Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Chrétiens d’Orient’

Chrétiens d’Orient : Aoun en appelle à la « conscience de la communauté internationale »

Posted by jeunempl sur mars 6, 2015

(L’Orient le Jour)

Général Michel Aoun - député du Kesrouan et chef du bloc du changement et de la réformeLe chef du Courant patriotique libre (CPL), Michel Aoun, a appelé, mardi, la communauté internationale à venir en aide aux chrétiens d’Orient persécutés par les jihadistes islamistes.

A l’issue d’une rencontre à Rabieh avec les évêques Issam Darwiche, Georges Saliba, Boulos Safar et Roueiss al-Orachalimi, le leader chrétien a condamné l’exode des chrétiens de la région. La crise régionale « provoque un exode constant des chrétiens, dont certains se dirigent vers le Liban », a souligné le général Aoun. Nous appelons le monde à contribuer à trouver des solutions à cette crise ».

La semaine dernière, plus de 200 chrétiens assyriens ont été enlevés par les jihadistes de l’organisation Etat islamique (EI) dans la province de Hassaké, dans le nord de la Syrie. Une vingtaine d’entre eux ont été libérés, le sort des autres restant à ce jour incertain. Mardi, dix-sept Assyriens sont entrés au Liban par la frontière est du pays.

« Nous ne voulons pas qu’on nous trouve des refuges en Europe où ailleurs, a martelé le chef du CPL. Ce peuple qui a vécu pendant des milliers d’années au Levant ne doit pas être traité de la sorte, surtout au moment du centenaire du drame arménien de 1915 ». Le leader chrétien a dans ce contexte fait remarquer que « les maronites du Liban qui ont subi la famine (sous l’empire ottoman) également en 1915, ne font même pas l’objet d’une commémoration ».

Nous voulons des actes

M. Aoun en a ainsi appelé à la « conscience de la communauté internationale (qui ne doit pas) délaisser le Levant ». Il a, dans ce contexte, annoncé qu' »au plan local, une commission verra le jour. Elle agira (…) pour venir en aide aux familles réfugiées, notamment en Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Moyen-Orient : La Russie passe à l’offensive

Posted by jeunempl sur mai 2, 2013

L’Hebdo Magazine – Julien Abi-Ramia

Navire militaire russe en MéditerranéeAnimé par la volonté de préserver son indépendance et sa force de frappe énergétique, face aux pays du Golfe d’inspiration américaine, le renforcement de l’activité diplomatique de la Russie au Moyen-Orient s’explique également par la montée de l’islamisme radical qui menace l’unité de la Fédération où certaines Républiques sont à majorité sunnite.

Le retour à la présidence de Vladimir Poutine a durci la politique étrangère russe. La parenthèse Dimitri Medvedev, qui a tenté de nouer une certaine proximité avec le président américain Barack Obama, est bel et bien refermée. Les bouleversements politiques du Moyen-Orient ont conduit Moscou à revenir à ses fondamentaux. Pour la Russie, cette région du monde est d’une importance vitale. Depuis des années, elle livre contre les Etats-Unis une guerre énergétique impitoyable qui sous-tend, aujourd’hui comme hier, les rapports de force entre les pays de la région. Mais le «Printemps arabe», expression que récusent les théoriciens de la diplomatie russe qui préfèrent parler de «soulèvement islamique», a posé des enjeux encore plus profonds. Au cours des siècles, la Russie s’est donné les moyens d’être l’Eurasie, le plus vaste pays du monde, carrefour des civilisations occidentales et orientales. D’un côté, la réaffirmation de son identité chrétienne orthodoxe; de l’autre, la volonté farouche d’empêcher l’islamisme radical de prendre racine dans le pays avec lequel le pouvoir central a déjà fort à faire. Aujourd’hui, c’est tout simplement de son intégrité dont il s’agit.

Le péril de l’islamisme

Dans la foulée d’Evgueni Primakov, ancien ministre des Affaires étrangères de Boris Eltsine, considéré comme le parangon de la politique moyen-orientale de la Russie, Vladimir Poutine a saisi les avantages stratégiques d’une ouverture sur l’islam dit modéré. Dès mars 2008, dans un message à l’Organisation de la conférence islamique (OCI), le président russe assurait que «l’établissement de liens plus approfondis d’amitié et de coopération avec le monde musulman [était] une orientation stratégique de la Russie» et que Moscou «[partageait] les préoccupations concernant le danger d’une division du monde selon des lignes de fracture religieuses ou de civilisation».

Un chiffre méconnu. Peuplée de près de 142 millions d’habitants, la Russie compterait entre 20 et 25 millions de musulmans, majoritairement sunnites, installés surtout dans le Caucase et dans la région de la Volga, autour de la ville de Kazan, plus au centre du pays. Depuis l’attaque d’un théâtre moscovite en octobre 2002, les services de sécurité russes mènent une guerre sans merci au terrorisme islamiste. D’abord cantonné en Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les messages de Benoît XVI : Un guide de l’espérance pour les chrétiens d’Orient

Posted by jeunempl sur septembre 22, 2012

L’Hebdo Magazine – Julien Abi-Ramia

Au Liban, Benoît XVI a répondu de manière magistrale aux interrogations des chrétiens d’Orient en édictant une véritable feuille de route à leur attention. Face aux dangers du fondamentalisme et de l’intolérance, le souverain pontife a mis en avant la nécessité de leur présence et le caractère salvateur de la terre du Christ, fruit du noble alliage entre les communautés de destin qui la peuple.

La visite du pape est préparée depuis des mois. Elle aura été d’une éclatante réussite. C’est le cœur serré que les Libanais, et les chrétiens en particulier, ont assisté au départ du Saint-Père. Pendant trois jours, Benoît XVI a donné corps à un certain idéal de la coexistence. Dans un pays qui cherche encore la bonne formule, le message du pape a redonné de l’espoir.

Ses discours ont défini un projet ambitieux que les tourments du Printemps arabe auraient pu définitivement enterrer. En quelques phrases, le souverain pontife a donné vie et fierté à la communauté chrétienne du Moyen-Orient. Ses fils, disséminés sur l’ensemble des pays de la région, partagent les mêmes angoisses, les mêmes craintes. Ils subissent la même marginalisation, goûtent au même «miel amer» de l’émigration, au même destin. Ils ressentent pourtant le même attachement à leur terre. C’est à eux et à leurs frères musulmans que Benoît XVI s’est adressé avec une justesse inégalée. Soyez ce que vous êtes, a-t-il dit en substance. Vous êtes les composantes inamovibles du Levant et c’est ensemble que vous construirez un avenir meilleur. Un message extrêmement simple de communion et de paix, porté par une profonde espérance.

Au Liban, ce pape intellectuel a posé les bases théoriques du vivre-ensemble. Explication de texte.

La mission originelle

A son arrivée sur le tarmac de l’aéroport international de Beyrouth, Benoît XVI a posé deux des jalons de sa visite, l’expression de «l’excellence des relations entre le Liban et le Saint-Siège», réponse à l’invitation formulée par les autorités libanaises en 2011 et «la signature et la remise de l’Exhortation apostolique post-synodale de l’assemblée spéciale pour le Moyen-Orient du Synode des évêques, Ecclesia in Medio Oriente». Il s’agit de la lettre de mission consécutive à la rencontre au Vatican du 10 au 24 octobre 2010 qui a réuni l’ensemble de la représentation de l’Eglise d’Orient.

Ce texte de 96 pages fait 100 recommandations sur la façon dont les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Départ du pape Benoît XVI pour un voyage historique au Liban

Posted by dodzi sur septembre 14, 2012

AFP/Romandie

AEROPORT DE CIAMPINO (Italie) – Benoît XVI a quitté Rome vendredi pour le Liban, où il appellera les quelque 15 millions de chrétiens du Moyen Orient à rester aux côtés des musulmans, en coexistence pacifique, dans une région que bouleversent la guerre en Syrie et la montée de l’islamisme.

Le pape, 85 ans, effectue un voyage non sans risque dans ce petit pays adossé à la Syrie. Cette visite intervient aussi au moment où un film américain ridiculisant le Prophète Mahomet a conduit à des manifestations violentes dans plusieurs capitales de la région et une attaque à Benghazi (Libye), qui a causé la mort de quatre Américains, dont l’ambassadeur.

Accompagné d’une forte délégation comprenant plusieurs cardinaux, Benoît XVI est attendu à Beyrouth à 13H45 locales (10H45 GMT).

Ses propos sont très attendus et seront soupesés par chacun sur le dialogue avec l’islam, la démocratie, mais aussi la question syrienne et le conflit israélo-palestinien. Mais le pape ne vient pas dans la région en puissant chef politique, a prévenu le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, et Joseph Ratzinger devrait donc éviter les prises de position politiques.

Benoît XVI pourrait en revanche lancer un nouvel appel à la cessation immédiate de toute violence et à des livraisons d’armes aux belligérants, et évoquer le sort des réfugiés palestiniens, syriens, irakiens.

Dans son programme chargé à l’occasion de sa première visite dans le pays du Cèdre, il prononcera pas moins de huit discours et adresses, et se rendra aux sièges de quatre patriarcats d’Eglises rattachées à Rome.

Toutes les composantes du pays, chrétiens catholiques et orthodoxes, mais aussi musulmans –sunnites comme chiites– se sont mobilisés pour faire bon accueil au pape, qui devrait être reçu chaleureusement, même s’il ne reçoit pas l’accueil enthousiaste de Jean Paul II en 1997. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le pape va appeler à cesser d’armer les belligérants en Syrie

Posted by dodzi sur septembre 13, 2012

AFP/Romandie

BKERKE (Liban) – Le pape Benoît XVI appellera lors de sa visite au Liban cette semaine à l’arrêt de l’armement et du financement des belligérants en Syrie, a annoncé jeudi le chef de l’Eglise maronite au Liban.

Le pape va bien sûr appeler à l’arrêt de la spirale de violences (en Syrie) et de la haine, qui ne sert à rien (…), et (appeler) ceux qui financent ou arment les uns et les autres dans le conflit d’arrêter de le faire, a affirmé Mgr Béchara Raï, lors d’une conférence de presse.

Tous les peuples des pays arabes et ailleurs ont le droit de revendiquer des réformes et nous sommes avec eux, a indiqué le patriarche maronite, chef d’une des Eglises catholiques orientales les plus influentes de la région.

Mais, a-t-il précisé, la guerre n’est pas menée au nom de l’islam ou du christianisme mais par des Etats, des parties intéressées ou des mercenaires (…) Chrétiens et musulmans doivent s’unir autour des valeurs pour jeter les fondements d’un véritable Printemps arabe, a-t-il poursuivi.

La révolte populaire lancée en mars 2011 contre le régime de Bachar al-Assad et réprimée dans le sang, s’est militarisée au fil des mois, le conflit ayant fait plus 27.000 morts en majorité des civils en 18 mois selon une ONG syrienne.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

En dépit des risques, Benoît XVI a personnellement souhaité maintenir son voyage au Liban

Posted by dodzi sur septembre 12, 2012

La Croix

Benoît XVI exprime sa volonté de maintenir son voyage au Liban du 14 au 16 septembre, malgré la proximité de la guerre civile en Syrie.

« Le pape a souhaité personnellement maintenir son voyage au Liban, même dans ce contexte si particulier. » Le P. Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège, n’a laissé planer aucun doute, ce 11 septembre à Rome, sur la volonté personnelle exprimée par Benoît XVI de rendre visite comme prévu aux chrétiens d’Orient, même et surtout en raison de la proximité de la guerre civile en Syrie, qui fait rage à quelques dizaines de kilomètres de Beyrouth.

Il est pourtant clair que l’objectif de ce voyage, du 14 au 16 septembre, dépassera largement le Liban, et les chrétiens. Certes, le pays du Cèdre est celui, au Moyen-Orient, où les chrétiens sont les plus nombreux, mais c’est également le seul où la liberté religieuse est assurée.

Le 4e voyage au Moyen Orient

Le motif officiel de ce voyage est la signature, vendredi 14 septembre à 18 heures, puis la remise, le dimanche matin 16 septembre, au cours d’une messe devant des centaines de milliers de personnes sur le front de mer de Beyrouth, de l’exhortation apostolique « L’Église au Moyen-Orient ». Celle-ci reprendra l’essentiel des 44 propositions formulées par l’ Assemblée spéciale pour le Moyen-Orient du synode des évêques, du 10 au 24 octobre 2010. Au sommaire : le dialogue avec l’islam, la lutte contre les fondamentalismes, l’impératif œcuménique, l’ancrage dans leur propre pays d’origine des chrétiens d’Orient, le rejet de l’antisémitisme, le respect des libertés fondamentales. Et ce texte, très attendu, concerne, bien au-delà du Liban, les 17 pays où sont présents les 20 millions de chrétiens d’Orient, dont 5,5 millions de catholiques. C’est donc, au total, aux 350 millions d’habitants de la région que s’adressera Benoît XVI.

Présentant le programme de ce 24e voyage pontifical, le quatrième au Moyen-Orient, après la Turquie, la Terre sainte et Chypre, le P. Lombardi, s’il a détaillé « les complexités libanaises » (18 religions présentes, dont sept Églises catholiques et quatre patriarcats d’Églises orientales), a précisé que « le pape ne se présente pas comme un leader politique. Il est le responsable d’une communauté religieuse qui, par son témoignage et son engagement, se trouve au service des pays où vivent ses membres ». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Benoît XVI au Liban: le pape ne vient pas en chef politique

Posted by dodzi sur septembre 12, 2012

AFP/Romandie

CITE DU VATICAN – Benoît XVI ne vient pas comme un puissant chef politique au Liban et il ne faut pas attendre de lui des consignes précises aux chrétiens syriens dans la crise actuelle, a indiqué mardi à Rome le porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi.

Le pape ne se présente pas comme un puissant chef politique et il ne faut attendre de grandes interventions de nature politique sur la Syrie ou d’autres sujets, a déclaré le père jésuite au cours d’un point de presse, soulignant qu’il s’agit de remettre une exhortation apostololique aux chrétiens de la région.

Le pape se rend au Liban de vendredi à dimanche, son quatrième voyage au Moyen-Orient après la Turquie, Chypre et la Terre sainte.

Par la remise de ce document intitulé Eglise au Moyen-Orient, et dont la devise est Pax vobis (la paix soit avec vous), il veut simplement faire en sorte qu’à travers son témoignage, la communauté chrétienne serve la concorde, a souligné le religieux.

En venant au Liban, le pape donne aussi un signe de participation et d’encouragement aux habitants d’une région tourmentée, il marque une volonté de présence à un moment donné sans se laisser dicter par les circonstances, a-t-il ajouté.

Interrogé sur la division de la communauté maronite libanaise sur la crise syrienne et un éventuel message plus spécifique du pape, le père Lombardi a répondu: Chacun (des chrétiens au Liban) assume ses propres responsabilités, mais le pape et le Vatican n’ont pas une indication concrète spécifique pour dire aux chrétiens ce qu’ils doivent faire.

Il a rappelé les précédents appels du pape aux protagonistes de la crise syrienne à rechercher une solution de paix. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’ultimatum des rebelles syriens aux chrétiens : « Quittez Qousseir ! »

Posted by dodzi sur juin 13, 2012

L’Orient le Jour

Des milliers de fidèles ont fui la ville frontalière du Liban, selon l’agence de presse du Vatican.

La ville rebelle de Qousseir, dans le centre de la Syrie, aurait été vidée de près de 90% de sa population chrétienne, rapporte l’agence de presse du Vatican. « Les chrétiens ont quitté la ville suite à un ultimatum lancé par le chef militaire de l’opposition armée, Abdel Salam Harba », précise Agenzia Fides, qui cite des « sources locales » ayant souhaité garder l’anonymat.

L’ultimatum, qui a expiré vendredi 8 juin, avait été diffusé via les haut-parleurs de certaines mosquées de la ville, toujours selon l’agence de presse du Vatican. « Les chrétiens doivent quitter Qousseir », lançait-on notamment du haut des minarets, selon l’agence.

Qousseir est une ville où vivait l’une des plus importantes communautés grec-catholiques de Syrie, forte de quelques 10.000 personnes à côté de 15.000 musulmans sunnites, rappelle Fides.

« Des dizaines de milliers de chrétiens qui habitaient la ville (frontalière du Liban, ndlr), il ne restait plus que 1.000 fidèles qui ont été, maintenant, contraints de fuir à la hâte », indique Fides. Il ne resterait dans la ville qu’une poignée de familles chrétiennes.

Les motivations derrière cet ultimatum ne sont pas claires, poursuit l’agence de presse. Selon certains, l’ultimatum vise à épargner davantage de souffrances aux fidèles, pour d’autres, il ne relève que d’une stratégie de discrimination et de répression. D’autres encore rappellent le soutien exprimé par certains chrétiens au régime pour expliquer les menaces à leur encontre.

Selon l’agence, certaines familles chrétiennes ont trouvé refuge à Damas, d’autres ont fui en direction des vallées et des campagnes environnantes.

Les chrétiens de la ville avaient espéré que la visite à Qousseir, fin mai, du père jésuite Paolo Dall’Oglio, calmerait la situation. En vain, selon Fides.

« J’ai choisi Qousseir parce que, par ma présence, je désire chercher à porter remède à la polarisation confessionnelle qui s’est vérifiée en ville. J’ai écouté les requêtes d’un certain nombre de familles chrétiennes qui ont vu des êtres chers enlevés et je voudrais faire de mon mieux, par la prière et le dialogue, afin de recomposer les fractures », avait expliqué à Fides le Père Dall’Oglio le 30 mai dernier.

A cette date, l’agence rapportait que Qousseir était déjà le théâtre d’une « conflictualité croissante entre musulmans et chrétiens, accompagnée par une vague d’enlèvements, de vengeances et d’homicides ». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Benoît XVI visitera le Liban

Posted by dodzi sur avril 12, 2012

ZENIT

Benoît XVI se rendra au Liban du 14 au 16 septembre 2012 pour y remettre aux catholiques du Moyen Orient son exhortation apostolique post-synodale. Ce sera la dernière étape de l’Assemblée spéciale pour le Moyen-Orient du synode des évêques qui s’est tenu au Vatican du 10 au 24 octobre 2010 sur le thème: « L’Eglise catholique au Moyen-Orient : communion et témoignage ».

Le pape présidera un rassemblement consacré aux jeunes et, à Beyrouth, une messe au cours de laquelle il remettra ce document, révèle un communiqué de l’archevêque maronite, Mgr Boulos Matar.

La présidence de la République libanaise précise pour sa part que « cette visite confirmera la profondeur des relations historiques qui unissent le Liban au Saint-Siège et permettra de réaffirmer le statut, le rôle et la mission du Liban en tant que témoins pour la liberté et la convivialité ». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le pape devrait prononcer un discours « historique » lors de sa visite au Liban (as-Safir)

Posted by dodzi sur avril 5, 2012

L’Orient le Jour

Citant des sources « très bien informées », le quotidien libanais as-Safir affirme que deux communiqués distincts seront diffusés simultanément dimanche prochain, l’un du bureau de la présidence de la République et l’autre du patriarcat maronite, concernant la prochaine visite du pape Benoît XVI au Liban, du 14 au 16 septembre 2012

Le journal précise que le pape « devrait prononcer un discours historique et important au Palais de Baabda, portant sur la position du Vatican au sujet de la situation des chrétiens au Liban et au Moyen-Orient et de leur relation avec les autres confessions ».

Outre une entrevue avec les autorités politiques, le pape devrait aussi rencontrer des leaders religieux non chrétiens, poursuit as-Safir. « Le pape adressera un message direct et profond aux musulmans à partir du Liban », indique encore le journal.

« Le pape vient chez nous pour renforcer les chrétiens, pour qu’ils soient unis (…) », avait assuré le chef de l’Eglise grecque-melkite et patriarche Grégoire III Laham à l’agence d’informations religieuses I.MEDIA, le 16 mars dernier. Benoît XVI, selon Mgr Laham, sera aussi « un messager de paix au Moyen-Orient », alors que la région est secouée par le violent conflit en Syrie et que le différend palestino-israélien est toujours sans solution. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :