Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Pakradounian’

Pakradounian : Nos alliances avec le député Aoun sont constantes

Posted by jeunempl sur octobre 5, 2012

R.CH. – ANI

Le député Hagop Pakradounian a affirmé vendredi que la décision du gouvernement d’adopter la politique de dissociation n’a pas été appliquée au niveau populaire.

« Nous avons perdu 4 députés mais le pouvoir politique et populaire ne nous a pas été soustrait », a-t-il dit lors d’un entretien accordé à la « Voix du Liban ».

En réponse à une question, concernant la possibilité d’établir une coalition avec le parti Kataëb ou le député Michel Murr aux élections législatives de 2013, M. Pakaradounian a dit : « Nos alliances avec le député Michel Aoun sont constantes et nous sommes ouverts aux autres partis ».

Il a en outre indiqué que son dernier contact avec le chef du parti Kataëb avait eu lieu il y a un mois.

« Le Président de la République a affirmé lors de la tenue de la table du dialogue, qu’il est contre l’orientation des armes sur la scène interne et nous Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Kanaan du Grand Sérail: nous espérons le transfert du budget au Parlement avant le 15 octobre

Posted by jeunempl sur août 31, 2012

N.A. – ANI

Le président de la Commission parlementaire des Finances et du Budget, le député Ibrahim Kanaan, a espéré jeudi, au terme de sa réunion au Grand Sérail avec le Premier ministre Najib Mikati, « le transfert du projet de loi du Budget au Parlement avant le 15 octobre 2012, conformément au délai constitutionnel qui a été fixé ».

« Le transfert du projet de budget selon les délais constitutionnel entre dans l’intérêt du pays puisque les budgets sont des crédits, des procédures légales et l’engagement de l’Etat libanais », a-t-il dit.

M. Kanaan a indiqué que « le gouvernement devrait respecter cet engagement constitutionnel et il doit fournir un effort dans cette direction, notamment que les comptes financiers approuvés par la Cour des comptes ne sont toujours pas parvenus au Parlement ».

« Il est nécessaire de mettre fin aux problèmes des budgets et des comptes financiers car le Liban ne peut continuer de la sorte. Le gouvernement a un grand travail à effectuer et nous, au Parlement, sommes prêts à accomplir notre devoir à ce niveau », a-t-il noté.

Le député a assuré que « le projet du budget sera transféré au Parlement lundi prochain et Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le patriarche Rahi: le but du dialogue avec le Hezbollah est de rompre la glace

Posted by jeunempl sur janvier 31, 2012

N.A. – ANI

Le patriarche maronite Mgr Rahi

Le patriarche maronite Béchara Boutros Rahi a affirmé mardi que « l’objectif du dialogue entre Bkerké et le Hezbollah est de rapprocher les partis et de rompre la glace ».

Le chef de l’Eglise maronite qui s’est exprimé devant une délégation de jeunes représentant le PDL, a indiqué que « le siège de Bkerké ne remplace pas la table de dialogue ».

« Nous ne pouvons nous accuser dans les moyens d’information et nous sommes prêts, en tant que patriarcat, à dialoguer à l’écart de tout intérêt électoral, commercial ou économique », a-t-il dit.

Le patriarche a également mis l’accent sur les trois piliers du cadre du dialogue qui sont « l’entité libanaise de l’Etat, la charte nationale et le message et le rôle du Liban dans le monde ».

« Nous espérons construire, à partir de ces trois points, une société ouverte qui respecte les autres car nous ne pouvons toujours être des parties qui se disputent et s’entretuent », a-t-il clamé.

Concernant la stratégie de défense, le patriarche Rahi a souligné que « Bkerké ne s’est pas penché sur cette affaire qui est du ressort de la table de dialogue ».

« Nous n’entamons pas de dialogue sur les techniques politique, économique et sécuritaire mais nous parlons de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une délégation parlementaire à Bruxelles

Posted by jeunempl sur octobre 10, 2011

A.B. – ANI

Une délégation parlementaire déléguée par le Président de la Chambre des députés Nabih Berri, a quitté Beyrouth pour Bruxelles, dans le but de développer les relations bilatérales entre le parlement Européen et le Liban.

La délégation présidée par le député Mohammad Kabbani et renfermant les députés Ali Bazzi et Hagop Pakradounian (note du MPLBelgique.org: le député de Jbeil Walid Khoury fait également partie de la délégation), rencontrera le Chef et les membres de la commission du Levant au sein du parlement Européen.

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pakradonian : la coopération avec le TSL n’est pas constitutionnelle

Posted by jeunempl sur mars 2, 2011

Libnanews

Sur les ondes de Télé Liban, le député arménien Hagop Pakradonian s’est prononcé pour l’accélération de la formation du prochain gouvernement dirigé par le premier ministre Nagib Mikati, afin de faire face aux conséquences de la publication des actes d’accusations des personnes suspectées d’être impliquées dans l’assassinat de l’ancien premier ministre Rafic Hariri.

Pour rappel, le juge Antonio Cassesse a remis aujourd’hui un nouveau rapport concernant les derniers progrès effectués dans le  cadre de l’enquête. Certaines sources indiquent que la publication des actes d’accusation pourrait avoir lieu lors de la première moitié du mois de Mars.

Le parlementaire a également dénoncé le protocole d’application signé par l’ancien premier ministre Fouad Saniora entre le Liban et le TSL, l’estimant non constitutionnel en raison de l’absence de la signature du chef de l’état. Hagop Pakradonian poursuit en soulignant la nécessité de sortir « des compromis étrangers et d’aboutir à une décision nationale ».

Le député a également estimé que le Liban passe par une phase critique nécessitant un gouvernement d’union nationale, avant de conclure, estimant appartenir « J’appartiens à un peuple résistant et au parti Tashnag; celui qui a perdu sa patrie ne s’oppose pas à la résistance et à la libération du territoire ».

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans les méandres d’un parti secret : Les 1001 vies du Tachnag

Posted by jeunempl sur juillet 26, 2010

Tigrane Yégavian – L’Hebdo Magazine

Un sigle, trois initiales en arménien, une abréviation en arabe, la FRA: Fédération révolutionnaire arménienne Tachnagtsoutioun (en français «fédération») – ou parti Tachnag, tel qu’on le connaît au Liban. Celui-ci est probablement le plus ancien parti politique existant au pays du Cèdre. Magazine revient sur l’histoire de ce parti aux multiples visages.

Depuis des lustres, le Tachnag fait la pluie et le beau temps dans son fief de Bourj Hammoud ainsi que dans la localité de Anjar, dans la Békaa. Soupçonné par ses adversaires de demeurer dans l’opacité, il n’en reste pas moins un parti incontournable au sein de l’arène politique libanaise et il en est bien conscient. Après avoir encaissé une lourde défaite aux législatives de 2009, il réapparaît en forme aux municipales de 2010.

La FRA, qui fit ses premières armes contre les Ottomans et les Tsaristes, n’en demeure pas moins un acteur engagé dans le combat pour la défense de la cause arménienne. De nos jours, elle encadre un pan entier de la communauté arménienne du Liban à la manière d’un parti tribunitien, comme ce fut le cas du Parti communiste français des années 1950. Comme le souligne le chercheur et journaliste français Gaïdz Minassian, auteur d’une thèse controversée sur ce parti, «nombreuses sont les familles arméniennes de Bourj Hammoud et ailleurs où l’on naît Tachnag, on se marie Tachnag… et l’on meurt Tachnag».

Opérant depuis l’Arménie, le Tachnag est un parti international, politiquement orienté et impliqué dans les pays où la diaspora arménienne est présente depuis le génocide de 1915. Isolé des autres partis arméniens, le Tachnag fait cavalier seul dans son combat contre le régime soviétique qui gouvernait l’Arménie. Les communistes arméniens et les militants du parti concurrent Hentchak, à l’époque influents, le taxaient volontiers de parti chauvin et «nationaliste petit bourgeois».

Le duel Tachnag/Hentchak connut son paroxysme en 1958, lorsque le Liban s’entre-déchirait dans un arrière-fond de guerre froide. Dans ce contexte, c’est tout naturellement qu’une alliance se forgea entre le Tachnag et les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hagop Pakradounian : Nous sommes dérangés par l’absence de représentation officielle à la commémoration du génocide

Posted by jeunempl sur avril 28, 2010

Tayyar.org

Hagop Pakradounian, député du Metn

Le député Hagop Pakradounian, membre du bloc du Changement et de la Réforme, a indiqué que les Arméniens sont très dérangés par l’absence de représentation officielle à la commémoration des massacres arméniens au Liban.

«  Les Arméniens ne sont pas uniquement des voix électorales », a-t-il dit.

S’exprimant lors d’une intervention accordée à la chaîne télévisée « NTV », M. Pakradounian a critiqué la non-représentation des trois présidents bien que des invitations officielles leur avaient été envoyées.

Le député du Tachnag a également regretté l’absence de la représentation des Ministres et des députés qui représentent les différentes communautés musulmanes au Liban.

« Les responsables craignent sur le futur des relations diplomatiques avec  la Turquie, c’est pourquoi ils se sont absentés. Ils n’ont pas respecté le souvenir de nos martyrs », a-t-il conclu.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mon élection d’office n’influencera pas notre enthousiasme

Posted by dodzi sur avril 9, 2009

Tayyar.org

Pakradounian : Notre expérience avec le général Aoun est démocratique

Pakradounian est élu d'office, faute de concurrent. Il offre le premier siège au bloc du Changement et de la Réforme

Elu d'office, Pakradounian offre le premier siège au bloc du Changement et de la Réforme

Le premier député au parlement libanais pour la session de 2009, Hagop Pakradounian, qui a été élu d’office au Metn pour le siège arménien, a assuré que la politique de marginalisation et le non-respect de la représentation arménienne ont poussé le Tachnag à se positionner avec l’opposition.
S’exprimant au cours d’une entrevue avec le quotidien « Al-Diyyar », Pakradounian a assuré que le Tachnag ne trahit jamais ses alliés.

« Le député Saad Hariri nous a proposé, lors des pourparlers avec lui, de nous donner 4 des 6 sièges arméniens à condition que nous votions dans toutes les circonscriptions électorales pour les listes du 14 mars complètes. Il n’y avait pas d’autre choix selon ses propositions. Nul, qu’il soit loyaliste ou opposant, ne peut nous imposer nos positions politiques. Notre décision politique sera prise uniquement par les partis arméniens », a réitéré le député du Metn. Il a aussi annoncé que le nombre de députés dans le bloc arménien sera de cinq, c’est-à-dire tous les candidats que le Tachnag a nommé.

Pakradounian a réaffirmé que la relation avec le général Michel Aoun et le Courant Patriotique Libre (CPL) durant les quatre dernières années était démocratique et qu’aucun conflit n’a eu lieu. « Nous maintiendrons notre indépendance au sein du bloc du Changement et de la Réforme. Nous ne nous sommes jamais opposés au général Aoun durant les 4 dernières années », a-t-il ajouté.

Prévoyant une augmentation du nombre de députés du bloc du Changement et de la Réforme, Pakradounian a déclaré que le général Michel Aoun soutient le renforcement des prérogatives du président de la république et cherche à renforcer la présidence. « Le nombre de députés du Changement et de la Réforme augmentera dans les différentes circonscriptions, notamment à Baabda, Jezzine, Zgharta, Batroun et Koura. A Zahlé, l’opposition remportera un nouveau siège. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pakradonian dénonce la marginalisation de la représentation arménienne depuis 2000

Posted by dodzi sur février 12, 2009

Libnanews/Nouvelles Arménie Magazine

Beyrouth, le 5 février – Dans une interview accordée à la Voix du Liban, le député arménien Agop Pakradonian a indiqué que la marginalisation électorale qui ont visé les partis arméniens les ont poussé à se placer dans l’opposition avant de réitérer son soutien au député Michel Aoun dont il espère l’ouverture des listes électorales. Abordant la question l’application de la loi 140 sur les écoutes téléphoniques, il a appelé à la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire afin d’identifier les fonctionnaires susceptibles d’y être impliqué.

Revenant sur la polémique entre majorité et opposition au sujet du conseil du Sud, il indique soutenir la création d’un ministère des Plans et la suppression de tous les offices autonomes dont il décrit la création comme étant dans un but « sectaire ».

Le député a également indiqué refuser la modification des accords de Taëf qui nécessiterait selon lui un consensus entre libanais avant de déclarer que la machine électorale du Parti Tashnaq a été lancée dans le cadre des élections législatives prévues en juin 2009 afin de permettre la création d’un bloc parlementaire. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pakradonian dénonce la marginalisation de la représentation arménienne depuis 2000

Posted by dodzi sur février 6, 2009

Libnanews

Le parti Tashnag représente la majorité des arméniens du Liban

Le parti Tashnag représente la majorité des arméniens du Liban

Beyrouth, le 5 février – Dans une interview accordée à la Voix du Liban, le député arménien Agop Pakradonian a indiqué que la marginalisation électorale qui ont visé les partis arméniens les ont poussé à se placer dans l’opposition avant de réitérer son soutien au député Michel Aoun dont il espère l’ouverture des listes électorales.

Abordant la question l’application de la loi 140 sur les écoutes téléphoniques, il a appelé à la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire afin d’identifier les fonctionnaires susceptibles d’y être impliqué.

Revenant sur la polémique entre majorité et opposition au sujet du conseil du Sud, il indique soutenir la création d’un ministère des Plans et la suppression de tous les offices autonomes dont il décrit la création comme étant dans un but « sectaire ».

Le député a également indiqué refuser la modification des accords de Taëf qui nécessiterait selon lui un consensus entre libanais avant de déclarer que la machine électorale du Parti Tashnaq a été lancée dans le cadre des élections législatives prévues en juin 2009 afin de permettre la création d’un bloc parlementaire.

Agop Pakradonian a dénoncé la marginalisation de la représentation arménienne depuis les élections législatives de 2000, marginalisation qui aurait poussé le parti Tashnaq a se placer dans l’opposition.

Il a conclu en indiquant espérer la création d’une liste commune de l’alliance du CPL et du Tashnaq avec le député Michel Murr.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :