Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Archive for the ‘Billets & Opinions’ Category

Le retour à Baabda… le retour aux sources

Posted by jeunempl sur septembre 27, 2015

Dr. Hampig Raphael Kourie

Baabda 1989 - palais du peupleAprès un quart de siècle d’exode forcé du peuple libanais de son palais de Baabda, le ministre des affaires étrangères et nouveau chef du courant patriotique libre, M. Gebran Bassil, a lancé un appel pour reconquérir ce fief de la résistance des mains de ses occupants pendant 25 ans. La date et le lieu, si symboliques, vont certainement réveiller les sentiments de nostalgie et de patriotisme chez des milliers de libanais qui ont vécu l’époque glorieuse d’or 1988-1990.

Ce dimanche 11 octobre, les libanais de toutes couleurs, confessions et appartenances politiques sont invités à participer à cette manifestation pour transmettre un message clair et précis. Le retour au peuple par des élections législatives anticipées est la seule solution pour sortir de cette impasse politique qui ravage le pays des cèdres depuis près de 18 mois.

Après la vague orange du 4 septembre, le tsunami du 11 octobre ouvrira-t-il grand les portes du palais présidentiel au Général imbattable?

Posted in Billets & Opinions, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des questions légitimes autour de « Vous puez »

Posted by jeunempl sur septembre 1, 2015

Tayyar-intishar – Mohammad Ezzedine

Lebanon You StinkRévolution citoyenne ou dernière étape de l’ «automne arabe» ? Le site de la diaspora libanaise Tayyar-Intishar.org, pose quelques questions autour du mouvement «Tol3et Ri7etkon» ou «Vous puez».

Depuis la mi-juillet une grande partie de la population libanaise est en ébullition, elle bat les pavés de la capitale Beyrouth, quasi quotidiennement, faisant face aux hordes de casseurs, ainsi qu’à des agents des Forces de sécurité intérieure quelque peu zélés et faciles de la matraque ou de la gâchette.

Qui sont donc ces Libanais prêts à braver le danger et quelles sont leurs revendications ?

Pour y répondre il convient de faire un bref retour en arrière de quelques semaines, au commencement de la crise des déchets qui sévit toujours à Beyrouth, dans ses deux banlieues, ainsi qu’au Mont-Liban et dans plusieurs autres régions du pays.

Fin juin, la décharge de Naameh ferme ses portes, sous la pression des habitants de la localité du Chouf, excédés par plusieurs années de pollution ordurière. Ouverte en 1997 pour recevoir les détritus de la capitale et de la montagne environnante pendant quelques années seulement, le temps qu’une solution globale et plus écologique soit trouvée, elle était toujours en activité dix-huit ans plus tard.

La décharge de Naameh qui devait accueillir au départ deux millions de tonnes de détritus en a finalement reçu au cours de ces années plus de quinze millions de tonnes. Suite à la fermeture de cette dernière, les déchets se sont dans un premier temps Lire la suite »

Posted in Billets & Opinions, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban: L’exemple à suivre de la commémoration du génocide arménien

Posted by jeunempl sur avril 24, 2015

Libnanews – François el Bacha

Génocide arménien - 1915Parmi l’un des premiers pays à avoir reconnu dès 1997, le génocide arménien, le Liban se devait, par solidarité envers l’une de ses communautés, de commémorer le 24 avril 2015, le 100ème triste anniversaire du début des massacres que l’Empire Ottoman a commis.

Il y a en effet, une centaine d’années que l’Horreur a débuté en Europe, un massacre institutionnel qui préfigure ceux qui ensuite suivront, Holdomor en Ukraine des années 20, Holocauste en Allemagne du Reich, etc…C’est dans la capitale même d’un Empire moribond, Constantinople, qu’il s’agissait d’abord de réduire à néant l’élite culturelle, politique, sociale et économique d’un peuple fier de ses racines, avec l’arrestation puis la déportation et le massacre. Suivront les mêmes actes dans les autres provinces jusqu’à la presque extermination de la population arménienne au sein de l’Empire Ottoman. Il s’agira aussi des mêmes procédés qui viseront les populations pontiques, assyriennes et des autres minorités présentes dans ces mêmes territoires.
Le signe de la solidarité nait avant tout par la souffrance et la convergence historique entre Arméniens et Libanais d’alors. Cette notion est d’autant plus affirmée par les déclarations mêmes des responsables ottomans d’alors, avec le ministre turc de la guerre Enver Pacha qui expliquait en 1916 : « Le gouvernement ne pourra regagner sa liberté et son honneur que lorsque l’Empire turc aura été nettoyé des Arméniens et des Libanais. Nous avons détruit les premiers par le glaive, nous détruirons les seconds par la faim ». Ces paroles se confirmeront par l’Histoire commune, et le destin commun auquel nos anciens ont du faire face.

Au Liban, où l’on accueillera aussi les survivants de ses massacres, le peuple a souffert: 200 000 victimes pour une population totale de 600 000 personnes durant la première guerre mondiale, mortes de maladies ou de faim en raison du blocus imposé à la montagne libanaise par le gouverneur ottoman Jamal Pacha avec la collaboration de certains habitants du Liban. On préfèrera à ces 200 000 morts essentiellement Chrétiens, quelques pendus de la place des canons parce qu’appartenant à toutes les communautés, et cela au nom de la création d’une nation. A ce concept de nation, il est nécessaire de remarquer que 100 ans après, aussi dans le cas libanais, on en est loin, nous ne sommes pas un peuple mais toujours 18 nations présentes sur un territoire qui ne partagent que quelques fois, seulement même, une langue.

Alors que les Arméniens commémorent le 100ème anniversaire du génocide des leurs, le Liban peine à se souvenir des morts et des massacres tant de son histoire ancienne ou même de son histoire contemporaine et des 170 000 morts de la guerre civile de 1975. Le Liban est la terre d’accueil des minorités persécutées du Moyen Orient, et cela est d’autant plus criant aujourd’hui que se préparent en Orient, de nouveaux massacres avec Daech à nos portes. Un manquement à ce devoir est une Lire la suite »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les Orientaux Chrétiens et les défis existentiels

Posted by jeunempl sur novembre 26, 2013

Chrétiens ensemble

Par Rudolf EL-KAREH

Professeur d’université et Sociologue

Les sociétés arabes du Mashrek se trouvent confrontées, dans toutes leurs composantes, la composante chrétienne comprise, dans la diversité de ses ressourcements, à des défis existentiels touchant à leur vie et leur destinée, dans des conditions de violence directe et destructrice.

Cette contribution succincte aspire à mettre en évidence ces défis existentiels afin de formuler les problématiques pertinentes de nature à faire face aux menaces croissantes et capables d’identifier les moyens permettant d’affronter ces menaces et de définir les démarches et initiatives pratiques nécessaires, destinées à écarter les dangers qui pèsent sur  nos sociétés et leur avenir.

Dans ce cadre, il convient de mettre en évidence ceci :

1. Nos sociétés arabes, et de manière plus spécifique les sociétés de l’Orient arabe du Mashrek, se distinguent par un héritage humain pluraliste produit par le mouvement d’une Histoire d’une grande richesse et d’une grande complexité. L’une des caractéristiques spécifiques de ce dispositif sociétal diversifié et quasi unique ( non dénué bien évidemment de conflits), est celle d’un mouvement de socialisation complexe fondé sur l’invention de relations de solidarité et d’échanges établis sur des processus d’acculturation réciproques. Ces processus se construisent à partir d’éléments propres à la « personnalité » de chacun d’une part, et sur les capacités de tous à inventer des modes de vie commune dans le cadre d’un Etat commun d’autre part. Il va sans dire que les facteurs qui déterminent la construction de cette « personnalité » ne sont nullement unidimentionnels mais sont la résultante de l’interaction entre divers éléments, sociaux, culturels, intellectuels, religieux, moraux, éducationnels, etc…

2. Les Arabes chrétiens, et plus spécifiquement ceux du Mashrek, ont contribué, à travers l’Histoire, à la mise en œuvre de ce lien sociétal ; ils ont apporté Lire la suite »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Interview exclusive avec Michel Tannous : «le basket libanais peut encore se relever si… »

Posted by jeunempl sur septembre 9, 2013

Propos recueillis par Mohamad Ezzedine – RPL France

Michel Tannous - Ancien président de la FLBAncien président du Blue Stars, et de la fédération libanaise de basket-ball, Michel Tannous, aujourd’hui retiré du monde du sport, se désole de la situation actuelle du ballon orange au Pays du Cèdre. Les criminels qui ont détruit ce qui faisait la fierté des Libanais se reconnaitront à travers les paroles sages et sans concessions de Michel Tannous.

Mohamad Ezzedine : Le Liban a récemment été suspendu et interdit par la FIBA de toute compétition internationale « jusqu’à nouvel ordre ». Et comme un malheur ne vient jamais seul : les principaux acteurs du basket-ball au Liban semblent plus que jamais divisés et aucunement disposés à soigner les maux dont souffre la discipline. Peut-on parler de mort brutale du basket-ball libanais ?

Michel Tannous : La décadence du basket-ball libanais avait commencé bien auparavant et ce tragique épisode n’a été que le coup de grâce, mais le basket libanais peut encore se relever si…

Mohamad Ezzedine : Quels sont les criminels odieux qui ont tué le sport n°1 au Pays du Cèdre ?

Michel Tannous : Les criminels odieux sont nombreux et tous les protagonistes sont à mettre dans le même panier. Absolument personne n’a pris en considération l’intérêt de la discipline et l’intérêt du Liban.

M.E : Cette affaire est-elle une autre bataille entre 8 et 14 mars ?

M.T : Il ne faut pas voir dans tous les différents, y compris sportifs, un autre visage du conflit 8-14 mars. Pourquoi ne pas commencer par un conflit d’égos qui a fini par Lire la suite »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Syrie : la France doit s’engager en accueillant des réfugiés

Posted by jeunempl sur septembre 4, 2013

Amnesty International
L’Agence des Nations-unies pour les réfugiés a annoncé ce mardi 3 septembre 2013 que le nombre de réfugiés fuyant le conflit en Syrie avait dépassé les deux millions. En Europe, des Etats manifestent leur solidarité en faisant venir des réfugiés sur leur sol. La France, elle, ne fait rien de tel.

Camp-Syrie-preview

Ce sont désormais deux millions de personnes qui ont fui la Syrie. Ces réfugiés restent majoritairement dans les pays voisins. En Europe, des Etats commencent à manifester leur solidarité en prévoyant d’accueillir quelques centaines à plusieurs milliers de personnes. La France continue de ne pas vouloir accepter des réfugiés syriens bloqués dans les camps de réfugiés.

La réinstallation pour être solidaire et protéger les réfugiés de Syrie

C’est une question de solidarité internationale : partager l’accueil des réfugiés entre les Etats en cas de crise comme celle qui secoue la Syrie est une obligation internationale qui s’impose aux Etats qui, comme la France, ont ratifié la convention de 1951 qui protège les réfugiés.

Parmi les moyens existant pour protéger les réfugiés, il existe un moyen efficace de mettre à l’abri les personnes les plus vulnérables qui sont bloquées dans des camps surpeuplés : la réinstallation.

La réinstallation consiste pour un Etat à accepter directement sur son territoire des personnes identifiées par le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés comme ayant particulièrement besoin, dans un contexte comme celui de la Syrie, d’une protection efficace, d’une autre nature que celle offerte par les camps de réfugiés. Ces personnes sont alors rapatriées dans l’Etat d’accueil et bénéficient du statut de réfugiés.

Mais la France continue de dire « non »

En dépit des multiples demandes d’Amnesty International France et de parlementaires sensibilisés, la France maintient qu’elle n’a pas l’intention d’accueillir des réfugiés Syriens en ayant recours à la réinstallation, même dans le cadre et contexte exceptionnel de ce conflit.

Pour le ministère de l’intérieur :

– le dispositif d’accueil des demandeurs d’asile est saturé.
Mais cet argument ne tient pas face à des pays comme la Jordanie, l’Irak ou le Liban qui accueillent presque à eux seuls les 2 millions de réfugiés. De plus l’Allemagne, premiers pays d’accueil des demandeurs d’asile de l’Union européenne s’est engagée à réinstaller 5.000 réfugiés de Syrie.

– la protection doit être renforcée dans les pays voisins.
Certes la réinstallation ne permettra pas de protéger les 2 millions de réfugiés. Mais parmi eux certains sont dans une situation plus vulnérable et ont besoin de trouver un refuge sécurisé et pérenne dans un autre Etat. Renforcer la protection sur place ne règle pas leur situation .
La France ne doit plus refuser : elle doit décider d’accepter sur son territoire des réfugiés de Syrie en les réinstallant.

Posted in Billets & Opinions, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Eviter de succomber aux tentations de la fitna : Analyse des manipulations médiatiques de l’Après-Roueiss

Posted by jeunempl sur août 22, 2013

JCA

Drapeau LibanLe 15 août et avant cela le 9 juillet derniers, la banlieue sud de Beyrouth a fait l’objet d’une véritable agression. 27 morts et des centaines de blessés…
Naturellement, les soupçons se dirigent principalement vers les services de renseignement israéliens et les groupes salafistes et/ou takfiristes soutenus par une certaine partie de l’Arabie saoudite officielle.

Plutôt que de se poser les véritables questions derrière cette agression dont est victime le Liban, plusieurs médias ont décidé de poursuivre leur campagne de diabolisation du Hezbollah… certains allant même jusqu’à accuser le Hezb de fabriquer ces attentats. Or, il ne fait aucun doute que ce parti est visé et que plusieurs groupes salafistes encouragent depuis longtemps déjà ce type d’opération.

Les médias tenus par le clan Hariri, Al Moustakbal en tête, mais aussi leurs satellites tels l’Orient le Jour, font fi des normes de bonne conduite journalistique. Ils préfèrent suivre leurs parrains politico-financiers plutôt que d’honorer leur métier. Cela, on le sait depuis mi-2005, moment à partir duquel ces médias ont débuté leur campagne anti-Hezbollah, stigmatisant une grande partie de la population libanaise. C’est ainsi que les lecteurs de ces journaux insultent désormais ouvertement, et sans en mesurer l’impact, les chiites et plus spécialement les sympathisants du Hezbollah. On le remarque dans leur espace de discussion mais aussi ailleurs, dans la vie de tous les jours. Cette situation est malheureuse mais il s’agit d’une réalité qu’il faut dénoncer, condamner et combattre à tout prix, avant qu’il ne soit trop tard. Les bases de la fitna, le conflit sunnite-chiite, sont alimentées par de tels médias irresponsables.

l'Orient le JourPour comprendre la manière dont ces médias manipulent leur opinion, l’épisode post-attentat de Roueiss est flagrant et intéressant à analyser. L’opinion étant francophone, dans ce billet, le doigt est pointé sur les manipulations de l’Orient le Jour qui est une composante d’un groupe médiatique important regroupant Al Moustakbal, MTV, Future TV, NOW Lebanon,… ces derniers appliquent les directives de communication de leurs parrains politiques.

Le Hezbollah impliqué en Syrie « mérite » cet attentat

Dans ces médias, la détresse des habitants occupe quelques lignes (ou quelques secondes) pour laisser place à une campagne de diabolisation d’une férocité sans nom, en ces temps difficiles.

Très vite, la plupart des articles de l’Orient le Jour relayaient des messages imputant la responsabilité de l’attentat de Roueiss… au Hezbollah. Voici ce qu’on pouvait lire Lire la suite »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’implication des grandes nations et leur responsabilité dans les évènements du Moyen-Orient

Posted by jeunempl sur août 19, 2013

Par Myrna Naoum-Ghazieff

[Note du MPLBelgique.org : cet article fut rédigé avant l’attentat de Roueiss. L’analyse reste néanmoins cohérente et permet d’apporter un regard en hauteur.]

Moyen OrientLes Etats-Unis ont récemment appelé à la fermeture de leurs ambassades dans les pays arabes, signe peut-être de leur engagement – qu’ils en soient les instigateurs ne surprendrait personne –  dans le processus d’ébranlement du Moyen-Orient afin de le reconfigurer à leur guise, modifier les frontières de certains pays et liquider les questions en suspens, en l’occurrence la question palestinienne. En créant le « creative chaos » dans la région sous l’appellation de « printemps arabe », déstabilisant les régimes en place garantissant ainsi l’installation du chaos total dans ces pays où sunnites et chiites peuvent s’entretuer à loisir, les quelques minorités telles les chrétiens d’Orient peuvent y périr également. L’Union Européenne fait montre d’un suivisme tragique et a fini par céder aux pressions israëlo-américaines en ajoutant le Hezbollah sur la liste des organisations terroristes. La Russie et la Chine ripostent verbalement et mollement.

Le printemps arabe

La situation est l’on ne peut plus grave en Egypte. Le 6 juillet à Sidi Gaber à Alexandrie des milices de M. Morsi ont balancé des enfants hostiles à ce dernier du haut d’un immeuble où ils s’étaient réfugiés. Ces mêmes milices ont tué deux jeunes femmes, elles aussi hostiles à M. Morsi l’une d’entre elles a reçu 122 coups de couteaux. Et bien d’autres exactions plus terribles les unes que les autres. Des combats des plus féroces, d’une sauvagerie innommable,  se déroulent en Syrie entre les forces du régime et les opposants. Ces derniers comptent dans leur rang outre l’ASL et l’opposition syrienne autochtone, des organisations extrémistes venues de tous les coins du monde, les groupes affiliés à Al-Qaïda, sont eux, formés en majorité de djihadistes non syriens. Ils gagnent en influence au sein de l’insurrection syrienne et cherchent depuis plusieurs mois à imposer leur autorité sur les zones tenues par l’opposition dans le nord de la Syrie et qui ont un tout autre projet que la démocratie. Est-il nécessaire de rappeler la triste réalité de l’Irak ? L’occident prend contre toute attente une position pro salafistes alors qu’il les combat ailleurs (aussi bien sur ses propres territoires qu’en Afrique). C’est à y perdre son latin ! Par ailleurs la création de cantons ou Emirats à caractère religieux (sunnite, chiite, chrétien éventuellement…) légitimera le caractère juif de l’Etat hébreu.

La particularité du Liban

Contrairement à son voisin syrien, à l’Egypte, la Lybie ou la Tunisie, Le Liban ne répond pas aux critères requis dans le processus américain de déstabilisation. Le slogan « Le peuple réclame la chute du régime » ne s’applique pas au pays du cèdre. Le seul moyen est d’exploiter sa fragilité confessionnelle et attaquer son mouvement de résistance car par ce biais l’on peut faire d’une pierre deux coups : neutraliser le Hezbollah et mettre définitivement un terme à l’influence de l’Iran dans la région.

L’heure est pour le moins très grave. L’oncle Sam a jeté les dés sans même savoir à quoi aboutira ce projet insensé et irresponsable. « Wait and see » est sa devise pour le moment et il avisera plus tard à la lumière des résultats. Tout sera fait pour que Israël, son bras armé, assoie Lire la suite »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hezbollah & Blacklist – Entretien : « l’Europe se ferme beaucoup de portes au Liban »

Posted by jeunempl sur août 5, 2013

Laurent Marchand – Ouest France (Tout un monde)

Didier Leroy - chercheur à l'Ecole Royale Militaire (Belgique)

Le 22 juillet dernier, les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne ont décidé d’inscrire la branche militaire du Hezbollah sur la liste noire des organisations terroristes. La raison invoquée officiellement par les 28, ce sont les « preuves » qui selon l’UE montreraient l’implication du Hezbollah dans l’attentat perpétré sur le territoire de l’Union, en juillet 2012, lors de l’attentat contre l’aéroport de Bourgas ayant fait sept morts dont cinq Israéliens. « Il y a des pistes nettes menant vers le Hezbollah », a affirmé le ministre bulgare de l’intérieur. Or, tout porte à penser que c’est autant l’implication de la milice chiite dans le conflit syrien que l’attentat perpétré en Bulgarie qui a pesé sur les débats. La décision a été prise à l’unanimité. Par le passé, malgré les insistances britanniques, cette unanimité n’avait jamais été trouvée. La France, notamment, n’ayant jamais voulu se mettre à dos une des composantes essentielles de l’échiquier libanais.

Le 22 mai, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, avait explicité ce changement de ligne de Paris. En ne liant pas uniquement la décision française à l’attentat perpétré en 2012 en Bulgarie, mais aussi au conflit syrien. « Compte tenu des décisions qu’a prises le Hezbollah et le fait qu’il a combattu très durement la population syrienne, je confirme que la France proposera d’inscrire la branche militaire… Vous avez vu que le Hezbollah non seulement s’est engagé pleinement en Syrie, mais qu’il a aussi revendiqué son engagement ». Revirement de la position française, donc, mais pour quel bénéfice ?

Pour Didier Leroy, chercheur à l’Ecole Royale Militaire de Belgique et professeur à l’Université libre de Bruxelles, « les désavantages sont beaucoup plus graves que les avantages ». Il a publié en 2012 chez L’Harmattan un ouvrage consacré au Hezbollah (Hezbollah, la résilience islamique au Liban). « L’Europe se ferme beaucoup de portes au Liban » en agissant ainsi. « On augmente le risque de vulnérabilité des contingents de la Finul ». Entretien

La décision des Européens de blacklister la branche armée du Hezbollah va-t-elle avoir un impact ?
Personnellement j’ai toujours considéré le choix de blacklister le Hezbollah comme présentant des avantages bien minces pour l’UE par rapport aux désavantages. D’un côté, on peut penser que ce type d’initiative vise à améliorer les relations diplomatiques et économiques de l’UE avec certains acteurs comme les USA, Israël, et la plupart des Etats du Golfe. En fait, ce sont des acteurs avec lesquels l’UE a déjà de bonnes relations. L’autre point éventuellement positif est de considérer qu’on lutte plus efficacement contre la criminalité sur le territoire de l’UE, vis-à-vis d’individus liés au Hezbollah. Mais, c’est aussi ouvrir une boite de Pandore puisque si on commence à fouiller dans les différents trafics, qu’il s’agisse de voiture, de drogue, ou autre, on va très vite mettre à jour des trafics impliquant des individus liés au Hezbollah mais aussi aux autres partis politiques libanais.

Et les désavantages ?
Ils sont beaucoup plus graves à mon sens. L’UE se ferme beaucoup de portes, quasi toutes ses portes au Liban, en terme d’accès à l’information, de dialogue politique, de projet de coopération internationale et de développement. D’autre part, et c’est selon moi la conséquence la plus grave, c’est qu’on augmente les risques de vulnérabilité des contingents européens qui constituent la Finul, au Sud Liban. Elle est présente sur le territoire libanais depuis 1978, et a été victime Lire la suite »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Nos articles, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CPL-Hezbollah : pour un nouveau document d’entente

Posted by jeunempl sur juillet 20, 2013

Ghaleb Kandil – News Orient News

Hezbollah - manif & fiesta1er décembre 2006 - Mobilisation record des Chrétiens (CPL et Marada)Après la multiplication des déclarations et des prises de position reflétant une détérioration des relations entre le Courant patriotique libre (CPL) de Michel Aoun et le Hezbollah, beaucoup de Libanais ont retenu leur souffle, craignant un rupture entre les deux partis. Dans certaines chancelleries occidentales et arabes et quartiers généraux de formations libanaises, des célébrations ont commencé et des paris ont été lancés pour fêter le divorce annoncé entre les deux alliés.

Le timing de cette affaire est très significatif, puisqu’il intervient à la veille de la commémoration de la guerre de juillet, au cours de laquelle le soutien du général Michel Aoun à la Résistance contre l’agression israélienne a été l’un des fondements de la victoire historique, aux côtés des sacrifices des résistants. Cet homme de principes a adopté cette position alors que personne ne connaissait encore l’issue de cette terrible guerre et le CPL a ouvert ses régions dans le Metn, au Kesrouan, à Jbeil et ailleurs, pour accueillir les dizaines de milliers d’habitants du Liban-Sud et de la banlieue de Beyrouth, ciblés par la machine de guerre israélienne. Et même les menaces directes de bombarder sa résidence et de le tuer avec les membres de sa famille ne l’ont pas fait reculer. Cette même position de principe, il l’a prise aussi au le début de la guerre universelle contre la Syrie, mettant l’accent sur la priorité de lutter contre le terrorisme takfiriste.

J’ai porté toutes mes inquiétudes et celles de nombreux amis et me suis rendu chez le général Aoun avec qui j’ai eu un échange franc et sincère, comme d’habitude. Le leader du CPL précise d’emblée que le Hezbollah n’est pas la première partie libanaise à s’être impliquée en Syrie. Il estime qu’il a été contraint à prendre cette décision à la lumière des développements sur le terrain, à cause de l’importance de l’ingérence israélienne sur le terrain et de la menace qui pesait sur les lignes de ravitaillements vitales pour la Résistance. La raison invoquée par son ami et partenaire, sayyed Hassan Nasrallah, sur les attaques contre les villages et les régions qui Lire la suite »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :