Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Nahas’

Sehnaoui: « Une restructuration du secteur avec des investissements de 2,9 milliards de dollars est prévue »

Posted by jeunempl sur mars 24, 2013

(L’Orient le Jour)

Nicolas Sehnaoui - Ministre des TélécommunicationsQuestion – Pourquoi instaurer la 4G alors que la 3G n’est toujours pas au point (beaucoup d’endroits sont toujours sur Edge, etc.) ?

Réponse – Rappelons d’abord que le succès de la 3G a dépassé toutes nos espérances puisque le nombre d’abonnés est passé en un an de trois cent mille à un million trois cent mille abonnés. La proportion de Libanais munis de smartphones devance aujourd’hui celle des États-Unis.

Pour faire face à cette demande exponentielle de connexion Internet sur le réseau mobile, nous avons lancé deux mesures. La première consiste à lancer la nouvelle phase de déploiement de la 3G dite Deep Indoor. Il s’agit de 450 nouveaux sites et d’une mise à jour des 2 000 sites existants, ce qui, d’une part, augmentera la capacité du réseau et, d’autre part, étendra les zones couvertes. La seconde mesure consiste à lancer le déploiement de la 4G dans la capitale dans un premier temps. La 4G devrait désengorger la 3G sans impacter la qualité du réseau puisque, à ce jour, la 4G ne transporte que les données et pas la voix. D’où un impact minimal sur les conversations téléphoniques. Cette démarche est facilitée par le fait que notre réseau 3G est « 4G ready », ce qui diminue l’investissement ainsi que le temps nécessaire à l’application.

Pourquoi continue-t-on à avoir des problèmes dans les communications vocales ? Les lignes se coupent systématiquement…

Le passage d’une génération à l’autre ne se fait pas sans que le réseau ne passe par une période d’instabilité. Selon tous les constructeurs internationaux, cette période varie entre 12 et 18 mois selon la densité et la géographie du pays. Après une période difficile, le Liban est de nouveau dans la norme internationale avec en moyenne 1 % de drop calls (nombre de coups de fil interrompus), la moyenne internationale variant entre 0,5 et 1,5 %. À savoir que toutes les coupures du Liban sont enregistrées sur le réseau, répertoriées par site et par caza, et sont suivies par les équipes du ministère heure par heure. Nous avons bon espoir qu’avec les nouveaux sites, la moyenne tombera à 0,5 %.

Deux autres facteurs interviennent lorsqu’il s’agit de la qualité de service. D’abord, la perception des coupures est nettement supérieure à la réalité du fait qu’on Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Télécommunications : Un super-directeur qui entrave le développement du secteur

Posted by jeunempl sur avril 20, 2012

L’Hebdo Magazine – Liliane Mokbel

Les ministres se sont succédé à la tête du ministère des Télécommunications, mais Abdel-Menhem Youssef, directeur général et P.-D.G. d’Ogero, tout comme directeur général de l’exploitation et de la maintenance au sein du même ministère, a résisté aux changements et s’est maintenu en place. Il s’agit bien d’une énigme dans la mesure où tant Gebran Bassil que Charbel Nahas et Nicolas Sehnaoui, anciens et actuel ministre des Télécoms, ont des conflits avec ce fonctionnaire qui ne cache pas sa sympathie pour le Courant du futur.

Les disputes avec ses nombreux supérieurs hiérarchiques qui ont pris des formes différentes ont fait la Une des médias, du fait qu’elles avaient des répercussions directes sur les services fournis par le département des Télécoms aux abonnés ou abonnés potentiels à Internet et/ou aux lignes de téléphone fixe et mobile.

Youssef cumule trois fonctions au sein du secteur public, et aucun des ministres n’a pu le limoger ou du moins réduire le champ de ses prérogatives.

Ce qui est sûr, c’est le fait qu’il n’y a jamais de fumée sans feu. La réponse aux diverses interrogations a été donnée dans le cadre d’un rapport Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mikati – Aoun : Le mariage forcé

Posted by jeunempl sur mars 30, 2012

L’Hebdo Magazine – Julien Abi Ramia

Najib Mikati visitant le général Michel Aoun à Rabieh, dans le cadre de sa tournée chez les anciens Premier Ministres, le 26 janvier 2011

Najib Mikati visitant le général Michel Aoun à Rabieh, dans le cadre de sa tournée chez les anciens Premier Ministres, le 26 janvier 2011

Condamnés à cohabiter, Michel Aoun et Najib Mikati s’affrontent depuis le premier jour. Les deux seuls animateurs de l’Exécutif, aux caractères totalement opposés, se rendent coup pour coup. Intérêts politiques obligent, aux projets du chantre de la réforme se dressent les réserves du consensuel. Mais le gouvernement patauge et les médiateurs habituels ne cachent plus leur impatience.

Pour les aounistes qui ont fait du démantèlement du système Hariri leur objectif ultime, le Premier ministre avait tout pour plaire. En acceptant de succéder à Saad Hariri et de diriger le gouvernement de cette majorité-ci, le milliardaire sunnite, ami personnel du président syrien, Bachar el-Assad, a fait naître des rêves de changement. Mais au bout d’un an et demi de luttes acharnées au Grand Sérail, dans les salons du Parlement et autour de la table des conciliateurs, le Courant patriotique libre (CPL) est en colère. Les réformes proposées par les ministres du CPL sont systématiquement discutées et amendées. De par sa fonction et les portefeuilles économiques, Najib Mikati s’est octroyé un droit de regard sur la gouvernance du pays. Ce positionnement omniscient fait de lui l’homme le plus puissant du Liban. Est reproché à Mikati de faire du Hariri. Mais au sein de la population, la colère monte. Les médiations qui prennent un temps monstre, avec les Khalil et leurs allers et venues entre Rabié et Beyrouth, ont fini par paralyser le gouvernement. La lenteur du travail gouvernemental et législatif commence à faire jaser, même parmi les proches du Premier ministre.

Ses soutiens haussent le ton

La semaine dernière, avant d’entrer en Conseil des ministres, Mohammad Safadi a jeté un gros pavé dans la mare. Le ministre des Finances a exprimé son désaccord avec le chef du gouvernement sur la question, encore brûlante de l’électricité, indiquant qu’il soutenait la proposition du ministre de l’Energie, Gebran Bassil, de louer les bateaux producteurs de courant. «Ni un ministre, ni le Premier ministre ne doivent trancher de manière unilatérale». Deux jours plus tard, il tentera d’éteindre le feu en faisant état de «divergences techniques» et non politiques, mais l’attaque est lancée, et elle vient de l’un des vrais compagnons de route de Najib Mikati. Au-delà des motivations qui ont conduit Safadi, candidat potentiel à la primature, à marquer sa différence, cette prise de position marque en réalité un basculement.

Au cours de la première partie du mandat du Premier ministre, les parrains de la majorité se sont efforcés de calmer les ardeurs de Michel Aoun et ses attaques tous azimuts. Non pas pour lui faire changer d’orientation politique, mais surtout pour préserver Najib Mikati qui, à plusieurs reprises, a menacé de démissionner. Les sujets de discorde ont très majoritairement été tranchés en faveur du chef du gouvernement. Les parrains lui ont également laissé toute latitude de gérer les questions relatives au TSL, histoire de ménager sa base électorale. Devenu maître du jeu, il a marqué des points décisifs face au leader du CPL qui a vu l’une de ses figures de proue, Charbel Nahas, démissionner.

Depuis cet épisode, les pontes de la majorité ont changé de pied. Sans doute attendaient-ils du Premier ministre qu’il fasse bouger les choses, mais la situation du pays Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Parlement approuve la proposition de loi sur les indemnités de transport

Posted by jeunempl sur mars 21, 2012

Le Commerce du Levant

Ibrahim Kanaan - Député CPL

Le Parlement a approuvé mercredi une proposition de loi autorisant le gouvernement à accorder aux employés des indemnités de transport.

Cette proposition de loi avait été préparée par les députés Nabil de Freige (Courant du Futur) et Ibrahim Kanaan (Courant patriotique libre).

Les deux députés avaient préparé en février deux propositions de loi autorisant le gouvernement à fixer les indemnités de transport, après le refus de l’ancien ministre Charbel Nahas de signer un décret sur ces mêmes indemnités qu’il jugeait illégal en s’appuyant sur l’avis du Conseil d’Etat en la matière.

Le président du Parlement, Nabih Berry, avait demandé la semaine dernière aux deux députés de présenter une seule proposition de loi, après que l’Assemblée a échoué à adopter l’une d’entre elles.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Gouvernement : Le bras de fer peut reprendre

Posted by jeunempl sur mars 1, 2012

L’Hebdo Magazine – Julien Abi-Ramia

Dépenses hors budget, nominations et crise syrienne: voilà les trois thèmes qui, aujourd’hui, font la polémique, tant au sein du gouvernement qu’entre la majorité et l’opposition.

«J’ai entamé mon expérience de ministre et j’ai poursuivi ce travail grâce au soutien du chef du CPL, le général Michel Aoun, et j’ai mis un terme à cette expérience sur fond de conflit avec lui. Etalée sur deux ans et trois mois, dans deux gouvernements successifs, elle n’a pas altéré mes principes et mes valeurs. Au contraire, elle m’a permis de découvrir la vanité des grands et la vulnérabilité des petits». Lundi, la passation de pouvoir entre l’amer Charbel Nahas et le juriste Salim Jreissati a clos la plus grosse crise du gouvernement Mikati depuis son entrée en fonction. Quatre jours avant la nomination du nouveau ministre, l’intérimaire Nicolas Fattouche a signé le décret relatif aux indemnités de transport. Emballé, c’est plié. Ainsi va la majorité, propulsée par le rouleau-compresseur du compromis, orchestré par un Nabih Berry encore appelé à trancher dans les jours à venir.

Si la semaine dernière, le Parlement a eu le temps d’approuver un projet de loi, portant sur l’exemption du mazout rouge et vert de la TVA, le débat sur les finances publiques a été reporté. Vous avez aimé le 8 et le 14, vous adorerez le 11 et le 8900. Au dernier des deux jours de la séance plénière du Parlement, le gouvernement a présenté un projet de loi autorisant le Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La démission de Charbel Nahas acceptée

Posted by jeunempl sur février 24, 2012

Le Commerce du Levant

Le président, Michel Sleiman, et le Premier ministre, Nagib Mikati, ont accepté la démission du ministre du Travail Charbel Nahas, sur fond de tiraillements sur les indemnités de transport.

Nahas avait déjà mis mardi sa démission à la disposition du chef du Courant patriotique libre (CPL), Michel Aoun, mais il s’est abstenu de la remettre en main propre au chef du gouvernement chargeant le ministre de l’Energie et de l’Eau, Gebran Bassil, de le faire.

L’intérim du ministère du Travail sera assuré par Nicolas Fattouche.

Nahas refusait en effet de signer le décret sur les indemnités de transport, affirmant que celles-ci étaient illégales et que le Conseil d’Etat avait soutenu son point de vue, ce qui a abouti à sa démission.

Fattouche signe le décret sur les indemnités de transport

ANI

Le ministre du Travail par intérim Nicolas Fattouche a signé jeudi le décret sur les indemnités de transport, après avoir Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pour la presse libanaise du clan Hariri, Nahas a été lâché par Aoun; pour les autres, il s’agit surtout d’une perte pour la réforme

Posted by jeunempl sur février 22, 2012

(L’Orient le Jour)

[Note du MPLBelgique.org: Encore un article de propagande anti-CPL de l’Orient le Jour… mais qui permet de comprendre la menace que représentait le ministre Dr Charbel Nahas pour les défenseurs de la corruption et de la pensée unique. Depuis hier, en fonction des affinités politiques de certaines presses, les histoires fusent autour de cette démission. Le Dr Charbel Nahas vient à l’instant de déclarer que ce fut un honneur pour lui de travailler avec le CPL et le général Aoun, qui lui a donné la chance de servir le pays malgré le fait qu’il ne soit pas membre du parti. MERCI Dr Nahas !]

Hier, le ministre libanais du Travail, Charbel Nahas a remis au général Michel Aoun, chef du bloc auquel le ministre appartient, sa lettre de démission, mais ce dernier s’est abstenu de la transmettre à la présidence du Conseil.

Dans la presse (note du MPLBelgique.org : l’Orient le Jour parle ici de la presse « haririste » auquel le quotidien appartient) ce matin, l’interprétation de ce dernier épisode en date de la crise gouvernementale est assez homogène : Charbel Nahas a été lâché.

Pour as-Safir (note du MPLBelgique.org : plutôt indépendant), les forces politiques et les organismes économiques dans leur diversité avaient tous décidé de se débarrasser du ministre du Travail, chacun ayant une raison justifiant cette décision. En ce sens, note le quotidien, le dossier Nahas a rapproché tout le monde.

Selon le quotidien libanais, certains estiment que la décision de Charbel Nahas est un suicide politique absurde qui aurait pu être évité en adoptant une solution politique. D’autres, poursuit as-Safir, pensent que le ministre est le « martyr » d’un grand rêve de changement qui n’a toujours pas eu lieu au Liban.

La démission du ministre du Travail, estime as-Safir, est en premier lieu un échec et une perte pour Michel Aoun et pour son bloc, notamment, car Charbel Nahas était l’un des ministres clés qui durant chaque séance du Conseil n’hésitait pas à critiquer et à s’opposer aux propositions faites par le Premier ministre Nagib Mikati.

Pour al-Joumhouriya (note du MPLBelgique: ce quotidien appartient à Michel Murr, clan Hariri), le chef du Courant patriotique libre (CPL) a décidé de sacrifier Charbel Nahas lorsqu’il a Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : Démission du ministre du Travail Dr Charbel Nahas

Posted by jeunempl sur février 21, 2012

MPLBelgique.org

Le ministre du Travail, le Dr Charbel Nahas, a décidé de remettre sa démission au chef du bloc du Changement et de la Réforme, le général Michel Aoun qui l’a à son tour transmise au chef du gouvernement. Conformément à ses convictions, le ministre Nahas s’oppose à la signature d’un décret illégal fixant les allocations de transport tout en les séparant du salaire minimum, et de facto la part de sécurité sociale qui en était liée. Ce décret était par ailleurs destiné à être aussitôt rejeté par le conseil d’état comme le furent les précédents. Par l’intermédiaire du chef du parlement Nabih Berry, un accord politique avait été trouvé entre le premier ministre Mikati et le bloc du Changement et de la Réforme sur un processus de règlement de la crise, passant par l’élaboration d’une loi légalisant et autorisant le gouvernement à fixer les indemnités de transport des salariés. Par la suite, le ministre devait signer ce décret alors légalisé.

Cette décision est un coup dur pour la société civile qui perd là son ambassadeur le plus actif au sein de ce gouvernement. Le Dr Charbel Nahas est à l’origine de plusieurs réformes d’envergure, d’abord au ministère des Télécommunications de décembre 2009 à juin 2011, puis au ministère du Travail de juin 2011 à février 2012. Il s’était distingué dernièrement en faisant avancer un dossier important, celui du droit des femmes libanaises à transmettre leur nationalité. Voici un lien vers ses accomplissements en tant que ministre:

1. Les réformes du Dr Charbel Nahas au sein du Ministère des Télécoms

2. Les réformes du Dr Charbel Nahas au sein du Ministère du Travail

Aoun : « C’est au gouvernement de gérer la démission de Nahas »

(L’Orientle Jour)

Le ministre libanais du Travail, Charbel Nahas, a remis sa démission aujourd’hui au député Michel Aoun, a annoncé la Voix du Liban (100.5). Lequel Michel Aoun l’étudierait.

Le ministre Nahas était au coeur d’un bras de fer l’opposant au Premier ministre Nagib Mikati, autour d’un décret sur les indemnités de transport. Un décret adopté par le Conseil des ministres mais que le ministre Nahas, membre du bloc du Changement et de la Réforme, refusait de signer, le jugeant « illégal ».


Le chef du Courant patriotique libre (CPL) Michel Aoun a commenté mardi la démission du ministre du Travail Charbel Nahas, qui Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Alain Aoun: Nahas ne signera pas le décret sur les indemnités de transport avant la reprise des réunions gouvernementales

Posted by jeunempl sur février 16, 2012

(L’Orient le Jour)

« Le ministre du Travail, Charbel Nahas, ne signera pas le décret sur les indemnités de transport avant la reprises des sessions du Conseil des ministres », a estimé aujourd’hui le député aouniste Alain Aoun, à la radio Voix du Liban (100.5).

Le député du bloc du Changement et de la réforme, bloc parlementaire auquel appartient également M. Nahas, a précisé que ce dernier « n’a pas de problème à signer le décret s’il est légal ».

Après quatre mois de tractations, le Conseil des ministres avait approuvé en janvier le décret relatif au réajustement des salaires. Mais depuis cette date, le ministre Charbel Nahas refuse de signer le décret sur les indemnités de transport.

Interrogé sur ce sujet par as-Safir, M. Nahas a catégoriquement démenti hier que sa position soit anticonstitutionnelle. « C’est tout à fait le contraire, a-t-il assuré. Conformément à la Constitution, un ministre représente l’État, il met en œuvre les lois et est tenu responsable au cas où Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le gouvernement approuve enfin le réajustement des salaires

Posted by jeunempl sur janvier 19, 2012

Le Commerce du Levant

Le gouvernement a approuvé mercredi le réajustement des salaires suivant la formule proposée par le patronat et la Confédération générale des travailleurs du Liban (CGTL), malgré une farouche opposition du ministre du Travail Charbel Nahas.

Le salaire minimum est désormais fixé à 675.000 LL (450 dollars), alors que les indemnités de transport et les bourses scolaires restent inchangées.

Le Conseil des ministres a également approuvé une augmentation de 100% sur la première tranche de 400.000 LL (266 dollars), soit 400.000 LL et de 9% sur la tranche allant de 400.000 LL à 1,5 million de LL (1000 dollars), soit Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :