Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Hadath: 20ème commémoration du 13 octobre 1990

Posted by jeunempl sur octobre 13, 2010

(L’Orient le Jour)

Le Courant patriotique libre a commémoré hier le souvenir du 13 octobre 1990, date de l’invasion par les forces syriennes de la région contrôlée par le général Michel Aoun, à l’époque chef d’un gouvernement militaire de transition, notamment du palais de Baabda et du ministère de la Défense.

Une messe a été célébrée à l’occasion en l’église Notre-Dame de Hadeth par le père Camille Moubarak, en présence du chef du Bloc parlementaire du changement et de la réforme, le député Michel Aoun, de ses proches et d’un certain nombre de députés, de cadres et de militants du CPL.

Dans son allocution, le chef du CPL a d’abord évoqué le passé et la défaite du 13 octobre 1990. « La liberté, la souveraineté et l’indépendance ont chuté sur le perron de Baabda, dans le cadre d’un vaste complot international, régional et local. Mais qui a gagné et qui a perdu ? Nous avons été honorés de perdre, la tête haute. Mais ceux qui ont gagné ce jour-là rampaient », a-t-il dit. Michel Aoun a ensuite rendu hommage à la France, où il compte se rendre prochainement en visite, « le seul pays qui ait tenté d’obtenir un cessez-le-feu et de mettre fin aux massacres » à l’époque. Il a souhaité que « la France retourne, dans ce cadre, sa loyauté vis-à-vis de certains principes et du droit ».
Michel Aoun a estimé que le Liban « a besoin aujourd’hui de recouvrer sa stabilité et d’édifier son État ». « En 2005, nous avons œuvré pour recouvrer la souveraineté, la liberté et l’indépendance, mais nous n’avons pas encore pu le faire, parce qu’ils, c’est-à-dire la partie face à laquelle nous avons perdu ces valeurs, sont restés au pouvoir, maintenant le Liban dans un état de suivisme vis-à-vis de certains tuteurs du Moyen-Orient et du monde lointain », a affirmé le général Aoun, dans une allusion au 14 Mars.

« C’est pourquoi notre combat n’est pas terminé. Davantage d’efforts sont requis de votre part », a-t-il dit à ses partisans. « Nous devons rassembler les forces populaires pour qu’elles nous aident, parce qu’à l’aide des médias et des moyens techniques modernes développés, ils dispersent l’opinion publique pour qu’elle se sente désemparée », a-t-il indiqué.

« Nous avons réalisé de grands exploits », a poursuivi Michel Aoun, appelant ses partisans à ne pas se laisser abattre. Il a plaidé dans ce cadre en faveur d’une « nouvelle approche du pouvoir, dans l’intérêt du peuple », prônant « la réforme » et « la lutte contre la corruption » et « les voleurs ». Il a accusé à plusieurs reprises les médias de jouer un rôle visant à pousser le public du CPL à « la résignation ».

Le député du Kesrouan a enfin appelé le gouvernement à livrer les informations qu’il possède au sujet du dossier des « disparus » du 13 octobre 1990. « Nous déployons tous nos efforts pour poursuivre la recherche de ces derniers », a-t-il ajouté, estimant que c’est en raison de la bureaucratie des différents comités officiels mis en place que le dossier fait du surplace.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :