Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Après la tentative d’assassinat de Geagea, un déploiement de "combattants chrétiens" près de la banlieue sud ?

Publié par dodzi le avril 10, 2012

Avec L’Orient le Jour

[Note du MPLBelgique.org : Cet article vous est proposé dans le cadre d'une sensibilisation sur les techniques de propagande utilisées par le clan Hariri. L'objectif de cette propagande a toujours été d'instrumentaliser la peur des Chrétiens face à la montée démographique musulmane au Liban... pour les anesthésier face à la corruption du clan Hariri. Or les Chrétiens du Liban n'ont plus envie de se battre pour l'un ou l'autre chef de guerre en déroute complète et sans vision pour leur pays si ce n'est leurs intentions belliqueuses, la diabolisation de l'autre... et la guerre, encore et toujours la guerre]

Le Liban aurait flirté avec la guerre civile la semaine dernière, après la tentative d’assassinat du chef des Forces libanaises (FL), Samir Geagea (Note du MPLBelgique.org: dont 90% des chrétiens s’échangent des blagues via Facebook, Twitter, Whatsapp et autres applications), rapporte lundi le quotidien koweïtien al-Siyassa.

Comparant la situation à celle que le pays a vécue suite à l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri en 2005, al-Siyassa (Note du MPLBelgique.org: média koweitien de propagande anti-Hezbollah) révèle que "des centaines de combattants FL, Kataëb (Note du MPLBelgique.org: qui ont pourtant tendance à se dissocier des FL) et du Parti national libéral (PNL), soutenus par des soldats de l’armée libanaise (Note du MPLBelgique.org: probablement la partie la plus comique de l’article car l’Armée Libanaise est soutenue par la résistance au Sud et par-dessus n’a toujours pas effacé de sa mémoire les massacres de la milice de Geagea à son encontre lors de la guerre civile libanaise. Dernièrement, l’Armée Libanaise fut la cible d’une campagne de dénigrement du clan du 14 Mars et des Forces Libanaises en particulier), se sont dirigés vers les régions limitrophes de la banlieue sud de Beyrouth".

Citant un ancien responsable sécuritaire libanais résidant à Paris, le quotidien a précisé que les combattants en provenance de Hazmiyeh et de Fiyaddiyé se sont déployés à Aïn el-Remmané et à Baabda, deux régions proches de la banlieue sud, dans le but d’attaquer Chiyah puis le fief du Hezbollah. Ce responsable assure que les Renseignements libanais ont confirmé que "près de 2.300 combattants chrétiens se sont déployés dans ces régions".(Note du MPLBelgique.org: 2300 personnes auraient donc pris au sérieux cette blague? Nos informations et sources présents sur place n’indiquent aucun mouvement suspect dans la région de Ain el Remmaneh ce jour-là. Les Chrétiens avaient d’autres chats à fouetter -préparation des fêtes de Pâques et du jeudi Saint- que d’aller se battre pour un criminel et un pseudo-leader entrain de chavirer au niveau chrétien à la suite de ses dernières positions pro-salafistes.)

Le conflit sectaire a été évité de justesse, Samir Geagea ayant survécu à l’attaque (Note MplBelgique.org : survécu au péché de son mensonge…), ajoute le responsable.

About these ads

2 Réponses à “Après la tentative d’assassinat de Geagea, un déploiement de "combattants chrétiens" près de la banlieue sud ?”

  1. Mouhamad a dit

    hahahahahahahahahhahaha ! excellent. Vive le MPL et Hezb Allah !

    • jeunempl a dit

      La dernière blague en date des Forces Libanaises (FL).
      Cette fois, ce sont les étudiants FL… mais comme on dit par ici : tel chien, tel maitre !

      Il s’agit d’un étudiant dont les FL prétendent qu’il a été battu par des étudiants du CPL. L’étudiant en question n’a jamais été battu, encore moins par le CPL. Il et a été obligé de publier un communiqué pour démentir la mise en scène des Forces Libanaises. Splendide! Surtout qu’ils ont le monopole des pratiques miliciennes.

      Voici un bel article là-dessus:
      —————————————-

      Les mensonges et manipulations du comité Etudiant des Forces Libanaises

      Le comité de la jeunesse et des affaires estudiantines du Courant
      patriotique libre, a publié ce qui suit:

      Jour après jour, les Forces libanaises fabriquent des mensonges et falsifient des faits, après l’attaque organisée contre un responsable des étudiants près de la faculté de Gestion à Achrafieh, et
      après que les pratiques miliciennes de leurs membres sont devenues claires et révélées à l’opinion publique.
      Le comité des étudiants des forces libanaises a fait aujourd’hui une déclaration pleine de mensonges, comme d’habitude, en relatant une histoire tout à fait imaginaire, sur le fait que leur camarade Rami
      Nassourah aurait reçu un coup sur l’œil pendant un litige avec les étudiants du courant patriotique libre et qu’il aurait été transféré par la suite à l’hôpital Hôtel Dieu de France pour le traitement. Mais les voilà recevant encore une fois une gifle quand cet étudiant en question, Rami Nassourah, a nié ces
      informations dans un communiqué officiel, soulignant qu’il n’est pas membre ni sympathisant des forces libanaises, niant avoir été battu ou transféré à l’hôpital.

      Personne ne sera surpris de ces faits et du bas niveau atteint par le comité des étudiants des Forces Libanaises au vu de leur historique et celui de leur parti. Mais la vraie question reste de savoir si ce parti sera capable un jour de participer à l’édification de l’Etat et délaisser la politique du mensonge et de la provocation.

      Ci-joint les communiqués en question:

      Le communiqué du comité des étudiants des forces libanaises:
      —————-
      L’étudiant Rami Nassourah a été battu par un groupe Aouniste dirigé par Milad El Hage et Mansour Asmar dans la faculté de Gestion, deuxième section, à Karem El Zaytoun – Achrafieh.

      Nassourah a porté plainte auprès des forces de l’ordre, et a été transporté à l’hôpital "Hôtel Dieu" pour le traitement des blessures qu’il a subies, en particulier dans l’œil.

      Milad et son collègue Mansour Asmar sont venus vers midi à la faculté des sciences économiques à l’Université Libanaise à Achrafieh et ont provoqué le camarade Rami Nassourah puis l’ont battu, ce
      qui a incité les camarades à intervenir pour le défendre.

      Le communiqué de l’étudiant Nassourah:
      —————–

      Je suis Rami Nicolas Nassourah, né en 1993 (étudiant à la Faculté de gestion – à Achrafieh, section II).

      Le sujet: rectifier ce qui a été publié dans les médias.

      Les journaux et les médias ont publié une information concernant le fait que j’ai été battu par les partisans du Courant Patriotique Libre, et que j’ai été transféré à l’hôpital Hôtel-Dieu pour le traitement. Puisque ces informations sont fausses et non fondées, je vous demande de les rectifier. Je n’ai pas été battu, ni transféré à l’hôpital, ni porté plainte contre qui que ce soit. Je précise par ailleurs que je ne suis ni membre ni sympathisant des Forces Libanaises ou d’un quelconque autre parti.
      Cette clarification est nécessaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 40 followers

%d bloggers like this: