Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Affrontement entre Israël et le Liban: Mais à quoi sert donc cette FINUL?

Posted by jeunempl sur août 3, 2010

Les soldats de la FINUL retranchés derrière un muret, agitant un drapeau blanc face aux attaques israéliennes! Nous voilà rassurés…

2 Réponses vers “Affrontement entre Israël et le Liban: Mais à quoi sert donc cette FINUL?”

  1. KOCH said

    la GFINUL est une force d’interposition sans gros moyens et pour laquelle l’ONU interdit une guerre ouverte.
    Un sodat membre d’un pays composant la dite FINUL, ripostant, exposerait son p

  2. KOCH said

    la Finul est plus composée de soldats observateurs, de divers pays que de combattants prêts à une guerre.
    Le sodat d’un pays composant la Finul, ripostant, s’il n’est pas visé personnellement, ne riposte pas. L’équipement de la FINUL interdit d’ailleurs une riposte qui exposerait la nation représentée par le pays participant;
    Sans moyens et ordre de l’ONU, une riposte pourrait conduir eà un état de guerre ou à l’exclusion du pays ripostant du contingent de la FINUL, celle-ci devant d’abord recevoir une mo n tée en charge de ses capacités de riposte tout azimut et ce en accord avec tous les pays la composant.
    Pour le Liban, cela pose la question d’une autre force d’interposition de type armée de la Francophonie pour l’interposition et le respect de la souveraineté de pays francophones menacés par dex Etas tiers.
    Une telle armée n’est concevable qu’avec le vrai retour de la puissance française dans le monde et comme protectrice, par exemple de l’expace méditerranéen pour laquelle la France est et doit être un acteur indépendant.
    L’appartenace ç l’Union européenne contraint à une politique faible puisque les Eats composant l’Union européenne sont peu enclins à s’engager sans le paraplui de l’OTAN.
    Cette situation est ingrate, rappelle 1958 quand les Etats-Unis ont contraint le Général De Gaulle à renon cer à débarquer des troupes au pays du Cèdre.
    Je ne veux pas faire la politique de la France à sa place., sauf à ce qu’elle relance en démultipliant son outil militaire, créateur d’emplois et de respect tant en interne qu’en Outremer et à l’international.
    Dans l’immédiat, la réponse sera diplomatique et proritairement comme cela doit être. Personne, actuellement, n’a intérêt à la répétition des incidents récents; ce qui n’empêcherait pas, par exemple, que les zones gazières et pétrolières entre la Palestine, Israël et le Liban soient internationationalement délimitées dans le respect des pays concernés avec une prospection internationale de riverains de la Méditerranée.
    Dans cette hypothèse, les anciens et constants liens entre le Liban et la France, entre la France et d’autres pays méditerranéens peuvent justifier une coopération commune sous accompagnement de protection des dites prospections.
    On ne fera l’économie d’un rééquipement et d’un rehaussement du potentiel Ter-Air-Mer de l’armée libanaise dans ce cadre. les parties méditerranéennes précitées auraient alors vocation à y particper durablement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :