Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Articles Tagués ‘manipulation’

Eviter de succomber aux tentations de la fitna : Analyse des manipulations médiatiques de l’Après-Roueiss

Publié par jeunempl le août 22, 2013

JCA

Drapeau LibanLe 15 août et avant cela le 9 juillet derniers, la banlieue sud de Beyrouth a fait l’objet d’une véritable agression. 27 morts et des centaines de blessés…
Naturellement, les soupçons se dirigent principalement vers les services de renseignement israéliens et les groupes salafistes et/ou takfiristes soutenus par une certaine partie de l’Arabie saoudite officielle.

Plutôt que de se poser les véritables questions derrière cette agression dont est victime le Liban, plusieurs médias ont décidé de poursuivre leur campagne de diabolisation du Hezbollah… certains allant même jusqu’à accuser le Hezb de fabriquer ces attentats. Or, il ne fait aucun doute que ce parti est visé et que plusieurs groupes salafistes encouragent depuis longtemps déjà ce type d’opération.

Les médias tenus par le clan Hariri, Al Moustakbal en tête, mais aussi leurs satellites tels l’Orient le Jour, font fi des normes de bonne conduite journalistique. Ils préfèrent suivre leurs parrains politico-financiers plutôt que d’honorer leur métier. Cela, on le sait depuis mi-2005, moment à partir duquel ces médias ont débuté leur campagne anti-Hezbollah, stigmatisant une grande partie de la population libanaise. C’est ainsi que les lecteurs de ces journaux insultent désormais ouvertement, et sans en mesurer l’impact, les chiites et plus spécialement les sympathisants du Hezbollah. On le remarque dans leur espace de discussion mais aussi ailleurs, dans la vie de tous les jours. Cette situation est malheureuse mais il s’agit d’une réalité qu’il faut dénoncer, condamner et combattre à tout prix, avant qu’il ne soit trop tard. Les bases de la fitna, le conflit sunnite-chiite, sont alimentées par de tels médias irresponsables.

l'Orient le JourPour comprendre la manière dont ces médias manipulent leur opinion, l’épisode post-attentat de Roueiss est flagrant et intéressant à analyser. L’opinion étant francophone, dans ce billet, le doigt est pointé sur les manipulations de l’Orient le Jour qui est une composante d’un groupe médiatique important regroupant Al Moustakbal, MTV, Future TV, NOW Lebanon,… ces derniers appliquent les directives de communication de leurs parrains politiques.

Le Hezbollah impliqué en Syrie "mérite" cet attentat

Dans ces médias, la détresse des habitants occupe quelques lignes (ou quelques secondes) pour laisser place à une campagne de diabolisation d’une férocité sans nom, en ces temps difficiles.

Très vite, la plupart des articles de l’Orient le Jour relayaient des messages imputant la responsabilité de l’attentat de Roueiss… au Hezbollah. Voici ce qu’on pouvait lire Lire la suite »

Publié dans Billets & Opinions, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Guerre médiatique : vers la création d’une satellitaire israélienne

Publié par jeunempl le mai 18, 2011

Leila Mazboudi – Al Manar

Face à l’influence exercée par certains médias qui dévoilent la réalité des agressions israélienne, il est question ces derniers temps de la création d’une chaine d’informations satellitaire israélienne.

Selon le quotidien londonien arabophone AlQuds AlArabi, ce sont des richissimes juifs pro-israéliens qui vont la financer. Son coût s’élevant à près de 200 millions de dollars. Il faut s’attendre à ce qu’elle veuille faire plus que ce que font la Fox News, la CBS, la BBC, la CNN et autres. Quoique celles-ci semblent être en perte de vitesse pour leur couverture partiale en faveur d’Israël !

L’idée de la chaine israélienne privée revient au milliardaire qui détient la double nationalité kirghize et israélienne Dr Alexander Mashkevich, également président de la conférence « l’Appel unifié pour Israël ». Il l’a annoncée, le mois d’avril dernier, lors de la conférence sur « la lutte contre la délégitimation de l’Etat juif ». Ce terme très médiatisé par les sionistes ces derniers temps, chaque fois que l’entité sioniste est critiquée pour ses exactions et agressions et violations des droits humains.

La particularité de cette chaine israélienne d’information est qu’elle diffusera en quatre langues : anglais, français, arabe et espagnol.
Selon les termes du milliardaire israélien, son objectif sera de « faire face aux Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nahas : La condamnation explicite d’Israël par un organisme international est une première

Publié par jeunempl le octobre 26, 2010

(L’Orient le Jour)

Au lendemain du vote de la condamnation d’Israël par la Fédération internationale des télécommunications pour avoir infiltré le réseau libanais, le ministre des Télécoms, Charbel Nahas, a tenu une conférence de presse au siège de son ministère pour expliquer les circonstances de ce vote et ses conséquences sur le plan pratique.

Dans un long exposé sur les circonstances qui ont conduit à la condamnation de l’État hébreu par 43 voix, contre 23 et 57 abstentions, pour ses actes de piratage et d’infiltration du réseau téléphonique libanais, M. Nahas a tenu à rappeler qu’il s’agit d’une première en la matière, Israël n’ayant pratiquement jamais été explicitement dénoncé pour ses violations, notamment par une entité internationale relevant des Nations unies. Le vote avait eu lieu lors de la dernière réunion de la Fédération au Mexique.

« En toute fierté, j’annonce que le ministère des Télécommunications a gagné une bataille, le Liban ayant pu obtenir une condamnation internationale d’Israël de la part de la plus haute autorité onusienne en matière de télécommunications, et ce pour avoir infiltré notre réseau, ainsi que pour ses actes de piraterie, de sabotage et ses tentatives de semer la discorde sur les réseaux de téléphonie », a affirmé le ministre. Outre les conséquences dangereuses que ce comportement peut entraîner au plan des décisions économiques, M. Nahas a mis l’accent sur les conséquences à redouter notamment au plan sécuritaire, dans la mesure où ce type de violation, dont l’objectif est de collecter des données d’une haute importance, peut conduire à des actes d’agression. « C’est d’ailleurs ce qui s’est passé au cours des dernières années en matière d’espionnage, de parasitage, de manipulation des données et de diffusion de messages par Israël en vue de la zizanie, notamment au lendemain de la résistance dont a fait preuve le peuple libanais pour contrer l’agression israélienne de 2006 », a encore précisé le ministre.

Revenant sur les circonstances du vote au sein de la Fédération internationale des télécommunications, M. Nahas a passé en revue les multiples obstacles auxquels la délégation libanaise a dû faire face, trois semaines durant, pour enfin parvenir à l’adoption de la condamnation de l’État hébreu. Parmi les objections suscitées, l’argument selon lequel cette question ne Lire la suite »

Publié dans Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Régional, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sayyed rend publics des documents en rapport avec l’affaire des « faux témoins »

Publié par jeunempl le octobre 22, 2010

(L’Orient le Jour)

Le bureau de l’ancien directeur de la Sûreté, le général Jamil Sayyed, a rendu publics hier des documents qui, selon lui, prouvent qu’il avait effectivement intenté des recours devant la justice libanaise dans l’affaire des « faux témoins ». Le texte du communiqué précise que le document n° 28 avait été envoyé au juge d’instruction, Sakr Sakr, à la date du 6 février 2008, soulignant qu’une copie de ce document est également parvenue au procureur Saïd Mirza. Et M. Sayyed de préciser qu’au moment où le Liban s’est dessaisi du dossier de l’assassinat de Rafic Hariri en faveur du Tribunal spécial pour le Liban, « les juges Saïd Mirza et Sakr Sakr ont envoyé l’ensemble des procès-verbaux à La Haye, y compris les recours en justice présentés par le général Sayyed, et ce pour les enterrer au tribunal ».
Par ailleurs, le juge d’instruction de Beyrouth, Fadi Anayssi, a publié hier l’acte d’accusation dans l’affaire de la plainte déposée pour diffamation par M. Sayyed contre la journaliste Mirvat Saadeddine Sioufi et le directeur responsable du quotidien al-Charq, Aouni al-Kaaké. La journaliste avait publié un article considéré comme diffamatoire à l’encontre de M. Sayyed, intitulé « L’officier libéré et son maître ». L’acte d’accusation prévoit une peine de prison qui va jusqu’à un an et une amende de dix millions de livres libanaises. Le juge a transmis le dossier au tribunal des imprimés.

Réagissant à cette décision, l’ONG pour la défense de la liberté de la presse SKeyes a publié un communiqué dans lequel elle exprime sa solidarité avec Mirvat Sioufi, dénonçant par là « toutes sortes de jugements émis à l’encontre de journalistes sur base de leurs activités et de leurs opinions ».

Publié dans Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Syrie lance un mandat d’arrêt contre 33 personnes pour faux témoignage

Publié par jeunempl le octobre 4, 2010

RFI – Paul Khalifeh

La justice syrienne a lancé des mandats d’arrêt contre 33 personnes. Des Libanais, en majorité, des proches du Premier ministre Saad Hariri. Elles sont poursuivies dans le cadre de l’affaire dite des faux témoins. Un volet de l’enquête sur l’assassinat de Rafic Hariri, ancien chef du gouvernement libanais, tué il y a 5 ans dans un attentat.Un assassinat dont la responsabilité est régulièrement imputée au régime de Damas.

C’est l’entourage direct du Premier ministre qui est le plus touché par les mandats d’arrêt émis par le juge d’instruction de Damas : le procureur général de la République libanaise, le directeur de la police nationale, le chef du service de renseignement de la gendarmerie, le conseiller à la communication de Saad Hariri, tous et bien d’autres encore concernés par la mesure syrienne sont des hommes de confiance du chef du gouvernement.

Les mandats d’arrêt par défaut touchent aussi un magistrat et un policier allemand Detlev Mehlis et Gerhard Lehmann, deux anciens ministres libanais Marwan Hamadé et Charles Rizk, l’ancien ambassadeur du Liban à Paris Johnny Abdou et l’ex-vice-président syrien Abdel Halim Khaddam, tous deux installés en France.

Ces trente-trois personnes sont accusées d’être impliquées dans la manipulation des faux témoins qui Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sayyed rentre à Beyrouth sous bonne protection et attaque "Hariri et sa clique"

Publié par jeunempl le septembre 19, 2010

(L’Orient le Jour)

L’ancien directeur de la Sûreté générale, Jamil Sayyed, est rentré, samedi à Beyrouth, deux jours après sa convocation par le procureur général près la Cour de cassation, Saïd Mirza, entouré des députés du Hezbollah et de certains députés du CPL du général Michel Aoun, qui semblent décidés de le "protéger" jusqu’au bout. À l’aéroport international de Beyrouth, Sayyed a donné une conférence de presse d’une rare violence au cours de laquelle il s’est attaqué au Premier ministre Saad Hariri, au Courant du futur, ainsi qu’au procureur général Saïd Mirza, menacant d’avoir recours à la rue "s’il le faudrait", pour que "justice soit faite".

"Que tous ceux qui m’entendent au Liban et à l’étranger sachent que ce qui se passe aujourd’hui dans le pays n’est pas un coup d’État ni un conflit avec la justice, comme se plaisent à répéter certaines parties de la majorité et du 14 Mars pour ouvrir la voie aux ingérences externes. Ces manifestations et cet accueil s’inscrivent dans une démarche de soutien à la vraie justice et à l’État. Cette justice ne peut exister tant que les faux témoins et ceux qui les manipulent ne seront pas jugés", a déclaré Sayyed. S’adressant au PM Saad Hariri, l’ancien directeur de la SG a affirmé que les gens qui l’entourent, à l’instar de Saïd Mirza, Detlev Mehlis et Achraf Rifi, doivent se retrouver dans une prison du Liban ou de La Haye, accusant le PM d’avoir été, depuis 2005, leur complice pour "être à la tête du pouvoir." "Ce que vous avez fait est le véritable coup d’État. La justice doit remonter jusqu’à ceux qui ont planifié et fabriqué les faux témoins, orientant l’enquête vers une fausse piste qui a entraîné des catastrophes entre le Liban et la Syrie", a-t-il ajouté.

Sayyed s’est également déclaré "sous le plafond de la justice et du droit", estimant toutefois la décision de le convoquer comme étant purement politique et une voie ouverte vers l’oppression. "Saïd Mirza devrait être dessaisi de ses fonctions et placé à la disposition du Conseil supérieur de la magistrature car c’est un conflit personnel qui l’oppose à moi", a poursuivi Sayyed, en référence à la plainte qu’il a déposée devant la justice libanaise et d’une autre devant la justice syrienne dans le cadre du dossier des faux témoins. Pour Sayyed, cette plainte couvre également le général Achraf Rifi et le colonel Wissam Hassan, car ils constituent la police judiciaire relevant de l’autorité du juge Mirza et qu’ils font aussi l’objet de plaintes dans le cadre du même dossier. "Je serai honoré de me présenter devant la justice, mais je ne serai pas du tout honoré de me présenter devant cette même justice qui a falsifié le dossier des faux temoins pour me jeter quatre ans en prison", a conclu Sayyed.

Publié dans Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La manipulation des religions pour détruire le Liban

Publié par jeunempl le juillet 24, 2010

Roger Akl

Le Liban est un pays multi religieux et multiethnique ; il est formé de dix huit confessions musulmanes, chrétiennes, juives, « minoritaires » et même agnostique. Son système gouvernemental cherche à partager équitablement et démocratiquement le pouvoir entre ses différentes communautés, contrairement à Israël, qui veut être reconnu comme un « état juif ET démocratique ». Il est vrai qu’Israël veut être comme les théocraties arabes qui se disent musulmanes, mais qui n’ont aucune ambition d’être reconnues comme démocratiques. Mais, Israël  peut tout se permettre, puisque jusqu’à maintenant les lobbies pro-israéliens contrôlent la politique étrangère des gouvernements occidentaux, surtout américain.

Le Liban le dérange pour deux raisons principales :

1 – son expérience de vie en commun entre ses différentes communautés religieuses pourrait réussir et prouver la fausseté de la thèse israélienne qu’il est impossible de vivre démocratiquement avec les musulmans.

2 – Sa résistance a été la seule à avoir plusieurs fois battu son armée la forçant à battre en retraite, sous couvert de résolutions et de troupes internationales, toujours planifiées suivant l’intérêt d’Israël.

Il fallait donc que le Liban soit divisé comme il le fut déjà à partir de 1975, suivant des scissions confessionnelles, provoquées par les suspicions et les peurs les uns des autres.

Le Liban partagé en ghettos ennemis

A partir de 1973, les citoyens juifs libanais commencèrent à émigrer en grandes quantités (sur conseils israéliens ?), tandis que les chefs chrétiens du Liban Lire la suite »

Publié dans Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pour mieux comprendre l’enjeu de l’affaire OTV

Publié par jeunempl le juin 20, 2010

Dr. Elie Haddad – RPL France

Le procès de la OTV s’est emballé à une vitesse fulgurante, ne permettant pas d’expliquer avec précisions les contours de l’affaire.
Qui est Antoine Sehnaoui? Que désigne-ton par "l’incident de la Maison Blanche"? Comment est-on arrivé à cette action intentée en justice contre la OTV? Pourquoi parle-t-on d’un jugement politique? Et derrière l’énorme mobilisation de la population pour défendre la OTV, quel est le combat et le message réels? Autant de questions auxquels vous trouverez des réponses dans l’article qui vous est proposé.

Qui est Antoun Sehnaoui ?

Mr Antoun Sahnaoui est le PDG actuel de la SGBL, une banque libanaise filiale de la Société Générale. C’est un jeune homme d’affaire fortuné qui n’hésite pas à afficher ses opinions politiques proches du parti des « Forces Libanaises » de Samir Geagea.

Il ne se contente pas d’ailleurs d’afficher ses opinions mais les traduit dans la réalité par un soutien financier plus que généreux à son parti de prédilection, mais surtout par un harcèlement sans précédent de tous ses employés qui osent afficher des opinions politiques contraires aux siennes.

L’incident de « la maison blanche »

Pour des raisons évidentes de secret de l’instruction, nous nous contentons de reproduire ce qu’avait avancé le journal français « Libération » le 15/03/10 concernant cette affaire et qui est d’ailleurs confirmé par tous les témoins de la scène.

« Dans la nuit du 25 au 26 février, les gardes du corps armés de Sehnaoui, patron de l’une des plus grosses banques privées du Liban, ouvrent le feu, semant la panique à La Maison Blanche, une boîte de nuit chic du quartier d’Achrafieh. Une quarantaine d’impacts ont été relevés par les enquêteurs. Trois à huit personnes ont été blessées, selon les sources. A l’origine de l’incident, Lire la suite »

Publié dans Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les réformes, victimes des manipulations hypocrites

Publié par jeunempl le mai 4, 2010

Joseph W. Zoghbi

C’était trop beau pour être vrai. Nous avions commencé à rêver qu’une réforme des municipales serait le prélude à une réforme globale, visant à la décentralisation et à la réforme des législatives pour une meilleure représentativité et une meilleure participation de toutes les composantes de la population. Il n’en fut rien. L’hypocrisie de la grande partie des groupes parlementaires de la majorité comme de l’opposition a eu raison de ce rêve. Les choses resteront telles quelles et nous continuerons d’avoir une loi électorale d’un âge totalement révolu,  conservatrice et inadaptée.

Les belles paroles du ministre de l’Intérieur resteront des vœux pieux, classées comme tous les autres dossiers dans les armoires poussiéreuses des alcôves ministérielles. La raison du délaissement de ce projet ?  La sacro-sainte Constitution, qui n’en est pas moins tous les jours bafouée. Une Constitution basée sur les accords de Taëf qui n’a jamais été totalement appliquée, surtout quand il s’agissait de la  représentativité de tous dans la vie politique. Et dire qu’il y en a qui ne sont pas tellement bien représentés et qui l’acceptent quand même. C’est là le comble de la frustration.

Beyrouth serait-elle la cause de ce torpillage ? Ceux qui ont fait la main basse sur la capitale et ses ressources refusent la participation active des « autres ». Ils les veulent passifs et obéissants, et malheureusement ils le sont. Transiger sur les principes démocratiques dans un  but d’hégémonie est inacceptable. Les responsables de ce torpillage en portent l’entière responsabilité.

Rien que pour continuer à écraser les habitants d’Achrafieh, Saïfé, Rmeil et d’autres régions du Liban, ils repoussent des réformes indispensables pour tout le pays. Est-ce moral, honnête, acceptable et fidèle à l’esprit de Lire la suite »

Publié dans Billets & Opinions, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des Islamistes réclament l’arrêt de l’émission humoristique "LOL" : Le conseil national médiatique prendra sa décision ce lundi

Publié par jeunempl le janvier 10, 2010

MPLBelgique.org

L’émission humoristique "LOL" diffusée par la chaîne libanaise OTV fait l’objet d’une campagne médiatique hostile lancée à partir d’une autre chaine locale NewTV (Aljadeed). Harassée par les chiffres records de l’émission, NewTV a décidé de contre-attaquer en unissant les ennemis de la liberté.

Premier invité de marque pour cette campagne, le mufti sunnite du Mont-Liban Mohammad Ali Jouzou, connu pour son obscurantisme et pour ses discours incitant à la haine inter-communautaire, a témoigné et condamné l’émission. D’autres islamistes, proches du nouveau premier ministre Saad Hariri, sont également intervenus pour interdire l’émission. Proche en même temps d’Al Qaeda et de Hariri, Jouzou s’en prend régulièrement à la communauté chrétienne et maronite en particulier. L’été dernier, Jouzou avait surpris et choqué en appelant les Chrétiens à quitter le Liban, leur suggérant de trouver refuge en Syrie.

OTV est une chaine de télévision financée grâce à un soutien populaire qui s’est manifesté par l’acquisition d’actions. Ce modèle est unique au Liban où les chaines de TV sont soit détenues par de riches milliardaires, soit financées par des partis politiques.
Bien qu’apolitique et laïque, OTV est proche du Courant Patriotique Libre (CPL). Il n’est donc pas exclu que cette affaire soit le fruit d’un règlement de compte politique.

NewTV n’en est pas à son premier coup d’essai à l’encontre du CPL. En juin dernier, après la polémique sur les révélations de menaces du député Michel Murr (coalition du 14 Mars) à l’encontre d’un prêtre syriaque-orthodoxe, une présentatrice de la NewTV Ghada Eid avait accusé le député du CPL Ibrahim Kanaan de fraude électorale. Cette émission s’est alors vite révélée comme ayant répondu à une demande politique, faux-témoins à l’appui. La plainte déposée à l’encontre des responsables de l’émission avait donné raison au député Kanaan et mis en prison les 2 faux-témoins, alors qu’une intervention politique du ministère de la justice avait permis de sauver la présentatrice Ghada Eid de la condamnation judiciaire…

LOL est une émission de divertissement de 2 heures, diffusée le dimanche soir sur la chaine OTV et où des stars et des humoristes racontent des blagues autour du présentateur Hicham Haddad. Il s’agit des "grosses têtes", version libanaise. L’émission à succès de la OTV est actuellement la plus regardée sur le panel de TV libanaises le dimanche soir.

Aujourd’hui, après la campagne menée conjointement par des Islamistes et la NewTV, se pose la question de la liberté d’expression dans ce pays. La politique finira-t-telle par l’emporter sur l’humour?
On en saura plus ce lundi suite à la décision qui émanera du conseil national médiatique. La liberté d’expression au Liban sera-t-elle remise en question?

Publié dans Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 40 followers

%d bloggers like this: