Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Moustafa Allouche’

La proportionnelle demeure une possibilité, selon Charbel

Posted by dodzi sur avril 24, 2012

L’Orient le Jour

Le ministre des Affaires étrangères affirme qu’il n’existe pas d’entraves à la participation des émigrés aux législatives de 2013.

Le débat sur la loi électorale continue d’occuper le devant de la scène politique. À l’avant-veille du Conseil des ministres prévu demain, mercredi, et qui doit se prononcer à ce sujet, le ministre de l’Intérieur, Marwan Charbel, a estimé hier que l’adoption de la proportionnelle demeure possible à l’heure actuelle. Pour sa part, le chef de la diplomatie, Adnane Mansour, a affirmé qu’il n’existe pas d’entraves à la participation de la diaspora libanaise au scrutin législatif de l’année prochaine.

« L’adoption du principe de la proportionnelle dans les élections demeure possible si les intentions sont bonnes », a déclaré M. Charbel. Il a précisé à cet égard que le président de la République, Michel Sleiman, s’efforce aux côtés du chef du PSP, Walid Joumblatt, très hostile à la proportionnelle, de « lever les obstacles » qui empêchent l’adoption de ce mode de scrutin.

Réaliste, M. Charbel a reconnu néanmoins l’existence « d’autres obstacles à la proportionnelle » que ceux qui touchent M. Joumblatt et a appelé tous ceux qui soutiennent ce mode à « coopérer ».

En tout état de cause, le ministre a souligné la nécessité d’un accord autour de la loi électorale au maximum six mois avant les élections afin que le ministère de l’Intérieur dispose du temps nécessaire pour préparer le scrutin.

De son côté, le ministre des Affaires étrangères, Adnane Mansour, a démenti hier les informations de presse diffusées ces derniers jours et selon lesquelles le chef de l’État aurait blâmé les services de son ministère pour leurs négligences au sujet des mesures à prendre afin de permettre la participation des émigrés libanais au vote.

« Il n’existe pas d’entraves à la participation des émigrés aux prochaines élections », a assuré M. Mansour. Selon lui, le ministère s’active depuis deux ans à la préparation de cette échéance et le « dossier a été complété ».

Cependant, le chef de la diplomatie a indiqué que seuls 6 000 Libanais émigrés ont jusqu’ici rempli les conditions définies par le ministère à cet effet. Il a expliqué que cela est dû d’abord à l’absence de toute décision du Conseil des ministres dans ce domaine, et ensuite aux vacances dans les postes diplomatiques, atteignant 40 % de l’ensemble. « Ces vacances sont un coup terrible pour l’action diplomatique », a-t-il dit.

Pour en revenir au débat sur la proportionnelle, il apparaît désormais clairement que le courant du Futur s’y opposera de façon ferme tant que le problème des armes aux mains du Hezbollah ne sera pas réglé. Dans les milieux haririens, on estime en effet inacceptable que les effets attendus de ce mode de scrutin puissent se faire ressentir chez les uns et pas chez les autres du fait de l’influence exercée par les armes. Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ni solution ni explosion, mais un malaise persistant…

Posted by jeunempl sur décembre 17, 2010

(L’Orient le Jour)

Alors qu’avant la maladie du roi Abdallah, le compromis entre les deux camps adverses au Liban semblait à portée de main, les cartes paraissent aujourd’hui totalement mélangées. Les déclarations du président syrien Bachar el-Assad à Paris sur la nécessité de trouver une « solution libanaise » à la crise actuelle sont venues confirmer le malaise général et l’impression qu’un grain de sable s’est glissé dans la machine déclenchée le 29 juillet au cours du sommet syro-saoudien à Damas suivi du sommet tripartite à Beyrouth.

L’ultimatum (aussitôt retiré d’ailleurs) de Mohammad Raad, suivi des discours d’une rare violence tenus à Tripoli par des figures salafistes et par des personnalités proches du Courant du futur, en présence du responsable de ce courant le Dr Moustafa Allouche, a jeté de l’huile sur le feu, donnant une dimension dramatique au blocage politique et institutionnel actuel. Que s’est-il donc passé pour qu’après le petit vent d’optimisme, le baromètre est de nouveau à la tempête ? En dépit des déclarations qui se veulent rassurantes de plusieurs responsables et en particulier du trio des ambassadeurs (Syrie, Iran et Arabie saoudite) dont les rencontres sont devenues un événement important de la vie politique libanaise, il semble que les efforts syro-saoudiens connaissent actuellement un certain ralentissement. Selon des sources libanaises proches de la Syrie, à la veille de sa maladie, le roi Abdallah d’Arabie était convaincu de l’importance de conclure au plus tôt une entente entre les Libanais, non seulement par souci du Liban, mais aussi dans le cadre d’une redistribution des cartes régionales. Avec les problèmes au Yémen, la quasi-mise à l’écart de son candidat en Irak Ayad Allaoui, ainsi qu’avec l’échec programmé des négociations israélo-palestiniennes, le roi d’Arabie ne voulait pas que son allié au Liban, Saad Hariri, perde le pouvoir. Ayant compris qu’une entente protégerait celui-ci ainsi que les intérêts qu’il représente, il poussait dans ce sens et exigeait même un compromis qui aille au-delà de la crise de l’acte d’accusation pour porter sur la composition du pouvoir au Liban et garantirait l’avenir politique de Hariri et de son courant. D’ailleurs, en raison de l’importance de ce dossier, le monarque a refusé de le confier au ministre saoudien des AE l’émir Séoud al-Fayçal (qui est en quelque sorte la bête noire des Syriens) ou à son neveu l’émir Bandar, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : Débat général au Parlement libanais

Posted by jeunempl sur décembre 16, 2008

Libnanews

Parlement libanais

Parlement libanais

Le parlement libanais a ouvert aujourd’hui un débat général portant sur la politique du gouvernement et dirigé par le président de la Chambre M. Nabih Berri. Etaient présents en plus des parlementaires, le Premier ministre Fouad Saniora ainsi que la plupart de ses ministres.

Au menu des discussions, le dossier du conseil économique et social ainsi que celui de la distribution de l’aide aux victimes du conflit israélo-libanais de juillet 2006 via le conseil suprême d’aide. Un rapport a été rendu public hier et distribué aux députés par cette dernière institution au sujet de la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :