Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Bachar Al Assad’

Bachar al-Assad, président de la République arabe syrienne, au sujet des armes chimiques

Posted by jeunempl sur septembre 4, 2013

Mediarama

Bachar al Assad - Président de la République Arabe Syrienne« Quiconque accuse doit donner des preuves. Nous avons défié les États-Unis et la France d’avancer une seule preuve. MM. Obama et Hollande en ont été incapables, y compris devant leurs peuples.

Je ne dis nullement que l’armée syrienne possède ou non de telles armes. Supposons que notre armée souhaite utiliser des armes de destruction massive: est-il possible qu’elle le fasse dans une zone où elle se trouve elle-même et où des soldats ont été blessés par ces armes, comme l’ont constaté les inspecteurs des Nations unies en leur rendant visite à l’hôpital où ils sont soignés? Où est la logique?

Le Moyen- Orient est un baril de poudre, et le feu s’en approche aujourd’hui. Il ne faut pas seulement parler de la riposte syrienne, mais bien de ce qui pourrait se produire après la première frappe. Or personne ne peut savoir ce qui se passera. Tout le monde perdra le contrôle de la situation lorsque le baril de poudre explosera. Le chaos et l’extrémisme se répandront. Le risque d’une guerre régionale existe. Quiconque contribue au renforcement financier et militaire des terroristes est l’ennemi du peuple syrien. Quiconque œuvre contre les intérêts de la Syrie et de ses citoyens est un ennemi.

Le peuple français n’est pas notre ennemi, mais la politique de son État est hostile au peuple syrien. Dans la mesure où la politique de l’État français est hostile au peuple syrien, cet État sera son ennemi. Cette hostilité prendra fin lorsque l’État français changera de politique. Il y aura des répercussions, négatives bien entendu, sur les intérêts de la France. »

Publicités

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A Damas, on se presse dans les jardins publics pour oublier la guerre

Posted by jeunempl sur septembre 2, 2013

Al Manar

Syrie - jardin MazraaLe jardin Arnous, dominé par une statue de style soviétique de l’ex-président Hafez al-Assad, se remplit en soirée de familles damascènes qui tentent, sous haute sécurité, d’oublier un peu la guerre autour d’un narguilé. « Chez moi, je m’énerve et je m’angoisse à regarder les nouvelles. Je viens ici pour respirer », affirme à l’AFP la corpulente Oum Sami, souriant derrière ses petites lunettes et son voile blanc, alors que le bruit sourd des bombardements résonne au loin par intermittence.

« Quand je vois tous ces gens, je n’ai plus peur », ajoute-t-elle en désignant les nombreuses tables et chaises en plastique installées près de stands de vendeurs de café, de jus, de barbe à papa, de maïs et de douceurs, au son de la musique orientale populaire, donnant au site des allures de kermesse.

Ce coin vert dans le quartier central de Salhiyé, une place publique où l’on se promenait avant le conflit, s’est transformé en café à ciel ouvert où l’on vient rechercher un peu de chaleur humaine, alors que gronde la guerre entre armée et rebelles à quelques kilomètres de là, dans les grandes banlieues de la capitale.

Faute de pouvoir, comme avant la guerre, passer leur week-end dans les vergers de la Ghouta orientale, aujourd’hui synonymes de danger et d’attaque chimique, les habitants de la capitale se sont repliés sur les jardins publics.

A Techrine, al-Jahez, Mazraa, Baramké, une foule de Damascènes se pressent dans ces jardins protégés par un grand nombre de militaires et d’hommes de sécurité.

Se sentir en sécurité

Pour les badauds, leur présence est réconfortante. « Je viens ici chaque jour et je suis tranquillisée, car l’armée est partout », affirme avec un grand sourire Rouqayya al-Zayyat, vêtue de noir.

« C’est là où on se sent le plus en sécurité », renchérit Samar, venue avec sa mère et ses petites filles assises dans Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les Arabes déboursent 15 milliards de dollars pour renverser Assad !

Posted by jeunempl sur janvier 14, 2013

Al Manar

Le roi Abdullah d'Arabie SaouditeQatar - Al JaziraLes pays arabes ont dépensé, au moins, 15 milliards de leurs pétrodollars, pour renverser le régime de Bachar al-Assad.

C’est le célèbre journaliste et écrivain égyptien, Mohammed Hassanein Heykal, qui l’a révélé lors d’une interview avec la chaîne de télévision égyptienne, CBC, faisant allusion à l’intervention israélienne en Syrie et aux efforts contre le gouvernement syrien.

«Soutenus par l’Occident et la Turquie, les pays arabes ont dépensé, depuis le début des agitations en Syrie, pas moins de 15 milliards de dollars, sans arriver pour autant à un résultat tangible. Dans le même temps, Israël, qui a tiré le plus grand bénéfice de ces événements en Syrie, est toujours présent, avec ses services de renseignements et d’espionnage, tels que le Mossad, dans toutes les régions aux alentours de la Syrie, voire, au sein même du pays», a rappelé Heykal, affirmant que la prise de position différente de la Russie témoigne que cette dernière a tiré leçon des événements en Lybie, alors que les Arabes n’ont encore rien compris, ni conclu des évolutions dans la région.

Brahimi : un « touriste âgé »

Les médias officiels syriens ont mené lundi une nouvelle charge contre le médiateur international Lakhdar Brahimi, le qualifiant de « touriste âgé » et lui demandant de renoncer à sa mission s’il n’a pas de solution à proposer pour le conflit en Syrie.

« Lakhdar Brahimi ressemble à un touriste âgé qui fait une tournée plaisante dans des capitales partout dans le monde », écrit le quotidien As-Saoura. « Il n’a rien fait, sinon tenter de faire échouer les règlements politiques visant à sortir la Syrie de la crise ».
« Brahimi n’a jamais dénoncé les groupes terroristes armés et les pays qui les soutiennent. Il s’est écarté de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le pape va appeler à cesser d’armer les belligérants en Syrie

Posted by dodzi sur septembre 13, 2012

AFP/Romandie

BKERKE (Liban) – Le pape Benoît XVI appellera lors de sa visite au Liban cette semaine à l’arrêt de l’armement et du financement des belligérants en Syrie, a annoncé jeudi le chef de l’Eglise maronite au Liban.

Le pape va bien sûr appeler à l’arrêt de la spirale de violences (en Syrie) et de la haine, qui ne sert à rien (…), et (appeler) ceux qui financent ou arment les uns et les autres dans le conflit d’arrêter de le faire, a affirmé Mgr Béchara Raï, lors d’une conférence de presse.

Tous les peuples des pays arabes et ailleurs ont le droit de revendiquer des réformes et nous sommes avec eux, a indiqué le patriarche maronite, chef d’une des Eglises catholiques orientales les plus influentes de la région.

Mais, a-t-il précisé, la guerre n’est pas menée au nom de l’islam ou du christianisme mais par des Etats, des parties intéressées ou des mercenaires (…) Chrétiens et musulmans doivent s’unir autour des valeurs pour jeter les fondements d’un véritable Printemps arabe, a-t-il poursuivi.

La révolte populaire lancée en mars 2011 contre le régime de Bachar al-Assad et réprimée dans le sang, s’est militarisée au fil des mois, le conflit ayant fait plus 27.000 morts en majorité des civils en 18 mois selon une ONG syrienne.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Israël : Lors de la prochaine guerre, nous bombarderons des cibles du gouvernement libanais

Posted by dodzi sur avril 11, 2012

L’Orient le Jour

Selon le Jerusalem Post, l’armée israélienne a désormais établi une longue liste de cibles à bombarder.

« Ne pas attaquer des cibles du gouvernement libanais, lors de la seconde guerre avec le Liban, en 2006, était une erreur », a affirmé au Jerusalem Post un responsable de la défense israélienne.

Selon ce responsable, ce sont les Américains qui, après le déclenchement de la guerre de l’été 2006, ont demandé à Israël de ne pas bombarder des cibles officielles libanaises, afin de ne pas affaiblir le Premier ministre de l’époque, Fouad Siniora, proche de l’Occident.

« Ce ne sera pas la même chose à l’avenir, et ce d’autant plus que le Hezbollah et le gouvernement sont désormais une même entité », poursuit le responsable, sous couvert de l’anonymat.

Selon le quotidien israélien, l’armée israélienne a désormais établi une longue liste de cibles à bombarder au Liban. Cette liste comporterait des milliers de cibles du Hezbollah, contre quelque 200 en juillet 2006. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Syrie: Le jeu trouble des salafistes

Posted by dodzi sur avril 6, 2012

Le Nouvel Observateur

Par Farid Aichoune

200 à 250 djihadistes salafistes combattent l’armée syrienne en marge de la lutte des soldats déserteurs.

Selon les services secrets français, 200 à 250 djihadistes salafistes venus d’Irak, du Liban, d’Arabie saoudite, d’Egypte et du Maghreb combattent l’armée syrienne en marge de la lutte des soldats déserteurs. L’intrusion de ces djihadistes, entrés en Syrie le plus souvent par le Nord-Liban, l’Irak et la Jordanie, a soulevé l’ire de l’opposition, qui nie tout lien avec eux.

Alors que les soldats insoumis comme l’opposition réclament un Etat démocratique, les djihadistes veulent, eux, exterminer la communauté alaouite, une branche du chiisme, dont le président syrien Bachar al-Assad est issu.

Attentats à Damas

Car, pour les extrémistes sunnites, les chiites sont des hérétiques qui doivent être combattus jusqu’au dernier. Ces « moudjahidine », qui ont créé un Front de la Victoire, sont répartis, selon un responsable salafiste libanais, en deux phalanges (kataëb) – une phalange est l’équivalent d’une compagnie dans l’armée française, soit 140 combattants. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nasrallah rejette la responsabilité des attentats internationaux contre des diplomates israéliens : « notre vengeance sera honorable, plus importante »

Posted by jeunempl sur février 17, 2012

S.N. – ANI

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a rejeté ce soir toute responsabilité de la Résistance des attentats internationaux qui ont visé des diplomates israéliens en Inde, en Géorgie et en Thaïlande, soulignant que le jour viendra où la vengeance du parti de Dieu pour le sang de Imad Moghnieh sera « plus honorable ».

« Il est offensant au Hezbollah que de venger son martyr Imad Moghnieh en attaquant de simples Israéliens, le jour viendra où notre vengeance sera honorable, plus importante », a-t-il voué.

Sayyed Nasrallah s’est exprimé jeudi à l’occasion de la commémoration des martyrs Ragheb Harb, Abbas Moussaoui et Imad Moghnieh.

En tenant à saluer la mémoire de chacun, le chef de la Résistance a par la suite fait un tour d’horizon des principaux développements prenant lieu dans la région.

Il a rappelé des dangers du « projet sioniste » dans la région, soulignant toutefois les « inquiétudes » de l’entité sioniste incarnées par les responsables israéliens. Sur ce, il a cité l’inquiétude du ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, qui a récemment parlé de « dangers qui menacent l’existence de l’Etat d’Israël et qui sont les plus importants depuis son édification » ; et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a considéré « qu’il est désormais clair qu’Israël n’est plus un état invincible ».

Sayyed Nasrallah a cité dans ce même cadre le chef du Mossad qui a affirmé à la presse israélienne que « le Hezbollah dispose autant de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Guerre d’influence au Moyen-Orient : Bras de fer russo-occidental sur la Syrie

Posted by jeunempl sur février 5, 2012

Julien Abi Ramia – L’Hebdo Magazine

Révoltes en SyrieAlors que les affrontements se rapprochent de Damas, une solution diplomatique est-elle en train de voir le jour? Après avoir bloqué mardi le projet de résolution des Nations unies, porté par les puissances occidentales, Moscou travaille à une adaptation du dernier plan de la Ligue arabe que pourrait accepter Bachar al-Assad.

Le 28 janvier dernier, la Ligue arabe décide de suspendre sa mission d’observation en Syrie en raison de la «recrudescence des violences». «La décision de suspendre la mission des observateurs a été prise, après une série de consultations avec les ministres arabes des Affaires étrangères, en raison de la recrudescence des violences dont sont victimes les civils», a annoncé dans un communiqué le secrétaire général de l’organisation, Nabil al-Arabi. La veille, le chef de la mission d’observation de la Ligue arabe, le général soudanais Mohammed Ahmed Moustapha al-Dabi, avait déploré une augmentation «importante» des violences, en particulier à Homs, Hama et à Idleb. «La situation actuelle, en termes de violence, n’aide pas à préparer une atmosphère permettant d’obtenir que toutes les parties s’assoient à la table des négociations», principal objectif du plan arabe de sortie de crise. Al-Arabi accuse le régime syrien d’avoir «choisi l’option de l’escalade».

Blocage à l’Onu

Pour faire monter la pression sur le régime, le Conseil national syrien (CNS) et la Ligue arabe qu’al-Arabi semble codiriger avec le ministre des Affaires étrangères du Qatar, cheikh Hamad ben Jassem ben Jaber Al Thani ont décidé de porter l’affaire devant les Nations unies. Vendredi dernier, Paris, Londres et Berlin ont présenté au Conseil de sécurité un projet de résolution qui Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des membres d’Al-Qaida parmi les réfugiés syriens au Liban

Posted by dodzi sur décembre 22, 2011

Xinhua

L’armée libanaise a soulevé des préoccupations lors d’une réunion de sécurité que certains  » réfugiés syriens » fuyant vers le Liban sont en fait des membres d’Al-Qaïda, a rapporté mercredi le journal de l’expression anglaise, The Daily Star.

Lors de la réunion présidée par le Premier ministre Najib Mikati, le commandant de l’armée libanaise Jean Kahwagi a déclaré que la contrebande illégale d’armes et de combattants se déroule dans la ville frontalière libanaise de Arsal, selon The Daily Star.

Kahwagi a repris les commentaires faits plus tôt par le ministre de la Défense Ghosn Fayez que les membres des groupes terroristes entrent à Arsal sous le couvert de l’opposition syrienne pour établir une base.

Des réfugiés syriens ont fui Wadi Khaled dans le nord du Liban depuis l’éclatement des manifestations anti-gouvernementales en mars. Mais dans les derniers mois, l’attention a été concentrée sur Arsal dans le nord, où la contrebande d’armes est soupçonnée à travers les montagnes qui marquent la frontière entre la Syrie et le Liban.

Lors de la réunion, Kahwagi a confirmé à des sources proches du Premier ministre que certains trafiquants d’armes qui prétendent être de l’opposition syrienne sont en fait des membres d’Al-Qaïda, a déclaré The Daily Star. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les salafistes libanais, soutien des opposants syriens

Posted by dodzi sur décembre 19, 2011

France 24

Par Perrine MOUTERDE

Les salafistes libanais soutiennent ouvertement les opposants syriens et dénoncent l’attitude du gouvernement, qui comprend le Hezbollah. Ils appellent aussi les chrétiens à « prendre leur distance » à l’égard de Damas.

C’est sous bonne escorte que le sheikh Dai al-Islam al-Chahal se rend à la grande prière du vendredi. Un groupe d’hommes, dont plusieurs sont armés, l’attend au pied de son immeuble du quartier d’Abi Samra, à Tripoli (Liban). Fils de Salem al-Chahal, le fondateur du mouvement salafiste au Liban, il en est aujourd’hui la figure de proue.

Les yeux clairs, la barbe blanche, il dirige l’Association pour le conseil et la charité, qui œuvre essentiellement dans le domaine de l’éducation. « Le régime criminel de Bachar al-Assad n’a plus aucune légitimité, dénonce Dai al-Chahal. Les salafistes libanais apportent un soutien moral, politique et financier au peuple syrien. Nous fournissons aussi de la nourriture, des médicaments ou des vêtements aux réfugiés. »

« Nous avons peur du Hezbollah« 

L’imam radical Omar Bakri affirme être né à Beyrouth et n’avoir «jamais vu la Syrie de sa vie». De 1985 à 2005, il a vécu à Londres où il s’est rendu célèbre en qualifiant de «magnifiques» les auteurs des attentats du 11-Septembre.

Même barbe blanche, même quartier. Hassan al-Chahal est l’une des autres figures du mouvement. » Hafez al-Assad, comme son fils Bachar [de confession alaouite, une branche du chiisme, ndlr], ont très mal traité les sunnites, que ce soit au Liban ou en Syrie, dénonce-t-il. Sur 10 musulmans, il y a 9 sunnites en Syrie. C’est à nous de prendre le pouvoir ! »

Né au Liban en 1946, le courant salafiste, qui prône un retour à « l’islam des origines », s’organise autour d’une cinquantaine d’associations de charité et d’écoles religieuses, concentrées dans le nord du pays. Si leur mouvement reste d’ampleur limitée, les salafistes ont gagné en influence depuis l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri et le retrait des forces syriennes du pays, en 2005.

Ils sont aussi fortement impliqués dans la vie politique : les salafistes sont « au cœur des tensions sectaires grandissantes entre sunnites et chiites », écrivait dès 2008 Omayma Abdel-Latif, alors experte au Centre Carnegie pour le Moyen-Orient.

A Qibbeh, un quartier pauvre situé à la périphérie de Tripoli, la prière se termine. À l’extérieur de la mosquée Hamza, une petite foule se rassemble derrière un pick-up où ont été entassés des haut-parleurs. Au centre du cortège, des Syriens qui disent avoir été victimes de la répression : l’un claudique sur ses béquilles, l’autre est en fauteuil roulant. Un troisième a le bras bandé.

Début août, ils ont été jusqu’à 700 à manifester en soutien aux opposants syriens. Ils ne sont plus que quelques dizaines à se mettre en marche, en scandant des slogans hostiles au président Assad. Tripoli, située à une quarantaine de kilomètres de la Syrie, est pourtant la deuxième ville du pays – et un véritable bastion sunnite. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :