Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Syrie: le conflit se communautarise

Posted by dodzi sur février 10, 2012

LaVie.fr

Par Natalia Trouiller

Les minorités chrétienne et alaouite, considérées comme pro-Assad, sont de plus en plus la cible des insurgés syriens, notamment à Homs. Les chefs chrétiens se refusent, pour l’instant, à parler de conflit communautaire.

Syrie: Les chrétiens en ligne de mire

Selon l’agence de presse Misna, à Rome, trois évêques chrétiens (un catholique et deux orthodoxes) ont dû quitter précipitamment les villes de Homs et et de Hama. « Seuls quelques prêtres catholiques et orthodoxes sont restés à Homs », révèle l’agence. Pour Asianews, les médias occidentaux simplifient à tort la situation, prenant les infos des insurgés en raison de la difficulté extrême de vérifier les infos sur le terrain: mais les propres sources de l’agence catholique montrent que les violences à l’encontre de la population sont loin d’être le fait des seules forces armées pro-Assad. Asianews parle d’un « mur inexpugnable de la désinformation ».

Pour l’agence de presse Apic, la situation des chrétiens, considérés comme des soutiens d’Assad, et plus encore des alaouites est très préoccupante. « A Homs, les chrétiens sont désormais dans le collimateur des insurgés sunnites, comme le sont les alaouites, la minorité à laquelle appartient le président Bachar al-Assad. Les insurgés n’épargnent personne: un chrétien de Tartous raconte par exemple que ses trois neveux, fils de son frère, ont été abattus à Homs, dans leur atelier, simplement parce qu’ils réparaient une voiture appartenant à la police ».

Du côté des prélats sur place, on se refuse pour le moment à parler d’islamisation du conflit. Dans le quotidien libanais L’Orient-Le Jour, le patriarche melkite Grégoire III considère qu’on ne peut parler d’un conflit interreligieux, « même si certains introduisent cet élément dans leur analyse ». De son côté, le nonce apostolique Mgr Mario Zenari, est sur le même discours, encourageant même les chrétiens syriens à rester dans le pays, « car ils sont un pont entre les différentes parties de la population ».

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :