Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Elie Ferzli’

Aoun et Geagea unis dans l’urgence : Malheurs et intérêts

Posted by jeunempl sur mai 12, 2013

L’Hebdo Magazine – Julien Abi Ramia

FL-CPLLa prise de contact entre Michel Aoun et Samir Geagea pave la voie à la formation historique d’un front commun à l’ensemble des partis chrétiens, ce qui renforce considérablement les chances de la proposition orthodoxe. Mais, à quelques jours de la séance décisive du 15 mai prochain, ceux qui s’y opposent étudient la riposte.

La semaine dernière, le leader du Courant patriotique libre (CPL) a prévenu: «Le flou entretenu ces dernières semaines par l’ensemble des forces politiques n’a que trop duré. Fini les paroles, place aux actes». Place à la politique. Principal opposant à une prorogation du mandat du Parlement, qui ouvrirait la porte à une reconduction du président Michel Sleiman, Michel Aoun avait tout intérêt à bouger et à être le premier à lancer la machine des concertations. Conformément à sa doctrine sur le sujet – «les chrétiens doivent recouvrir le droit de désigner par leurs seules voix leurs représentants» – le maître de Rabié a repris langue avec le seigneur de Mehrab, Samir Geagea.

Le dernier contact remontait à deux ans: symbole de l’importance que constitue pour Aoun le dossier de la loi électorale. Il n’en démord pas. Malgré les messages distillés dans la presse faisant état de la gêne et des réticences des partis chrétiens du 14 mars, ces derniers se sont prononcés en faveur de la proposition orthodoxe au sein de la sous-Commission. Plus profondément, le général est animé par l’opportunité historique que constituerait une loi électorale édictée par les chrétiens.

Ferzli, au secours de sa proposition

Le contact téléphonique a été qualifié par les deux parties d’extrêmement positif. Leurs leaders se sont accordés sur la nécessité de trouver une solution avant la date fatidique du 15 mai. Le contact est noué, la volonté d’une entente est entérinée. Reste à désigner la loi qui sera brandie par les partis chrétiens au Parlement.

Au cours de leur entretien, alors que Aoun a réaffirmé son soutien à la proposition orthodoxe, Samir Geagea a expliqué que son parti travaillait avec le Courant du futur à l’élaboration d’une loi mixte, inspirée de celle proposée par Nabih Berry. Une façon pour le leader des FL d’assurer le minimum syndical. Après tout, il existe une Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elie Ferzli : Un fin stratège

Posted by jeunempl sur mars 15, 2013

Joëlle Seif – L’Hebdo Magazine

Elie FerzliIl a la politique dans le sang. On a beau tenter de le faire parler de lui, il vous ramène à la politique, sa grande passion. Ancien député et vice-président de la Chambre, même loin du pouvoir, il est au cœur de l’actualité. Avec sa seule proposition de loi électorale, il a réussi à mélanger toutes les cartes. Excellent communicateur, fin stratège, Elie Ferzli sait comment tenir en haleine son interlocuteur. Portrait.

Chez les Ferzli, la politique est une affaire de famille. Son grand-père, son oncle et son père s’en mêlaient. Quant à lui, il est né dedans. Il est pris, le plus naturellement du monde, par cette atmosphère. «J’ai fait des études de Mathématiques élémentaires car mon père tenait absolument à ce que je devienne médecin pour m’éloigner de la politique». Son grand-père, Melhem Ferzli, était médecin, diplômé en 1900 de l’Université de Chicago. «J’ai fait deux ans de médecine. Mais le jour où il a fallu faire la dissection de la souris je n’ai pas pu le supporter, j’ai pris la fuite», confie Elie Ferzli. Il entame alors des études de droit, pour devenir avocat, à l’instar de son père et de son oncle. «J’étais passionné par le droit pénal. Pour moi, les plaidoiries étaient une sorte de show. Mais je n’ai pas eu l’occasion de pratiquer longtemps car, en 1976, j’ai eu l’intention de me présenter aux élections électorales. J’ai épousé Olga Chafic Skaff et je fus parrainé par Joseph Skaff. Mais, avec les événements, ceci ne s’est pas réalisé».

Préserver la coexistence

Avec le début de la guerre, il s’implique de plus en plus. «Mon principal souci a toujours été de préserver la coexistence. Je suis un militant de l’unité du Liban et ceci m’a valu des amis tout comme des ennemis». En 1983, en collaboration avec les évêques de la région et les milices de l’époque, il se bat pour mettre Zahlé à l’abri et pour qu’elle ne soit pas Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Geagea à « L’OLJ » : Le dialogue pour couvrir les attentats ? C’est non !

Posted by jeunempl sur janvier 7, 2013

Note du MPLBelgique.org : Le meilleur moyen de combattre une propagande est de l’exposer.

l'Orient le JourCette interview de Samir Geagea est un modèle de propagande. Depuis maintenant plus de 6 années, l’Orient le Jour se montre ouvertement au service du clan tentant la désinformation et parfois fomentant la haine envers le général Aoun et le Courant Patriotique Libre… soit en fabriquant des histoires, soit en relayant des messages de propagande pour discréditer notre action.

Cette interview d’un journaliste partisan pour un journal partisan nous permet de vous exposer la communion qui existe entre :
– l’Orient le Jour, au passé glorieux mais qui aujourd’hui est complètement politisé, à la merci de l’argent politique du clan Hariri
– Samir Geagea, un criminel à la tête des Forces Libanaises et qui a fait tant de mal aux Libanais, chrétiens mais aussi d’autres communautés.

L’article tente de présenter le bien… Geagea, en lissant ses positions et en se gardant de toute remarque peu coopérative avec le message positif que doit véhiculer cet article manipulateur.

Comme en 2009, l’accent est mis sur le « méchant Hezbollah », oubliant que les gens commencent à perdre patience à devoir toujours attendre le jour J de leur invasion sur le gentil libanais… que le clan Hariri et les journalistes qui les suivent, dessinent à leurs lecteurs. Oubliant aussi qu’entre-temps, une autre menace, celle réelle des groupes salafistes, est témoignée au quotidien (le massacre des minorités en Syrie ou encore le dernier épisode de la tentative d’interdiction de sapin « chrétien » à Tripoli ou à l’AIB en sont de tristes exemples). Malheureusement, ces groupes extrémistes font partie de la coalition de Samir Geagea… Alors, surtout il faut en parler le moins et minimiser leurs actes aussi barbares soient-ils. Car Samir Geagea est l’ange qui sauvera les Libanais… pensent-ils nous faire gober.

Maintenant à vous de prendre plaisir.

(Michel Hajji Georgiou – L’Orient le Jour)

Samir GeageaIl est sans conteste la personnalité qui gêne le plus sur la scène locale, et ce n’est pas pour rien que les assassins ont tenté, avec patience et détermination – mais fort heureusement manque de réussite –, de lui faire la peau en 2012. Samir Geagea se confie à « L’Orient-Le Jour » en ce début 2013, véritablement année de tous les défis pour le 14 Mars.

L’Orient-Le Jour – Sorti de prison en 2005, Samir Geagea se retrouve aujourd’hui, de nouveau, dans une prison dorée, à Meerab, incapable de se mouvoir en raison des menaces d’attenter à sa vie. Y voyez-vous un remake de la situation sous la tutelle syrienne, Saad Hariri étant le nouveau Michel Aoun en exil, et vous, en quelque sorte, de nouveau en prison, même si dans de meilleures conditions ?

Samir Geagea – Les comparaisons ne sont pas toujours exactes, même si nous sommes confrontés au même terrorisme. C’est vrai que l’armée syrienne est sortie du Liban, mais certaines pratiques persistent. L’armée syrienne n’a retiré que ses forces militaires. En attendant les résultats de l’enquête du TSL et sur l’affaire Boutros Harb, je considère que le camp du 8 Mars est une seule et même entité et assume une même responsabilité, indépendamment de savoir lequel d’entre eux est précisément en train de tirer sur la gâchette. Le 8 Mars assume la responsabilité morale des attentats en cours. Il y a, d’ailleurs, une répartition des rôles entre eux : certains pressent sur le détonateur, d’autres justifient ou défendent, les troisièmes empêchent de livrer les données téléphoniques pour que l’enquête suive son cours… 2013 sera dans la même lignée que 2012 et même que 2004 et après, dans ce cadre.

Certes, il y a eu une période d’accalmie sur le plan des attentats après l’accord de Doha, parce que le 8 Mars a obtenu ce qu’il voulait, en l’occurrence le tiers de blocage au gouvernement. Puis, en 2011, il a obtenu tout le gouvernement. Ils ont donc arrêté de sévir, jusqu’au début de l’effondrement du régime syrien, accompagné d’une baisse de crédit de leur part sur le plan populaire local. Or ils ne peuvent pas se permettre de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Elections 2013, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La proportionnelle demeure une possibilité, selon Charbel

Posted by dodzi sur avril 24, 2012

L’Orient le Jour

Le ministre des Affaires étrangères affirme qu’il n’existe pas d’entraves à la participation des émigrés aux législatives de 2013.

Le débat sur la loi électorale continue d’occuper le devant de la scène politique. À l’avant-veille du Conseil des ministres prévu demain, mercredi, et qui doit se prononcer à ce sujet, le ministre de l’Intérieur, Marwan Charbel, a estimé hier que l’adoption de la proportionnelle demeure possible à l’heure actuelle. Pour sa part, le chef de la diplomatie, Adnane Mansour, a affirmé qu’il n’existe pas d’entraves à la participation de la diaspora libanaise au scrutin législatif de l’année prochaine.

« L’adoption du principe de la proportionnelle dans les élections demeure possible si les intentions sont bonnes », a déclaré M. Charbel. Il a précisé à cet égard que le président de la République, Michel Sleiman, s’efforce aux côtés du chef du PSP, Walid Joumblatt, très hostile à la proportionnelle, de « lever les obstacles » qui empêchent l’adoption de ce mode de scrutin.

Réaliste, M. Charbel a reconnu néanmoins l’existence « d’autres obstacles à la proportionnelle » que ceux qui touchent M. Joumblatt et a appelé tous ceux qui soutiennent ce mode à « coopérer ».

En tout état de cause, le ministre a souligné la nécessité d’un accord autour de la loi électorale au maximum six mois avant les élections afin que le ministère de l’Intérieur dispose du temps nécessaire pour préparer le scrutin.

De son côté, le ministre des Affaires étrangères, Adnane Mansour, a démenti hier les informations de presse diffusées ces derniers jours et selon lesquelles le chef de l’État aurait blâmé les services de son ministère pour leurs négligences au sujet des mesures à prendre afin de permettre la participation des émigrés libanais au vote.

« Il n’existe pas d’entraves à la participation des émigrés aux prochaines élections », a assuré M. Mansour. Selon lui, le ministère s’active depuis deux ans à la préparation de cette échéance et le « dossier a été complété ».

Cependant, le chef de la diplomatie a indiqué que seuls 6 000 Libanais émigrés ont jusqu’ici rempli les conditions définies par le ministère à cet effet. Il a expliqué que cela est dû d’abord à l’absence de toute décision du Conseil des ministres dans ce domaine, et ensuite aux vacances dans les postes diplomatiques, atteignant 40 % de l’ensemble. « Ces vacances sont un coup terrible pour l’action diplomatique », a-t-il dit.

Pour en revenir au débat sur la proportionnelle, il apparaît désormais clairement que le courant du Futur s’y opposera de façon ferme tant que le problème des armes aux mains du Hezbollah ne sera pas réglé. Dans les milieux haririens, on estime en effet inacceptable que les effets attendus de ce mode de scrutin puissent se faire ressentir chez les uns et pas chez les autres du fait de l’influence exercée par les armes. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Levée de boucliers contre le projet de loi électorale de la Rencontre orthodoxe

Posted by dodzi sur décembre 19, 2011

L’Orient le Jour

La décision des assises maronites de Bkerké d’examiner sérieusement la possibilité de se prononcer en faveur du projet de loi électorale de la Rencontre orthodoxe – adoption de la circonscription uninominale et élection par chaque communauté de ses députés – a, comme il était prévisible, soulevé un tollé dans les milieux politiques de tous bords, qui y ont vu une régression vers le communautarisme.

Il est intéressant de noter que l’adhésion et l’opposition au projet ont émané de camps politiques opposés. Ainsi, le ministre de l’Intérieur, Marwan Charbel, proche du chef de l’État, n’a pas caché son hostilité au projet, d’autant plus qu’il travaille lui-même sur un projet basé sur la proportionnelle. « Je suis contre ce projet », a-t-il affirmé dans un entretien télévisé.

Le ministre de l’Intérieur propose, pour corriger le projet, d’organiser un second tour sur base de circonscriptions élargies, où les gagnants du premier tour seront départagés par un vote plus large non communautaire.

Dans les milieux musulmans, un grand nombre de personnalités religieuses et politiques se sont déclarées hostiles au projet. « Ce sera le début de la fin de l’unité du Liban, un suicide collectif et la consécration du projet de transformation du Liban en une fédération de communautés, prélude à la création de cantons à coloration communautaire », a affirmé hier le député Mohammad Kabbani (14 Mars). M. Kabbani a ajouté que ce projet n’est envisageable que lorsque l’accord de Taëf aura été appliqué. Cet accord prévoit, rappelle-t-on, l’élection d’une Chambre sur une base non confessionnelle et d’un Sénat représentatif des diverses communautés libanaises. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Assad en Arabie : réactions enthousiastes au Liban

Posted by dodzi sur septembre 25, 2009

L’Orient Le Jour

Bachar al-AssadLa visite surprise du président syrien Bachar el-Assad en Arabie saoudite, pour participer à l’inauguration de l’Université du roi Abdallah pour les sciences et les technologies, a été accueillie très favorablement au Liban. Des personnalités de différents camps politiques ont salué cette initiative, estimant qu’elle aura un impact positif sur les efforts de formation du gouvernement au Liban.

Le député Anouar el-Khalil a qualifié cette visite d’ « initiative positive et courageuse ». Il a souligné que les efforts des deux leaders arabes en vue de résoudre les problèmes entre eux aura « un impact sur divers dossiers intéressant ces pays et le Liban ».

Le député Ammar Houri (Bloc du futur) a considéré que « cette visite pourrait ouvrir la voie à la formation d’un gouvernement ». « Peut-être que les Syriens ont fait leurs calculs, a-t-il poursuivi. En tant que libanais, nous favorisons tout rapprochement entre pays arabes. »

Le député Kassem Hachem (parti Baas) a trouvé « normal que cette visite ait un impact positif sur le Liban ». L’ancien vice-président du Parlement, Élie Ferzli, a estimé que cette visite « fermera la route aux tentatives de certains groupes de faire exploser la situation entre les deux pays ».

Le ministre Jean Oghassabian a appelé à « profiter de ce climat propice dans la région et former un gouvernement homogène et efficace, qui se concentre sur la Constitution et les règles démocratiques ». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :