Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Manifestation’

Le retour à Baabda… le retour aux sources

Posted by jeunempl sur septembre 27, 2015

Dr. Hampig Raphael Kourie

Baabda 1989 - palais du peupleAprès un quart de siècle d’exode forcé du peuple libanais de son palais de Baabda, le ministre des affaires étrangères et nouveau chef du courant patriotique libre, M. Gebran Bassil, a lancé un appel pour reconquérir ce fief de la résistance des mains de ses occupants pendant 25 ans. La date et le lieu, si symboliques, vont certainement réveiller les sentiments de nostalgie et de patriotisme chez des milliers de libanais qui ont vécu l’époque glorieuse d’or 1988-1990.

Ce dimanche 11 octobre, les libanais de toutes couleurs, confessions et appartenances politiques sont invités à participer à cette manifestation pour transmettre un message clair et précis. Le retour au peuple par des élections législatives anticipées est la seule solution pour sortir de cette impasse politique qui ravage le pays des cèdres depuis près de 18 mois.

Après la vague orange du 4 septembre, le tsunami du 11 octobre ouvrira-t-il grand les portes du palais présidentiel au Général imbattable?

Publicités

Posted in Billets & Opinions, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des questions légitimes autour de « Vous puez »

Posted by jeunempl sur septembre 1, 2015

Tayyar-intishar – Mohammad Ezzedine

Lebanon You StinkRévolution citoyenne ou dernière étape de l’ «automne arabe» ? Le site de la diaspora libanaise Tayyar-Intishar.org, pose quelques questions autour du mouvement «Tol3et Ri7etkon» ou «Vous puez».

Depuis la mi-juillet une grande partie de la population libanaise est en ébullition, elle bat les pavés de la capitale Beyrouth, quasi quotidiennement, faisant face aux hordes de casseurs, ainsi qu’à des agents des Forces de sécurité intérieure quelque peu zélés et faciles de la matraque ou de la gâchette.

Qui sont donc ces Libanais prêts à braver le danger et quelles sont leurs revendications ?

Pour y répondre il convient de faire un bref retour en arrière de quelques semaines, au commencement de la crise des déchets qui sévit toujours à Beyrouth, dans ses deux banlieues, ainsi qu’au Mont-Liban et dans plusieurs autres régions du pays.

Fin juin, la décharge de Naameh ferme ses portes, sous la pression des habitants de la localité du Chouf, excédés par plusieurs années de pollution ordurière. Ouverte en 1997 pour recevoir les détritus de la capitale et de la montagne environnante pendant quelques années seulement, le temps qu’une solution globale et plus écologique soit trouvée, elle était toujours en activité dix-huit ans plus tard.

La décharge de Naameh qui devait accueillir au départ deux millions de tonnes de détritus en a finalement reçu au cours de ces années plus de quinze millions de tonnes. Suite à la fermeture de cette dernière, les déchets se sont dans un premier temps Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Tunisie enterre le député de gauche Mohamed Brahmi

Posted by jeunempl sur juillet 28, 2013

AFP – Al Manar

Assassinat de l'opposant tunisien, le député BrahmiPlusieurs milliers de personnes, venues de tout le pays, assistaient samedi aux funérailles du député opposant assassiné Mohamed Brahmi, à Tunis dans un climat tendu au lendemain d’une grève générale et de manifestations anti-gouvernementales parfois violentes.

L’émotion et la tristesse se lisaient sur les visages lors de la procession funèbre, partie sous escorte militaire samedi matin du domicile du défunt dans la banlieue de l’Ariana (10 km au nord de Tunis) pour se rendre au cimetière d’El Jellaz dans le sud de la capitale. Mohamed Brahmi, 58 ans, sera mis en terre à la mi-journée selon un voeu exprimé de son vivant, dans « le carré des martyres » au côté de Chokri Belaïd, un autre opposant de gauche assassiné en février dernier.

Enveloppé du drapeau national, rouge et blanc, et escorté par des voitures militaires, le cercueil a quitté le domicile du défunt peu avant 10H00 locales (09H00 GMT) et devait emprunter un parcours longeant l’Avenue centrale Habib Bourguiba de Tunis sur le chemin du cimetière.

centaines de personnes ont fait le déplacement de Sidi Bouzid, ville natale du défunt et berceau du soulèvement qui a renversé le régime de Ben Ali en 2011, théâtre de manifestations la nuit dernière contre le gouvernement dirigé par le parti islamiste Ennahda. Les autorités ont déployé un dispositif de sécurité impressionnant sur le parcours de la procession, dans Tunis et aux alentours du cimetière.

Une marée de drapeaux de la Tunisie était visible parmi la foule nombreuse attendant le passage du cortège sur l’Avenue Mohamed V, alors qu’un hélicoptère militaire survolait la capitale, a constaté une journaliste de l’AFP.

« Par notre âme par notre sang nous te vengerons martyr », criait la foule d’une seule voix. Opposant nationaliste de gauche, Mohamed Brahmi a été tué jeudi de 14 balles tirées à bout portant devant son domicile, sa famille accusant Ennahda, qui dément. Le gouvernement a Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pour Bachar, à Bruxelles, devant l’ambassade israélienne

Posted by jeunempl sur juin 9, 2013

Eline Briant – Al Manar

Interview de Laurent Louis - député fédéral belgeDimanche 2 Juin, les militants français et belges pour le rassemblement de la Syrie autour de son président Bachar El Assad se sont réunis devant l’ambassade de l’entité sioniste à Bruxelles.

Drapeaux, effigies de Bachar et de Sayed Hassan Nasrallah, le secrétaire général de la résistance libanaise, quelques 200 personnes de Belgique et de France se sont donné rendez-vous pour manifester leur colère après les attaques répétées d’ « Israël » contre les infrastructures syriennes.

Cette journée haute en couleurs était revêtue d’un caractère spécial. C’est en effet la première fois qu’une manifestation de ce genre est autorisée, mais c’est aussi et surtout la présence de Laurent Louis, le très censuré député belge qui marqua le rassemblement.

On s’en souvient, en 2012, M. Louis avait défrayé la chronique en faisant éclater des scandales pédophiles qui touchaient son pays depuis de nombreuses années. Lors de l’intervention française au Mali, il était le seul député belge à s’y opposer. Mais aujourd’hui, c’est aussi un fervent opposant à l’entité sioniste et à la participation non officielle de son pays à la crise syrienne.

Je suis donc allée à sa rencontre pour en savoir plus quand à sa position sur la question :

-Que pensez-vous de ce qui se passe aujourd’hui en Syrie ?

Ce qui se passe là-bas est une sorte de manipulation, on a créé de toutes pièces un conflit en important des gens de l’étranger, pour faire croire à une guerre civile et à une volonté du peuple syrien de renverser le régime en place. Les soi-disant rebelles que j’appelle des terroristes viennent pour la plupart de l’étranger.

D’ailleurs, il y en a qui viennent de Belgique et rien n’est fait dans notre pays pour empêcher cet exode de terroristes vers la Syrie. De plus, le rôle de la Turquie est scandaleux dans ce conflit syrien. La Turquie a laissé ses portes ouvertes et ne demande que la désintégration de son voisin syrien. Pourquoi ? Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Salaires : La réforme plus difficile que le financement de la grille

Posted by jeunempl sur mars 3, 2013

L’Hebdo Magazine – Liliane Mokbel

Salaires & grogne sociale (Liban)La nouvelle grille des salaires ne pourrait entrer en vigueur que si le projet de loi est voté en séance plénière par la Chambre des députés. Le dernier mot revient donc au Parlement. La pilule la plus dure à avaler consiste dans le processus de réforme devant accompagner la mise en œuvre d’une telle échelle. Pour être juste envers les trois composantes du pacte social, l’Etat, le patronat et les fonctionnaires, une restructuration en profondeur du secteur public est inéluctable dans le sens d’une réduction de son volume et de l’accroissement de sa productivité.

Aujourd’hui, l’échelle des salaires englobe 180000 fonctionnaires, sans compter les salariés des établissements publics et des offices autonomes.

A priori, bien qu’une loi ait été votée en 1992 suspendant le recrutement au sein de la fonction publique, depuis cette date, le nombre de fonctionnaires n’a cessé d’augmenter sous une forme de «recrutement déguisé», qui prend la forme de salariés contractuels sur base d’accords renouvelables chaque fin d’année pour l’accomplissement d’une mission déterminée ou d’un contrat «d’achat de service». En revanche, ce dernier type de contrat ne donne pas lieu à une inscription des bénéficiaires à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) ni au droit d’être inclus au nombre des fonctionnaires englobés par l’ajustement des salaires.

Dans le même prolongement s’inscrit la nécessité de supprimer les organismes parallèles, qui ont pullulé au lendemain de la fin de la guerre pour accomplir des missions qui reviennent en vertu de la Loi fondamentale aux entités étatiques mais qui ont en fait servi «à caser les ouailles d’un clientélisme politique d’après- guerre». A titre indicatif, on citera la Caisse du Sud, la Caisse des déplacés etc.

Parallèlement, il est impératif de supprimer certains établissements et administrations publics qui ne sont plus opérationnels vu que les motifs pour lesquels ils ont été créés n’existent plus. Il s’agira par exemple d’Elissar (l’établissement public pour la reconstruction de la région d’Ouzaï, de Jnah…), l’office des chemins de fer, les raffineries de pétrole et la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Livre – Toufic Youssef Aouad : « Les meules de Beyrouth »

Posted by jeunempl sur décembre 24, 2012

Cultureopoing.com

Les meules de Beyrouth (Toufic Youssef Aouad)Mort en 1989 dans un bombardement à Beyrouth, Toufic Youssef Aouad fut longtemps considéré comme le chef de file de la littérature libanaise. Ancien diplomate, il fut également professeur de langue arabe à Damas avant de créer son propre journal, politique et littéraire au Liban, Al-Jadid. Les meules de Beyrouth, paru en 1973 au Liban, est son second livre traduit en français.

C’est un roman sur son pays. Il dresse, ainsi, un tableau saisissant de la société libanaise deux ans avant le déclenchement de la guerre civile. Prenant pour cadre Beyrouth, « juvénile et dévergondé » selon les mots de Régis Debray lors de son séjour au Proche-Orient, il met en scène les amours contrariées de Tamina et Hani et avec eux les désirs irrépressibles d’une société cloisonnée. A travers cette relation amoureuse, Toufic Youssef Aouad fait le portrait d’un pays rêvant d’émancipation mais enlisé dans les traditions. Les meules de Beyrouth préfigure l’histoire contemporaine du Liban ; roman prophétique tant les tensions communautaires décrites trouveront un exutoire particulièrement tragique.

L’œil attentif de l’auteur met en lumière les diverses aspirations de la société libanaise dans les années soixante, en particulier au sein de l’université. En effet, ces années fastes au niveau intellectuel, vont se traduire par des mouvements étudiants remettant en cause les autorités religieuses et politiques. A ce tumulte social s’ajoute la présence sur le sol libanais de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Liban dans l'Histoire | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Camp Yarmouk : la bataille se prépare

Posted by jeunempl sur décembre 18, 2012

Al Manar

Carte de Damas - capitale de SyrieLa bataille se prépare dans le camp palestinien Yarmouk, situé au sud de la capitale, dans une région particulièrement convoitée par les miliciens de l’ASL, vu qu’elle sépare les quartiers de la capitale qui abritent différents lieux et bâtiments ministériels et militaires.

Plusieurs agences et medias, dont l’AFP et la télévision Al-Mayadine assurent que les rebelles ont progressé mardi dans le camp palestinien. Un habitant venu récupérer des affaires a dit à l’agence avoir « des centaines d’insurgés de l’Armée syrienne libre (ASL) à l’intérieur » du camp. Il a vu dans les rues du camp de nombreux membres de l’ASL, venus des quartiers voisins, notamment Hajar al Aswad, Tadamoun et Yalda.

Selon le correspondant de la chaine de télévision arabophone Al-Mayadine, les miliciens de l’ASL ont délogé de leur siège les éléments des Comités populaires chargés de défendre le camp.

Le porte-parole officiel du Front populaire pour la libération de la Palestine-commandement général (et dont le siège se trouve toujours à Damas) confirme l’information, précisant que ce sont les miliciens du front al-Nosra d’al-Qaïda qui ont attaqué le camp Yarmouk « comme des barbares, les Tatars et les Moghols ».

Dans un entretien avec la chaine russe Russia Today, Anwar Raja accuse les miliciens de piller le camp, en prenant d’assaut les maisons et les commerces ». Il a assuré que l’armée syrienne n’est pas déployée dans le camp, où se trouvent seulement des comités populaires armés chargés de le défendre.

Cité par l’AFP, l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), instance proche de l’insurrection syrienne et siégeant à Londres estime que les rebelles tentent de prendre le contrôle du camp, situé sur la ligne de confrontation entre les forces du régime et les insurgés et d’en chasser les milices palestiniennes favorables au Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Manifestation antiloi 174 : le deuil du tourisme

Posted by jeunempl sur novembre 8, 2012

(L’Orient le Jour)

Note du MPLBelgique.org : Depuis le 1er septembre 2012, L’Orient le Jour mène une campagne féroce contre l’application de la loi anti-tabac… qui interdit de fumer dans les lieux publics, restaurants compris. Ils utilisent ainsi l’argument du marasme touristique que cette mesure implique… une expérience que n’ont pas connu les états ayant appliqués cette mesure bien avant le Liban. Ce média privilégie donc sa propagande médiatique contre le gouvernement et auquel ses bailleurs sont hostiles, plutôt que la santé et l’évolution des pratiques et mentalités dans un pays gangréné par les méfaits de la cigarette et des narguilés. D’après les sondages, près de 80% des Libanais sont favorables à l’application de cette loi anti-tabac.

Des milliers de personnes se sont rassemblées hier au carrefour de Sodeco pour exprimer leur ras-le-bol de la loi antitabac (loi 174). Répondant à l’appel des propriétaires de restaurants, de boîtes de nuit et d’hôtels, près de 7 000 manifestants (10 000 selon les organisateurs), pour la plupart des employés et serveurs au sein des sociétés concernées, ont dénoncé avec rage la grave nuisance que porte la loi à leur commerce, dont elle contribue à réduire une clientèle déjà affectée par la précarité de vie et les menaces pesantes sur la sécurité, aussi bien des Libanais que des étrangers.

« Députés, vous vous êtes disputés sur tout, sauf sur notre gagne-pain ! », « Prenez garde, la mauvaise politique est dangereuse pour l’économie », ou encore « N’éteignez pas la cigarette dans la poche des gens », pouvait-on lire sur les banderoles, brandies par des serveurs de narguilés et des garçons, accompagnés par leurs gérants respectifs et revêtus de leur costume de travail, avec le nom du restaurant ou du café qu’ils représentent. Certains vont même jusqu’à solliciter la presse pour fournir le nom du restaurant, espérant quelque publicité dans la foulée des revendications. C’est dire la frustration des restaurateurs face à leurs pertes, qu’ils rejettent directement sur la loi 174.

Pas de loi au prix du gagne-pain

« Nous ressentons fortement la diminution du nombre de clients », assurent à L’Orient-Le Jour des serveurs de restaurants arabes de renom. « Même si les clients viennent déguster notre cuisine, il reste qu’une cigarette est un complément essentiel au verre siroté, sans oublier que le narguilé est lui aussi demandé chez nous », ajoutent pour leur part les gérants de ces mêmes restaurants. Insensibles par ailleurs aux soucis de santé liés à leur exposition quotidienne aux fumées de tabac, c’est le risque de perdre leur emploi qui Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les fonctionnaires de l’administration publique confirment leur grève jeudi

Posted by jeunempl sur novembre 5, 2012

ANI

La Ligue des fonctionnaires de l’administration publique a confirmé ce lundi sa décision d’observer une grève jeudi, si le gouvernement libanais ne parvient pas à déférer l’échelle des salaires au Parlement lors de la séance du Cabinet mercredi.

La position de la Ligue a été publiée dans une déclaration au terme de sa réunion au cours de laquelle les participants ont débattu des affaires relatives à la grille des salaires.

La Ligue a exhorté le gouvernement « à prendre une position claire de la grille des salaires et à la déférer au Parlement lors de sa prochaine séance prévue mercredi ».

Elle a appelé tous les fonctionnaires à prendre part à la grève générale, réclamée par le comité de coordination syndical.

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Fin du sit-in des journaliers, tout le monde a gagné …

Posted by jeunempl sur août 4, 2012

(L’Orient le Jour)

Le chef de la Confédération générale des travailleurs, Ghassan Ghosn, a annoncé vendredi au nom des journaliers de l’Electricité du Liban (EDL) qu’un accord a été conlcu pour mettre un terme au sit-in que les journaliers observent depuis trois mois au siège central de l’EDL, à Mar Mikhaël, à Beyrouth.

Lors d’une conférence de presse, M. Ghosn a salué un accord représentant une « victoire pour les travailleurs » et a annoncé la levée du sit-in des journaliers de l’EDL et la reprise de leur travail.

Le comité de suivi des journaliers a pour sa part publié un communiqué dans lequel il annonce la fin du mouvement. « Nous allons lever notre sit-in mais nous poursuivrons nos réunions pour suivre l’application de l’accord », assure le comité.

Pour le ministre de l’Energie et de l’Eau, Gebran Bassil, la victoire est celle de « la logique de l’Etat et de la loi ». Le ministre a remercié, lors d’une conférence de presse, le président de la République Michel Sleiman pour sa « défense des institutions », et la direction d’EDL pour avoir « épargné au Liban un grand problème » en préservant l’autorité de l’Etat.

« Un accord politique clair et qui n’a pas besoin d’explications a vu le jour aujourd’hui. Ceux qui l’ont conclu ont la loi comme seule référence », s’est félicité M. Bassil dédiant cette heureuse fin à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :