Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Zgorta’

Ehden, Bsarma, Dahr al-Aïn : La loi du sang entre les chrétiens

Posted by jeunempl sur juin 5, 2010

L’Hebdo Magazine – Julien Abi Ramia

Le mobile et la scène du crime sont quasiment les mêmes, seuls les noms changent. Le meurtre de Dahr al-Aïn est le dernier d’une longue liste de faits divers tragiques qui secouent la communauté chrétienne maronite du Nord depuis des décennies. En cause, les rivalités claniques, l’héritage milicien et sa conjugaison au présent sous sa forme politique.

Dans le Nord, subsiste sans doute la dernière zone chrétienne du Liban où –la guerre civile – celle qui a opposé les factions libanaises entre elles continue de faire des victimes, des dizaines d’années plus tard. La structure politique féodale si particulière de la région lui a survécu. Deux générations plus tard, les dynasties Frangié, Moawad, Doueihy et Karam tiennent encore le haut du pavé. Les anciennes milices devenues partis sont toujours des acteurs politiques incontournables. L’héritage de ces années, y compris le moins reluisant, s’est perpétué. Non pas que le temps se soit arrêté, mais les rancœurs ancestrales se sont aigries. Et quelques fois, la ligne rouge est franchie. La mécanique est souvent la même. Un petit village où tout le monde se connaît, où les rivalités – familiales, politiques ou les deux, c’est selon – y sont très puissantes. De là à croire que ces sombres histoires se règlent par les armes, il n’y a qu’un pas. Vendetta à caractère politique, affrontement partisan à caractère familial, c’est une question de curseur. Dernier épisode en date, l’affaire de Dahr al-Aïn qui a fait ressurgir des mots et une haine mémorielle, pensai-t-on, enterrée.

Le petit village est situé dans le caza du Koura, à cinq kilomètres à l’ouest de Zghorta et vingt du nord de Bécharré. Depuis les élections municipales de 2004, les familles Saleh et Bersaoui se tirent la bourre. Le 26 mai dernier, à l’orée du scrutin, les deux fils de Hanna Bersaoui, responsable des Forces libanaises de la localité, attaquaient les trois frères Saleh, Tony, Nayef et Jacques. A la suite de cette attaque, ce dernier a dû être hospitalisé. Les assaillants ont été maîtrisés et enfermés. Mais, afin de ne pas exacerber les tensions dans le village, qui auraient très bien pu contaminer la région toute entière, les notables du village ont convaincu la famille Saleh de retirer leur plainte contre les fils Bersaoui et leur permettre de sortir de prison le jour même. Ces quelques heures passées à l’ombre n’ont pas Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :