Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Druzes’

Joumblatt derrière le tir de roquettes sur la banlieue sud de Beyrouth ?

Posted by jeunempl sur mai 30, 2013

Al Akhbar – Jean Aziz

PSP - Walid Joumblatt

PSP – Walid Joumblatt

C’est avec un silence suspect qu’ont été accueillis les propos du ministre Gebran Bassil accusant «un responsable politique de la Montagne» de se tenir derrière les tirs de roquettes de la région de Aïtate vers la banlieue sud de Beyrouth, dimanche, Des sources politiques qui suivent cette affaire parlent «de plus qu’un scandale» et donnent les précisions suivantes:

1-Il y a effectivement des informations détaillées étayées de noms et de données, sur les tirs de roquettes. Les enquêteurs disposent des noms de plusieurs suspects et connaissent l’endroit où étaient entreposées les roquettes. Celles-ci étaient au nombre de huit et non pas de trois –les deux projectiles qui se sont abattus sur la banlieue sud et un troisième qui a explosé dans une vallée. Les investigations montrent que les suspects ont des liens avec un responsable politique, et elles déterminent avec précision le lieu de leur rencontre, l’endroit d’où les roquettes ont été tirées, après avoir été exposées à l’air libre pendant un certain temps pour que le taux d’humidité baisse. L’endroit était utilisé pendant la guerre civile pour bombarder certaines régions;

2-Les mêmes milieux affirment que les tirs de roquettes ne peuvent être séparés d’une série d’incidents qui se sont produits ces derniers temps. Ce qui renforce l’hypothèse selon laquelle certains milieux partisans dans la Montagne sont impliqués dans la bataille sécuritaire, militaire et politique contre les autorités syriennes et leurs alliés à Beyrouth, notamment dans la banlieue sud.
Les tirs de roquettes ne peuvent pas être séparés, par exemple, de l’affaire de l’arrestation à Aïn Zhalta, le 7 avril dernier, par l’Armée libanaise, d’un groupe de personnes accusées de trafic d’armes au profit du Front al-Nosra, affilié à Al-Qaïda, en Syrie. Ce groupe a été arrêté en flagrant délit et un échange de coup de tir a eu lieu avec l’armée au cours duquel un des trafiquants, Ghassan al-Zohr, a été tué, alors qu’un autre, Mohammad Serhan, a été blessé. Sept autres personnes avaient été appréhendées;

3-Les mêmes sources ajoutent que l’endroit d’où les roquettes ont été tirées est limitrophe à une région où évolue un groupe extrémiste faisant partie du mouvement politique prédominant dans la Montagne. Il s’agit notamment du groupe de Allam Nasser, qui avait été tué le 11 mai 2008 à Choueifat lors des combats avec le Hezbollah; et des groupes de Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les négociations tournent en rond : Pas d’élections en juin

Posted by jeunempl sur janvier 25, 2013

Julien Abi-Ramia – L’Hebdo Magazine

sous-commission pour une nouvelle loi électoraleLes négociations tournent en rond mais le temps presse. Le Courant du futur, opposé à la proportionnelle, s’est vu 
accorder un droit de veto qui enterre de facto toutes les alternatives proposées jusqu’à présent. Or, les chrétiens refusent la loi aujourd’hui en vigueur et les délais 
constitutionnels se rapprochent dangereusement, ouvrant la voie à un ajournement du scrutin qui poserait de nouvelles questions.

Mardi, Marwan Charbel a été on ne peut plus clair. «Si aucune nouvelle loi électorale n’est adoptée avant fin février, le report des élections pour des raisons techniques deviendra une obligation». Un report qui pourrait être, selon lui, «de trois à cinq mois». Il reste donc une trentaine de jours mais l’horizon semble totalement bloqué. Cela fait plusieurs mois que le ministre de l’Intérieur, en charge de l’organisation des élections, tire la sonnette d’alarme. Mais le discours a visiblement changé.

Le 4 décembre dernier, il expliquait que son ministère maintiendrait la loi en vigueur en l’absence d’accord. Dans les couloirs de Baabda, où l’on rappelle que le président Michel Sleiman a clairement exprimé son refus de signer un décret prorogeant le Parlement actuel, d’aucuns expliquent que la majorité et l’opposition poussent les autorités à obtenir un sursis diplomatique. Les signaux les plus clairs sur la tenue des élections à la date prévue viennent des chancelleries étrangères et internationales. Ces derniers jours, le coordinateur des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Loi électorale : Les marchandages ont commencé

Posted by jeunempl sur janvier 17, 2013

Julien Abi-Ramia – L’Hebdo Magazine

Carte electorale et répartition confessionnelleL’opposition du Courant du futur et du PSP, à la proposition du Rassemblement orthodoxe, s’est élevée contre l’unanimité des chrétiens qui s’en remettent désormais à Nabih Berry pour arriver au consensus le plus large. Pendant que le président du Parlement étudie ses possibilités, les négociations continuent.

L’effet coup de théâtre s’est rapidement dissipé. La semaine dernière, le retrait en grande pompe de la sous-Commission parlementaire, en charge de la loi électorale, du député du CPL Alain Aoun et le virage serré des chrétiens de l’opposition présents à Bkerké, sur lesquels Boutros Harb et ses amis, mais surtout le Futur, ont exercé une forte pression, ont plongé le débat dans une dramaturgie excessive. Ces coups d’éclat auront, au moins, eu le mérite de clarifier les positions des uns et des autres ou au mieux de remettre sur d’autres rails les négociations entre tous les partis. Car, en vérité, les discussions ne repartent pas de zéro. La séquence de la semaine dernière a simplement acté que l’unanimité des chrétiens, à elle seule, ne suffisait pas. Avec le concours des suffrages du Hezbollah et de son mouvement, Nabih Berry aurait pu forcer le calendrier, organiser une séance plénière et faire passer le projet orthodoxe à la majorité. Mais les oppositions des sunnites, des druzes et du président de la République Michel Sleiman étaient trop fortes. Le revoici en première ligne pour concocter un accord global dont il a le secret.

Les chrétiens en attente

Dès vendredi dernier, le patriarche Raï, prenant acte de ce nouvel équilibre de forces, a donc convié à Bkerké les leaders Michel Aoun, Sleiman Frangié et Amine Gemayel, Samir Geagea s’étant absenté pour des raisons de sécurité. Le communiqué publié par le patriarcat à l’issue de la rencontre marque le début d’un nouveau round. «Les participants conviennent de la nécessité de parvenir à une loi électorale assurant la meilleure représentation, de la façon la plus juste et la plus sûre, à toutes les communautés libanaises». Dimanche, dans son homélie, le chef de l’Eglise maronite souligne l’importance de remplacer la loi de 1960.

La dernière rencontre de Bkerké aura eu pour effet de calmer les attaques du CPL contre les chrétiens de l’opposition, accusés d’atermoiements et d’obscurantisme, plus précisément d’avoir cédé aux oukases du Courant du futur, cassant «l’opportunité historique» que constituait l’unanimité des plus grands partis chrétiens sur le projet orthodoxe que Rabié «ne laissera pas échouer».

Cloués au pilori, les Forces libanaises et les Kataëb, qui se sont efforcés de réaffirmer leur alliance avec leurs congénères du 14 mars, ont dû faire montre de pédagogie tout au long de la semaine. Mardi, Samir Geagea a Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les chrétiens récupèrent leurs terres : Réconciliation à Brih… 30 ans après

Posted by jeunempl sur janvier 10, 2013

Julien Abi-Ramia – L’Hebdo Magazine

Réunion Joumblat-Rahi sur le retour des chrétiens à BrihLe démantèlement de la maison druze du village de Brih, au Chouf, construite sur une terre appartenant à une famille chrétienne, marque la fin du processus de réconciliation de la Montagne, scellé en 2001. Le résultat d’un travail initié par Walid Joumblatt, sous la supervision du patriarche Béchara Boutros Raï. C’est désormais à l’Etat de prendre ses responsabilités.

Dans le Chouf druzo-chrétien souffle un vent nouveau. A Brih, contraction d’une locution araméenne signifiant Maison du Parfum, les acteurs locaux de la communauté druze, d’abord réticents, se sont résolus à tourner la page. La construction de la nouvelle maison druze du village, édifiée sur une terre de la communauté, vient de s’achever. Restait à démonter l’autre maison, celle qui a été bâtie en 1989 sur une parcelle appartenant à la famille chrétienne des Adwan. Pour les chrétiens du village, cette construction constituait le vestige d’une époque où les druzes avaient savamment effacé toute trace de leur présence dans la Montagne. Brih était la dernière d’une longue liste de localités du Chouf où, depuis 2001, Walid Joumblatt et l’Eglise maronite s’affairent à panser les blessures de cette sale guerre. Beaucoup reste à faire mais la première étape de la réconciliation est aujourd’hui achevée. En dépassionnant le dossier, l’action conjointe du leader druze et du patriarche a fini par porter ses fruits.

Joumblatt, l’évolution

«La réconciliation druzo-chrétienne s’est arrêtée au point où elle a commencé et, à ce jour, nous ne pouvons pas parler de réconciliation dans la Montagne. De nombreuses familles chrétiennes n’ont toujours pas regagné leurs villages, et des milliers d’entre elles sont incapables encore de visiter leurs maisons, leurs terrains et leurs propriétés». C’est ainsi qu’à l’été 2009, celui qui était encore l’évêque de Jbeil, Mgr Béchara Raï, décrivait la situation des déplacés. Huit ans séparent ces déclarations de la visite historique du patriarche Nasrallah Sfeir dans la Montagne. Depuis 2001 et pendant près d’une décennie, le processus de réconciliation s’est résumé à cette visite. Cette question était à peine évoquée dans les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Loi électorale : le Hezbollah adoptera toute proposition approuvée par le CPL

Posted by jeunempl sur octobre 6, 2012

(L’Orient le Jour)

Les forces du 8 Mars ont poursuivi leur campagne en faveur d’une loi basée sur la proportionnelle. Le député du Hezbollah, Nawaf Moussaoui, a refusé « toute loi qui déchire le pays », défiant le 14 Mars de participer à des élections basées sur la proportionnelle et une circonscription unique.

Suite à la réunion des commissions parlementaires, le député Ali Fayad (Hezbollah) a exprimé son souhait de voir se former une sous-commission pour les élections et d’aboutir à une meilleure représentation des chrétiens. Et de préciser : « Nous adopterons toute proposition approuvée par le Courant patriotique libre (CPL). » M. Fayad s’est aussi prononcé sur la question du vote des émigrés, estimant que « ceci est un droit que nous soutenons ».

Quant au ministre de la Culture Gaby Layyoun (CPL), il a jugé le projet de loi du 14 Mars « peu convaincant », affirmant que « la proportionnelle assure une plus juste représentation ».

Le 14 Mars

Plusieurs députés du 14 Mars ont réitéré hier leur soutien au projet de loi électorale basé sur un découpage en petites circonscriptions, présenté la semaine dernière. Le député des Forces libanaises Antoine Zahra a affirmé qu’« il est regrettable que ce projet ait reçu des échos négatifs ». « Nous n’avons pas fait de calculs électoraux personnels, a ajouté M. Zahra, mais des calculs qui assurent une meilleure représentation des chrétiens, puisque ce projet de loi leur permet d’élire 56 députés (Note du MPLBelgique.org : outre l’inexactitude de ce chiffre très contesté,  la grande majorité des députés chrétiens hors de portée du vote chrétien seront élus par le clan Lire le reste de cette entrée »

Posted in Elections 2013, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Benoît XVI au Liban: le pape ne vient pas en chef politique

Posted by dodzi sur septembre 12, 2012

AFP/Romandie

CITE DU VATICAN – Benoît XVI ne vient pas comme un puissant chef politique au Liban et il ne faut pas attendre de lui des consignes précises aux chrétiens syriens dans la crise actuelle, a indiqué mardi à Rome le porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi.

Le pape ne se présente pas comme un puissant chef politique et il ne faut attendre de grandes interventions de nature politique sur la Syrie ou d’autres sujets, a déclaré le père jésuite au cours d’un point de presse, soulignant qu’il s’agit de remettre une exhortation apostololique aux chrétiens de la région.

Le pape se rend au Liban de vendredi à dimanche, son quatrième voyage au Moyen-Orient après la Turquie, Chypre et la Terre sainte.

Par la remise de ce document intitulé Eglise au Moyen-Orient, et dont la devise est Pax vobis (la paix soit avec vous), il veut simplement faire en sorte qu’à travers son témoignage, la communauté chrétienne serve la concorde, a souligné le religieux.

En venant au Liban, le pape donne aussi un signe de participation et d’encouragement aux habitants d’une région tourmentée, il marque une volonté de présence à un moment donné sans se laisser dicter par les circonstances, a-t-il ajouté.

Interrogé sur la division de la communauté maronite libanaise sur la crise syrienne et un éventuel message plus spécifique du pape, le père Lombardi a répondu: Chacun (des chrétiens au Liban) assume ses propres responsabilités, mais le pape et le Vatican n’ont pas une indication concrète spécifique pour dire aux chrétiens ce qu’ils doivent faire.

Il a rappelé les précédents appels du pape aux protagonistes de la crise syrienne à rechercher une solution de paix. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Appel du Général Aoun aux habitants de la montagne libanaise pour y retourner et fêter l’assomption

Posted by jeunempl sur août 8, 2012

De la part du Général Aoun aux habitants du Chouf, Aley, Metn: la réunion à la lumière de la Vierge…

Chers amis,

Je m’adresse à vous quelques jours avant la fête de l’Assomption qui aura lieu le 15 Août, et je vous invite, peuple du Chouf, d’Aley, et du Metn à vous réunir et transformer cet événement en une tradition annuelle pour rétablir la confiance dans la montagne, et la joie de vivre en harmonie dans l’amour et le respect. D’autant plus que les Libanais ont convenu à l’unanimité de déclarer la Vierge Marie, leur patronne. Ils se réunissent autour d’elle sous le nom de « Marie Notre Dame, » et la fête de l’annonciation est devenue une fête nationale pour l’honorer.
Ce que vous avez perdu de plus précieux suite à votre déplacement ne se limite pas aux propriétés et aux biens mais c’est plutôt l’unité, la vie décente, les bons souvenirs et les traditions qui ne peuvent pas être oubliées, et que vous avez vécu et partagé avec vos voisins pendant de nombreuses années.

Chacun de nous a connu les catastrophes et les horreurs de la guerre et nous avons tous souffert de la mort de nos proches, la désertion des maisons, la cruauté des jours et les pertes inestimables.

Aujourd’hui, après trois décennies, je suis convaincu que la souffrance n’a pas réussi à affaiblir votre détermination à tourner la page et vous réunir de nouveau, et que vous, où que vous soyez, attendez le moment opportun pour prendre cette initiative.
Vos fils qui ont grandi loin de là n’ont pas été témoins de votre souffrance, n’ont pas visité les tombes de leurs ancêtres, ne connaissent pas les gens de leur génération, et ignorent qu’ils appartiennent à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tribune Libre: Pour comprendre la politique des Joumblatt par Lina Murr Nehmé

Posted by jeunempl sur mai 22, 2012

Lina Murr Nehmé – Libnanews

PSP – Walid Joumblatt

Le consul anglais Churchill écrit : « Les druzes, toujours prêts à courtiser un parti dominant… »
On ne disait pas cela des druzes quand régnaient sur eux les familles d’origine druze. Ce qui a changé les choses, c’est l’achat, par Ali Joumblatt en 1723, de la place de chef de la communauté druze — puis la collaboration de son petit-fils, Béchir Joumblatt, avec l’émir Béchir, en vue de soumettre les chrétiens et les chiites du Liban.

À l’époque, les deux Béchir se disaient sunnites comme leurs grands-parents, et chacun d’eux jeûnait le ramadan, offrait la zakat, et s’était construit une mosquée dans laquelle il observait les prières islamiques.

La force des Joumblatt a affaibli le parti yazbeki, qui ne peut combattre l’argent avec l’argent, puisque le Liban, qu’il défend, est une entité pauvre, qui ne tire sa force que de l’unité de son peuple. C’est justement cette défense du Liban qui pousse la majorité des druzes à se rassembler autour du parti yazbeki en temps de paix civile.

Les Joumblatt ont donc intérêt à combattre la paix qui les prive de ce pouvoir pour lequel ils ont sacrifié beaucoup d’or et payé les vies de plusieurs de leurs chefs. C’est pourquoi ils soutiennent l’ingérence étrangère qui leur procure l’argent, les armes et le soutien politique. Celle-ci, en échange, exige qu’ils allument la discorde qui affaiblit le Liban et rend son invasion possible. De là, la violence verbale et les attaques confessionnelles et racistes qui remplissent les discours les plus célèbres des Joumblatt. De là, aussi, leurs revirements quand la puissance qui les soutient change de politique.

L’argent et les discours racistes assurent aux Joumblatt la suprématie sur la communauté druze par temps de guerre ou de crise. Car la peur existentielle pousse alors la plupart des druzes à oublier que les Joumblatt, quand ils étaient venus au Liban, n’avaient combattu que Fakhreddine et les autres druzes qui défendaient le Liban, et que leurs fusils ne se sont dirigés vers les poitrines des chrétiens et des chiites du Liban, qu’après avoir éliminé la force des familles druzes qui Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La proportionnelle demeure une possibilité, selon Charbel

Posted by dodzi sur avril 24, 2012

L’Orient le Jour

Le ministre des Affaires étrangères affirme qu’il n’existe pas d’entraves à la participation des émigrés aux législatives de 2013.

Le débat sur la loi électorale continue d’occuper le devant de la scène politique. À l’avant-veille du Conseil des ministres prévu demain, mercredi, et qui doit se prononcer à ce sujet, le ministre de l’Intérieur, Marwan Charbel, a estimé hier que l’adoption de la proportionnelle demeure possible à l’heure actuelle. Pour sa part, le chef de la diplomatie, Adnane Mansour, a affirmé qu’il n’existe pas d’entraves à la participation de la diaspora libanaise au scrutin législatif de l’année prochaine.

« L’adoption du principe de la proportionnelle dans les élections demeure possible si les intentions sont bonnes », a déclaré M. Charbel. Il a précisé à cet égard que le président de la République, Michel Sleiman, s’efforce aux côtés du chef du PSP, Walid Joumblatt, très hostile à la proportionnelle, de « lever les obstacles » qui empêchent l’adoption de ce mode de scrutin.

Réaliste, M. Charbel a reconnu néanmoins l’existence « d’autres obstacles à la proportionnelle » que ceux qui touchent M. Joumblatt et a appelé tous ceux qui soutiennent ce mode à « coopérer ».

En tout état de cause, le ministre a souligné la nécessité d’un accord autour de la loi électorale au maximum six mois avant les élections afin que le ministère de l’Intérieur dispose du temps nécessaire pour préparer le scrutin.

De son côté, le ministre des Affaires étrangères, Adnane Mansour, a démenti hier les informations de presse diffusées ces derniers jours et selon lesquelles le chef de l’État aurait blâmé les services de son ministère pour leurs négligences au sujet des mesures à prendre afin de permettre la participation des émigrés libanais au vote.

« Il n’existe pas d’entraves à la participation des émigrés aux prochaines élections », a assuré M. Mansour. Selon lui, le ministère s’active depuis deux ans à la préparation de cette échéance et le « dossier a été complété ».

Cependant, le chef de la diplomatie a indiqué que seuls 6 000 Libanais émigrés ont jusqu’ici rempli les conditions définies par le ministère à cet effet. Il a expliqué que cela est dû d’abord à l’absence de toute décision du Conseil des ministres dans ce domaine, et ensuite aux vacances dans les postes diplomatiques, atteignant 40 % de l’ensemble. « Ces vacances sont un coup terrible pour l’action diplomatique », a-t-il dit.

Pour en revenir au débat sur la proportionnelle, il apparaît désormais clairement que le courant du Futur s’y opposera de façon ferme tant que le problème des armes aux mains du Hezbollah ne sera pas réglé. Dans les milieux haririens, on estime en effet inacceptable que les effets attendus de ce mode de scrutin puissent se faire ressentir chez les uns et pas chez les autres du fait de l’influence exercée par les armes. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban : Joumblatt et Hariri en Arabie saoudite

Posted by dodzi sur avril 23, 2012

L’Orient le Jour

Le chef du Parti socialiste progressiste Walid Joumblatt est depuis hier dimanche en Arabie saoudite où il doit rencontrer les responsables ainsi que l’ex-Premier ministre Saad Hariri cette semaine.

C’est la première visite du leader druze en Arabie depuis la formation de l’actuel gouvernement libanais.

Les avis des responsables du 8 Mars sur cette visite étaient pour le moins mitigés. Les pôles de la majorité seraient « inquiets des retombées de cette visite sur la scène politique locale », rapporte ainsi le quotidien libanais al-Liwaa dans son édition de lundi.

D’autres responsables du 8 Mars, cités par le quotidien al-Akhbar, proche du Hezbollah, ont assuré que la visite n’aura « aucun impact sur le gouvernement, d’autant plus que le chef du PSP est satisfait de sa position au sein du Cabinet et de l’équilibre politique » au Liban.

Selon des sources saoudiennes, M. Joumblatt doit s’entretenir avec le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Saoud el-Fayçal, ainsi que d’autres responsables, mais ne rencontrera pas le roi Abdallah.

Hariri reçu par le ministre saoudien de la Défense

ANI

Le bureau de presse de l’ancien PM Saad Hariri a publié le communiqué suivant :

« Le ministre saoudien de la Défense le prince Salman ben Abdel Aziz a reçu aujourd’hui l’ancien Premier ministre Saad Hariri. »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :