Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Ziad Akl’

Le nouveau code de la route laisse espérer une amélioration de la sécurité des usagers

Posted by jeunempl sur novembre 15, 2012

(L’Orient le Jour – Alexandre Reverdi)

Préparé par la YASA entre 2003 et 2005, à la demande de Mohammad Kabbani, président de la commission parlementaire des Travaux Publics, des Transports, de l’Énergie et de l’Eau, le nouveau code de la route a été publié dans le « Journal officiel » en octobre dernier.

Après s’être mobilisée des années durant pour sensibiliser la société à la sécurité routière, la YASA s’est vu confier la mission de rédiger un nouveau code de la route. Celui en vigueur date de 1967 et il était devenu obsolète. « Dans les années 1960, il y avait environ 55 000 voitures dans le pays, aujourd’hui, il y en a près d’un million et demi, nous explique le président de la YASA, Ziad Akl, et malgré cette importante évolution, nous avons toujours le même code de la route ! »

En effet, la situation sur les routes du pays n’a jamais paru aussi mauvaise que ces dernières années. Elle a même empiré depuis la dernière décennie. Le nombre de morts s’élève en moyenne à 850 par an, et le nombre de blessés à plus d’une dizaine de milliers. Les causes de ce chaos sont multiples : l’inconscience et la mauvaise formation des conducteurs, le laxisme des autorités, les mauvaises infrastructures, etc.

En 2005, la commission parlementaire s’est donc penchée sur le nouveau texte. « Nous avons fait face à beaucoup de résistances, surtout de la part de ceux qui profitent de ce système corrompu », affirme le député Mohammad Kabbani, avant de poursuivre : « Ce texte n’est pas parfait, mais il constitue déjà une grande évolution pour notre pays. »

Alors que l’ONU a proclamé pour 2011-2020 la « décennie pour la sécurité routière », le Liban vient donc d’adopter une loi prônant un changement global et structurel du code de la route. Tous les secteurs se rattachant au transport sont ainsi appelés à être réformés. En voici les principaux changements :

Un système de permis à points et de sanctions proportionnelles

Le nouveau texte prévoit un système de permis à points. Chaque conducteur en disposerait de douze. Chaque infraction entraînerait, proportionnellement à sa gravité, un retrait de points. La perte complète de ces derniers signifierait un retrait du Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

« La sécurité routière » objectif principal du partenariat entre YASA, LASSA et autoXpert

Posted by jeunempl sur janvier 22, 2012

YASA.org

Les deux associations YASA et LASSA ont annoncé la signature d’un partenariat de coopération stratégique avec la compagnie autoXpert sal, le distributeur exclusif de la marque de voitures Brilliance et des véhicules utilitaires Jinbei au Liban, dans le but de promouvoir la sécurité routière et d’améliorer les critères du transport scolaire afin d’assurer un trajet aller-retour en toute sécurité entre le domicile et l’école.

C’est dans ce cadre là que le fondateur de l’association YASA M. Ziad Akl a indiqué que ce partenariat est basé sur la confiance mutuelle et sur les points de vus communs, afin d’optimiser la sécurité routière et favoriser davantage la sensibilisation concernant l’importance d’un déplacement publique assuré en toute sécurité. Il a par ailleurs enchainé disant qu’ « à travers ce partenariat, et les efforts du gouvernement, les municipalités et les institutions de la société civile ; nous serions capable de lutter contre les accidents tout en optimisant la sensibilisation de la société vis-à-vis de la sécurité des véhicules circulant régulièrement sur nos routes ».

Le président de l’association LASSA, M. Joe Daccache, a à son tour illuminé sur l’importance de ce partenariat dans le but d’informer les directions des écoles, les committées des parents les conducteurs de bus scolaires, les parents et les écoliers sur la culture de sécurité ; les obligeant à bien choisir les autobus qui respectent tous les critères de sécurité routière. Il a également souligné l’importance du rôle des directions des écoles dans la sensibilisation contre les accidents scolaires, offrant ainsi aux élèves des autobus bien équipés, respectant les derniers critères en matière de sécurité.

Le directeur général d’autoXpert sal, M. Walid Kerbage, a affirmé que ce partenariat est le résultat de l’objectif stratégique de la compagnie qui vise à optimiser la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La route, éternel danger?

Posted by jeunempl sur juillet 10, 2010

Rima Harfouche – Les Hirondelles

2009, année noire avec plus de 900 morts selon la Yasa. Les pouvoirs publics semblent toujours impuissants.

«La création d’un Conseil national de la sécurité routière et une meilleure formation des membres de FSI.» Voilà ce que le général Joseph Doueihi propose. Coordinateur du projet de développement du transport urbain pour le Grand Beyrouth, il a exposé sa stratégie lors de la table ronde au Centre culturel français, le 26 mai dernier.

Objectif: réduire le nombre d’accidents mortels et améliorer la sécurité routière, en touchant des secteurs-clé comme l’entretien mécanique des véhicules et la maintenance des routes. Doueihi appelle à «la mobilisation de tous les acteurs concernés par la sécurité routière: différents ministères, ambassades, associations, organisations non gouvernementales…

Son but vise «la protection de la société libanaise des conséquences des accidents routiers». Il faut notamment «inculquer au citoyen le respect de la loi et du code de la route, poursuit le général. Par ailleurs, les FSI manquent d’effectifs: pour 3 200 carrefours, seuls 235 policiers sont disponibles». Selon lui, plusieurs milliers de voitures ne passent pas le contrôle technique et ne respectent donc pas les critères pour circuler. «Le plus grand problème, c’est l’absence de décision politique pour faire de la prévention routière une priorité», déplore-t-il.

Parmi les acteurs de la société civile, la Yasa est en première ligne. Ziad Akl, son directeur, n’hésite pas à faire «porter les responsabilités aux familles» tout autant qu’au gouvernement. La Yasa, elle, focalise son action sur les 18-25 ans et les 26-34 ans, via des campagnes dans les médias et les universités. Selon Akl, un père offrant le permis à son fils pour son 18e anniversaire et l’Etat qui n’entretient pas le réseau routier sont aussi coupables l’un que l’autre. «En fin de compte, la sécurité routière au Liban est un fiasco dû à la corruption et au clientélisme», assène Ziad Akl. Triste constat.

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :