Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Lesbienne’

La fausse blogueuse syrienne indigne le web

Posted by dodzi sur juin 15, 2011

L’Express

Par Catherine Gouëset

La création d’un blog par un Américain se faisant passer pour une homosexuelle basée à Damas, Amina Arraf, a scandalisé la blogosphère.

Copie d'écran de la page Facebook de soutien à Amina Abdallah, supprimée depuis.

En prétendant défendre la cause des opposants syriens, la vraie-fausse blogueuse Amina Abdallah a surtout nui à leurs combats. Celle qui se présentait comme une homosexuelle américano-syrienne, auteur du blog « A gay girl in Damascus », était en fait un étudiant américain installé en Ecosse. Dans unmessage d’excuse, Tom MacMaster écrit qu’il ne s’attendait pas à susciter une telle attention. Mais, précise-t-il, si la blogueuse n’existe pas réellement, « les faits relatés sur le blog sont vrais et pas trompeurs sur la situation sur le terrain. » « Je ne pense pas avoir fait de mal à quiconque », dit-il tout en reconnaissant qu’il a « heurté des gens dont il partage les opinions et les luttes. »

MacMaster utilisait le nom d’Amina comme pseudo en ligne depuis 5 ans selon le Washington Post, une des premières sources à révéler l’information. Tom MacMaster a créé le blog « A gay girl in Damascus » en février, peu après que la vraie-fausse Amina a annoncé qu’elle rentrait des Etats-Unis en Syrie. Son histoire jusque-là était plausible. Et quand une personne se disant son cousin, Rania O Ismail, a annoncé sa disparition, le 6 juin, ses « fans » ont créé une page Facebook pour la défendre, « Free Amina Abdallah ».

Sur son blog, Amina racontait sa participation aux protestations de rue et comment elle avait dû se cacher, après une tentative d’arrestation, à son domicile, à laquelle son père se serait opposé. C’est à ce moment, alors que tous les médias relaient cette « disparition » tout en lui consacrant des portraits parfois détaillés comme celui du Guardian, que les doutes sur son identité apparaissent.

Les blogueurs Liz Henri et Andy Carvin, responsable de la stratégie médias pour le site de la radio publique américaine (NPR), devenu une célébrité en ligne depuis qu’il suit en direct les révoltes arabes, sont parmi les premiers à avoir douté: « Il y a quelques jours, j’ai reçu un tuyau d’une source LGTB (lesbiennes, gays, bi et trans) syrienne qui pensait qu’Amina n’existait pas », raconte Andy Carvin, le 8 juin. Cette source avait interrogé d’autres membres de la communauté et personne ne la connaissait. Ceux-ci s’inquiétaient d’ailleurs du fait que son blog attirait l’attention sur les homosexuels de Syrie et pouvait les mettre en danger. Andy Carvin raconte avoir alors demandé sur Twitter si quelqu’un avait rencontré Amina et n’avoir trouvé personne.   Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La double vie des gais au Liban

Posted by dodzi sur décembre 20, 2009

AFP/Cyberpresse.ca

Par Thomas Abgrall

Une manifestation pour le droit des gais et lesbiennes, en février dernier dans les rues de Beyrouth.

Beyrouth, capitale du Liban, apparaît comme un refuge pour tous les homosexuels du monde arabe, parfois menacés de mort dans leurs pays. Mais les gais libanais ont encore du chemin à faire pour véritablement « sortir du placard», nous explique notre collaborateur.

Un no man’s land dans une banlieue de Beyrouth, un samedi soir. L’immense hall impersonnel de l’Acid, la grande discothèque gaie de la capitale libanaise, se remplit au compte-gouttes. Des dizaines d’hommes s’agglutinent autour du bar sous le regard de la déesse Shiva.

Ils s’observent, se rapprochent, se touchent. Peu à peu, au son de la musique techno, les corps se déhanchent sur les podiums, s’enlacent. La fièvre va monter jusqu’au petit matin. Ensuite, chacun retournera chez soi et fera comme si de rien n’était. Personne n’en saura rien, ou presque.

Au Liban, mieux vaut ne pas crier sur les toits son homosexualité. Les «relations sexuelles contre nature» sont interdites par l’article 534 du code pénal libanais et sont passibles de six mois à un an de prison. La police, qui procédait il y a encore quelques années à des rafles dans les milieux gais, s’est cependant adoucie.

Les bars homosexuels se sont multipliés sans que les autorités réagissent. C’est là une des conséquences du travail de l’association Helem (Rêve), première association gaie du monde arabe, créée en 2004. Helem a su sensibiliser la société libanaise à la cause homosexuelle et organise régulièrement des rencontres avec le ministère de l’Intérieur, au cours desquelles des policiers travaillent avec des gais sur la prévention du HIV. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Être lesbienne ou ne pas être libanaise, telle est la question

Posted by dodzi sur décembre 2, 2009

ActuaLitté.com

Les lesbiennes, bisexuelles et transsexuelles libanaises évoquent leur condition dans un livre

Un livre recueillant plusieurs confessions de libanaises lesbiennes, bisexuelles ou transsexuelles est sorti au Liban. Le livre n’avait été tiré qu’à une centaine d’exemplaires mais a dû être réimprimé devant un certain succès. Un premier pas peut-être vers l’acceptation de l’homosexualité au Liban.

Il faut dire que dans ce pays « les relations sexuelles non naturelles » sont passibles d’une peine maximum d’un an de prison. Le livre Bareed Mista3jil (que l’AFP traduit par Courrier urgent) est donc un recueil de 41 histoires confiées par des libanaises lesbiennes. Les questions de la religion, de l’affirmation dans une société fermée à l’homosexualité et l’émigration sont évoquées.

En effet, arrivées à la trentaine beaucoup choisissent de quitter le Liban pour vivre leur sexualité plus librement. Pour celles qui restent dans leur pays, les options restantes sont limitées : se marier ou vivre sa sexualité cachée. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A Beyrouth, des militants s’opposent à l’homophobie

Posted by dodzi sur février 24, 2009

Iloubnan.info

BEYROUTH, Par Stéphanie Aoun

En signe d’opposition à la violence qui sévit au sein de la société libanaise contre certaines minorités, et notamment la communauté homosexuelle, l’ONG Helem a organisé un sit-in le 22 février à Beyrouth, avec plusieurs autres associations locales de défense des droits de l’homme. Cette manifestation, inhabituelle dans la région, fait notamment suite à la violente agression publique de deux personnes « soupçonnées d’homosexualité », survenue dans la capitale libanaise le mois dernier.

reportage« La sexualité humaine est variée ». Le slogan, inhabituel au Liban comme dans le monde arabe, est inscrit sur une affiche brandie ce dimanche 22 février à Sodeco (Beyrouth) par des civils militant contre les discriminations sexuelles. Ils se sont rassemblés ici le temps d’une manifestation contre la violence qui s’exerce au Liban contre certaines minorités, notamment à la communauté homosexuelle (mais aussi les femmes, les enfants ou encore les domestiques venant de l’étrangers). Le sit-in est organisé par l’ONG libanaise Helem, en collaboration avec d’autres associations actives dans la société civile locale en matière de lutte pour les droits de l’homme (KAFA, SIDC, MASSAR, ALEF, HRW, TYMAT et le Mouvement Social). Helem est une organisation libanaise non gouvernementale, à but non lucratif, dont l’objectif est de protéger au Liban les communautés LGBTIQ (lesbienne, gay, bisexuelle, transsexuelle, hermaphrodite et « Queer »), en leur apportant son soutien et en sensibilisant la société à leur réalité.

La manifestation n’a attiré que peu de monde. En ce jour pluvieux, éclairé par les banderoles et bannières aux couleurs de l’arc-en-ciel (identité visuelle de la communauté gay), ils ne sont qu’une petite centaine à s’être rassemblés à Sodeco. L’événement a cependant attiré bon nombre de journalistes et de photographes venus d’un peu partout au Liban. Les manifestants réclament la suppression de l’article 534 du code pénal libanais, qui criminalise « les rapports sexuels anormaux », considérés comme un comportement inhérent à l’homosexualité. L’article stipule que « la peine relative à tout rapport sexuel contre nature peut atteindre un an de prison ». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :