Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Frontière’

L’armée syrienne reprend Yabroud : Un revers psychologique et militaire pour les rebelles

Posted by jeunempl sur mars 25, 2014

Jenny Saleh – L’Hebdo Magazine

Yabroud libérée - bataille de QalamounNombreux étaient ceux qui prédisaient une bataille de longue haleine à Yabroud, fief tenu par plusieurs factions islamistes, dont le Front al-Nosra, proche d’al-Qaïda. Une bataille où l’issue était encore incertaine, comme ce fut longtemps le cas à Qoussair. En cause notamment, la topographie complexe de la région, formée de montagnes et de collines surplombant les deux côtés de la frontière libano-syrienne, ou encore l’important déploiement de forces de plusieurs factions islamistes. Les jihadistes avaient d’ailleurs juré de se battre jusqu’au bout et de «transformer Yabroud en cimetière pour les assaillants». Autant d’éléments qui confèrent à la prise de Yabroud par le régime une dimension encore plus importante, stratégiquement parlant. Rappelons que cette ville était passée sous contrôle des rebelles aux premiers jours du soulèvement lancé le 15 mars 2011. Yabroud était alors considérée comme un bastion stratégique de par sa proximité avec la frontière libanaise d’une part et d’autre part, de l’autoroute reliant Homs à Damas, en faisant un axe de transit idéal pour les combattants rebelles et les armes.

La bataille du Qalamoun, au sein duquel se positionne Yabroud, avait commencé déjà depuis plusieurs semaines. Plusieurs brigades islamistes défendaient la ville bec et ongles, aux côtés des combattants du Front al-Nosra, tandis que l’armée régulière syrienne et le Hezbollah pilonnaient sans relâche. A cela s’ajoutaient des raids aériens intensifs.

Mais la semaine dernière, les événements se sont accélérés. Vendredi, une source militaire affirmait ainsi à l’AFP que les forces loyalistes étaient parvenues à pénétrer dans Yabroud par l’entrée est. L’armée «avance dans la rue principale de la ville. Les rebelles fuient vers Rankous», une localité située au sud de Yabroud, indiquait cette source. Un officier syrien précisera plus tard: «Ce fut la bataille la plus difficile que nous avons menée, car les rebelles se trouvaient dans la montagne qui entoure la ville et dans les immeubles de Yabroud. Il a fallu d’abord s’occuper des collines puis, samedi, nous sommes entrés par l’est de la ville jusqu’au centre sportif et aujourd’hui (dimanche) nous avons fini le travail».

L’armée de Bachar el-Assad, soutenue avec force par les combattants du Hezbollah, prend donc le contrôle de l’ensemble des collines surplombant la ville. Une victoire cruciale pour la prise complète de cette localité qui comptait quelque trente mille âmes avant la guerre. De ces hauteurs, armée syrienne et Hezbollah s’infiltrent à l’est et au nord-est de Yabroud. Une stratégie visiblement gagnante, avec une présence des combattants du parti de Dieu, d’unités d’infanterie et de chars, au sol, tandis que l’aviation syrienne les appuie depuis les airs.

Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban-Sud : Israël viole la souveraineté libanaise… retour sur une dangereuse incursion !

Posted by jeunempl sur août 17, 2013

Arlette Kassas – L’Hebdo Magazine

Enquête de la FINUL et de l'Armee sur l'incursion israélienneUne incursion israélienne à l’intérieur du territoire libanais ne s’est pas déroulée comme le souhaitait l’armée israélienne. Alors qu’une patrouille d’infanterie israélienne de dix éléments pénétrait à 400 mètres sur le territoire libanais dans la région de Labbouné, deux engins ont explosé et quatre soldats israéliens ont été blessés.

Selon les témoins, les fils barbelés marquant la Ligne bleue tracée en 2000 par l’Onu ont été sectionnés et l’explosion s’est produite dans un champ de pins à l’intérieur du territoire libanais.

Une enquête a été ouverte par une commission militaire libanaise en coordination avec la Finul. Des enquêteurs relevant de la force onusienne ont inspecté le lieu de l’explosion et la Finul a signalé l’incident dans un communiqué, faisant état d’une «violation de la résolution 1701». Elle a adressé, en outre, à l’armée israélienne une vive protestation et une demande de coopérer totalement avec les enquêteurs.

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, a évoqué les activités des soldats qui «nous défendent et défendent nos frontières, c’est ce qui s’est passé cette nuit et nous continuerons à agir en toute responsabilité pour défendre les frontières d’Israël», a-t-il indiqué. Il a accusé l’Iran d’être «l’instigateur de ce qui se passe à la frontière nord (avec le Liban), à Gaza et au Sinaï». Et le porte-parole de l’armée israélienne a affirmé que les quatre soldats étaient engagés dans des «activités nocturnes dans le secteur de la frontière libanaise lorsqu’une explosion s’est produite». Cependant, l’enquête n’a pas encore révélé les objectifs de la patrouille israélienne. Le commandement de l’armée et celui de la Finul devront élargir leurs investigations pour élucider tous les détails.

Posted in Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les soldats israéliens blessés lors d’une incursion au Liban

Posted by jeunempl sur août 7, 2013

(AFP)

Israël - LibanQuatre soldats israéliens ont été blessés par une explosion lors d’une incursion de 400 mètres à l’intérieur du territoire libanais dans la nuit de mardi à mercredi, a affirmé l’armée libanaise.

Un porte-parole de l’armée israélienne avait indiqué plus tôt que quatre soldats israéliens avaient été blessés par une explosion dans la nuit dans le secteur de la frontière libanaise, sans préciser de quel côté de la ligne ils se trouvaient.

Une patrouille d’infanterie de l’ennemi israélien a pénétré mercredi à 00H24 locales (mardi 21H24 GMT) de 400 m à l’intérieur du Liban dans la région de Labouné. Une explosion s’est produite et des soldats (israéliens) ont été blessés car du sang a été retrouvé sur place. Une commission militaire a ouvert une enquête en coordination avec la Finul (Force intérimaire des Nations unies au Liban), a précisé l’armée dans un communiqué.

L’explosion est vraisemblablement due à des mines, la région ayant notamment été le théâtre d’un conflit entre Israël et le mouvement chiite libanais Hezbollah.

Selon le porte-parole de l’armée israélienne, les quatre soldats étaient engagés dans des activités nocturnes dans le secteur de la frontière libanaise lorsqu’une explosion s’est produite.

Interrogé par l’AFP, le porte-parole n’a pas été en mesure de préciser l’origine de cette explosion ni si elle s’était produite en Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Gebran Bassil appelle le gouvernement sortant à aller rapidement de l’avant

Posted by jeunempl sur juillet 7, 2013

(L’Orient le Jour)

Au KesrouanLe ministre sortant de l’Énergie et de l’Eau, Gebran Bassil, a estimé hier qu’Israël avait la capacité de parvenir aux ressources pétrolières offshore du Liban, indiquant que l’État hébreu avait procédé à un forage à quelques kilomètres des eaux territoriales libanaises. « Ce nouveau puits israélien se trouve exactement à 4 kilomètres du bloc 8 libanais et à 6 kilomètres du bloc 9, et en creusant de manière horizontale, il est techniquement possible pour Israël d’atteindre les ressources libanaises », a affirmé M. Bassil.

Selon lui, « le Liban a les capacités de défendre les hydrocarbures de sa zone économique exclusive (ZEE) grâce à l’armée et à la résistance, et Israël n’a théoriquement aucun intérêt à se rapprocher des eaux territoriales libanaises ». « Mais techniquement parlant, il est de notre devoir de nous protéger sur le plan juridique, et le Liban ne peut pas se permettre de retarder la feuille de route de son plan énergétique s’il veut conserver sa crédibilité au niveau international », a poursuivi le ministre sortant de l’Énergie et de l’Eau.

Il a ainsi appelé le chef de l’État Michel Sleiman et le Premier ministre démissionnaire Nagib Mikati à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pour en finir avec l’hypocrisie !

Posted by jeunempl sur juin 13, 2013

Rim al-Khatib

Logo de l'Armée Syrienne Libre (ASL)Hezbollah - manif & fiestaDepuis près de deux semaines, soit depuis que le secrétaire général du Hezbollah, sayyid Hassan Nasrullah, a déclaré que la résistance islamique participera à la guerre en Syrie, et plus précisément dans la région syrienne frontalière de la Bekaa, le Hezbollah ne serait plus qu’une « officine iranienne », qui exécute l’agenda iranien dans la région, tout comme il ne serait plus un parti de résistance, mais juste une milice, shi’ite de surcroît, utilisée pour combattre les sunnites syriens, et même le sunnisme en général. La lutte contre l’ennemi sioniste n’aurait été qu’un épisode accidentel dans le parcours de ce parti. Ces mêmes voix s’indignent de ce qu’ils considèrent comme une « intervention étrangère » dans le conflit syrien, qui risque semble-t-il, d’élargir le champ du conflit vers le Liban et la région.

C’est grosso modo ce qu’on peut lire dans certains articles, certaines lettres et déclarations de musulmans, arabes et non arabes, ou même de non musulmans, arabes ou non arabes. Une large propagande est lancée, surtout après le discours du sayyid le 25 mai dernier, pour discréditer le Hezbollah, devenu, surtout après la résistance contre la guerre criminelle sioniste, un des principaux mouvements de résistance au sionisme et son allié, l’impérialisme.

Lors de son discours, Sayyed Nasrallah a bien expliqué le pourquoi de son intervention et la limite de celle-ci, disant qu’il s’avère de plus en plus, avec le développement du conflit syrien, que c’est la résistance islamique qui est visée, le but étant d’anéantir tout ce qui peut représenter une résistance au sionisme et à l’impérialisme dans la région. Ce qui oblige la résistance à protéger son existence. D’autre part, les bandes armées rebelles ne cessent, depuis plus d’un an, de bombarder des villages frontaliers et les quelques villages syriens frontaliers habités depuis des décennies par des Libanais, sont la cible de ces bandes armées. Ni l’Etat libanais, ni l’armée libanaise, ne Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Turquie veut-elle torpiller la conférence sur la Syrie?

Posted by jeunempl sur mai 13, 2013

Mediarama

Turquie - drapeauSyrie - drapeauLa Turquie a été rattrapée par le conflit syrien après le double attentat qui a fait, samedi, 46 morts et des dizaines de blessés dans la ville de Reyhanli, non loin de la frontière syrienne. Immédiatement accusée d’être responsable de ces explosions, la Syrie a fermement démenti. Selon le ministre syrien de l’Information, le gouvernement turc a transformé les régions frontalières en sanctuaire pour le terrorisme international. Selon Omrane al-Zohbi, Ankara facilite le trafic d’armes, d’explosifs, de voitures piégées, d’argent et de criminels à destination de la Syrie. Aussi, le gouvernement turc et son chef assument-ils, selon lui, une responsabilité directe, politique et morale, vis-à-vis des peuples turc et syrien. M. Zohbi a appelé au départ du Premier ministre turc Recep Tayyeb Erdogan, responsable, selon lui, des malheurs qui frappent la Syrie.

Pour sa part, M. Erdogan a affirmé dimanche que le régime syrien tentait d’entraîner la Turquie dans un « scénario catastrophe ». De son côté, son ministre des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, a reproché à la communauté internationale son « silence ». « La Turquie est en droit de prendre toutes les mesures qu’elle veut, et continuera à le faire », a assuré M. Davutoglu, invitant la communauté internationale à « dire stop » et à « adopter une position claire contre les provocations du régime de Damas qui alimentent le feu ». Il a appelé à « une initiative diplomatique urgente pour trouver une solution à la crise syrienne ».

La Russie, par la bouche du chef de la commission des AE à la Douma, a affirmé que les accusations portées contre Damas « visent à faire échouer la conférence internationale sur la Syrie » convenue entre MM. John Kerry et Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans le bassin de l’Oronte : L’autre guerre de Syrie

Posted by jeunempl sur février 25, 2013

Julien Abi Ramia – L’Hebdo Magazine

Défense des Libanais en SyrieSur le territoire syrien, entre le Hermel libanais et Homs, une enclave libanaise de 30000 habitants, installée sur les rives du fleuve de l’Oronte et majoritairement composée de chiites, est protégée par une milice locale formée par le Hezbollah qui combat les assauts de la rébellion dans cette zone. Eclairage.

Voici ce que disait le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, en octobre dernier. «Il y a un fait que beaucoup occultent. Il s’agit du cas des villages syriens, limitrophes de la Békaa et habités en grande partie par des Libanais, toutes confessions confondues: chiites, sunnites, chrétiens, alaouites. Ces vingt-trois villages et douze fermes abritent 30 000 Libanais. Certains de ces habitants sont proches du Hezbollah, qui leur a laissé libre choix en ce qui concerne leur dissociation ou pas des événements en Syrie au début de la crise. C’est seulement lorsque les groupes armés ont attaqué leurs maisons, agressé, kidnappé et déshonoré leurs habitants que certains ont décidé de mener la bataille contre les agresseurs. Ces villages restent les cibles d’attaques quotidiennes». Quatre mois plus tard, la situation sur le terrain a changé. Dans ce secteur, délimité par Qaa dans le nord de la Békaa, Chouaghir dans le Hermel côté libanais, à dix kilomètres de la frontière à l’intérieur des terres et l’agglomération de Homs, situé à trente kilomètres de cette même frontière, plusieurs milliers d’habitants ont fui vers le Liban. Les maisons et les villages sont abandonnés. Ne restent aujourd’hui que quelque 5 000 hommes entraînés par le Hezbollah qui ont pour tâche de défendre cette zone contre l’insurrection armée.

Qusair, au cœur du combat

Autre fait marquant de ces dernières semaines, la communication du Hezbollah autour de ces événements. Depuis le discours de Nasrallah, le parti médiatise les funérailles des «martyrs du parti tombés dans l’exercice de leur devoir jihadiste». Au cours de ce week-end, un responsable du Hezbollah a affirmé à l’AFP que trois Libanais chiites avaient péri et 14 autres au moins ont été blessés dans des affrontements avec les rebelles, précisant qu’il s’agissait d’un Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Armée libanaise saisit des armes à Wadi Khaled

Posted by jeunempl sur janvier 2, 2013

Mediarama

embleme - armee libanaisecourant du futur - drapeauL’AFP a rapporté que l’Armée libanaise a saisi une cargaison d’armes aux frontières nord avant qu’elle ne soit introduite en Syrie. L’opération a eu lieu dans la région de Wadi Khaled, au nord du pays.

Les armes, dissimulées dans une voiture et une camionnette, comprenaient des obus de mortier, des mitrailleuses et des munitions. Les chauffeurs des véhicules, deux Libanais originaires de Wadi Khaled, ont été arrêtés par l’Armée. La télévision Al-Manar du Hezbollah, a indiqué que la cargaison a été saisie dans le village de Mejdel.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Kristalina Georgieva, commissaire européenne pour l’humanitaire. «Nous accueillons les chrétiens qui souhaitent quitter la Syrie»

Posted by jeunempl sur décembre 25, 2012

L’Hebdo Magazine – Antoine Wenisch

La commissaire européenne pour la coopération internationale, pour l’aide humanitaire et pour la réaction aux crises, a effectué une visite au Moyen-Orient pour évaluer la situation liée au conflit syrien. Elle a entamé sa tournée au Liban au côté du Haut-commissaire de l’UNHCR, Antonio Gueterres. Entre un voyage dans la Békaa à la frontière syro-libanaise, une visite des camps palestiniens et des entrevues politiques, elle a répondu aux questions de Magazine.

53% de l’aide humanitaire en Syrie et dans les pays voisins sont d’origine européenne. Parallèlement, l’Union européenne a pris clairement parti dans le conflit syrien. Cette petite contradiction pose-t-elle un problème sur le terrain?

Non, absolument pas. Avec l’Union européenne, nous adoptons une approche strictement humanitaire, c’est-à-dire complètement neutre. Nous ne nous occupons que de deux questions. D’abord, les besoins sont-ils réels et cruciaux? Ensuite, avons-nous les moyens de les aider? On ne s’occupe ni de politique, ni de religion. En Syrie, une partie de notre aide est adressée aux territoires contrôlés par le gouvernement, une autre aux territoires disputés et une autre aux territoires contrôlés par les rebelles. Nous donnons autant que possible et partout. Mais nous n’avons pas la possibilité logistique de subvenir aux besoins de tous les Syriens. Disons que sur quatre à cinq millions de personnes qui auraient besoin de notre secours, on ne parvient véritablement à aider que 800.000 à 1.500.000 personnes. Et les nécessités augmentent chaque jour, en Syrie où il y a déjà plus de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les Saoudiennes tracées électroniquement lors de leurs voyages

Posted by jeunempl sur novembre 22, 2012

(L’Orient le Jour)

Privées du droit de conduire et de voyager sans autorisation, les Saoudiennes sont désormais soumises à une nouvelle mesure de contrôle avec un système électronique mis en place par les autorités avertissant leur famille dès qu’elles quittent le royaume.

Depuis la semaine dernière, le « gardien » de la femme saoudienne (père, époux, frère ou tuteur) reçoit sur son téléphone un message SMS l’informant que la femme placée sous sa garde légale a franchi les frontières du royaume, même si elle voyage en sa compagnie. C’est la militante Manal al-Chérif, icône de la campagne pour obtenir le droit des femmes à conduire, qui a relayé l’information sur Twitter, après avoir été alertée par un couple. L’époux, qui voyageait pourtant en compagnie de sa femme, a reçu un message par SMS des services de l’émigration, l’informant que son épouse « a quitté l’aéroport international de Riyad ».

« Les autorités ont recours à la technologie pour surveiller les femmes », déplore la romancière et éditorialiste Badriya al-Bichr, dénonçant « l’état d’esclavage dans lequel est maintenue la femme saoudienne ». Les femmes n’ont pas le droit de quitter le royaume sans une autorisation de leur « gardien », qui peut être son propre fils pour une veuve ou une divorcée, et doivent produire à l’aéroport ou aux frontières du royaume une Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :