Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Armée libanaise’

Invitation au Déjeuner Commémoratif Annuel des Martyrs ce dimanche 18 Octobre

Posted by jeunempl sur octobre 11, 2015

Sous le patronage de Son Excellence le Général Michel AOUN,
Et en présence d’un cadre du Courant Patriotique Libre, dont le nom vous sera précisé ultérieurement,

Le Mouvement pour le Liban (MPLBelgique) a le grand plaisir de vous convier à son déjeuner commémoratif en l’honneur des 25 ans d’hommage aux martyrs du 13 octobre 1990, et ce le

Dimanche 18 Octobre 2015 à 12h30

A l’hôtel Van Der Valk
Culliganlaan 4 – 1831 Machelen
A travers la commémoration des martyrs du 13 octobre 1990, ce sont aux victimes innocentes, d’hier et d’aujourd’hui, qu’elles soient issues de l’armée, des monastères ou de la société civile, que nous tenons à rendre hommage. Les événements qui secouent notre pays et la région actuellement, nous rappellent que seuls l’unité et le soutien sans faille de notre armée sont notre salut.

En marge de ce diner, nous vous convions également à une messe pour prier le repos des âmes de nos martyrs tombés pour un Liban Libre, Souverain, Uni et Indépendant. L’occasion de rendre hommage aux disparus de la guerre, notamment les deux Pères Antonins Sleimane Abi Khalil et Albert Cherfane. La messe aura lieu le :


Dimanche 18 octobre à 16h30
Eglise Saint-Adrien
27 avenue des Grenadiers – 1050 Ixelles

Nous nous réjouissons d’ores et déjà de vous voir parmi nous ce jour-là.

P.A.F: 55€ par personne (35€ étudiant/enfant)
Les enfants de moins de 6 ans sont admis gratuitement.

Pour des questions d’organisation, les places étant limitées, nous vous prions de bien vouloir confirmer votre présence par Lire le reste de cette entrée »

Posted in Activités MPL, Actualité Tayyar-CPL, Belgique, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Courant Patriotique Libre commémore au Habtour le 14 mars 1989

Posted by jeunempl sur mars 19, 2015

Comité presse Tayyar-intishar

Speech du général Michel Aoun pour la commémoration du 14 marsPlacé sous le haut-patronage du Général Michel Aoun, le Courant Patriotique Libre a organisé samedi soir son dîner annuel au Habtour, à l’occasion de la commémoration du 14 mars 1989. Des dizaines de politiques libanais ont pris part à cet événement annuel, ainsi que des personnalités de la société civile et des artistes.

Pour rappel, le Tayyar commémore chaque année le lancement de la guerre de libération, le 14 Mars 1989, par le Général Michel Aoun, contre les troupes d’invasion syriennes.

Suite à l’hymne national libanais, le Général Aoun prononça un discours fort dans lequel il mit tout particulièrement l’accent sur la lutte pacifique du peuple pour la liberté, et l’indépendance de la Patrie.

“Vingt-six ans ont passé depuis le 14 mars 1989 et la flamme est toujours aussi intense. Nous ne sommes pas de ces gens qui préfèrent s’arrêter sur leurs acquis, même si nous commémorons le passé dans ses heures glorieuses et dans ses heures sombres. Nous commémorons le passé afin de mieux regarder vers l’avenir».

«Pour certains le 14 Mars 1989 est synonyme de guerre, de tragédie, de bombardements et de souffrance, toutefois, le 14 Mars 1989 représente pour nous une date majeure de l’histoire du Liban, elle représente la combativité des Libanais, la Résistance pacifique d’un peuple à l’oppression».

«Quinze années de lutte ont permis d’atteindre le plus cher de nos rêves, la libération du Liban. Alors que le triptyque «Liberté – Souveraineté – Indépendance» était un slogan sous l’invasion syrienne, il est devenu aujourd’hui une réalité pour le Liban. L’indépendance acquise, nous ouvrons une nouvelle page».

«Nous voulons que cette page soit celle du renouveau pour le Liban, celle de l’union de ses composantes, afin de reconstruire ce que la guerre civile, la tutelle syrienne, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Nos articles, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les familles des martyrs de l’Armée Libanaise refusent le retour de Fadel Shaker, réclament la peine de mort contre les assaillants de l’Armée

Posted by jeunempl sur mars 15, 2015

Comité presse Tayyar-Intishar

Soutien aux martyrs de l'Armée Libanaise face aux islamistesSur leur place, la Place des Martyrs, au centre de Beyrouth, qui n’a jamais aussi bien porté son nom, les familles des Martyrs de l’Armée libanaises, et les patriotes ont crié d’une seule voix « non et non à un règlement de dupes qui se ferait sur l’honneur de nos Martyrs !».

Ainsi, les proches des Martyrs de la troupe, tombés en héros dans divers affrontements contre les extrémistes au cours des deux dernières années, ont rejeté aujourd’hui un éventuel règlement qui disculperait le terroriste fugitif Fadel Shaker, exigeant la peine de mort contre «tous ceux qui ont agressé l’Armée et incitent encore à l’affrontement contre elle».

En juin 2013, les affrontements de Abra, à l’est de Saïda, entre les partisans du cheikh salafiste Ahmad el-Assir et l’Armée libanaise, ont fait plusieurs morts parmi les soldats et les officiers. En février dernier, le commissaire du gouvernement près le Tribunal militaire, Sakr Sakr, avait engagé des poursuites contre Fadel Shaker, accusé d’incitation aux dissensions intercommunautaires et d’atteinte à la réputation de l’Armée.

« Le sang des héros n’est pas à vendre »

Il y a une semaine la chaine LBCI, financée par le saoudien Walid Bin Talal, également propriétaire de la maison de disques Rotona, avait érigé Fadel Shaker au rang de héros, lui consacrant une émission spéciale, durant laquelle le terroriste a été interviewé.

Criant leur colère légitime, les proches des Martyrs ont affirmé qu’ils rejetaient «tout procès contre Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’armée frappe fort : Le projet d’émirat avorté

Posted by jeunempl sur novembre 1, 2014

L’Hebdo Magazine – Julien Abi Ramia

Soutien à l'Armée LibanaiseCherchant à s’assurer un accès à la mer, les groupes terroristes lorgnent depuis longtemps le nord du Liban. Ils ont donc mis en place une cellule dirigée depuis Assoun par Ahmad Mikati qui devait piloter la prise de contrôle d’un territoire entre Tripoli, Minié et Dennié. Sur le terrain, le cheikh salafiste Khaled Hoblos coordonnait les opérations avec 200 combattants jihadistes menés par Chadi Maoulawi et Oussama Mansour. Le projet a été avorté après trois jours de combats acharnés contre l’Armée libanaise. La bataille est gagnée, mais la guerre continue.

Le 11 octobre, une vidéo fait le buzz sur les réseaux sociaux. On y voit le soldat Abdel-Kader Akoumi, originaire de Fnaydek dans le Akkar, annoncer sa défection des rangs de l’Armée libanaise et prêter allégeance à l’Etat islamique. L’armée expliquera qu’il avait disparu depuis le mois de juillet. Les services de renseignements décident alors de placer le téléphone du déserteur sur écoute. Aucune activité n’est signalée jusqu’aux alentours du 20 octobre. Ce jour-là, l’appareil n’émettra de signal que pendant quelques secondes, mais suffisamment pour le localiser dans une maison isolée du village de Assoun, en contrebas de Sir el-Dennié. Une unité des services de renseignements se rend sur place. Elle apprend par son propriétaire que la maison a été louée par plusieurs personnes qui ont prétendu vouloir organiser des parties de chasse. Trois locataires sont identifiés.

Akoumi est présent, en compagnie de Mohammad el-Otor, originaire de Minié, accusé d’avoir attaqué l’Armée libanaise à Tripoli à coups de grenades et, surtout, d’Ahmad Salim Mikati, l’un des hommes les plus recherchés du pays.
L’opération de capture est fixée au jeudi 23 octobre. L’assaut de l’armée fera Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Réfugiés syriens : des chiffres affolants

Posted by jeunempl sur septembre 29, 2014

L’Hebdo Magazine – Julien Abi Ramia

Réfugiés syriens au LibanDe l’avis de tous les experts, l’accueil des réfugiés syriens constitue pour le Liban le plus grand défi économique et social de son histoire récente. Illustration en quelques chiffres marquants.

Selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), le nombre de réfugiés syriens installés sur le territoire libanais devrait franchir la barre des 1,6 million à la fin de l’année. Ils représenteraient alors 38% de la population du pays. A la mi-septembre, selon les derniers chiffres disponibles, les services de l’Onu ont enregistré près de 1,2 million d’exilés. Les projections indiquent que leur nombre réel est plus proche des deux millions. A lui seul, le Liban accueille plus de 40% des Syriens ayant fui leur pays. Lundi, l’administratrice du Programme de développement des Nations unies (PNUD) Helen Clark, en visite au Liban, a salué «la générosité du Liban qui a accueilli les réfugiés syriens, et cela malgré les pressions qu’il est en train de subir». Un discours compassé. Fragile, le pays a beaucoup de mal à en supporter le poids. Les experts économiques tirent la sonnette d’alarme.

Selon les chiffres du gouverneur de la Banque du Liban (BDL), Riad Salamé, l’accueil des réfugiés syriens coûte un milliard de dollars à l’Etat, et trois milliards et demi de manière indirecte, creusant de 6% le déficit du pays. Des chiffres qui confirment la dernière étude de la Banque mondiale. Elle estime que le conflit en Syrie aurait coûté au Liban plus de 7,5 milliards de dollars jusqu’à l’été dernier, causant une chute de 2,9% du PIB entre 2011 et 2014. Les Libanais paient leur prix fort de cette nouvelle charge. Depuis 2011, 170 000 Libanais de plus vivraient en dessous du seuil de pauvreté et le taux de chômage a doublé, passant au-dessus de la barre des 20%. En 2014, selon les estimations disponibles, 50 000 Libanais supplémentaires vivront dans la pauvreté.

Le ministre des Affaires sociales, Rachid Derbas, a récemment expliqué que seuls 17% des réfugiés syriens vivent dans des camps. L’immense majorité d’entre eux est installée dans des immeubles en cours de construction, dans des conditions sanitaires déplorables. Le ministre a également mis l’accent sur la prise en charge de 100 000 élèves syriens supplémentaires qui congestionnent les écoles du pays. Seule la moitié des enfants réfugiés est scolarisée. Derbas pointe du doigt les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Economie, Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Incendie de Baabda : les Sikorsky cloués au sol faute de financement

Posted by jeunempl sur mai 17, 2014

Le Commerce du Levant

incendie foretL’armée libanaise n’a pas pu utiliser les hélicoptères américains Sikorsky pour éteindre l’incendie de Baabda, par manque de fonds pour assurer leur entretien.

Où étaient donc les hélicoptères Sikorsky de l’armée libanaise quand s’est déclaré l’incendie qui a ravagé des hectares de forêt dans les régions de Wadi Shahrour, Btechay, Baabda, Yarzé et Jamhour le 5 mai dernier ? Depuis juillet 2009, l’armée libanaise est dotée de trois hélicoptères Sikorsky S-61N, des appareils de fabrication américaine destinés à lutter contre les incendies, mais ils sont restés cloués au sol à défaut de financement pour les entretenir. L’histoire de ces appareils remonte aux incendies dévastateurs de l’été 2007, lorsque 4000 hectares sont partis en fumée (contre 1500 en moyenne chaque année). Le ministère de l’Intérieur décide alors de lancer une initiative nationale pour lutter contre les feux de forêt. En août 2008, il parraine la création de l’association « Feu vert », dont l’objectif est de fournir du matériel adéquat à l’armée libanaise.

L’association récolte rapidement 15 millions de dollars, provenant essentiellement d’un don personnel de Saad Hariri (8 millions de dollars), de l’Association des banques (3,9 millions de dollars), mais aussi d’hommes d’affaires et de différentes écoles et universités. Le modèle des Sikorsky est sélectionné en mars 2009 à l’issue d’un appel d’offres international réalisé par l’armée libanaise sous la supervision de l’organisme d’audit Bureau Veritas. « Les Sikorsky ont été considérés comme les mieux adaptés à la géographie libanaise, les Canadairs étant davantage recommandés pour de grandes surfaces planes, sans lignes de haute tension », explique au Commerce du Levant l’ancien ministre de l’Intérieur et des Municipalités Ziyad Baroud.

Le 20 juin 2009, le Conseil des ministres approuve la donation en nature faite par Feu vert au ministère de la Défense. Un mois plus tard, les appareils sont livrés à l’armée de l’air libanaise plutôt qu’à la Défense civile, celle-ci ne disposant pas de pilotes civils. Quelque 14 millions de dollars servent à l’achat des hélicoptères, la formation d’une douzaine de pilotes pendant un mois en Grande Bretagne et le million restant doit couvrir les frais d’entretien pendant trois ans ainsi que l’approvisionnement en carburant.

Des appareils inutilisables faute de financements

Entre 2009 et 2012, les Sikorsky servent régulièrement à éteindre des incendies, mais aussi dans diverses opérations de sauvetage, comme celle qui a suivi le crash de l’Ethiopian Airlines au large de Beyrouth. A l’expiration de la durée de garantie des trois ans, les fonds destinés à la maintenance des hélicoptères sont épuisés, d’autant qu’une partie de la cagnotte réservée à l’entretien a été utilisée pour réparer l’un des appareils endommagé lors d’un accident. Malgré des demandes répétées de l’armée libanaise, la somme Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Attaques systématiques contre l’Armée libanaise

Posted by jeunempl sur mars 21, 2014

Mediarama

Soutien à l'Armée LibanaiseL’Armée libanaise est considérée par une majorité de Libanais, une grande partie de la classe politique et par la communauté internationale, comme le dernier rempart contre l’installation du chaos généralisé dans le pays. Elle est sur tous les fronts, du Nord au Sud en passant par la Békaa, et s’emploie à circonscrire les incidents et empêcher qu’ils ne se propagent dans toutes les directions. Son rôle fondamental dans la préservation d’un minimum de stabilité en ces temps difficiles n’empêche pas qu’elle soit la cible de virulentes critiques de la part de certains hommes politiques et de violentes attaques de la part de miliciens.

Alors que l’armée s’efforce de rétablir le calme dans la ville meurtrie de Tripoli, le député du Courant du futur, Khaled Daher, l’a qualifié, jeudi, «d’injuste», remettant en cause sa loyauté, son dévouement et son patriotisme. Cette charge lui a valu une réplique du président de la Chambre, Nabih Berry, qui lui a dit: «Ton armée a toujours raison, même si elle est injuste». Cela n’a pas empêché M. Daher de poursuivre sur sa lancée, en dépit des protestations des députés du Courant patriotique libre. Son collègue au sein du même bloc parlementaire, Ahmad Fatfat, n’a pas été plus tendre envers l’institution militaire.

Quelques heures à peine après cette agression verbales sous le dôme du Parlement, les miliciens ont pris la relève dans les rues de Tripoli, où l’armée est attaquée systématiquement depuis plusieurs jours. Le plus grave est que pour la deuxième fois en trois jours, une patrouille militaire a été la cible d’une bombe actionnée à distance. Un communiqué de l’armée a indiqué qu’à l’aube du vendredi, une bombe a explosé sur l’autoroute de Bahsas-Tripoli, loin des lignes de démarcations traditionnelles entre Bab el-Tebbané et Jabal Mohsen, lors du passage d’une patrouille. L’explosion n’a pas fait de victimes mais a endommagé un véhicule militaire et provoqué des dégâts matériels dans les voitures garées aux alentours. Quelques heures plus tôt, dans la matinée de jeudi, une patrouille avait été visée par l’explosion d’une autre bombe, au niveau de la chambre du Commerce et d’Industrie de Tripoli, causant uniquement des dégâts matériels.

Une position de l’armée, sur le rond-point Abou Ali, a en outre été visée par deux roquettes de type RPG7.
Plusieurs autres postes militaires ont été visés par des rafales d’armes automatiques et des tirs de francs-tireurs. Depuis le début de ce 20ème round de violences à Tripoli, un militaire a été tué et plusieurs dizaines d’autres blessés par les miliciens partisans des rebelles syriens, encouragés par des prêches et des discours extrémistes de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dimanche 13 octobre 2013 : Messe en hommage aux martyrs tombés le 13 octobre 1990

Posted by jeunempl sur octobre 8, 2013

MPL Belgique

Martyrs 13 octobre 1990Chers amis,
En hommage aux martyrs tombés le 13 octobre 1990,

En hommage à tous les militaires, civils et personnalités politiques tombés martyrs pour un Liban Libre, Souverain, Uni et Indépendant,

En hommage à tous les disparus de la guerre, notamment les deux Pères Antonins Sleimane Abi Khalil et Albert Cherfane

Le Mouvement pour le Liban (Courant Patriotique Libre – Belgique) vous convie à la messe qui aura lieu le:

Dimanche 13 octobre 2013 à 11h30 à l’Eglise Saint Adrien
Avenue des Grenadiers 27, 1050 Bruxelles (Ixelles)

Nous vous remercions d’avance de votre participation, et vous serions très reconnaissants de bien vouloir faire circuler cette information auprès de votre entourage.

Sincères salutations,

Le Mouvement Pour le Liban

Posted in Activités MPL, Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Attentats: les Libanais appelés à donner l’alerte via leurs smartphones

Posted by jeunempl sur septembre 1, 2013

AFP

téléphone - GSM - mobileLes Libanais, sous le choc de récents attentats meurtriers et inquiets de l’escalade en Syrie, ont été appelés à la plus grande vigilance par les autorités qui misent notamment sur une application « smartphone » pour donner l’alerte et éviter de nouvelles effusions de sang.

Ces attaques – un double attentat à la voiture piégée la semaine dernière à Tripoli (nord) et une explosion dans la banlieue sud de Beyrouth huit jours plus tôt – ont fait plus de 70 morts.

« Vous voyez cette voiture? », demande Khairy Ghali, serveur dans un restaurant quasiment désert du quartier populaire de Hamra, dans la capitale libanaise.

« Nous ne savons pas s’il y a quelque chose à l’intérieur (…) nous avons peur, nous venons au travail mais nous ne savons pas si nous allons rentrer à la maison », déclare-t-il, en pointant du doigt un véhicule garé en face de la terrasse de l’établissement.

En renfort des mesures habituelles consistant à vérifier les coffres de voitures à l’entrée des centres commerciaux et des hôtels notamment, les autorités libanaises ont décidé d’exploiter la technologie des smartphones.

L’armée libanaise a ainsi lancé une application baptisée « LAF Shield » (bouclier des forces armées libanaises, en français) grâce à laquelle les citoyens peuvent Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Découverte d’explosifs à Naamé, suspects arrêtés : une nébuleuse libano-palestino-syrienne

Posted by jeunempl sur août 24, 2013

L’Hebdo Magazine – Mona Alami

Naameh - voiture piégéeL’attentat de Roueiss, dans la banlieue sud, a été suivi d’une série de révélations choc mettant en relief l’existence d’un réseau libano-palestino-syrien, mêlé aux attentats terroristes frappant actuellement le Hezbollah à Beyrouth et dans les diverses régions du Liban. Eclairage.

En alerte depuis l’attentat de Roueiss, le jeudi 15 août, les services de sécurité ont interpellé ces derniers jours plusieurs personnes suspectées d’appartenir à des cellules terroristes. Ces services ont ainsi réussi à mettre la main sur une voiture piégée prête à l’emploi dans le cadre d’un nouvel attentat, ainsi que sur les membres de plusieurs cellules dormantes.
Selon diverses sources, les renseignements récoltés confirmeraient l’existence d’un réseau regroupant des Palestiniens et des Libanais extrémistes, mais aussi des Syriens, information publiée par Magazine il y a quelques mois déjà. Dans les milieux salafistes et sécuritaires interrogés, on souligne également la possibilité de l’instrumentalisation de ces groupes par un ou plusieurs services de renseignements étrangers.

Ainsi, l’enquête sur l’attentat de Roueiss qui a provoqué la mort de 27 personnes et de 320 blessés au moins, s’est intensifiée ces derniers jours. Avec en toile de fond plusieurs révélations fracassantes depuis l’arrestation par la Sûreté générale, le 
week-end dernier, de quatre personnes. Ces dernières seraient accusées de faire partie d’un gang de huit suspects impliqués dans des opérations terroristes depuis la découverte d’une voiture bourrée d’explosifs à Naamé, au sud de Beyrouth, juste deux jours après l’attentat de Roueiss.

Samedi 17 août, les agents de la sécurité libanaise ont découvert une voiture contenant plus de 250 kg d’explosifs dans un garage de la ville de Naamé. Les explosifs auraient été destinés à servir à plusieurs autres attentats. Les suspects impliqués dans cette affaire seraient des partisans du cheikh fugitif Ahmad el-Assir, qui a échappé à la justice lors des combats qui ont opposé fin juin ses partisans à l’Armée libanaise et fait une quarantaine de morts à Saïda. La voiture de type Audi a été découverte à proximité du bâtiment de la municipalité de Naamé. Elle était munie de fausses plaques d’immatriculation et contenait cinq barils de TNT, ainsi que 50 kilos de nitrate, autre matière explosive, des détonateurs, des fusibles, ainsi qu’une télécommande permettant de faire sauter des véhicules à distance.

Ce serait un dénommé Mohammad Kassem el-Ahmad qui dirigerait la cellule terroriste. Il était surveillé par les agents de la Sûreté générale Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :