Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Articles Tagués ‘Election’

Aoun et Geagea unis dans l’urgence : Malheurs et intérêts

Publié par jeunempl le mai 12, 2013

L’Hebdo Magazine – Julien Abi Ramia

FL-CPLLa prise de contact entre Michel Aoun et Samir Geagea pave la voie à la formation historique d’un front commun à l’ensemble des partis chrétiens, ce qui renforce considérablement les chances de la proposition orthodoxe. Mais, à quelques jours de la séance décisive du 15 mai prochain, ceux qui s’y opposent étudient la riposte.

La semaine dernière, le leader du Courant patriotique libre (CPL) a prévenu: «Le flou entretenu ces dernières semaines par l’ensemble des forces politiques n’a que trop duré. Fini les paroles, place aux actes». Place à la politique. Principal opposant à une prorogation du mandat du Parlement, qui ouvrirait la porte à une reconduction du président Michel Sleiman, Michel Aoun avait tout intérêt à bouger et à être le premier à lancer la machine des concertations. Conformément à sa doctrine sur le sujet – «les chrétiens doivent recouvrir le droit de désigner par leurs seules voix leurs représentants» – le maître de Rabié a repris langue avec le seigneur de Mehrab, Samir Geagea.

Le dernier contact remontait à deux ans: symbole de l’importance que constitue pour Aoun le dossier de la loi électorale. Il n’en démord pas. Malgré les messages distillés dans la presse faisant état de la gêne et des réticences des partis chrétiens du 14 mars, ces derniers se sont prononcés en faveur de la proposition orthodoxe au sein de la sous-Commission. Plus profondément, le général est animé par l’opportunité historique que constituerait une loi électorale édictée par les chrétiens.

Ferzli, au secours de sa proposition

Le contact téléphonique a été qualifié par les deux parties d’extrêmement positif. Leurs leaders se sont accordés sur la nécessité de trouver une solution avant la date fatidique du 15 mai. Le contact est noué, la volonté d’une entente est entérinée. Reste à désigner la loi qui sera brandie par les partis chrétiens au Parlement.

Au cours de leur entretien, alors que Aoun a réaffirmé son soutien à la proposition orthodoxe, Samir Geagea a expliqué que son parti travaillait avec le Courant du futur à l’élaboration d’une loi mixte, inspirée de celle proposée par Nabih Berry. Une façon pour le leader des FL d’assurer le minimum syndical. Après tout, il existe une Lire la suite »

Publié dans Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le général Aoun félicite les étudiants de l’USJ: Votre vitalité me rassure quant à l’avenir du Liban

Publié par jeunempl le novembre 22, 2012

D.CH & V.MW – ANI

Les étudiants qui ont remporté les élections estudiantines de l’université Saint-Joseph, ont rendu visite au chef du bloc du "Changement et de la Réforme", le député Michel Aoun.

M. Aoun a félicité ses hôtes, "dont la vitalité a permis de ressusciter l’esprit de lutte parmi les jeunes universitaires".
"La vitalité que j’observe ces jours-ci au sein des universités, me rassure sur l’avenir du Liban", a-t-il indiqué.
"Ceux qui adoptent un discours partisan au Liban, privent l’autre d’adopter des choix politiques différents. Ceux-là ne peuvent être de bons citoyens", a-t-il ajouté.

"Le Liban est actuellement encerclé par le feu… Le bassin méditerranéen témoigne de crises en Tunisie, en Lybie, en Egypte, à Gaza, en Israël et en Syrie. Tous ces pays ont perdu leur stabilité. Mais le discours sage que notre parti politique adopte au Liban, a préservé la stabilité de notre patrie, sinon elle aurait été une scène où le conflit l’emporte", a-t-il expliqué.

"Notre peuple respecte la liberté de croyance et le droit à la différence. Il respecte l’autre et l’accepte. Mais nous ne pouvons accepter ceux qui ne tolèrent pas la différence, d’où notre refus des mouvements extrémistes, lesquels Lire la suite »

Publié dans Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Politique : Ghosn parle "d’argent politique" à Koura

Publié par jeunempl le juillet 15, 2012

ANI

Le ministre de la Défense, Fayez Ghosn, qui a voté dimanche à Kousba (Koura), a affirmé que "certaines parties détiennent des preuves sur l’utilisation d’argent politique lors des partielles de Koura".

Le ministre a dans le même contexte indiqué que les élections de Koura se déroulent dans le calme, grâce aux efforts des Forces de Sécurité et de l’Armée, appelant les citoyens du Caza à faire les bons choix.

Concernant la nouvelle loi électorale, le ministre Ghosn a souligné qu’elle doit imposer des restrictions et permettre la surveillance du financement des campagnes électorales.

Publié dans Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Début du vote dans les élections partielles de Koura

Publié par jeunempl le juillet 15, 2012

ANI

Les élections partielles de Koura, pour remplir le siège orthodoxe vacant à la suite du décès du député Farid Habib, ont débuté dimanche matin, à l’ombre d’une situation de sécurité calme, supervisée par les Forces de l’Ordre.

Le scrutin oppose six candidats, dont notamment le candidat du parti des Forces Libanaises, Fadi Karam et le candidat du parti Social National Syrien (PSNS), Walid Azar, ainsi que les candidats: Jean Moufarrej, Naim Ojeimi, Youssef Skaff et Georges Matar.

Les bureaux de vote ont été ouverts vers 7h du matin.
Les listes des électeurs dans le Caza de Koura comptent 57,537 mille électeurs qui votent dans 128 bureaux de vote.

Les Forces de sécurité se sont déployées dans les bureaux de vote, alors que l’armée s’est déployée dans les rues du Caza.

Le ministère de l’Intérieur a annoncé qu’il a mis à la disposition des citoyens le numéro d’urgence 1766, pour les plaintes.

L’Association Libanaise pour la Démocratie des élections (LADE), accompagne le scrutin via ses correspondants présents dans tous les bureaux de vote.

Publié dans Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le mode de scrutin proportionnel : Un projet défavorable à Joumblatt et Hariri

Publié par jeunempl le mai 8, 2012

Arlette Kassas – L’Hebdo Magazine

Au cours de l’histoire contemporaine du Liban, aucune loi électorale n’a jamais pu être votée sans un consensus national. Les tentatives se multiplient pour obtenir un accord sur une loi différente de celle en vigueur depuis les années soixante, qui a connu quelques minimes amendements ponctuels.

Un projet de loi basé sur la proportionnelle a été présenté par le ministre de l’Intérieur, Marwan Charbel. Les positions des différents partis vont du refus net et catégorique à un accueil plutôt froid. Le président de la République, le chef du gouvernement et le président de la Chambre sont en faveur de ce mode de scrutin. L’Eglise maronite n’y a pas opposé d’objections, mais le patriarche maronite, en réponse aux journalistes qui lui demandaient ce qu’il en pensait, a répondu: «Que quelqu’un m’explique ce qu’est la proportionnelle!».

C’est que la proportionnelle demeure une énigme tant pour de nombreux politiciens que pour les électeurs. La proportionnelle et la circonscription unique pour tout le Liban forment ce projet qui remonte aux années soixante-dix, mais l’absence d’un mode d’application a constitué un obstacle à son application.

Les contre-arguments

Selon le mécanisme proposé, les électeurs devront choisir une liste, ou des noms sur cette même liste, ils ne peuvent pas sélectionner ou combiner des noms sur des listes différentes. Chaque liste recevra alors un nombre de sièges proportionnel au nombre de bulletins qu’elle aura réussi à avoir au niveau de la circonscription. Par exemple, si l’ensemble des électeurs dans un mohafazat est de 200000 et que l’une des listes réunit 20.000 voix, elle aura droit à dix pour cent des sièges prévus.

Le mécanisme est simple et complexe à la fois. Pour l’électeur, il n’a qu’à sélectionner une liste, ou des noms sur la même liste, et son rôle s’arrête là. Pour le décompte des voix, le mécanisme est plus complexe. Il se fait en deux étapes: d’abord, définir le nombre de votes qu’il faut obtenir pour avoir droit à un siège. A cet effet, on divise le nombre total des bulletins par le Lire la suite »

Publié dans Dossiers, Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Patriarcat maronite – mode d’emploi de l’élection: un processus réglé au moindre détail

Publié par jeunempl le mars 10, 2011

J.A.R – L’Hebdo Magazine

Le processus d’élection d’un nouveau patriarche est régi par des règles strictes. Au cours de leur retraite élective, de deux semaines maximum, les évêques seront appelés aux urnes à raison de quatre tours par jour. Le vainqueur devra obtenir au moins les deux tiers des voix du collège électoral.

Dans l’histoire de l’Eglise maronite, trois patriarches ont démissionné. Le premier était Youssef Tyan en 1809, les autres sont les deux derniers patriarches en date, à savoir Antoine Khoraiche et Nasrallah Sfeir. Les affaires des églises chrétiennes sont extrêmement réglementées. Le SaintSiège a su tout verrouiller pour qu’aucun vide juridique et «politique» ne soit possible. Et aussi, garder un certain contrôle sur la vie de l’Eglise à travers le monde. C’est pour cela qu’au cours des siècles, de nombreux amendements et articles sont venus enrichir les codes juridiques. Pour l’Eglise maronite, les grands principes qui régissent l’élection de son patriarche datent de près d’une cinquantaine d’années. En voici les principaux points:

Ce sont les quarante évêques du Synode patriarcal maronite qui forment le collège électoral appelé à désigner le futur patriarche. Mgr Edmond Farhat, nonce apostolique rattaché au Vatican, ne peut participer au vote. L’élection du patriarche est encadrée par deux textes juridiques, le code canon des Eglises orientales et le code de l’Eglise maronite. Ce dernier stipule par exemple que le conclave électoral peut être dirigé par l’évêque en place le plus âgé. Comme le patriarche Sfeir est démissionnaire, la tâche a été attribuée à Mgr Roland Abou Jaoudé, âgé de 80 ans. A ce titre, il signe et a été chargé d’envoyer les convocations officielles aux évêques scrutateurs.

Fixée au 9 mars, la date de la convocation est conforme à l’article 2 de la loi 65 du code de l’Eglise maronite, qui fixe le délai de convocation du collège électoral à un mois maximum à partir de la date de l’officialisation de la démission du patriarche, soit le 26 février. Une dizaine d’articles posent les règles de «l’élection du SaintPatriarche»:

Article premier: «Le patriarche élu doit être membre du Synode patriarcal».
Mais deux amendements à cet article permettent au collège électoral de désigner un Lire la suite »

Publié dans Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elections municipales 2010: les résultats du caza de Zgharta (Nord)

Publié par jeunempl le juin 1, 2010

MPLBelgique.org

Les Marada de Sleiman Frangieh, alliés au Courant Patriotique Libre (CPL) et aux familles locales, a remporté 3/4 des villages du caza de Zgharta, situé au Liban-Nord. La capitale du caza, Zgharta-Ehden, a vu la liste des Marada obtenir 4 fois plus de votes que son opposant… montrant si besoin en était le consensus local qui règne autour de ses candidats.
Ces élections municipales démontrent également le rôle de l’argent qui avait favorisé les listes du Courant du Futur et de son allié local, Michel Mouawad, lors des précédentes élections législatives. Des milliers de Zghartiotes vivant à l’étranger avaient fait le déplacement gratuitement, l’opération ayant été entièrement financée par le Courant du Futur sous condition de voter pour ses candidats. Ce facteur fut absent cette fois et démontre l’appui local dont bénéficie l’opposition dans cette région.

En orange, les municipalités remportées par l’alliance Marada – CPL – Familles
En bleu, les municipalités remportées par le Courant du Futur et ses alliés.

Zgharta – Ehden: 21
Miziara – Harf Miziara – Hmeiss:18
Ardeh – Harf Ardeh – Beit Awkar – Beit Obeid:15
Rachiine: 15
Aalma: 12
Kfarsghab:12
Aarjes: 9
Bhairet – Toula: 9
Bnachii: 9
Darayya – Bechennine: 9
Haret Al-Fawar: 9
Aintourine: 9
Aitou: 9

Mazraat Al Toufah: 9
Mejdlaya: 9
Raskifa: 9
Sereel: 9
Toula – Aljibbat – Aslout: 9
Karabach: 9
Karm Saddeh: 9
Kfardlakos: 9
Kfarfou: 9
Kfarhata: 9
Kfaryachitel: 9
Kfarzeina: 9

Miriata – Al Kadrieh:15
Sebbel: 15
Aashash: 9
Arbet Kozhaya: 9
Basloukit: 9
Iaal: 9

Publié dans Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lois électorales et résultats

Publié par dodzi le décembre 1, 2009

MPLBelgique.org

Par Dory MOUTRAN

Quels seraient les résultats des élections législatives libanaises, si celles-ci avaient eues lieu sous une loi électorale différente? Nous avons simulé les résultats des dernières élections sous différentes lois:

  • la "loi qada" de 1960 (ou la petite circonscription), appliquée en 2009,
  • la loi 2000, également appelée "loi Hariri-Kanaan"
  • la représentation proportionnelle appliquée sur la "loi qada"
  • la proportionnelle appliquée au niveau de la Mohafaza (nous prenons ici en compte uniquement les provinces suivantes: Liban-Nord, Mont-Liban, Beyrouth, Sud-Liban, la Békaa)
  • la proportionnelle nationale (une seule circonscription)
  • la "loi Boutros", proposée par la commission qui porte le même nom

Notons que d’autres lois ont été simulées, mais que celles-ci différaient peu des lois ci-dessus (entre autre, la proportionnelle appliquée aux répartitions de la "loi Hariri-Kanaan" et la proportionnelle au niveau des Mohafaza réels, en comptant Baalbak, Akkar et Nabatiyé comme provinces séparées).

Notre méthode était purement mathématique, en utilisant 2 techniques utilisées dans la plupart des pays où le système proportionnel est utilisé, notamment la méthode d’allocation de D’Hondt, et celle de Sainte-Laguë.

Il est important de noter que les dernières élections n’ont pas eu lieu sous une loi proportionnelle, donc la simulation des résultats est exactement ceci: une simulation. Si la proportionnelle était appliquée en réalité, plusieurs choses pourraient modifier les résultats: l’entrée d’une 3e, voir 4e ou 5e liste, pouvant prendre des sièges dans plusieurs régions. Les coalitions pourraient également se désintégrer. En effet, avec la proportionnelle, les coalitions ne sont plus nécessaires pour gagner des sièges, chaque parti pouvant désormais être mesuré à sa taille réelle. Lire la suite »

Publié dans Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Nabih Berri élu pour la 5e fois à la tête du parlement libanais

Publié par jeunempl le juin 25, 2009

Reuters

Nabih BerriNabih Berri a été réélu jeudi pour un cinquième mandat de quatre ans à la présidence du parlement libanais.

A 71 ans, le dirigeant chiite occupe le "perchoir" de la Chambre des députés depuis 17 ans, signe de sa longévité politique.

Le poste de président du parlement est traditionnellement réservé à un chiite et Nabih Berri était le seul candidat.

Mais l’ampleur de sa réélection – 90 des 128 parlementaires ont voté pour lui – illustre également l’amélioration du climat politique libanais et les grandes manoeuvres en cours au Proche-Orient.

Ainsi, le Courant du futur, parti sunnite à la tête de la coalition majoritaire au parlement et dirigé par Saad Hariri, s’est prononcé en faveur de Nabih Berri, chef du mouvement Amal et proche du Hezbollah.

Saad Hariri, favori pour diriger le futur gouvernement après sa victoire aux élections législatives du 7 juin dernier, s’était fortement opposé à Nabih Berri lors de la crise politique de l’an dernier, qui avait conduit le Liban au bord d’une nouvelle guerre civile.

Le soutien de Saad Hariri à Nabih Berri est également révélateur du rapprochement amorcé entre l’Arabie saoudite, qui appuie Hariri au même titre que les Etats-Unis et d’autres pays occidentaux, et la Syrie, jusqu’à Lire la suite »

Publié dans Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La bataille de la présidence du Parlement commence: tranchée d’avance en faveur de Nabih Berri, le défi concerne "l’ampleur de l’appui" qu’il obtiendra…

Publié par jeunempl le juin 16, 2009

El Nashra -Hussein Assi et Reine Rizk

Nabih BerriLes élections législatives se sont achevées et le nouveau Parlement a vu le jour.
Les campagnes se sont apaisées, il est temps d’en récolter les fruits. Les attentions sont alors attirées par le prochain scrutin, celui de l’élection du président de l’Assemblée nationale…
Mais cette "bataille" semble tranchée d’avance en faveur de l’occupant de ce poste depuis de longues années, Nabih Berri. Au début de chaque mandat parlementaire, Berri bénéficie d’une "approbation remarquable" qui dépasse l’opposition, camp dont il fait partie, pour atteindre la majorité, camp rival.
Toutefois, cette situation n’exclut pas la présence de "plusieurs avis" au sein du même groupe.

L’opposition, représentant la minorité parlementaire et la majorité chiite dont est issu le président du Parlement, a pris sa décision de renouveler le mandat de Berri, ce dernier étant considéré un "expert" dans ce domaine. Malgré les rumeurs suscitées par la bataille à l’amiable, menée à Jezzine, et opposant "le maître" au "général", le Courant Patriotique Libre, dirigé par le général Michel Aoun, n’est pas loin de cette entente, lui qui s’attache à l’union de l’opposition.

Par contre, la majorité, représentant la majorité parlementaire et la minorité chiite, semble faire face au "risque de division": une partie de cette majorité annonce son appui total à Lire la suite »

Publié dans Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 40 followers

%d bloggers like this: