Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘FBI’

Un traiteur libanais rattrape la gaffe d’un agent du FBI

Posted by jeunempl sur février 18, 2012

(L’Orient le Jour)

Un officier américain a oublié un dossier top secret dans un restaurant lors du G20 de Cannes, en novembre dernier.

Régulièrement, des histoires d’agents étourdis fleurissent dans les colonnes des journaux. Un agent qui oublie sa sacoche dans le métro, l’autre qui laisse un dossier dans un taxi…

Le 2 novembre dernier, lors du G20 de Cannes, dans le sud de la France, c’est un dossier capital détaillant le dispositif de sécurité de la délégation américaine qu’un agent du FBI a oublié devant la caisse enregistreuse du restaurant al Charq, rapporte le quotidien régional Nice Matin

Un restaurant du centre ville de Cannes appartenant à un Libanais, Bilal Herche.

« C’était un classeur tout à fait banal. Je l’ai ouvert pour voir et là j’ai compris tout de suite qu’il s’agissait d’un truc de fou », a raconté Bilal Herche, responsable du restaurant, à Nice Matin.

Le dossier comportait « le plan détaillé du 5e étage du Carlton avec la localisation précise de la chambre du président des États-Unis. Après, tout était mentionné, depuis son départ jusqu’à l’arrivée à Nice, les trajets empruntés par les convois, les horaires, les différents plans d’évacuation et même la liste détaillée des agents affectés à sa sécurité », raconte encore le jeune homme.

Comprenant l’importance du dossier, le jeune homme finit par appeler le FBI, dont il trouve le numéro de téléphone sur internet. « S’ensuit une conversation surréaliste avec un agent de l’autre côté de l’Atlantique. +J’ai un dossier secret très important à propos de la visite de votre président à Cannes… La personne était dubitative et m’a demandé de lui lire la première page du document. Réponse immédiate : Ne bougez pas, on arrive+.

Cinq minutes plus tard, des Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban libère une personne suspectée d’avoir organisé des attentats à New York

Posted by dodzi sur mars 18, 2009

Libnanews

Beyrouth, le 18 mars – Les autorités judiciaires libanaises ont libéré Assem Hammoud, détenu depuis avril 2006 et suspecté d’avoir intenter un attentat avec 7 autres personnes contre les tunnels du métro circulant entre l’état du New Jersey et la ville de New York aux USA, selon une enquête du FBI. L’inondation de ces tunnels aurait pu provoquer l’interruption des lignes de métro et la mort de plusieurs personnes.

Lors de son arrestation, les autorités judiciaires libanaises ont trouvé sur son ordinateur personnel plusieurs plans d’attentats. Cette libération intervient alors qu’est attendu le résultat du procès organisé devant la justice militaire libanaise ou il risque jusqu’à 5 ans de prison. Assem Hammoud a été libéré contre le versement d’une caution d’un million de livres libanaises, soit l’équivalent de USD 667.

Le FBI a également indiqué que ce dernier pourrait être lié à Al Qaida. 2 autres personnes de ce réseau seraient également détenues.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un étrange enquêteur nommé au Tribunal spécial de l’ONU pour le Liban

Posted by dodzi sur décembre 23, 2008

Voltairenet.org

Nick Khaldas, commissaire adjoint de la police de Nouvelles-Galles-du-Sud (Australie), a été nommé enquêteur en chef du Tribunal spécial des Nations unies pour le Liban, une juridiction chargée de juger l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafik Hariri, ainsi que 22 autres meurtres politiques.

Nick Khaldas, un juif égyptien naturalisé Australien, est célébre pour avoir enquêté sur l’assassinat politique du syndicaliste et député John Newman, en 1994. Honoré par le FBI, en 2004, M. Khaldas est devenu conseiller des enquêteurs du Tribunal spécial irakien qui a condamné à mort Saddam Hussein à l’issue d’une parodie de procès. Récemment, il a organisé le plan de surveillance anti-terroriste des minorités ethniques en Nouvelles-Galles-du-Sud.

La sincérité de M. Khaldas a été mise en doute par le quotidien libanais Al-Akbhar, qui a rappelé la polémique entourant l’affaire Newman. Selon la version officielle, le parlementaire travailliste qui menait une campagne contre les gangs, aurait été assassiné sur ordre d’un tenancier de boîte de nuit qui s’était auparavant vainement présenté aux élections contre lui, Phuong Ngo. Cependant, un autre suspect, le conseiller municipal Albert Ranse, avait avoué devant Nick Khaldas être le véritable commanditaire du meurtre, mais le policier avait omis de transmettre le procès-verbal d’audition aux magistrats. Accusé de soustraction d’information et de parjure, M. Khaldas avait été blanchi par la Justice australienne après avoir reconnu une erreur. Malgré ce rebondissement, la condamnation de M. Ngo n’avait pas été révisée.

Initialement, le Tribunal spécial des Nations Unies pour le Liban a été constitué avec l’idée qu’une juridiction ordinaire ne serait pas capable de juger des dirigeants syriens si l’enquête prenait cette direction. Ses détracteurs l’ont présenté comme une machine de guerre américano-saoudienne contre la Syrie.

Contrairement à son intitulé, le Tribunal spécial des Nations Unies pour le Liban n’est pas un organe subsidiaire de l’ONU, mais un organe conventionnel créé conjointement par le secrétaire général de l’ONU et par le gouvernement libanais à la demande de la majorité des membres du Conseil de sécurité. Or, la Charte de San Francisco ne reconnaît pas une telle compétence au Conseil de sécurité et encore moins au secrétaire général. Quand au gouvernement libanais de l’époque, il ne pouvait prétendre qu’à expédier les affaires courantes et n’était pas constitutionnellement habilité à négocier une telle convention, ainsi que l’a rappelé le président de la République libanaise.

Les frais considérables engendrés par le Tribunal seront couvert à 49 % par le Liban. Le reste sera principalement payé par l’Arabie saoudite, l’ex-Premier ministre libanais étant de nationalité saoudienne. Le royaume wahhabite applique une version rigoriste de la charia et sa Justice est décrite par la plupart des organisations de défense des Droits de l’homme comme partiale et corrompue. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :