Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Lutfallah II : L’affaire qui embarrasse la FINUL

Posted by jeunempl sur mai 7, 2012

Walid Raad – L’Hebdo Magazine

Le navire battant pavillon de la Sierra Leone, intercepté par la marine libanaise le 27 avril, a capté l’attention des observateurs. Stupéfaction et inquiétude devant l’importance de la cargaison d’armes, saisie à bord, suffisante pour équiper une petite armée. Comment ce navire a-t-il pu passer à travers les mailles des filets israéliens et onusiens?

Le trajet du Lutfallah II, à bord duquel une importante cargaison d’armes, sans doute destinées aux insurgés syriens a été découverte, est des plus surprenants. Le cargo a quitté le port d’al-Khamss, en Libye (situé à 120 kilomètres de Tripoli), s’est d’abord dirigé vers le port d’Alexandrie, en Egypte, a ensuite fait escale dans le port turc de Mersin, avant de mettre le cap vers sa destination finale, le Liban. La suite est bien connue: le navire transportait 150 tonnes d’armes et de munitions destinées aux opposants syriens, qui devaient leur être acheminées via la région de Wadi Khaled, au Liban-Nord. Il s’agit de plusieurs milliers de fusils mitrailleurs russes, Kalachnikov, et américains, M16, des lance-roquettes de divers types, des canons de mortier de 120 mm, des munitions et des explosifs.

Des sources proches de la majorité ont assuré que l’opération a été montée avec la complicité de partis libanais sympathisant avec la révolte syrienne, et que les armes devaient être transportées par ces mêmes partis vers la région frontalière. Mais d’autres ont nié ces informations, affirmant que seuls des citoyens syriens seraient impliqués dans ce trafic. Pour le moment, aucun indice ne prouve l’implication d’acteurs libanais, et l’interrogatoire des onze personnes arrêtées, dont l’agent douanier libanais, se poursuit.
Il n’est pas étonnant de voir les rebelles libyens apporter une aide à leurs camarades syriens. Plusieurs membres du Conseil transitoire libyen (CNT) avaient répété, à maintes reprises, qu’ils fournissaient la révolte en armes, en argent et en hommes.

Le propriétaire du navire, un syrien nommé Mohammad Khafaji, proche de l’opposition, a pourtant nié toute implication dans l’affaire, prétendant que la cargaison illégale avait été embarquée à la dernière minute, sans que lui ou son équipage ne soient informés de son contenu. Mais le fait que le navire ait réussi à traverser les eaux territoriales égyptiennes et israéliennes sans être inspecté laisse beaucoup de questions en suspens.

Ceci a poussé des milieux proches de Damas à crier au complot, assurant qu’Israéliens, Turcs et Egyptiens, étaient informés d’avance du passage de Lutfallah II et qu’ils avaient donné leur feu vert à cette opération. Ces sources ont déclaré à Magazine: «Deux jours avant l’interception par l’Armée libanaise du navire, la marine turque avait fouillé un navire allemand à destination de la Syrie, l’Atlantique Cruise, soupçonné de transporter des armes pour le compte du régime syrien. Ce qui veut dire que les bateaux se dirigeant vers la Syrie ou le Liban sont étroitement surveillés, d’où la surprise de voir un cargo bourré d’armes traverser la Méditerranée sans être inquiété».

Plus mystérieux encore est que le navire ait réussi à pénétrer les eaux territoriales libanaises sans être inquiété par l’imposante force maritime onusienne déployée depuis 2006 tout au long des côtes libanaises. Depuis cette date, plus de 45.000 navires ont été inspectés. Mais le Lutfallah II manque à cette liste. Pourquoi?

A ce sujet, Milos Struger, le conseiller politique de la Finul, a eu une remarque pour le moins incompréhensible. Il s’est contenté de dire à la presse que le navire avait quitté l’Egypte sans préciser sa destination finale, ajoutant: «Notre mandat ne nous autorise pas à fouiller les navires».

La question que tout le monde se pose est celle de savoir combien de Lutfallah II ont-il réussi à accoster au Liban pour y décharger leurs cargaisons ces douze derniers mois?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :