Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘FINUL’

Serra condamne l’incursion israélienne à Labbouné

Posted by jeunempl sur août 30, 2013

Mediarama

FINULLe commandant en chef de la Finul, le général Paolo Serra a exprimé sa «profonde inquiétude» quant à l’incident de Labbouné, signalant que «l’incursion israélienne en territoire libanais est une grave violation de la résolution 1701». Il a ajouté que «la présence non signalée d’armes et d’individus armés dans cette zone constitue également une violation de cette résolution».

En outre, le chef de la Finul a fermement dénoncé le tir de roquettes vers Israël – violation supplémentaire de la 1701 et de l’arrêt des hostilités. Il a alors appelé les différentes parties à coopérer avec la force internationale dans son enquête sur ces incidents. «Les parties antagonistes ont réaffirmé leur engagement à arrêter les hostilités et à coopérer pour préserver le calme» dans la zone d’opération de la Finul, a conclu le général Serra.

Posted in Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban-Sud : Israël viole la souveraineté libanaise… retour sur une dangereuse incursion !

Posted by jeunempl sur août 17, 2013

Arlette Kassas – L’Hebdo Magazine

Enquête de la FINUL et de l'Armee sur l'incursion israélienneUne incursion israélienne à l’intérieur du territoire libanais ne s’est pas déroulée comme le souhaitait l’armée israélienne. Alors qu’une patrouille d’infanterie israélienne de dix éléments pénétrait à 400 mètres sur le territoire libanais dans la région de Labbouné, deux engins ont explosé et quatre soldats israéliens ont été blessés.

Selon les témoins, les fils barbelés marquant la Ligne bleue tracée en 2000 par l’Onu ont été sectionnés et l’explosion s’est produite dans un champ de pins à l’intérieur du territoire libanais.

Une enquête a été ouverte par une commission militaire libanaise en coordination avec la Finul. Des enquêteurs relevant de la force onusienne ont inspecté le lieu de l’explosion et la Finul a signalé l’incident dans un communiqué, faisant état d’une «violation de la résolution 1701». Elle a adressé, en outre, à l’armée israélienne une vive protestation et une demande de coopérer totalement avec les enquêteurs.

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, a évoqué les activités des soldats qui «nous défendent et défendent nos frontières, c’est ce qui s’est passé cette nuit et nous continuerons à agir en toute responsabilité pour défendre les frontières d’Israël», a-t-il indiqué. Il a accusé l’Iran d’être «l’instigateur de ce qui se passe à la frontière nord (avec le Liban), à Gaza et au Sinaï». Et le porte-parole de l’armée israélienne a affirmé que les quatre soldats étaient engagés dans des «activités nocturnes dans le secteur de la frontière libanaise lorsqu’une explosion s’est produite». Cependant, l’enquête n’a pas encore révélé les objectifs de la patrouille israélienne. Le commandement de l’armée et celui de la Finul devront élargir leurs investigations pour élucider tous les détails.

Posted in Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les soldats israéliens blessés lors d’une incursion au Liban

Posted by jeunempl sur août 7, 2013

(AFP)

Israël - LibanQuatre soldats israéliens ont été blessés par une explosion lors d’une incursion de 400 mètres à l’intérieur du territoire libanais dans la nuit de mardi à mercredi, a affirmé l’armée libanaise.

Un porte-parole de l’armée israélienne avait indiqué plus tôt que quatre soldats israéliens avaient été blessés par une explosion dans la nuit dans le secteur de la frontière libanaise, sans préciser de quel côté de la ligne ils se trouvaient.

Une patrouille d’infanterie de l’ennemi israélien a pénétré mercredi à 00H24 locales (mardi 21H24 GMT) de 400 m à l’intérieur du Liban dans la région de Labouné. Une explosion s’est produite et des soldats (israéliens) ont été blessés car du sang a été retrouvé sur place. Une commission militaire a ouvert une enquête en coordination avec la Finul (Force intérimaire des Nations unies au Liban), a précisé l’armée dans un communiqué.

L’explosion est vraisemblablement due à des mines, la région ayant notamment été le théâtre d’un conflit entre Israël et le mouvement chiite libanais Hezbollah.

Selon le porte-parole de l’armée israélienne, les quatre soldats étaient engagés dans des activités nocturnes dans le secteur de la frontière libanaise lorsqu’une explosion s’est produite.

Interrogé par l’AFP, le porte-parole n’a pas été en mesure de préciser l’origine de cette explosion ni si elle s’était produite en Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hezbollah & Blacklist – Entretien : « l’Europe se ferme beaucoup de portes au Liban »

Posted by jeunempl sur août 5, 2013

Laurent Marchand – Ouest France (Tout un monde)

Didier Leroy - chercheur à l'Ecole Royale Militaire (Belgique)

Le 22 juillet dernier, les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne ont décidé d’inscrire la branche militaire du Hezbollah sur la liste noire des organisations terroristes. La raison invoquée officiellement par les 28, ce sont les « preuves » qui selon l’UE montreraient l’implication du Hezbollah dans l’attentat perpétré sur le territoire de l’Union, en juillet 2012, lors de l’attentat contre l’aéroport de Bourgas ayant fait sept morts dont cinq Israéliens. « Il y a des pistes nettes menant vers le Hezbollah », a affirmé le ministre bulgare de l’intérieur. Or, tout porte à penser que c’est autant l’implication de la milice chiite dans le conflit syrien que l’attentat perpétré en Bulgarie qui a pesé sur les débats. La décision a été prise à l’unanimité. Par le passé, malgré les insistances britanniques, cette unanimité n’avait jamais été trouvée. La France, notamment, n’ayant jamais voulu se mettre à dos une des composantes essentielles de l’échiquier libanais.

Le 22 mai, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, avait explicité ce changement de ligne de Paris. En ne liant pas uniquement la décision française à l’attentat perpétré en 2012 en Bulgarie, mais aussi au conflit syrien. « Compte tenu des décisions qu’a prises le Hezbollah et le fait qu’il a combattu très durement la population syrienne, je confirme que la France proposera d’inscrire la branche militaire… Vous avez vu que le Hezbollah non seulement s’est engagé pleinement en Syrie, mais qu’il a aussi revendiqué son engagement ». Revirement de la position française, donc, mais pour quel bénéfice ?

Pour Didier Leroy, chercheur à l’Ecole Royale Militaire de Belgique et professeur à l’Université libre de Bruxelles, « les désavantages sont beaucoup plus graves que les avantages ». Il a publié en 2012 chez L’Harmattan un ouvrage consacré au Hezbollah (Hezbollah, la résilience islamique au Liban). « L’Europe se ferme beaucoup de portes au Liban » en agissant ainsi. « On augmente le risque de vulnérabilité des contingents de la Finul ». Entretien

La décision des Européens de blacklister la branche armée du Hezbollah va-t-elle avoir un impact ?
Personnellement j’ai toujours considéré le choix de blacklister le Hezbollah comme présentant des avantages bien minces pour l’UE par rapport aux désavantages. D’un côté, on peut penser que ce type d’initiative vise à améliorer les relations diplomatiques et économiques de l’UE avec certains acteurs comme les USA, Israël, et la plupart des Etats du Golfe. En fait, ce sont des acteurs avec lesquels l’UE a déjà de bonnes relations. L’autre point éventuellement positif est de considérer qu’on lutte plus efficacement contre la criminalité sur le territoire de l’UE, vis-à-vis d’individus liés au Hezbollah. Mais, c’est aussi ouvrir une boite de Pandore puisque si on commence à fouiller dans les différents trafics, qu’il s’agisse de voiture, de drogue, ou autre, on va très vite mettre à jour des trafics impliquant des individus liés au Hezbollah mais aussi aux autres partis politiques libanais.

Et les désavantages ?
Ils sont beaucoup plus graves à mon sens. L’UE se ferme beaucoup de portes, quasi toutes ses portes au Liban, en terme d’accès à l’information, de dialogue politique, de projet de coopération internationale et de développement. D’autre part, et c’est selon moi la conséquence la plus grave, c’est qu’on augmente les risques de vulnérabilité des contingents européens qui constituent la Finul, au Sud Liban. Elle est présente sur le territoire libanais depuis 1978, et a été victime Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Nos articles, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’armée belge poursuit sa mission de déminage au Liban

Posted by jeunempl sur juillet 18, 2013

Belga

Pieter De Crem - Ministre de la Défense belge en visite au LibanLa mission belge de déminage au Liban va se poursuivre. Les Nations Unies n’ont pas suivi le ministre de la Défense Pieter De Crem dans sa demande de redéfinir les objectifs des soldats belges au Liban, rapporte De Morgen jeudi.

Les casques bleus belges sont au Liban depuis sept ans afin de déminer la « ligne bleue », la région où l’ONU a tracé une frontière entre Israël et le Liban. L’opération s’inscrit dans le cadre de la mission de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL).

Le ministre de la Défense avait demandé un remodelage de l’opération en 2011. Il voulait que les troupes belges s’occupent d’autres tâches. Le déminage aurait été laissé à des organisations privées. L’ONU n’a cependant pas accédé à cette demande, indique De Morgen. Il n’a pas encore été déterminé combien de militaires belges resteront au Liban ni pour combien de temps.

Une centaine de soldats belges participent actuellement à la FINUL, contre 400 au départ. Depuis 2006, les Belges ont déminé 1,8 hectare. Ils ont démantelé 200 mines et 14.000 munitions n’ayant pas explosé. Un démineur belge est décédé en 2008 lors de l’explosion d’une bombe.

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Participation de l’armée luxembourgeoise à la FINUL (Force intérimaire des Nations unies au LIBAN)

Posted by jeunempl sur juin 13, 2013

Communiqué par l’état-major de l’armée luxembourgeoise

belufil-belubatt1Le 12 juin 2013, un sous-officier (adjudant Serge Maes) et un soldat-volontaire (1er soldat-chef Yannick Bredimus) sont rentrés au pays après quatre mois de séjour au sein de la FINUL au Liban.

Après la crise d’août 2006 et après adoption de la résolution 1701 du Conseil de sécurité, une force internationale d’environ 15.000 soldats a été déployée au Sud-Liban pour garantir le cessez-le-feu, le retrait des forces armées israéliennes et des groupes armés ainsi que pour permettre aux autorités libanaises d’exercer leur souveraineté sur la zone en question.

Les militaires luxembourgeois sont intégrés dans le détachement belge déployé à At Tiri.

Cette unité est composée d’un détachement de génie, d’un détachement médical, d’un élément d’appui logistique et d’un élément de commandement.

L’armée luxembourgeoise est actuellement également présente au Kosovo (KFOR), en Afghanistan (ISAF), en Bosnie-Herzégovine (EUFOR ALTHEA), en République démocratique du Congo (EUSEC RDC) et au Mali (EUTM Mali).

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Le président de la Chambre des députés belge aujourd’hui à Beyrouth

Posted by jeunempl sur février 11, 2013

(L’Orient le Jour)

André Flahaut - président du parlement belgeLe président de la Chambre des représentants (députés) belge, André Flahaut, est attendu aujourd’hui lundi à Beyrouth pour une visite officielle à l’invitation de son homologue libanais Nabih Berry. M. Flahaut est attendu à l’aéroport Rafic Hariri vers 16 heures. Il se rendra en début de soirée à Bkerké, où il sera reçu par le patriarche maronite, Mgr Béchara Raï.

Mardi matin, un entretien est prévu avec le ministre des Affaires étrangères Adnane Mansour à l’hôtel Le Gray, où loge le responsable belge. Aussitôt après, M. Flahaut sera reçu par le président de la République, Michel Sleiman, puis par le Premier ministre, Nagib Mikati. Il est attendu par la suite à Aïn el-Tiné pour une rencontre-déjeuner avec M. Berry, au cours de laquelle les deux hommes signeront un programme de coopération entre les deux Assemblées.

Mardi après-midi, M. Flahaut rencontrera, place de l’Étoile, les représentants des diverses formations et blocs parlementaires.
Mercredi, il est attendu au Liban-Sud pour une visite auprès de la Finul et notamment du contingent belge, à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Incident au Liban: la Défense relativise et parle du vol d’un appareil photo

Posted by jeunempl sur février 10, 2013

DH.be

Belufil - BelubattLe ministère de la Défense a relativisé l’importance de l' »incident » survenu samedi au Sud-Liban et au cours duquel deux Casques bleus belges ont eu un échange verbal avec les habitants de l’endroit. Celui-ci s’est soldé par le vol de l’appareil photo personnel de l’un des militaires.

Ceux-ci se trouvaient à proximité d’un site de la « Blue Line » où le contingent belge de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (Finul) venait de terminer une opération de déminage, a indiqué dimanche un porte-parole militaire à l’agence BELGA, nuançant la version racontée par le journal dominical ‘Het Nieuwsblad op Zondag’ citant le quotidien libanais ‘The Daily Star’ et situant l’incident à Mays al Jabal.

Ils ont eu un échange verbal avec un groupe de Libanais qui n’auraient pas dû se trouver à cet endroit, non encore rendu aux civils, a ajouté le porte-parole. Les choses s’envenimant, des Libanais ont pris la clé du véhicule belge, avant de les rendre et de disparaître après que les Casques bleus eurent réussi à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Belgique, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rugby : 4ème Tournoi International de Rugby Union 77s de Beyrouth

Posted by jeunempl sur novembre 12, 2012

LRUFTraduit par Mohamad Ezzedine (RPL France)

Beyrouth nation des braves, Beyrouth terre de rugby. Le week-end dernier s’est disputé à Bhamdoun le 4e tournoi international de Rugby Union 77s de Beyrouth. Cinq équipes se sont affrontées en mode championnat: l’équipe irlandaise de la FINUL et l’équipe nationale libanaise (alors en pleine préparation du championnat d’Asie de l’Ouest de rugby à VII, aux Emirats Arabes Unis), les Zenobians de Damas, l’entente Total Beyrouth et Exiles et l’entente Gray Wolves et Jamhour.

Le tournoi s’est disputé selon la formule du championnat. Les équipes ont donc toutes disputé quatre rencontres.

Le premier match a opposé les Zenobians de Damas à la Irish Finul. Il paraissait évident dès les premières minutes que les Irlandais avaient une bonne équipe et un collectif imposant. Les Zenobians ont bien tenté de résister face au niveau de forme physique et aux qualités de l’équipe irlandaise, mais ils ne furent pas du tout dans le rythme et s’inclinèrent fort logiquement 31 à 0.

Dans le deuxième match, 100% Libanais celui-là, l’entente Total Beyrouth et l’équipe nationale n’ont pu se départager. Bien que mené 14 à 0 à la mi-temps, le XV du Cèdre refesait son retard en seconde période pour finalement arracher un nul bien mérité (14-14).

Plus tard dans la journée c’était au tour de l’entente Gray Wolves et Jamhour de se défaire (24-14) des Syriens décidemment pas à la fête.

Les deux matchs suivants virent toutes les équipes affiner leur jeu. Les Irlandais poursuivirent sur leur lancée en battant Beyrouth 36 à 7. Les Irlandais étaient trop rapides pour les joueurs de Beyrouth. Dans l’autre rencontre 100% Libanaise de la journée, c’est l’équipe nationale qui Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Finul au Nord, cabinet de «salut national» : L’escalade programmée du 14 mars

Posted by jeunempl sur septembre 10, 2012

L’Hebdo Magazine – Julien Abi-Ramia

[Note du MPLBelgique.org : Le 14 Mars et son bloc « Le Liban d’abord » ferait mieux de se renommer « la Syrie d’abord ». Depuis plus d’un an, leur seul soucis est de destabiliser le Liban à travers une multitude de positions et d’actes irresponsables tant au niveau externe avec leur trafic d’armes pour les extrémistes syriens, qu’au niveau interne en utilisant les armes à Tripoli, à Saida et même à Beyrouth pour faire régner la peur et le chaos dans le pays. Ils préfèrent un Liban à feu et à sang tant qu’ils ne retrouvent pas le pouvoir… ce que nous refusons de cautionner ! Le MPL Belgique ne cessera de dénoncer ces actes mal veillants.]

La contagion de la crise syrienne est entrée dans une nouvelle phase. Malgré les protestations des autorités, les combats qui opposent le régime à l’insurrection ont fini par effacer les frontières entre le Liban et la Syrie. Une situation que le 14 mars, devenu relais politique de l’opposition à Assad, compte bien exploiter pour faire tomber le gouvernement avant les élections législatives.

A un kilomètre de la frontière libano-syrienne, sur les rives de Nahr el-Kabir, en contrebas de la voie Halba-Qobeiat, les localités chrétiennes de Noura, Dabbabiyé, Mounjez et Kherbet el-Ramman. Ces villages font face à Tal Kalakh, situé à cinq kilomètres à peine. Dans cette zone, l’armée syrienne traque les insurgés depuis plusieurs mois. Les échanges de tirs y sont fréquents, mais les hameaux étaient épargnés, les combats se déroulant principalement dans la vallée. Dans la nuit du 30 au 31 août dernier, les affrontements ont changé de configuration. Une trentaine d’obus, tirés par l’armée syrienne, se sont abattus sur Mounjez et les villages voisins. Plusieurs habitations sont touchées et un policier blessé. Le maire de Mounjez, Toni Antonios, tire la sonnette d’alarme. «Nous sommes la cible, depuis des mois, de balles perdues et de tirs d’obus. Certaines familles déplacées n’osent plus rentrer chez elles, c’est inadmissible. S’ils veulent pourchasser les hommes armés, qu’ils le fassent chez eux, pas sur notre territoire», ignorant la présence de rebelles syriens dans le village.

Les autorités tapent du poing

Après plusieurs mois d’atermoiements, les dirigeants libanais ont changé de pied, depuis le 23 juillet dernier, date à laquelle le président Michel Sleiman a vigoureusement protesté contre les violations syriennes du territoire libanais. Au lendemain du bombardement de Mounjez et d’une incursion à Qaa dans la Békaa, Baabda publiait un communiqué expliquant que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :