Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Commémoration’

Aoun, 25 ans après le 13 octobre : « Seule votre voix libérera la Maison du peuple »

Posted by jeunempl sur octobre 12, 2015

L’Orient le Jour

Des dizaines de milliers de partisans du CPL rassemblés à Baabda pour rendre un hommage solennel aux militaires tombés le 13 octobre 1990.

Devant des dizaines de milliers de partisans du Courant patriotique libre (CPL) qui ont afflué dimanche sur la route menant au palais présidentiel de Baabda, pour la commémoration du 13 octobre 1990, date de l’offensive des troupes syriennes contre les forces du général Michel Aoun qui contrôlaient à l’époque le secteur, le général Aoun s’est à nouveau adressé à ses partisans, 25 ans après, pour saluer leur engagement et les exhorter à poursuivre le combat.

Evoquant « une guerre mondiale contre les aounistes », le chef du bloc parlementaire du Changement et de la réforme s’est violemment attaqué à ses détracteurs, lors du rassemblement du CPL à Baabda.

« La classe politique qui a gouverné le Liban ces 25 dernières années est responsable de l’effondrement auquel Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le patriarche des syriaques orthodoxes inaugure une stèle pour commémorer le centenaire du génocide syriaque (SEYFO) à Etterbeek, Bruxelles

Posted by jeunempl sur mai 23, 2015

(Hampig Raphael Kourié – MPL Belgique)

Génocide syriaque - hommageDepuis le début de l’année, plusieurs villes européennes commémorent par des événements politiques, culturels et religieux, le centenaire des génocides arménien et syriaque qui ont coûté la vie à plus d’un million et demi de martyrs arméniens et 500 000 syriaques. Le 24 avril dernier, l’église arménienne a canonisé les martyrs du génocide dans une cérémonie religieuse à Yerevan, la capitale arménienne. En parallèle, des millions d’arméniens et de syriaques ont manifesté dans différentes capitales européennes et américaines pour demander à la communauté internationale de reconnaître ce génocide.

Après une visite apostolique du patriarche syriaque orthodoxe aux Etats-Unis et en Allemagne, sa béatitude Mor Ignace Aphrem II Kerim a visité le vendredi 22 mai la commune d’ Etterbeek à Bruxelles pour inaugurer une stèle en souvenir des martyrs du premier génocide du siècle commis par les ottomans en Anatolie orientale. Cette visite a été accompagnée par une couverture médiatique et une participation officielle belge de haut niveau. Le bourgmestre de la commune d’Etterbeek, M. Vincent de Wolf, des représentants des communautés syriaques, araméennes, chaldéennes, arméniennes et kurdes ainsi que centaines de belges d’origine syriaque et arménienne étaient présents.

Il s’agit du deuxième édifice inauguré dans la capitale européenne en 2015 après celui de la ville de Jette instauré pour la commémoration du génocide arménien.

Plus de 30000 arméniens et 15000 syriaques résident en Belgique. La diaspora arménienne en Europe se concentre surtout en France (Paris, Lyon, Marseille) avec plus de 600000 français d’origine arménienne, tandis que les syriaques dépassent les 200000 en Suède et les 100000 en Allemagne.

Posted in Belgique, Géneral, Liban dans l'Histoire, Nos articles, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban: L’exemple à suivre de la commémoration du génocide arménien

Posted by jeunempl sur avril 24, 2015

Libnanews – François el Bacha

Génocide arménien - 1915Parmi l’un des premiers pays à avoir reconnu dès 1997, le génocide arménien, le Liban se devait, par solidarité envers l’une de ses communautés, de commémorer le 24 avril 2015, le 100ème triste anniversaire du début des massacres que l’Empire Ottoman a commis.

Il y a en effet, une centaine d’années que l’Horreur a débuté en Europe, un massacre institutionnel qui préfigure ceux qui ensuite suivront, Holdomor en Ukraine des années 20, Holocauste en Allemagne du Reich, etc…C’est dans la capitale même d’un Empire moribond, Constantinople, qu’il s’agissait d’abord de réduire à néant l’élite culturelle, politique, sociale et économique d’un peuple fier de ses racines, avec l’arrestation puis la déportation et le massacre. Suivront les mêmes actes dans les autres provinces jusqu’à la presque extermination de la population arménienne au sein de l’Empire Ottoman. Il s’agira aussi des mêmes procédés qui viseront les populations pontiques, assyriennes et des autres minorités présentes dans ces mêmes territoires.
Le signe de la solidarité nait avant tout par la souffrance et la convergence historique entre Arméniens et Libanais d’alors. Cette notion est d’autant plus affirmée par les déclarations mêmes des responsables ottomans d’alors, avec le ministre turc de la guerre Enver Pacha qui expliquait en 1916 : « Le gouvernement ne pourra regagner sa liberté et son honneur que lorsque l’Empire turc aura été nettoyé des Arméniens et des Libanais. Nous avons détruit les premiers par le glaive, nous détruirons les seconds par la faim ». Ces paroles se confirmeront par l’Histoire commune, et le destin commun auquel nos anciens ont du faire face.

Au Liban, où l’on accueillera aussi les survivants de ses massacres, le peuple a souffert: 200 000 victimes pour une population totale de 600 000 personnes durant la première guerre mondiale, mortes de maladies ou de faim en raison du blocus imposé à la montagne libanaise par le gouverneur ottoman Jamal Pacha avec la collaboration de certains habitants du Liban. On préfèrera à ces 200 000 morts essentiellement Chrétiens, quelques pendus de la place des canons parce qu’appartenant à toutes les communautés, et cela au nom de la création d’une nation. A ce concept de nation, il est nécessaire de remarquer que 100 ans après, aussi dans le cas libanais, on en est loin, nous ne sommes pas un peuple mais toujours 18 nations présentes sur un territoire qui ne partagent que quelques fois, seulement même, une langue.

Alors que les Arméniens commémorent le 100ème anniversaire du génocide des leurs, le Liban peine à se souvenir des morts et des massacres tant de son histoire ancienne ou même de son histoire contemporaine et des 170 000 morts de la guerre civile de 1975. Le Liban est la terre d’accueil des minorités persécutées du Moyen Orient, et cela est d’autant plus criant aujourd’hui que se préparent en Orient, de nouveaux massacres avec Daech à nos portes. Un manquement à ce devoir est une Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les organisateurs de la marche mondiale pour la Journée de la Terre palestinienne ne veulent pas une confrontation des forces

Posted by dodzi sur mars 19, 2012

Info-Palestine

En 2011, la commémoration de la Nakba s'est terminée dans le sang

« Après tout, nous ne sommes pas une armée, mais une force internationale populaire non violente dont le but est de montrer sa solidarité avec la Palestine et avec Jérusalem » a déclaré au Ma’an le porte-parole de la Marche mondiale à Jérusalem, Zahir Al-Birawi.

Le groupe, qui a notamment pour conseillers deux Prix Nobels, l’archevêque Desmond Tutu et Mairead Maguire, disent qu’ils sont en train d’organiser des rassemblements simultanés dans 60 pays pour le vendredi 30 mars, en commémoration de la Journée de la Terre palestinienne.

La Journée de la Terre rappelle la mort de six citoyens Palestiniens d’Israël qui participaient à une grève générale pour protester contre une décision israélienne de confisquer des terres de propriété palestinienne privée, en 1976.

La Journée de la Terre de l’an dernier a vu des manifestations palestiniennes en Cisjordanie, dans la bande de Gaza et en Israël sans qu’il n’y ait de victimes.

Mais deux mois plus tard, des ralliements simultanés pour commémorer la Nakba – la « Catastrophe » pour des milliers de Palestiniens obligés de partir ou de fuir lors des combats qui ont conduit à la création d’Israël – ont amené des milliers de personnes vers les frontières avec Israël au Liban, en Syrie et à Gaza, et qui ont fait 13 tués sous les tirs israéliens. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Politique – Aoun promet aux martyrs du 13 Octobre de poursuivre la lutte

Posted by jeunempl sur octobre 13, 2011

Z.M. – ANI

General Michel Aoun - Tayyar CPL

Le chef du Courant Patriotique Libre (CPL), le député Michel Aoun, a promis jeudi aux martyrs de 13 Octobre 1990 de poursuivre le trajet de lutte jusqu’à la fin de sa vie. Il a juré qu’il sera fidèle à leur message et n’abandonnera jamais leur droit et n’acceptera nullement n’importe quelle faute à cet égard.

« Nous n’étions jamais des agresseurs, mais des défenseurs de notre droit d’exister », a précisé le chef du CPL. Il a considéré que l’état devra être établi sur les règles de la moralité et de la loi. Il a appelé à l’établissement d’un état de droit fondé sur la loi, promettant aux martyrs de continuer le chantier de construction.

Le chef du CPL a rappelé « la guerre de libération » déclenchée en 1989 contre l’armée syrienne, rappelant qu’il n’a jamais été un agresseur mais un protecteur. « La commémoration du 13 octobre nous rappelle notre passé », a dit le Général Aoun, en exhortant à œuvrer pour l’avenir des nouvelles générations.

Les propos du député Michel Aoun ont été prononcés dans une messe cérémoniale à l’occasion de la 21ème commémoration des martyrs du 13 Octobre 1990 au siège de l’église de la Résurrection à Rabyeh.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban/Nakba: 10 tués par des tirs israéliens à la frontière

Posted by jeunempl sur mai 15, 2011

AFP

Dix personnes ont été tuées et 112 blessées dimanche dans le sud du Liban par des tirs israéliens à la frontière selon l’armée, alors que des réfugiés palestiniens manifestaient côté libanais pour commémorer la Nakba, l’exode après la création d’Israël en 1948.

Cet incident sanglant est l’un des plus graves survenus sur la Ligne bleue (frontière entre le Liban et Israël, ndlr) depuis 2006, a affirmé le coordinateur spécial de l’ONU pour le Liban, Michael Williams, en référence à la guerre destructrice qui a opposé Israël et le Hezbollah chiite.

Des milliers de réfugiés s’étaient rassemblés dans la localité frontalière de Maroun ar-Ras, à un kilomètre de l’Etat hébreu, à l’occasion du 63e anniversaire de l’exode des Palestiniens à l’instar de leurs compatriotes dans les Territoires palestiniens et le Golan syrien annexé par Israël.

La tension est montée d’un cran lorsque des dizaines de jeunes manifestants ont franchi le cordon de l’armée pour s’approcher des barbelés, et ont commencé à lancer des pierres en direction des soldats israéliens de l’autre côté.

Par notre âme, par notre sang, nous nous sacrifions pour toi Palestine, criaient-ils en accrochant des drapeaux palestiniens sur les barbelés.

Les soldats israéliens ont réagi en tirant sur les manifestants, selon les services de sécurité et l’armée libanaise.

Les forces de l’ennemi israélien ont tiré en direction du rassemblement, provoquant la mort de 10 personnes et blessant 112 autres, dont certains grièvement, a indiqué l’armée dans un communiqué.

Une source médicale à l’hôpital de Bint Jbeil près de Maroun ar-Ras où les victimes ont été transportées et qui avait avancé auparavant le bilan de six tués, avait indiqué que les personnes tuées ont été touchées au visage, au ventre et au coeur.

De son côté, l’armée israélienne a indiqué dans un communiqué que plusieurs émeutiers ont tenté de franchir la barrière frontalière et de s’infiltrer en territoire israélien. Les forces israéliennes ont répliqué par des tirs de semonce, sans faire état de victimes du côté libanais.

La Force des Nations unies stationnée dans le sud du Liban (Finul) a appelé à la retenue. J’ai appelé toutes les parties à un maximum de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hadath: 20ème commémoration du 13 octobre 1990

Posted by jeunempl sur octobre 13, 2010

(L’Orient le Jour)

Le Courant patriotique libre a commémoré hier le souvenir du 13 octobre 1990, date de l’invasion par les forces syriennes de la région contrôlée par le général Michel Aoun, à l’époque chef d’un gouvernement militaire de transition, notamment du palais de Baabda et du ministère de la Défense.

Une messe a été célébrée à l’occasion en l’église Notre-Dame de Hadeth par le père Camille Moubarak, en présence du chef du Bloc parlementaire du changement et de la réforme, le député Michel Aoun, de ses proches et d’un certain nombre de députés, de cadres et de militants du CPL.

Dans son allocution, le chef du CPL a d’abord évoqué le passé et la défaite du 13 octobre 1990. « La liberté, la souveraineté et l’indépendance ont chuté sur le perron de Baabda, dans le cadre d’un vaste complot international, régional et local. Mais qui a gagné et qui a perdu ? Nous avons été honorés de perdre, la tête haute. Mais ceux qui ont gagné ce jour-là rampaient », a-t-il dit. Michel Aoun a ensuite rendu hommage à la France, où il compte se rendre prochainement en visite, « le seul pays qui ait tenté d’obtenir un cessez-le-feu et de mettre fin aux massacres » à l’époque. Il a souhaité que « la France retourne, dans ce cadre, sa loyauté vis-à-vis de certains principes et du droit ».
Michel Aoun a estimé que le Liban « a besoin aujourd’hui de recouvrer sa stabilité et d’édifier son État ». « En 2005, nous avons œuvré pour recouvrer la souveraineté, la liberté et l’indépendance, mais nous n’avons pas encore pu le faire, parce qu’ils, c’est-à-dire la partie face à laquelle nous avons perdu ces valeurs, sont restés au pouvoir, maintenant le Liban dans un état de suivisme vis-à-vis de certains Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Israël: des ministres s’en prennent à la communauté arabe

Posted by jeunempl sur mai 16, 2010

AFP

Plusieurs ministres israéliens ont vivement reproché dimanche aux représentants de la communauté arabe d’Israël de soutenir le « droit au retour » des réfugiés palestiniens.

« Les Arabes israéliens constituent notre principal problème, car ils aspirent à un Etat binational et c’est très dangereux », a déclaré le chef de la diplomatie, l’ultranationaliste Avigdor Lieberman, avant le début du conseil des ministres hebdomadaire à Jérusalem.

« Tous les dirigeants arabes israéliens ont participé à des manifestations en réclamant le droit au retour », a déploré M. Lieberman en faisant allusion aux Palestiniens qui ont été poussés à l’exil lors de la création d’Israël le 15 mai 1948 et la première guerre israélo-arabe qui a suivi.

Le ministre des Finances, Youval Steinitz, du parti Likoud (droite), a de son côté estimé qu' »il faut songer à priver de leur nationalité israélienne ceux qui menacent l’existence de l’Etat et appellent à la violence contre les forces de sécurité ».

Tous deux ont ainsi critiqué les manifestations organisées vendredi et samedi par les Arabes d’Israël pour marquer la « Nakba » (catastrophe), qu’a été pour les Palestiniens l’exode massif des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hagop Pakradounian : Nous sommes dérangés par l’absence de représentation officielle à la commémoration du génocide

Posted by jeunempl sur avril 28, 2010

Tayyar.org

Hagop Pakradounian, député du Metn

Le député Hagop Pakradounian, membre du bloc du Changement et de la Réforme, a indiqué que les Arméniens sont très dérangés par l’absence de représentation officielle à la commémoration des massacres arméniens au Liban.

«  Les Arméniens ne sont pas uniquement des voix électorales », a-t-il dit.

S’exprimant lors d’une intervention accordée à la chaîne télévisée « NTV », M. Pakradounian a critiqué la non-représentation des trois présidents bien que des invitations officielles leur avaient été envoyées.

Le député du Tachnag a également regretté l’absence de la représentation des Ministres et des députés qui représentent les différentes communautés musulmanes au Liban.

« Les responsables craignent sur le futur des relations diplomatiques avec  la Turquie, c’est pourquoi ils se sont absentés. Ils n’ont pas respecté le souvenir de nos martyrs », a-t-il conclu.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Commémoration inédite des massacres d’Arméniens en Turquie

Posted by jeunempl sur avril 24, 2010

Le Nouvel Observateur

Pour la première fois à Istanbul, des intellectuels et des artistes turcs ont commémoré publiquement les massacres d’Arméniens, brisant un tabou en Turquie.

Des défenseurs des droits de l’homme, intellectuels et artistes turcs ont pour la première fois commémoré publiquement ce samedi 24 avril à Istanbul les massacres d’Arméniens de 1915-17, brisant un tabou en Turquie. Le pays récuse la thèse d’un génocide défendue par les Arméniens.

La section stambouliote de l’Organisation des droits de l’homme (IHD) a organisé une commémoration pour la rafle de 220 membres de l’intelligentsia arménienne, le 24 avril 1915, point de départ des massacres. Rassemblés sous le slogan « Plus jamais ça » sur les marches de la gare d’Haydarpasa d’où est parti le premier convoi de déportation, une centaine de manifestants ont rendu hommage aux Arméniens disparus, comme l’a constaté l’AFP.

Samedi à Erevan, des dizaines de milliers d’Arméniens défilaient à l’occasion de ce 95e anniversaire du massacre des Arméniens. Ces manifestations interviennent deux jours après l’annonce d’un coup d’arrêt dans le processus de rapprochement engagé depuis plusieurs mois par la Turquie et l’Arménie. Le président arménien Serge Sarkissian a en effet déclaré que son pays gelait la ratification d’accords historiques de normalisation avec Ankara, accusé de poser des conditions inacceptables.

Encadrés par la police et suivis par une myriade de caméras, ils portaient des photos en noir et blanc de quelques-uns des déportés dont la plupart ne sont pas revenus. La police a tenu à bonne distance un groupe de contre-manifestants dont d’anciens diplomates qui arboraient des drapeaux turcs. Quarante-deux diplomates turcs ont été assassinés par l’organisation extrémiste arménienne Asala dans les années 1970 et 1980. Une autre manifestation devait avoir lieu à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :