointé sur les manipulations de l’Orient le Jour qui est une composante d’un groupe médiatique important regroupant Al Moustakbal, MTV, Future TV, NOW Lebanon,… ces derniers appliquent les directives de communication de leurs parrains politiques.

Le Hezbollah impliqué en Syrie « mérite » cet attentat

Dans ces médias, la détresse des habitants occupe quelques lignes (ou quelques secondes) pour laisser place à une campagne de diabolisation d’une férocité sans nom, en ces temps difficiles.

Très vite, la plupart des articles de l’Orient le Jour relayaient des messages imputant la responsabilité de l’attentat de Roueiss… au Hezbollah. Voici ce qu’on pouvait lire Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Adnane Mansour, ministre libanais des Affaires étrangères, au sujet de la campagne du 14-Mars à son encontre…

Posted by jeunempl sur mars 7, 2013

Mediarama

Adnan Mansour - ministre des Affaires étrangères (gouvernement Mikati - 2011)« Où est la bizarrerie dans le fait de proposer aux ministres arabe de réintégrer la Syrie à la Ligue? Où est le problème? Je n’estime pas qu’il s’agisse là d’une violation de la politique de dissociation.

Ceux qui me critiquent savent-ils le danger de ce qui se prépare dans les méandres de la Ligue?

Un groupe de ministres prépare un projet d’armement de l’opposition syrienne, ce qui constitue une violation de la charte de la Ligue. Mes détracteurs sont-ils conscients des conséquences d’une telle décision si elle venait à être adoptée?
Quelle force serait alors capable de séparer les belligérants si des affrontements éclataient parmi le million de réfugiés syriens?

Mon appel à réintégrer la Syrie au sein de la Ligue vise à éviter au Liban les répercussions négatives de la crise syrienne sur notre pays. »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Geagea à « L’OLJ » : Le dialogue pour couvrir les attentats ? C’est non !

Posted by jeunempl sur janvier 7, 2013

Note du MPLBelgique.org : Le meilleur moyen de combattre une propagande est de l’exposer.

l'Orient le JourCette interview de Samir Geagea est un modèle de propagande. Depuis maintenant plus de 6 années, l’Orient le Jour se montre ouvertement au service du clan tentant la désinformation et parfois fomentant la haine envers le général Aoun et le Courant Patriotique Libre… soit en fabriquant des histoires, soit en relayant des messages de propagande pour discréditer notre action.

Cette interview d’un journaliste partisan pour un journal partisan nous permet de vous exposer la communion qui existe entre :
– l’Orient le Jour, au passé glorieux mais qui aujourd’hui est complètement politisé, à la merci de l’argent politique du clan Hariri
– Samir Geagea, un criminel à la tête des Forces Libanaises et qui a fait tant de mal aux Libanais, chrétiens mais aussi d’autres communautés.

L’article tente de présenter le bien… Geagea, en lissant ses positions et en se gardant de toute remarque peu coopérative avec le message positif que doit véhiculer cet article manipulateur.

Comme en 2009, l’accent est mis sur le « méchant Hezbollah », oubliant que les gens commencent à perdre patience à devoir toujours attendre le jour J de leur invasion sur le gentil libanais… que le clan Hariri et les journalistes qui les suivent, dessinent à leurs lecteurs. Oubliant aussi qu’entre-temps, une autre menace, celle réelle des groupes salafistes, est témoignée au quotidien (le massacre des minorités en Syrie ou encore le dernier épisode de la tentative d’interdiction de sapin « chrétien » à Tripoli ou à l’AIB en sont de tristes exemples). Malheureusement, ces groupes extrémistes font partie de la coalition de Samir Geagea… Alors, surtout il faut en parler le moins et minimiser leurs actes aussi barbares soient-ils. Car Samir Geagea est l’ange qui sauvera les Libanais… pensent-ils nous faire gober.

Maintenant à vous de prendre plaisir.

(Michel Hajji Georgiou – L’Orient le Jour)

Samir GeageaIl est sans conteste la personnalité qui gêne le plus sur la scène locale, et ce n’est pas pour rien que les assassins ont tenté, avec patience et détermination – mais fort heureusement manque de réussite –, de lui faire la peau en 2012. Samir Geagea se confie à « L’Orient-Le Jour » en ce début 2013, véritablement année de tous les défis pour le 14 Mars.

L’Orient-Le Jour – Sorti de prison en 2005, Samir Geagea se retrouve aujourd’hui, de nouveau, dans une prison dorée, à Meerab, incapable de se mouvoir en raison des menaces d’attenter à sa vie. Y voyez-vous un remake de la situation sous la tutelle syrienne, Saad Hariri étant le nouveau Michel Aoun en exil, et vous, en quelque sorte, de nouveau en prison, même si dans de meilleures conditions ?

Samir Geagea – Les comparaisons ne sont pas toujours exactes, même si nous sommes confrontés au même terrorisme. C’est vrai que l’armée syrienne est sortie du Liban, mais certaines pratiques persistent. L’armée syrienne n’a retiré que ses forces militaires. En attendant les résultats de l’enquête du TSL et sur l’affaire Boutros Harb, je considère que le camp du 8 Mars est une seule et même entité et assume une même responsabilité, indépendamment de savoir lequel d’entre eux est précisément en train de tirer sur la gâchette. Le 8 Mars assume la responsabilité morale des attentats en cours. Il y a, d’ailleurs, une répartition des rôles entre eux : certains pressent sur le détonateur, d’autres justifient ou défendent, les troisièmes empêchent de livrer les données téléphoniques pour que l’enquête suive son cours… 2013 sera dans la même lignée que 2012 et même que 2004 et après, dans ce cadre.

Certes, il y a eu une période d’accalmie sur le plan des attentats après l’accord de Doha, parce que le 8 Mars a obtenu ce qu’il voulait, en l’occurrence le tiers de blocage au gouvernement. Puis, en 2011, il a obtenu tout le gouvernement. Ils ont donc arrêté de sévir, jusqu’au début de l’effondrement du régime syrien, accompagné d’une baisse de crédit de leur part sur le plan populaire local. Or ils ne peuvent pas se permettre de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Elections 2013, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pour la presse libanaise du clan Hariri, Nahas a été lâché par Aoun; pour les autres, il s’agit surtout d’une perte pour la réforme

Posted by jeunempl sur février 22, 2012

(L’Orient le Jour)

[Note du MPLBelgique.org: Encore un article de propagande anti-CPL de l’Orient le Jour… mais qui permet de comprendre la menace que représentait le ministre Dr Charbel Nahas pour les défenseurs de la corruption et de la pensée unique. Depuis hier, en fonction des affinités politiques de certaines presses, les histoires fusent autour de cette démission. Le Dr Charbel Nahas vient à l’instant de déclarer que ce fut un honneur pour lui de travailler avec le CPL et le général Aoun, qui lui a donné la chance de servir le pays malgré le fait qu’il ne soit pas membre du parti. MERCI Dr Nahas !]

Hier, le ministre libanais du Travail, Charbel Nahas a remis au général Michel Aoun, chef du bloc auquel le ministre appartient, sa lettre de démission, mais ce dernier s’est abstenu de la transmettre à la présidence du Conseil.

Dans la presse (note du MPLBelgique.org : l’Orient le Jour parle ici de la presse « haririste » auquel le quotidien appartient) ce matin, l’interprétation de ce dernier épisode en date de la crise gouvernementale est assez homogène : Charbel Nahas a été lâché.

Pour as-Safir (note du MPLBelgique.org : plutôt indépendant), les forces politiques et les organismes économiques dans leur diversité avaient tous décidé de se débarrasser du ministre du Travail, chacun ayant une raison justifiant cette décision. En ce sens, note le quotidien, le dossier Nahas a rapproché tout le monde.

Selon le quotidien libanais, certains estiment que la décision de Charbel Nahas est un suicide politique absurde qui aurait pu être évité en adoptant une solution politique. D’autres, poursuit as-Safir, pensent que le ministre est le « martyr » d’un grand rêve de changement qui n’a toujours pas eu lieu au Liban.

La démission du ministre du Travail, estime as-Safir, est en premier lieu un échec et une perte pour Michel Aoun et pour son bloc, notamment, car Charbel Nahas était l’un des ministres clés qui durant chaque séance du Conseil n’hésitait pas à critiquer et à s’opposer aux propositions faites par le Premier ministre Nagib Mikati.

Pour al-Joumhouriya (note du MPLBelgique: ce quotidien appartient à Michel Murr, clan Hariri), le chef du Courant patriotique libre (CPL) a décidé de sacrifier Charbel Nahas lorsqu’il a Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Kabbara dénonce la nomination d’une fonctionnaire aouniste au centre régional des télécommunications de Tripoli

Posted by jeunempl sur janvier 6, 2012

(L’Orient le Jour)

Tripoli, Liban-Nord

Le député du courant du Futur, Mohammad Kabbara, a estimé « inquiétants » les indicateurs de la nouvelle année. « Notre région est en proie à une campagne officielle visant à la pousser hors de la structure du secteur public et à la faire plier, malgré la présence de trois ministres sunnites de Tripoli, et malgré le fait que le Premier ministre soit un musulman sunnite de Tripoli », a-t-il dit lors d’une conférence de presse.

Condamnant les propos sur « la présence présumée de bases d’el-Qaëda dans la région », il a révélé ce qu’il qualifie « de complot du CPL contre la communauté sunnite de manière générale et contre Tripoli et le Nord, plus particulièrement ». M. Kabbara a mis en cause « les agissements du ministère des Télécommunications ». Ce dernier étant « utilisé par le Courant patriotique libre comme moyen de saper la présence sunnite tripolitaine au Liban-Nord », a-t-il souligné.

Le député a ainsi dénoncé « la décision du ministre des Télécommunications, Nicolas Sehnaoui, de nommer la fonctionnaire aouniste, Wadad Aoun, à la direction du bureau régional d’exploitation du Liban-Nord, au sein du ministère des Télécommunications ». « Poste pour lequel elle n’est pas qualifiée », selon les dires de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban – Dossier de l’électricité : La désinformation érigée en règle

Posted by jeunempl sur septembre 8, 2011

Equipe Presse – RPL France

Le grand et honorable quotidien francophone libanais L’Orient Le Jour a titré en manchette ce jour sur l’issue de la bataille de l’électricité.
Fidèle à sa tradition, il a pu détourner la réalité des faits et présenter le dossier comme suit:

« Exécutif
Il a fallu que Nagib Mikati tape du poing sur la table, pour que le courant passe enfin !

Le Conseil des ministres a approuvé l’ambitieux programme d’équipement du pays en électricité, que les exigences du général Michel Aoun et du ministre Gebran Bassil ont failli faire échouer. La loi-programme rééchelonnant sur quatre ans les 1,2 milliard de dollars nécessaires doit encore être votée par le Parlement. »
Malgré la réalité flagrante et évidente, malgré l’issue favorable et, dorénavant, connue de tous, ce quotidien a osé se payer la tête de ses lecteurs en manipulant l’information.
Ce n’est pas la première fois que ce vénérable quotidien est pris en flagrant délit et probablement pas la dernière. Mais malheureusement ce n’est que la preuve de la corruption et le mensonge qui gangrènnent le pays des cèdres et pour lesquels, une bonne vague de changement puis de réforme devient indispensable.
Nous vous laissons méditer cet épisode et surtout les réactions, très interessantes et pertinentes des internautes (reproduites tel que publiées sur le site de l’orient le jour) qui prouvent, encore une fois, que le peuple libanais n’est plus dupe de leurs manigances et saura renverser la table le moment venu.

Réactions des internautes à cet article
– Je n’ai pas compris cet article. Relisez le: « … que les exigences du général Michel Aoun et du ministre Gebran Bassil ont failli faire échouer ». Mais c’est leur programme. C’est comme si vous disiez que leur programme est passé…. malgré eux, voire pire, malgré vous.
Daniel LANGE

– Vraiment, c’est M. Bassil qui tentait de saboter ce projet ? J’ai dû mal comprendre alors … Lorsqu’un ministre travaille, qu’on l’aime ou pas, il faut le lui reconnaître et surtout il faut que la presse dise les choses comme elles se présentent et non Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

La fausse blogueuse syrienne indigne le web

Posted by dodzi sur juin 15, 2011

L’Express

Par Catherine Gouëset

La création d’un blog par un Américain se faisant passer pour une homosexuelle basée à Damas, Amina Arraf, a scandalisé la blogosphère.

Copie d'écran de la page Facebook de soutien à Amina Abdallah, supprimée depuis.

En prétendant défendre la cause des opposants syriens, la vraie-fausse blogueuse Amina Abdallah a surtout nui à leurs combats. Celle qui se présentait comme une homosexuelle américano-syrienne, auteur du blog « A gay girl in Damascus », était en fait un étudiant américain installé en Ecosse. Dans unmessage d’excuse, Tom MacMaster écrit qu’il ne s’attendait pas à susciter une telle attention. Mais, précise-t-il, si la blogueuse n’existe pas réellement, « les faits relatés sur le blog sont vrais et pas trompeurs sur la situation sur le terrain. » « Je ne pense pas avoir fait de mal à quiconque », dit-il tout en reconnaissant qu’il a « heurté des gens dont il partage les opinions et les luttes. »

MacMaster utilisait le nom d’Amina comme pseudo en ligne depuis 5 ans selon le Washington Post, une des premières sources à révéler l’information. Tom MacMaster a créé le blog « A gay girl in Damascus » en février, peu après que la vraie-fausse Amina a annoncé qu’elle rentrait des Etats-Unis en Syrie. Son histoire jusque-là était plausible. Et quand une personne se disant son cousin, Rania O Ismail, a annoncé sa disparition, le 6 juin, ses « fans » ont créé une page Facebook pour la défendre, « Free Amina Abdallah ».

Sur son blog, Amina racontait sa participation aux protestations de rue et comment elle avait dû se cacher, après une tentative d’arrestation, à son domicile, à laquelle son père se serait opposé. C’est à ce moment, alors que tous les médias relaient cette « disparition » tout en lui consacrant des portraits parfois détaillés comme celui du Guardian, que les doutes sur son identité apparaissent.

Les blogueurs Liz Henri et Andy Carvin, responsable de la stratégie médias pour le site de la radio publique américaine (NPR), devenu une célébrité en ligne depuis qu’il suit en direct les révoltes arabes, sont parmi les premiers à avoir douté: « Il y a quelques jours, j’ai reçu un tuyau d’une source LGTB (lesbiennes, gays, bi et trans) syrienne qui pensait qu’Amina n’existait pas », raconte Andy Carvin, le 8 juin. Cette source avait interrogé d’autres membres de la communauté et personne ne la connaissait. Ceux-ci s’inquiétaient d’ailleurs du fait que son blog attirait l’attention sur les homosexuels de Syrie et pouvait les mettre en danger. Andy Carvin raconte avoir alors demandé sur Twitter si quelqu’un avait rencontré Amina et n’avoir trouvé personne.   Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Syrie : Quand Amina n’était qu’un Homme…

Posted by jeunempl sur juin 13, 2011

Frenchy – Libnanews 

Le mystère sur l’identité d’Amina, blogueuse soit-disante enlevée le 6 juin dernier, est levé. Il ne s’agirait, ni plus ni moins, d’un certain Tom MacMaster, résident d’Edimbourg, comme un site d’information israélien l’a relevé via l’adresse Ip qui intervenait régulièrement sur des articles concernant des personnalités israéliennes sur Wikipedia.

As days go by, more and more details emerge on the backstage workings of the Gay Girl in Damascus blog, the author of which was ostensibly « disappeared » in Damascus last week. The website Lezgetreal, which played a key role in the establishment and early fame of the blog, published the two IP adresses from which « Amina » logged on to the site (h/t commenter Louise). The same adress was found by Googlesome readers to have been used in the editing of several Wikipedia articles, including one on an incident at Edinburgh University involving israeli diplomat Ishmael Khali, another on Martin of Tours, which could mean the author is a politically active Medieval History student at Edinburgh.

Il existait déjà des inconsistances notoires dans le récit de l’enlèvement, comme le fait que le véhicule des ravisseurs supposés arbore un autocollant de Bassel el Assad, enfant terrible et notoirement sanguinaire de feu Hafez el Assad – il devait même lui succéder à la tête du régime syrien – mais décédé en 1994, officiellement dans un accident de voiture et qui pourrait être en réalité un attentat.

« One of the men then put his hand over Amina’s mouth and they hustled her into a red Dacia Logan with a window sticker of Basel Assad. The witness did not get the tag number. She promptly went and found Amina’s father. »

Ce récit m’avait fait douter dès l’origine, estimant que ces derniers auraient plutôt mis l’autocollant d’un membre « vivant » de la famille Assad, en l’occurrence Bachar el Assad ou son frère, Maher el Assad. Des commentateurs israéliens avaient d’ailleurs relevé cette incohérence, estimant le récit faux, y voyant plutôt l’œuvre d’opposants libanais au régime syrien, se remémorant sous des airs romantiques des récits de la guerre civile libanaise. L’auteur de ce blog aurait peut-être dépassé par l’ampleur de la supercherie, inventant « pour tuer le personnage », une histoire d’enlèvement, voir cherchant un moyen maladroit de s’en sortir, tout en ne n’exposant pas, blâmant ainsi le régime sanguinaire syrien.

Le premier doute sur l’identité réelle d’Amina est tout simplement en raison de la photographie supposée de la jeune femme – il s’agirait en réalité d’une londonienne d’origine croate, Jelena Lecic qui avait dénoncé l’utilisation de son portrait -, lançant une grande enquête sur la supercherie.

Toujours est-il que cette histoire puisqu’il ne s’agit désormais que d’une histoire avait amené une partie de la blogosphère libanaise et internationale notamment sur Facebook, à s’emparer de la cause d’Amina, comme le Blog Ami Beirut Spring, oubliant tout le recul que l’on se doit d’avoir concernant les informations circulant actuellement sur la situation réelle en Syrie.

Il faut dire que le récit d’Amina avait tout pour plaire: syrienne et sunnite qui fait face à la répression et lesbienne, ce qui permettait de convaincre l’opinion publique occidentale de la justesse d’une cause « moderne » et laïque. La construction d’une cause où le méchant était tout désigné.

Ce faux devrait cependant nous rappeler qu’il ne faut pas se saisir de tout et de n’importe quelle information sans recul qui sous-entend « Vérité ». D’autres récits sur la répression en Syrie, dont celle de Hamza, ce jeune syrien émasculé, pourraient être également des actes de supercherie selon d’autres sources, décrédibilisant les histoires réelles de la répression. Faut-il encore rappeler que la page Facebook Syrian National Revolution est tenue par des Frères Musulmans, opposants notoires et historiques de Bachar el Assad qui n’est certes pas un ange, mais on peut peut-être y voir une instrumentalisation – paraitre des anges face à un régime sanguinaire – au détriment de la vérité?

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Précisions du ministre Charbel Nahas sur l’affaire des Estoniens

Posted by jeunempl sur juin 5, 2011

Charbel Nahas – L’Orient le jour

[Le ministre des télécommunication, Dr Charbel Nahas, fait face à une propagande médiatique sans précédent de la part des médias loyaux au milliardaire Hariri. Le MPLBelgique.org a de tout temps dénoncé la propagande médiatique du seul quotidien francophone libanais, l’Orient le Jour, à l’encontre des indépendants et partisans du Courant Patriotique Libre sachant très bien que le quotidien est détenu par le clan Hariri. Nous regrettons la dérive propagandiste de ce qui fut une fierté du journalisme libanais.]

Dr Charbel Nahas - Ministre des Télécommunications

Suite à l’article paru le 31 mai sous le titre « Les Estoniens déjà exfiltrés du Liban, Nahas cache des détails sur les ravisseurs », le ministre des Télécommunications, Charbel Nahas, nous adresse le courrier suivant que nous publions quasi intégralement :

« Je n’ai pas pour habitude de commenter ou de répondre aux contrevérités écrites dans votre quotidien en ce qui concerne le ministère des Télécommunications. Je le fais aujourd’hui pour tirer la sonnette d’alarme : accepter qu’un quotidien accuse un ministre de faits aussi graves sans que personne ne réagisse ou que la justice se saisisse de l’affaire reviendrait à admettre que l’État libanais soit une coquille vide, que les institutions ne soient plus que les instruments aux mains de tel ou tel parti politique. Ce n’est pas ma conception de ma fonction ministérielle.

Cela étant dit, je souhaite clarifier aux lecteurs de L’Orient-Le Jour certains faits :
Dans l’intérêt des citoyens et la protection de leur vie privée, une loi est intervenue pour limiter le pouvoir discrétionnaire qu’avait le ministre des Télécommunications de divulguer des données émanant des réseaux téléphoniques. La transmission aux Forces de sécurité intérieure et à l’armée de ces données sur les appels (le contenu des appels étant strictement interdit) se fait à travers une procédure dont les règles sont définies par la loi 140 de 1999.
Ladite loi prévoit la création d’un centre d’interception légale des écoutes placé sous la tutelle du ministre de l’Intérieur et géré conjointement par l’armée, la police et la justice. Il a été officiellement inauguré en juin 2010, mais ne fonctionne toujours pas. À défaut, c’est donc une procédure approuvée en Conseil des ministres pour pallier au retard de ce centre qui reste à ce jour en vigueur.

La procédure approuvée par le Conseil des ministres est la suivante : la demande d’un service de sécurité donné doit être présentée tout d’abord à son ministre de tutelle (Intérieur ou Défense). Ce dernier la transmet à son tour au président du Conseil pour approbation. La demande est ensuite renvoyée au ministre concerné qui la transfère ensuite à son collègue des Télécommunications, lequel ordonne aux opérateurs des réseaux mobiles ou fixe de la satisfaire.

À partir du 23 mars, date de la disparition des Estoniens, une demande urgente m’est parvenue afin de permettre aux services de sécurité d’obtenir toutes les données des réseaux téléphoniques sans passer par la procédure fixée par le Conseil des ministres. Face à l’ampleur de la crise générée par cet enlèvement, j’ai accepté d’outrepasser les consignes du Conseil des ministres et j’ai autorisé les services de sécurité à avoir un accès direct à toutes Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :