Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Un traiteur libanais rattrape la gaffe d’un agent du FBI

Posted by jeunempl sur février 18, 2012

(L’Orient le Jour)

Un officier américain a oublié un dossier top secret dans un restaurant lors du G20 de Cannes, en novembre dernier.

Régulièrement, des histoires d’agents étourdis fleurissent dans les colonnes des journaux. Un agent qui oublie sa sacoche dans le métro, l’autre qui laisse un dossier dans un taxi…

Le 2 novembre dernier, lors du G20 de Cannes, dans le sud de la France, c’est un dossier capital détaillant le dispositif de sécurité de la délégation américaine qu’un agent du FBI a oublié devant la caisse enregistreuse du restaurant al Charq, rapporte le quotidien régional Nice Matin

Un restaurant du centre ville de Cannes appartenant à un Libanais, Bilal Herche.

« C’était un classeur tout à fait banal. Je l’ai ouvert pour voir et là j’ai compris tout de suite qu’il s’agissait d’un truc de fou », a raconté Bilal Herche, responsable du restaurant, à Nice Matin.

Le dossier comportait « le plan détaillé du 5e étage du Carlton avec la localisation précise de la chambre du président des États-Unis. Après, tout était mentionné, depuis son départ jusqu’à l’arrivée à Nice, les trajets empruntés par les convois, les horaires, les différents plans d’évacuation et même la liste détaillée des agents affectés à sa sécurité », raconte encore le jeune homme.

Comprenant l’importance du dossier, le jeune homme finit par appeler le FBI, dont il trouve le numéro de téléphone sur internet. « S’ensuit une conversation surréaliste avec un agent de l’autre côté de l’Atlantique. +J’ai un dossier secret très important à propos de la visite de votre président à Cannes… La personne était dubitative et m’a demandé de lui lire la première page du document. Réponse immédiate : Ne bougez pas, on arrive+.

Cinq minutes plus tard, des agents américains étaient dans son restaurant, géolocalisé grâce au téléphone portable de Herche.

Les questions commencent. « Ils voulaient savoir à qui j’en avais parlé et surtout, si j’avais fait des photocopies. Ils ont aussi pris mon identité. Je suis libanais, donc sur la liste noire des passeports aux États-Unis… ». Herche a profité de l’occasion pour faire remarquer aux agents américains que « les Libanais n’étaient pas forcément des terroristes ».

Le jeune Libanais a reçu une médaille en remerciement.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :