Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Erevan’

Dans les méandres d’un parti secret : Les 1001 vies du Tachnag

Posted by jeunempl sur juillet 26, 2010

Tigrane Yégavian – L’Hebdo Magazine

Un sigle, trois initiales en arménien, une abréviation en arabe, la FRA: Fédération révolutionnaire arménienne Tachnagtsoutioun (en français «fédération») – ou parti Tachnag, tel qu’on le connaît au Liban. Celui-ci est probablement le plus ancien parti politique existant au pays du Cèdre. Magazine revient sur l’histoire de ce parti aux multiples visages.

Depuis des lustres, le Tachnag fait la pluie et le beau temps dans son fief de Bourj Hammoud ainsi que dans la localité de Anjar, dans la Békaa. Soupçonné par ses adversaires de demeurer dans l’opacité, il n’en reste pas moins un parti incontournable au sein de l’arène politique libanaise et il en est bien conscient. Après avoir encaissé une lourde défaite aux législatives de 2009, il réapparaît en forme aux municipales de 2010.

La FRA, qui fit ses premières armes contre les Ottomans et les Tsaristes, n’en demeure pas moins un acteur engagé dans le combat pour la défense de la cause arménienne. De nos jours, elle encadre un pan entier de la communauté arménienne du Liban à la manière d’un parti tribunitien, comme ce fut le cas du Parti communiste français des années 1950. Comme le souligne le chercheur et journaliste français Gaïdz Minassian, auteur d’une thèse controversée sur ce parti, «nombreuses sont les familles arméniennes de Bourj Hammoud et ailleurs où l’on naît Tachnag, on se marie Tachnag… et l’on meurt Tachnag».

Opérant depuis l’Arménie, le Tachnag est un parti international, politiquement orienté et impliqué dans les pays où la diaspora arménienne est présente depuis le génocide de 1915. Isolé des autres partis arméniens, le Tachnag fait cavalier seul dans son combat contre le régime soviétique qui gouvernait l’Arménie. Les communistes arméniens et les militants du parti concurrent Hentchak, à l’époque influents, le taxaient volontiers de parti chauvin et «nationaliste petit bourgeois».

Le duel Tachnag/Hentchak connut son paroxysme en 1958, lorsque le Liban s’entre-déchirait dans un arrière-fond de guerre froide. Dans ce contexte, c’est tout naturellement qu’une alliance se forgea entre le Tachnag et les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Commémoration inédite des massacres d’Arméniens en Turquie

Posted by jeunempl sur avril 24, 2010

Le Nouvel Observateur

Pour la première fois à Istanbul, des intellectuels et des artistes turcs ont commémoré publiquement les massacres d’Arméniens, brisant un tabou en Turquie.

Des défenseurs des droits de l’homme, intellectuels et artistes turcs ont pour la première fois commémoré publiquement ce samedi 24 avril à Istanbul les massacres d’Arméniens de 1915-17, brisant un tabou en Turquie. Le pays récuse la thèse d’un génocide défendue par les Arméniens.

La section stambouliote de l’Organisation des droits de l’homme (IHD) a organisé une commémoration pour la rafle de 220 membres de l’intelligentsia arménienne, le 24 avril 1915, point de départ des massacres. Rassemblés sous le slogan « Plus jamais ça » sur les marches de la gare d’Haydarpasa d’où est parti le premier convoi de déportation, une centaine de manifestants ont rendu hommage aux Arméniens disparus, comme l’a constaté l’AFP.

Samedi à Erevan, des dizaines de milliers d’Arméniens défilaient à l’occasion de ce 95e anniversaire du massacre des Arméniens. Ces manifestations interviennent deux jours après l’annonce d’un coup d’arrêt dans le processus de rapprochement engagé depuis plusieurs mois par la Turquie et l’Arménie. Le président arménien Serge Sarkissian a en effet déclaré que son pays gelait la ratification d’accords historiques de normalisation avec Ankara, accusé de poser des conditions inacceptables.

Encadrés par la police et suivis par une myriade de caméras, ils portaient des photos en noir et blanc de quelques-uns des déportés dont la plupart ne sont pas revenus. La police a tenu à bonne distance un groupe de contre-manifestants dont d’anciens diplomates qui arboraient des drapeaux turcs. Quarante-deux diplomates turcs ont été assassinés par l’organisation extrémiste arménienne Asala dans les années 1970 et 1980. Une autre manifestation devait avoir lieu à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le « non » des Arméniens du Liban à Sarkissian

Posted by jeunempl sur octobre 9, 2009

Tayyar.org

Armenia flagEn tournée dans les pays où la diaspora arménienne est bien implantée, le président arménien Serge Sarkissian était le 6 octobre à Beyrouth pour convaincre la diaspora du bienfait d’un accord avec la Turquie.

Et comme récemment avec les Arméniens de France, la diaspora au Liban semble peu encline à le soutenir car la Turquie ne reconnait toujours pas le génocide arménien ». Ils étaient des centaines en colère à manifester hier devant l’hôtel Habtoor où logeait le président arménien, présent à Beyrouth pour une courte visite.

Les Arméniens du Liban ne veulent pas du protocole qui doit être signé dans trois jours entre Ankara et Erevan, et ils l’ont fait savoir haut et fort au cours d’un sit-in où la tension était parfois à son paroxysme.

Sur une pancarte on pouvait lire: ‘Monsieur le Président, ne trahissez pas la nation arménienne' », écrit en première page sur L’Orient-Le Jour, le quotidien francophone de Beyrouth.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rapprochement Erevan-Ankara: la colère des Arméniens du Liban

Posted by jeunempl sur octobre 6, 2009

AFP

armenia-flagA l’image de la majorité de la communauté arménienne au Liban, Lucine Berkobeyoukian, dont le grand-père a vu toute sa famille massacrée par les Ottomans, n’arrive pas à croire que l’Arménie veuille normaliser ses relations avec la Turquie.

Au coeur de Bourj Hammoud, bastion arménien dans la banlieue est de Beyrouth, de jeunes militants font signer une pétition contre le rapprochement en cours entre Erevan et Ankara, à l’occasion de la visite mardi du président arménien Serge Sarkissian, qui tente de s’assurer le soutien de la diaspora.

Les magasins du secteur seront fermés en signe de protestation et un sit-in sera organisé devant l’hôtel où va descendre le chef d’Etat, qui s’est rendu auparavant en France et aux Etats-Unis et doit clôturer sa tournée en Russie. La communauté arménienne au Liban, qui se chiffre à 140.000, est Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

« L’amitié » arméno-iranienne après la « main tendue » d’Obama

Posted by jeunempl sur avril 7, 2009

France-Arménie

armenia-flagDans le jeu entre Moscou-Téhéran-Washington-Ankara, Erevan pourrait jouer un rôle assez utile, selon le professeur Bernard Hourcade

France-Arménie : Selon vous, quelle est la nature exacte de la confrontation entre les Etats-Unis et l’Iran ?

Bernard Hourcade : Jusqu’à présent, celle-ci a essentiellement consisté en un contrôle mutuel. Chaque fois que les Etats-Unis intervenaient dans la région, l’Iran a cherché à réaffirmer son leadership et à endiguer l’influence américaine dans quelque domaine que ce soit. Cela se vérifie au Liban à travers le Hezbollah et dans les territoires palestinien à travers le Hamas, mais aussi en Irak où la République islamique cherche à être active, ou encore dans le Golf persique, notamment par la présence de la marine iranienne. L’Iran est à la fois un pays ancien et un Etat qui a des problèmes géopolitiques très actuels avec ses voisins. En tant que République islamique, il existe une logique dans les relations avec les pays musulmans, mais c’est aussi un pays très ouvert au jeu international.

F.A. : Aux côtés d’Hillary Clinton, Barack Obama a nommé Dennis Ross comme conseiller spécial en charge de l’Asie du Sud-Ouest et de la région du Golf. S’exprimant sur l’Iran, Ross s’est dit favorable à une politique associant « un plus gros bâton et une plus grosse carotte ». Cela veut-il dire que les Etats-Unis vont poursuivre leurs pressions sur l’Iran malgré la main tendue d’Obama ?

B.H. : Cette nomination est un peu crainte en Iran ; le nouveau conseillé d’Hillary Clinton a effectivement une image anti-iranienne. Évidemment, Dennis Ross a une politique très pro-israélienne, il est connu pour cela. Il a été directeur du Washington Institut for Near Easter Studies, un think tank sioniste. Mais c’est aussi un Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :