Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Jeux olympiques de Londres 2012 : Le bilan sur les chances de médailles libanaises

Posted by jeunempl sur juillet 28, 2012

Mohamad Ezzedine – RPL France

Logo des Jeux Olympiques 2012 à LondresLe 27 juillet à 23h, heure de Londres, le coup d’envoi de la 30e édition des Jeux olympiques a été donné. Place désormais aux athlètes et à la vérité du terrain! Le Pays du Cèdre sera représenté pour la première fois de son histoire par 10 athlètes répartis en 7 disciplines.

Les Jeux olympiques sont ouverts! Vendredi 27 juillet 2012 le coup d’envoi des 30è JO de l’ère moderne a été donné à l’occasion d’une cérémonie d’ouverture tout bonnement sublime, à laquelle ont assistés le Premier ministre libanais M. Nagib Mikati ainsi que le Ministre de la Jeunesse et des Sports M. Faycal Karamé. Réalisée par le réalisateur du film Slumdog Millionaire, celle-ci a fait ainsi référence à la culture britannique sous toutes ses composantes.

Comme le dit Stephen Daldry, le le directeur créatif de la cérémonie hommage a donc été rendu au «riche héritage, à la diversité, l’énergie, l’inventivité, l’esprit et la créativité qui définit vraiment les îles britanniques». La cérémonie; à laquelle ont participé pas moins de 10 000 figurants, fut composée par des tableaux inspirés de la pièce de William Shakespeare La Tempête. Elle a été conclue par l’habituel défilé des athlètes et des officiels de chaque pays.

La délégation libanaise

Outre M. Nagib Mikati et M. Faycal Karamé, la cérémonie s’est déroulée devant les yeux de 120 chefs d’Etat, ainsi que des personnalités comme Brad Pitt et bien sur le prince William et son épouse Kate. Enfin, plus d’un milliard de personnes à travers le monde ont suivit hier soir devant leur écran de télévision la cérémonie d’ouverture.

Ceux-ci ont ont pu admirer une délégation libanaise tout sourire, dont sa porte drapeau était la joueuse de taekwondo Andréa Paoli, une délégation Ô combien fière et honorée de représenter le Pays du Cèdre lors du plus grand événement sportif. Ainsi pour la toute première fois de son histoire, le Liban envoie 10 athlètes à des Jeux olympiques répartis sur sept disciplines sportives différentes.

Si Tvine Moumjoghlian (tennis de table), Andréa Paoli (taekwondo), Katia Bahrouche (natation) ainsi que Zein et Mona Shaito (escrime) ont obtenu leur qualification sur le terrain, dans les autres disciplines, Ray Bassil (tir), Karen Chammas (judo), Waël Kobrosli (natation), Greta Taslakian et Ahmad Hazer (athlétisme) se sont vus attribués des Wild Cards -invitations- du Comité international olympique grâce à leurs performances sportives tout au long des quatre années écoulés depuis Pékin.

Des chances de médailles?

Au grand complet depuis mercredi, la délégation libanaise qui réside dans la petite ville de Strasford, dans la banlieue de Londres, respire la sérénité. Et d’ores-et-déja un constat s’impose de lui même: les 10 athlètes libanais n’ont pas fait un si long et si éprouvant voyage pour faire de la figuration ou faire du tourisme. Bien au contraire.

Car si les chances de médailles sont très très minces, elles ont au moins le mérite d’exister, n’en déplaise à M. Antoine Chartier, le Président du Comité Olympique Libanais (C.O.L.) qui a affirmé courant juillet au quotidien libanais As-Safir que nos athlètes rentreront bredouille de cette campagne londonienne.

Si par le passé le Liban n’a pas vraiment brillé dans les disciplines olympiques, la dernière médaille libanaise remontant aux Jeux de Moscou en 1980, cette année les Libanais ont le talent nécessaire et requis pour faire bonne impression et impressionner leur monde et notre belle nation.

Au vu de leurs performances cette année, seuls Mona Shaito (escrime), Ray Bassil (tir) mais surtout Andréa Paoli (taekwondo) peuvent légitimement prétendre à un classement final honorable, et pourquoi pas à une médaille. Le rêve n’est-il pas permis? Il s’agit après tout de sport et en sport tout est possible…

Quant aux autres sportifs Libanais ils devraient selon toute vraissemblance connaitre un sort bien moins enviable mais qu’on espère honorable.

Un trio à l’assaut du rêve olympique

Un poil chauvins, le MPL et le RPL osent clamer haut et fort et affirmer avec certitude que le trio Mona Shaito (fleuret), Ray Bassil (trap) et Andréa Paoli (taekwondo) constituera surement le tiercé gagnant de la délégation libanaise. Car ils ont de leur côté la fougue de leur 20 ans, l’insouciance de la jeunesse, et la sérénité de champions qui ont brillé sur toutes les compétitions auxquelles ils ont pris part.

Mona Shaito

Mona Shaito a-t-elle fait forte en cette saison 2011/2012 en décrochant une médaille de bronze lors de la prestigieuse Coupe du Monde d’escrime disputée en France. Preuve de son talent, elle s’offre le luxe de décrocher la dernière place qualificative pour Londres à l’issue de sa victoire en finale du tournoi qualificatif pour les JO, disputé en avril à Wakayama (Japon).
Pour le Président de la Fédération Libanaise d’escrime Ziad Choueiri les chances de médaille de Mona et de son frère Zain sont réelles. «Le niveau technique de Mona et Zain est très proche de celui des tous meilleurs», analyse M. Choueiri.

Andréa Paoli

J’espère vraiment accrocher une place sur le podium et revenir avec une médaille autour du cou. À ce moment, mon rêve se sera vraiment réalisé», a déclaré la championne ce mois-ci au quotidien libanais francophone L’Orient-le-Jour.

8è joueuse mondiale après une médaille d’argent aux Jeux asiatique de Doha (Qatar) et un quart de finale aux championnats du monde à Bakou (Azerbaîdjan), Andréa Paoli a les moyens de créer la sensation à Londres. A seulement 20 ans, elle possède déjà un palmarès extraordinaire: c’est simple, la Libanaise a déjà tout gagné… ou presque.
27è mondiale en 2009, puis 18è en 2010, et enfin 8è depuis 2011, Andréa Paoli peut prétendre à un podium si elle arrive à passer l’obstacle du premier tour. Sa cote pour la victoire finale est comprise entre 20 et 25 dans les bookmakers internationaux.

Ray Bassil

Celle qui a commencée à tirer à la carabine à l’age de 15 ans en allant à la chasse avec son père, peut rêver à un top 10. «Je vais tout faire afin de me classer parmi les toutes meilleures», a t-elle déclaré. Et pour cause ses quatre heures d’entrainement quotidien, ses stages d’entrainement intensif au Liban, au Qatar et en Italie -son coach est Italien- font de Ray Bassil la tireuse arabe la plus professionnelle.
Championne du monde junior en 2005, elle occupait au début juillet la 41è place mondiale et la 6è place au classement asiatique dans la catégorie « trap ».

Excusez du peu! Nul doute que ces trois jeunes championnes libanaises qui cristallisent l’espoir d’une médaille olympique qui se fait attendre, mais également le reste des athlètes du Cèdre présents à Londres auront en tête le glorieux passé olympique du Liban.

32 ans de disette

Forte de 10 sportifs, la délégation libanaise compte bien prouver au monde entier que le Liban est aussi un pays de sport et un grenier inépuisable de champions! Depuis la renaissance des Jeux moderne en 1896 à Athènes (Grèce), le Liban a a déjà croisé le fer à quatre reprises.

A Helsinki tout d’abord où en 1952, Zakaria Chehab en lutte greco-romaine (poids coq 52-57 Kg) et Khalil Taha dans la même discipline (poids mi-moyen 67-73 Kg) remportèrent l’argent et le bronze dans leurs catégories respectives. Quant à la troisième médaille, elle arrivera vingt ans plus tard aux JO de Munich ou Mohamad Traboulsi décrocha l’argent en haltérophilie (poids moyen 67,5 – 75 Kg).

Enfin la dernière médaille olympique remportée par un sportif libanais remonte aux très controversés Jeux de Moscou en 1980. Hassan Becharra y avait gagné le bronze en lutte greco-romaine (poids super lourd +100 Kg).

Cap sur les JO de Rio

Nos 10 «ABTAL» de Londres reviendront-ils à la maison avec une médaille autour du cou? Seul l’avenir nous le dira. Or que nos champions décrochent des médailles ou non, là n’est pas l’essentiel. Au fil des fiches (A la découverte de…) proposés par les rédaction du MPL Belgique et du RPL France, un détail et non des moindres nous saute tout de suite aux yeux: la moyenne d’âge de la délégation ne dépasse guère les 22 ans.

Londres 2012 sert déjà à préparer Rio 2016. Nos champions sont jeunes et manquent encore cruellement d’expérience au plus haut niveau, même si certains à l’image de la sprinteuse Greta Taslakian sont chevronnés. Car comme le dit le Président de la Fédération Libanaise d’escrime Ziad Choueiri à propos de Mona et Zain Sheito «les Jeux de Londres sont un tremplin vers les Jeux de Rio en 2016».

Gageons qu’au Brésil, les athlètes libanais seront fin prêts et auront gagné en maturité. Et c’est alors et seulement alors que l’on pourra les juger sur leurs performances. Il convient donc d’être indulgent à leur égard et de les soutenir autant que possible dans leur quête de la performance.

L’Etat appelé à jouer son rôle

Qu’on se le dise et qu’on le reconnaisse; les 10 athlètes libanais actuellement présents à Londres n’ont pu compter que sur eux-même, même si certains comme Ray Bassil sont sponsorisés (le Qatar dans son cas). D’autres comme la nageuse Katya Bachrouche se sont auto-financés avec l’aide de la famille.
Ou sont et que font les fédérations concernées et le Ministère des sports? La question est posée et la réponse est bien sûr connue de tous!

«Les athlètes libanais ne peuvent compter que sur eux-même, il ne peuvent donc pas rivaliser avec les meilleurs joueurs mondiaux», constate avec raison le nageur Waël Kobrosly.

Ce manque de moyen empêche le professionnalisme au Liban, chacun fait avec les moyens du bord. « Il existe un gouffre entre les pays développés et le Liban, que ce soit au niveau de la préparation ou des moyens financiers», estime Kobrosly. 

En guise de mot de fin, les rédactions du MPL et du RPl renouvellent leur appel aux autorités concernées pour qu’ils soutiennent enfin financièrement et moralement nos braves champions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :