Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Aoun conciliant : Les différends sont résolus par le dialogue, pas par le sang

Posted by jeunempl sur mars 22, 2010

(L’Orient le Jour)

À l’occasion de la Saint-Joseph, saint patron de Haret Hreik, la localité a organisé hier une messe commémorative célébrée par l’évêque de Beyrouth, Mgr Boulos Matar, en l’église St-Joseph en présence notamment de Michel Aoun, d’Alain Aoun et de Hikmat Dib ainsi que des membres de la municipalité de Haret Hreik, des municipalités des localités environnantes et d’une importante délégation du Hezbollah.

Prenant la parole en réponse aux questions des journalistes, Michel Aoun a d’abord pris le temps de se rappeler son enfance passée dans cette région de la banlieue sud de Beyrouth, soulignant que son départ de cette localité en 1976 a été un départ « forcé ». Il a ensuite mis l’accent sur le message que véhicule la chrétienté, à savoir celui de l’amour du prochain. « Il ne faut pas se disputer avec l’autre si nous ne partageons pas son avis, sauf si nous sommes en présence d’un grand danger. Nous devons résoudre nos différends par le dialogue, c’est là le premier principe sur lequel nous sommes tombés d’accord avec le Hezbollah. Les différends sont résolus par le dialogue, pas par le sang », a ainsi martelé M. Aoun.

Mgr Matar avait par ailleurs prononcé un sermon dans lequel il a choisi de mettre l’accent sur l’unité entre les Libanais : « Nous demandons à Dieu de pousser tous les Libanais à s’unir, et, par unité, je veux dire d’une part l’unité des chrétiens à travers la croyance et l’amour, et, d’autre part, l’unité des musulmans (…) Nous ne voulons pas qu’il y ait des dissensions entre une religion et une autre. Les dissensions proviennent du diable, alors que l’unité ne vient que de Dieu. » Mgr Boulos Matar a d’autre part souligné que « la coexistence est la chose la plus importante que les Libanais aient réussi à réaliser à travers leur histoire. C’est ce qui a poussé le monde entier à protéger le Liban, à préserver cette coexistence face à tous les dangers, pour que le Liban demeure matériellement et moralement un pays sain ».

Michel Aoun et les différents représentants politiques ont ensuite inauguré le salon de l’église, baptisé salon St-Joseph, en présence de Mgr Matar.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :