Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Taef’

14 maart : van 1989 tot 2005 …. De waarheid !

Posted by jeunempl sur janvier 3, 2015

MPLBelgique.org – Vertaald in het nederlands door Roger De Cock

[Ter gelegenheid van het ontstaan van het 20 jarig bevrijdingsproces op een zekere 14de maart, de MPLBelgique.org heronderschrijft in het Nederlands de inhoud van een reportage die de geschiedenis hertekent van de strijd voor de bevrijding van 14 maart 1989 (datum van het begin van de bevrijdingsoorlog tegen de bezetting) tot 14 maart 2005 (datum van de enorme anti Syrië betoging) ]

tayyar-demo-cpl-manifDoorheen deze reportage, hertekent het OTV de geschiedenis van het Libanese verzet tot aan de Syrische bezetting die een zekere 14de maart 1989 aanving. Het gaat ook over het zich herinneren van de omstandigheden waarin deze akkoorden van de schaamte (of akkoorden van Taëf, in oktober 1989) warden opgedrongen aan het Libanese volk. Het is de eerste zo volledige reportage van de geschiedenis van de strijd tegen de Syrische bezetting. Opgepast ; zij die denken dat de strijd tegen de Syrische bezetter begon op 14 maart 2005, zullen waarschijnlijk geschokt zijn door de getuigenissen en beelden die men terugvindt in deze reportage.

 

 

Reportage

1ste deel

Generaal Aoun : Gezien van wat vandaag gebeurde en na de blinde bombardementen van het vijandig Syrische leger op Libanees grondgebied, heeft de regering zich verenigd en heeft deze besloten de nodige maatregelen te treffen zodat het Syrische leger zich onmiddellijk terug trekt uit het Libanees grondgebied.

Ik sta voor een beslissing. Ik neem deze enkel en alleen in functie van die van het volk. Mijn beslissing hangt af van die van jullie. Als jullie zeggen : “ ok, we staan achter jou “ , dan Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Nederlands, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Aoun propose un verrouillage chrétien de la présidentielle par le suffrage universel

Posted by jeunempl sur juillet 2, 2014

(L’Orient le Jour)

Général Michel Aoun (chef du Courant Patriotique Libre)Le chef du CPL envisage un scrutin à deux tours, le premier réservé aux seuls chrétiens et le second à l’ensemble des Libanais.
Le général Michel Aoun a lancé hier un nouveau brûlot sur la scène politique libanaise en proposant l’élection du président de la République au suffrage universel et selon un mécanisme qui permettrait à l’électorat chrétien de verrouiller totalement le scrutin. Soulignant que cette proposition vise à mettre fin à la « marginalisation » des chrétiens, le chef du CPL a refusé d’y voir un bouleversement de l’édifice institutionnel libanais et de la philosophie qui le sous-tend. Il a au contraire cherché à en minimiser l’impact en affirmant qu’il s’agirait d’un amendement constitutionnel « limité ».

Le général Aoun a également esquissé les grandes lignes d’une nouvelle proposition de loi électorale pour les législatives, fondée sur le même principe que la loi dite « orthodoxe », mais sans évoquer explicitement celle-ci.

Présentant ses propositions lors d’une conférence de presse à Rabieh, le général Aoun a donné les explications suivantes au sujet de la présidentielle : « Je propose un amendement constitutionnel limité en vue d’élire le président de la République maronite au suffrage universel et en deux tours. Le premier tour, de qualification, se déroule au niveau des électeurs chrétiens. Les deux candidats qui arrivent en tête de ce premier tour sont départagés au second, qui se déroule au niveau national. »

Soulignant que ce mode de scrutin « redonne son poids au vote chrétien et ôte la crainte de l’hégémonie du vote musulman », le député du Kesrouan a ajouté : « N’est-il pas de notre droit aujourd’hui, après que les chrétiens eurent été marginalisés, de nous demander où se trouve le vrai partenariat ? Sommes-nous des partenaires ou des subalternes ? Qu’est-il arrivé de la parité (islamo-chrétienne) dont parle Taëf ? S’agit-il d’un slogan creux et sans substance concrète ? »

Rejetant toute responsabilité dans le blocage actuel de l’élection présidentielle, il s’est adressé à ses détracteurs en ces termes : « Vous nous dites que nous sommes responsables de la vacance présidentielle qui dure depuis le 24 mai. Je vous répondrai que vous vivez dans cette vacance depuis 24 ans et vous vous y êtes accoutumés. Il est temps d’y mettre un terme. Pour notre part, nous essayons de vous réveiller. »
Selon lui, « les sondages d’opinion ont montré qu’une majorité écrasante de Libanais, en général, et de chrétiens, en particulier, sont en faveur de l’élection du président au suffrage universel ». C’est comme cela que « l’on éloigne la présidentielle des compromis et des bazars locaux et extérieurs et qu’on Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La polémique sur le manuel unifié : Une histoire sans livre

Posted by jeunempl sur mars 23, 2014

Arlette Kassas – L’Hebdo Magazine

Elias Abou Saab - ministre de l'EducationL’unification du livre d’histoire revient sur le tapis. Elias Bou Saab, ministre de l’Education et de l’Enseignement supérieur, trouve «honteux» qu’on ne parvienne pas à s’entendre sur un même programme d’histoire et que, depuis 1947, les faits ne soient pas rapportés pour cause de désaccords politiques. Il se dit décidé à plonger dans le dossier et à proposer, enfin, un projet objectif.

Faute de consensus, le livre d’histoire, tel que prévu dans les accords de Taëf, n’a pas vu le jour. Selon le décret de 1970, l’histoire du Liban s’arrête à l’année 1946. Après cette date, le silence est absolu. Les étudiants ignorent pratiquement les événements qui se sont déroulés au cours de ces années et leurs causes profondes: de l’insurrection de 1958, à la guerre de 2006 en passant par la guerre dite civile entre 1975 et 1990, les invasions israéliennes de 1978 et de 1982, ou les changements intervenus depuis 2005…

L’accord conclu par les parlementaires à Taëf, en 1989, prévoit une révision des programmes scolaires «afin de renforcer le sentiment d’intégration et d’appartenance nationales». Ainsi «les programmes d’histoire et d’éducation civique seront unifiés». Cependant, cette clause n’a pas pu être respectée, les manuels scolaires n’ont pas été unifiés faute d’unité et d’entente sur les termes à utiliser pour décrire tel ou tel événement ou incident.

En 2000, un comité ministériel rédige un nouveau livre d’histoire. Les objections qu’il a soulevées obligent le ministère de l’Education à arrêter les cours d’histoire et à les remplacer par l’éducation civique. Depuis 2002, le Liban fait une nouvelle tentative de se doter d’un livre d’histoire unifié, mais les différends sur la terminologie à utiliser pour parler de certains incidents dont le Liban a été la scène l’ont sabotée.

Le 21 septembre 2011, le gouvernement de Najib Mikati forme un comité, présidé par le ministre Nicolas Fattouche, chargé de remettre ce projet à exécution. Mais, avec un gouvernement qui ne représentait qu’une partie des Libanais, l’exploit devient quasi impossible, et le livre scolaire suscite une large polémique avant même que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’humeur chrétienne mélange les cartes électorales

Posted by jeunempl sur mai 20, 2013

(Scarlett Haddad – L’Orient le Jour)

Mgr Bechara Boutros Rahi vs Samir GeageaDepuis la séance parlementaire avortée de mercredi qui a vu la chute du projet dit orthodoxe, la scène chrétienne est en ébullition, revivant des moments douloureux que chacun souhaiterait pourtant effacer de sa mémoire. Le clivage entre les deux camps rivaux, le CPL de Michel Aoun et les Forces libanaises de Samir Geagea, est à son apogée et Geagea ne ménage pas ses critiques directes et personnelles à Aoun, dont les partisans ne sont pas non plus tendres avec lui. Mais au-delà de cette animosité toujours vivace, une partie de la rue chrétienne a été choquée par l’abandon du projet orthodoxe, considéré par certains comme une chance pour les chrétiens de recouvrer les droits dont ils ont été spoliés par l’accord de Taëf. Dans l’entourage du général Aoun, certains se demandent même pourquoi ce dernier n’avait pas prévu le scénario d’un retournement de dernière minute de Geagea contre le projet « orthodoxe », en dépit des engagements pris à Bkerké, alors que plusieurs indices allaient dans ce sens et que les milieux proches de Saad Hariri avaient sciemment révélé les reproches à peine voilés qu’il avait adressés au chef des FL pour son appui à ce projet.

Les sources proches de Rabié précisent à cet égard que le chef du CPL avait évidemment pensé à un tel scénario, mais il avait préféré penser que les hommes peuvent changer et que le chef des FL ne pouvait pas laisser passer cette chance unique. En même temps, les mêmes sources précisent que Aoun était convaincu qu’en changeant d’avis au sujet du projet « orthodoxe », Geagea serait en porte-à-faux avec la rue chrétienne et sa popularité auprès des électeurs en prendrait un sérieux coup. En somme, s’il devait se retourner contre ce projet, il serait en confrontation avec la base chrétienne et non plus avec le CPL.

Les même sources ajoutent que ce qui confirme cette thèse, c’est que depuis mercredi, Geagea et ses députés multiplient les apparitions devant la presse pour expliquer leur position et cibler les attaques contre le général Aoun. Par contre, le CPL et son chef, estiment les mêmes sources, ont gagné en crédibilité, étant conséquents avec eux-mêmes et avec leurs positions, évoquant à cet égard les résultats de nouveaux sondages. Le ministre de l’Énergie et de l’Eau, Gebran Bassil, avait d’ailleurs clairement défini la position du CPL en disant que le premier choix est le projet orthodoxe, et le pire la prorogation du mandat du Parlement. Il avait ajouté que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Elections 2013, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le retournement de veste de Samir Geagea : condensé de déclarations du leader des FL sur la loi orthodoxe

Posted by jeunempl sur mai 15, 2013

MPLBelgique.org

Joumblat-GeageaAprès avoir mis au défi les blocs parlementaires chiites de soutenir la loi électorale orthodoxe, Samir Geagea retire son soutien à cette réforme électorale cruciale pour les Chrétiens et le retour de leurs droits.

Honte à ce traitre qui avait déjà poignardé dans le dos les chrétiens lors d’un autre moment tristement historique… les accords imposés de Taëf en 1989. Et cela, après avoir contribué au retrait historique des Forces Libanaises des régions de Chouf, Aley et Saïda dans les années 80, provoquant un exode chrétien sans précédent.

Combien de temps encore ce chef de guerre, aujourd’hui converti en chef de la corruption à l’encontre des chrétiens va-t-il continuer à sévir de toute sa bêtise ?


Mediarama

L’accord électoral de la dernière minute conclu dans la nuit de mardi entre les Forces libanaises, le Courant du futur (CDF) et le Parti socialiste progressiste (PSP) a mélangé les cartes. L’unanimité chrétienne autour du projet orthodoxe a volé en éclat après le revirement de Samir Geagea, sans pour autant que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Elections 2013, Géneral, Liban dans l'Histoire, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aoun : Le projet orthodoxe meilleur que « Taëf, un ramassis d’ordures… »

Posted by jeunempl sur mars 21, 2013

(L’Orient le Jour)

Général Michel Aoun (chef du Courant Patriotique Libre)Le chef du Courant patriotique libre (CPL), Michel Aoun, a salué hier à l’issue de la réunion hebdomadaire de son bloc l’intronisation du pape François, célébrée hier au Vatican. Profitant de l’occasion, il a également dénoncé « toutes les formes d’atteintes » à la religion, faisant ainsi référence à l’agression contre les quatre cheikhs sunnites, dimanche soir à Beyrouth. « Nous condamnons toutes les formes d’atteintes à la religion, pas uniquement les atteintes physiques, a dit le chef du CPL. Nous soutenons les positions du mufti de la République, cheikh Mohammad Kabbani, qui a appelé au calme. » M. Aoun a appelé à ce que justice soit faite, appelant à punir les coupables.

Concernant les élections législatives prévues en juin, M. Aoun a jugé que le projet de loi du Rassemblement orthodoxe qui divise la classe politique est « constitutionnel à 100 % », et la proportionnelle dans une unique circonscription est « parfaitement nationale ». « Il ne peut y avoir de stabilité dans un pays qui ne respecte pas les droits des communautés », a-t-il dit, estimant que « tout, au Liban, est confessionnel, ainsi que la répartition des pouvoirs ». Et d’ajouter : « Tout propos concernant une soi-disant dissolution des chrétiens au sein d’une majorité islamique est infondé, car dans le projet orthodoxe, toute communauté choisira ses députés. Bien au contraire, la dissolution a lieu actuellement, quand une majorité élit les députés d’une minorité, comme au Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Entretien du Général AOUN: « une loi pour défendre les droits et non pour la division »

Posted by jeunempl sur février 24, 2013

RPLFrance.org

aoun_syrieLe chef du Courant patriotique libre (CPL), le Général Michel Aoun, a affirmé vendredi soir que la loi du Rassemblement orthodoxe va mener à l’unité du Liban. « Les chrétiens sont ‘colonisés’ depuis 1989 et aujourd’hui, ils réclament leur indépendance », a dit M. Aoun dans une entrevue avec la chaîne al-Manar.

« Je suis laïc de la tête aux pieds, a-t-il assuré. Les objectifs que je veux atteindre à travers cette loi ne peuvent pas être considérés comme étant discriminatoires d’un point de vue confessionnel ». « J’insiste pour que les chrétiens soient représentés avec 64 députés au Parlement, je ne vais pas me contenter de moins que cela », a-t-il encore ajouté.

Commentant les critiques formulées par le Courant du Futur qui ont qualifié la loi comme étant un « cadeau offert à l’ennemi israélien », M. Aoun a dénoncé un « chantage politique ». « Ces remarques sont absurdes et désolantes », a-t-il dit.

« Ceux qui refusent la loi orthodoxe sont corrompus parce qu’ils sont en train d’ignorer les droits d’une catégorie de Libanais », a encore ajouté M. Aoun.
Le Général a cependant proposé une alternative à la loi orthodoxe, celle proposée au tout début par son bloc, à savoir le Liban une seule circonscription et le vote sur la base de la proportionnelle. Pour le Général, c’est la preuve que son action n’est pas motivée par des raisons confessionnelles mais pour rétablir un équilibre véritable tel que prévu par la constitution libanaise. Par ailleurs, cette proposition alternative est la meilleure pour faire abstraction totale de tout communautarisme et tout confessionnalisme. « Nous sommes prêts à nous mettre d’accord avec tous les autres et nous souhaitons cet accord, mais il ne sera pas au dépend des droits ».

Le Général de rajouter « depuis 1989, l’accord de Taef a donné aux chrétiens 64 députés. Depuis cette date, jamais les chrétiens n’ont pu élire la totalité de leurs députés et il est temps qu’ils puissent le faire».

Le Général a confirmé que cette action n’est pas une manœuvre. Il avait d’ailleurs prévenu tous les acteurs depuis le 12 aout dernier lors d’une intervention à Beyrouth en précisant que s’ils refusaient Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tendances sur la loi électorale

Posted by jeunempl sur janvier 31, 2013

Mediarama

Président Michel Sleiman

Président Michel Sleiman

Sleiman FrangiehSleiman Frangié, député du Liban-Nord (majorité)

« Le président Michel Sleiman est devenu partie prenante dans la bataille électorale et a promis à certaines factions de faire en sorte que les élections se déroulent sur base de la loi de 1960. Un report des élections est possible pour éviter une crise. »

Wiam Wahhab, ancien ministre (majorité)

« Michel Sleiman se trompe s’il pense qu’en jouant au poker, il peut obtenir une prorogation de son mandat. Il ne restera pas une minute de plus après la fin de son mandat. Le Liban se dirige vers un vide législatif suivi d’un vide présidentiel. »

Alain AounAlain Aoun, député du Courant patriotique libre (majorité)

« Les droits des chrétiens ne doivent faire l’objet d’aucun débat et ne sauraient être mis à égalité avec les intérêts politiques. La seule raison pour laquelle nous avons approuvé la prolongation du délai de la commission ad hoc est l’insistance du président de la Chambre. Nous voulons démentir l’image négative qui nous est accolée. Ce ne sont pas des intérêts politiques mais communautaires que nous défendons. »

Walid Joumblatt - PSPWalid Joumblatt, chef du parti socialiste progressiste

« L’entretien avec Saad Hariri était amical, sincère et importante. Nous nous sommes entendus sur certaines idées, alors que d’autres nécessitent encore un dialogue et un suivi. Nous avons convenu que le projet orthodoxe porte atteinte au pacte national. »

Assem Araji, député du Courant du futur (opposition)

« La proposition électorale du président Saad Hariri est fondée sur l’accord de Taëf et sur la coexistence. M. Hariri proposera un mode de scrutin majoritaire de 36 circonscriptions garantissant une victoire chrétienne sur les listes électorales. »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban – Loi électorale : Waël Kheir est le père du projet orthodoxe

Posted by jeunempl sur janvier 26, 2013

L’Hebdo Magazine – Julien Abi-Ramia

Wael Kheir - militant des droits de l'HommeLa proposition de loi, présentée par la Rencontre orthodoxe, n’a pas été enfantée par l’ancien député Elie Ferzli, encore moins par les cadres du 8 mars ou par Rustom Ghazalé. En réalité, elle a été remise au goût du jour par un professeur d’université, militant des droits de l’homme, Waël Kheir.

Waël Kheir n’a rien d’un politicien rompu à la castagne. Il n’a aucun fief à défendre, aucune campagne à mener, aucun électeur à séduire. Cet homme trapu et jovial, à la moustache bien fournie, a un parcours reconnu par l’ensemble du tissu associatif du pays. Oui, ce professeur à l’Université américaine de Beyrouth (AUB) est un militant, mais un militant des droits de l’homme. Une façon de brandir le flambeau de son oncle Charles Malek, un des rédacteurs de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Il dirige la très active Fondation des droits de l’homme et du droit humanitaire (FDHDH). Le champ d’action de la fondation se veut très large. Elle est active sur le front des détenus libanais en Syrie, sur celui de la liberté des journalistes et sur celui de l’état déplorable des prisons libanaises, autant de sujets qui défient les droits de l’homme. C’est cet homme qui a pensé et rédigé la proposition de loi promue par la Rencontre orthodoxe.

Lorsqu’on évoque le débat autour de sa proposition, il sourit. D’abord pour souligner de manière sarcastique les épithètes qui lui ont été adossées par ses détracteurs. Qualifier son projet de «loi Rustom Ghazalé», lui qui a goûté aux geôles de la tutelle syrienne, est un peu fort de café. Ensuite pour regretter qu’elle ait été détournée de son objet.

Waël Kheir rappelle qu’il a présenté ce projet, il y a plus de sept ans, lorsqu’il œuvrait au sein du Rassemblement libanais orthodoxe (RLO). Il a même été remis par l’avocat Lutfallah Khlat sur Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban: Loi électorale, stratégie de défense, Fouad Abou Nader répond aux questions de Libnanews

Posted by jeunempl sur octobre 10, 2012

M.F. – Libnanews

Trois questions à Fouad Abou Nader, président du Front de la liberté.

1. Quelle est votre proposition en matière de loi électorale ?

Taëf prévoit une « décentralisation » administrative et des élections basées sur la large circonscription, deux principes contradictoires…

Le Front de la liberté propose comme loi électorale:

a) Un scrutin majoritaire à deux tours basé sur la circonscription uninominale (élection d’un seul député par circonscription, comme en France, « one man, one vote ») pour assurer une proximité avec les citoyens et une parité entre chrétiens et musulmans, principe adopté par le Document Constitutionnel en 1976, avant Taëf !

b) 108 (54 chrétiens et 54 musulmans) députés et non 128 comme l’ont imposé les Syriens pendant l’occupation pour s’assurer de la défaite de leurs adversaires!

c) Une véritable loi sur les partis et mouvements politiques est nécessaire. De même que la constitution de partis et de mouvements dépassant les clivages confessionnels.

d) L’abaissement du droit de vote à l’âge de 18 ans.

e) Avec une diaspora de plus de 12 millions de personnes jouant un important rôle économique, il est primordial d’accorder le droit de vote aux émigrés et de leur restituer la nationalité libanaise et les droits civiques.

f) Six circonscriptions (Amérique du Nord, Amérique latine, Afrique, Moyen-Orient, Europe et Océanie) pourraient être ainsi créées pour Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :