Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Yasser Arafat’

La reconnaissance d’un Etat palestinien gagne du terrain

Posted by jeunempl sur décembre 7, 2010

La Croix – Karim Lebhour

Alors que le processus de paix au Proche Orient est dans l’impasse, l’Argentine et le Brésil viennent de reconnaître l’État palestinien. L’Uruguay annonce qu’il le fera en 2011.

Face à l’impasse dans laquelle se trouve le processus de paix au Proche-Orient, la tentation de reconnaître l’État palestinien à l’ONU fait son chemin.

La France a ainsi envoyé la semaine dernière une délégation du Quai d’Orsay dans les Territoires pour étudier les options qui s’offrent à l’Autorité palestinienne. Et Paris a récemment rehaussé le statut diplomatique de la délégation générale de la Palestine, accordant à son représentant, Hael Al Fahoum, le titre d’ambassadeur, comme l’avaient fait précédemment d’autres pays européens.

En octobre dernier, à Jérusalem, celui qui était alors ministre français des affaires étrangères, Bernard Kouchner, n’avait pas fermé la porte à une telle reconnaissance : « La communauté internationale ne saurait se satisfaire d’une impasse prolongée. Je crois que l’on ne peut pas écarter par principe l’option du Conseil de sécurité », avait-il déclaré au quotidien palestinien Al-Ayyam.

«Nous espérons que d’autres pays suivront cette voie»

Mardi 7 décembre, c’est l’Argentine, et avant elle le Brésil, qui ont procédé à cette reconnaissance. « Le moment est venu de reconnaître la Palestine comme un État libre et indépendant à l’intérieur des frontières de 1967 », a déclaré Buenos Aires.

Ce succès diplomatique pour les Palestiniens est le fruit de la tournée de Mahmoud Abbas en Amérique latine, l’an dernier, au cours de laquelle le président Lula et son homologue argentine Cristina Kirchner s’étaient engagés à reconnaître l’État palestinien. Une décision jugée « très regrettable et décevante » par Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mordechai Vanunu demande le retrait de sa candidature au Prix Nobel de la Paix

Posted by dodzi sur mars 16, 2010

Info-Palestine/CounterPunch

Par Rannie Amiri

L’opposant israélien qui a fait 18 ans de prison dans les geôles israéliennes pour avoir dénoncé l’activité nucléaire clandestine de son pays, refuse d’être Nobelizable, en expliquant qu’il n’est pas question qu’on lui décerne un prix accordé au criminel de guerre Shimon Peres.

« Pas question, vient de déclarer Vanunu, d’être mis sur le même plan qu’un homme qui a joué un rôle ignoble dans l’introduction d’armes nucléaires au Moyen-Orient, dans le massacre de Qana et dans les crimes de guerre perpétrés à Gaza, comme de la brutale occupation israélienne de Jérusalem-Est et de la Cisjordanie. »

« Vanunu nous a écrit cette année et l’an passé des lettres dans lesquelles il indiquait explicitement qu’il ne voulait pas être candidat au Prix Nobel de la Paix. La raison qu’il a donnée était que Shimon Peres avait reçu ce prix, qu’il attribuait à Peres la paternité de la bombe atomique israélienne, et qu’il ne souhaitait être associé à Peres en aucune manière » , rapporte Geir Lundestad, Directeur de l’Institut Nobel de Norvège et Secrétaire du Comité Nobel, 24 février 2010.

Rannie AMIRI*, souligne dans Counterpunch :

Pour la première fois dans l’histoire du Comité Nobel de Norvège, a été présentée – par l’impétrant lui-même – une requête préalable de retrait de candidature. Il a été révélé la semaine dernière que, dans une lettre au Comité, Mordechai Vanunu avait demandé que sa candidature fût retirée. Le fait est suffisamment inhabituel en soi pour que Geir Lundestad reconnaisse le fait même qu’une candidature avait été reçue, et qui plus est, pour qu’il révèle la requête de Vanunu.

Mais pour Vanunu – un homme à qui le Nobel de la Paix devrait avoir été décerné voilà longtemps – la démarché était en pleine cohérence avec la dignité, l’intégrité et le caractère sans compromission de quelqu’un à qui le monde est grandement redevable.

Mordechai Vanunu a travaillé comme technicien sur le site nucléaire de Dimona ; dans le désert du Néguev, de 1976 à 1985. Dans une interview de 1986 au Sunday Times, il a révélé courageusement, pour la première fois, l’activité nucléaire clandestine de son pays. Une semaine avant la publication de l’interview, une ruse d’un agent du Mossad l’a amené de Londres à Rome, où il a été appréhendé et expédié vers Israël. Sous des procédures secrètes, Vanunu a été jugé pour trahison, prestement déclaré coupable et condamné à 18 ans d’emprisonnement. Il en a passé plus de onze en isolement. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Karen AbuZayd à « L’Orient-Le Jour » : Les réfugiés devront quitter le Liban en cas de solution au problème palestinien

Posted by dodzi sur septembre 21, 2009

L’Orient le Jour

unrwaPour marquer le soixantième anniversaire de sa création, l’Office du secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine du Proche-Orient (Unrwa) se prépare à célébrer une semaine d’événements qui démarreront la semaine prochaine à New York. Ce sera aussi l’occasion pour l’Unrwa de parler de ses réalisations, de « ce travail loin de toute publicité que nous accomplissons jour après jour en faveur d’une population de réfugiés plus nombreuse que celle de plus du tiers des États membres de l’ONU. Voilà la contribution durable pour la paix », a déclaré la commissaire générale de l’Unrwa, Karen AbuZayd, lors d’une conférence de presse tenue hier au siège de l’ONU.

« C’est aussi l’occasion de nous demander pourquoi, après 60 ans d’exil et de dénuement, des millions de réfugiés de la Palestine demeurent encore des apatrides. Alors qu’il est de plus en plus question d’un possible accord de paix, nous devons tous renouveler notre engagement à trouver une solution pacifique pour résoudre la situation tragique des réfugiés », a-t-elle ajouté. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mahmoud Abbas en quête de légitimité

Posted by jeunempl sur août 5, 2009

Monique Mas – RFI

Clarifier son message politique, définir une stratégie dans les négociations avec Israël, sinon refaire l’unité palestinienne, tels sont les sujets brûlants à l’ordre du jour de ce congrès du Fatah dont le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas attend un regain de légitimité. Vingt ans après son dernier congrès, en 1989, sous son père fondateur Yasser Arafat, alors en exil à Tunis, le Fatah a en effet perdu sa place de chef de file incontesté de la lutte de libération des Palestiniens. Pire encore, l’Autorité palestinienne s’est transformée en coquille vide depuis que le Hamas islamique à chassé le Fatah de Gaza en juin 2007. Et pour son président, Mahmoud Abbas, l’enjeu est donc aussi de reconquérir une majorité électorale aux scrutins législatif et présidentiel qu’il appelle de ses vœux d’ici fin janvier 2010.

Mahmoud Abbas a voulu battre le rappel de la diaspora des délégués du Fatah dans la cité emblématique de Bethléem, en Cisjordanie, son camp retranché depuis que le Hamas fait bande à part à Gaza. Ce faisant, le mouvement islamique l’a confiné à Ramallah, lui déniant toute autorité après avoir emporté les législatives haut la main en 2006, deux ans après la mort de Yasser Arafat, le père charismatique d’un Fatah miné par la division et discrédité par la corruption de ses élites. Vingt ans après son précédent congrès tenu dans l’exil de Tunis sous la férule d’Arafat, le Fatah n’est plus le fer de lance de la lutte de libération des Palestiniens. Mahmoud Abbas ne peut plus l’ignorer même si Occidentaux et Israéliens ont choisi de l’appuyer contre les islamistes diabolisés du Hamas.

Rhétorique diplomatique pour un pouvoir en trompe l’oeil

Sur ses Territoires grignotés un peu plus chaque jour par une colonisation israélienne qui se poursuit sans désemparer, quinze ans après des accords d’Oslo jamais appliqués, l’Autorité palestinienne est rien moins qu’un pouvoir en trompe l’œil dans un Etat virtuel de plus en plus hypothétique. Quant au Fatah, il n’est plus que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Censure du Fatah en Cisjordanie: La chaîne Al-Jazira suspendue dans les territoires palestiniens

Posted by jeunempl sur juillet 16, 2009

Xinhua

palestine-drapeauL’Autorité nationale palestinienne (ANP) a décidé mercredi de suspendre la chaîne de télévision qatariote Al-Jazira dans les territoires palestiniens.Les bureaux de la chaîne qatarie dans les territoires palestiniens ont été fermés jusqu’à un nouvel ordre, a déclaré le ministère palestinien de l’Information dans un communiqué distribué à la presse.

« Les activités d’Al-Jazeera sont suspendues du fait qu’il décide une grande partie de ses couvertures à l’incitation contre l’ANP et l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) », indique le communiqué.

Al-Jazira a rapporté la fermeture de son bureau en Cisjordanie, en qualifiant la décision de « bizarre ». La chaîne, influente dans le monde arabe, a promis de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Reconstruisons le camp de concentration de Gaza

Posted by dodzi sur mars 8, 2009

Le Grand Soir

Une conférence internationale pour la reconstruction de la bande de Gaza s’est ouverte le lundi, 2 mars, à Charm El Cheikh avec la participation de plus de 70 pays. « La communauté internationale » a promis près de 4,5 milliards de dollars pour la reconstruction de Gaza et la relance de son économie et « demandé » la levée du blocus israélien qui asphyxie le territoire.

On s’étonne du nombre des pays participants et de la promptitude avec laquelle s’est tenue cette réunion. Dire qu’au moment ou Gaza croulait, pendant plus d’un mois, sous les bombes sionistes, un silence de mort ( c’est le cas de le dire) enveloppait « la communauté internationale ». L’orage est passé maintenant. Le monstre s’est calmé pour un moment, repu, se vautrant dans son repaire.

A quelques kilomètres du ghetto de Gaza, les grands de ce monde se congratulent, distribuant en bons croyants leur aumône et leurs remontrances. Une ambiance festive… comme si la guerre était réellement finie alors que le blocus continue de plus belle étranglant de plus en plus une population de déshérités. Il est vrai, qu’amochés de la sorte, les Gazaouis sont si pitoyables qu’il faut bien les remettre un peu sur pied. qu’il faut dresser de nouveau le décor pour le prochain spectacle.

Mme Hillary Clinton a si généreusement « promis » un don de 900 millions de dollars pour ensuite parler dans son discours à Jerusalem du droit d’Israel à se défendre ! Malheureusement, le ridicule ne tue pas ! Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Palestijnen in Libanon zijn toekomstloos

Posted by dodzi sur février 26, 2009

Trouw

Het Palestijnse kamp Burj al-Barajneh

De Palestijnse vluchtelingenkampen in Libanon vormen een ’tijdbom’. Geen enkele partij in het land wil zijn vingers aan de kwestie branden.

Ahmed is elektricien, maar de elektriciteit doet het niet. In zijn kleine werkplaats aan de enige straat van kamp Bourj el-Barajneh staan twee ontmantelde tv’s. De 22-jarige Palestijn laat het bezoek op de enige stoel zitten en steekt zelf een sigaret op. Het duurt nog uren voordat de stroom terugkomt.

Bourj el-Barajneh is één van de twaalf vluchtelingenkampen in Libanon waar verdreven Palestijnen uit wat nu Israël is wonen, samen met hun nageslacht. Er zijn meer dan 400.000 geregistreerde Palestijnen in Libanon. Zeker de helft van hen woont in de kampen.

De omstandigheden zijn daar erbarmelijk. Overal in Libanon gaat de stroom er een paar uur per dag af, maar in de Palestijnse kampen extra lang. In Bourj el-Barajneh is één geplaveide straat– voor de rest bestaat de wijk in Zuid-Beiroet uit een labyrint van smalle steegjes waar vooral veel kleine kinderen rondrennen. Er is één toegangspoort voor de bijna 20.000 inwoners.

De denktank International Crisis Group (ICG) waarschuwt in een recent rapport dat de Palestijnse kampen een ’tijdbom’ vormen in het toch al instabiele Libanon. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Nederlands, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Comment expliquer le succès du Hamas ?

Posted by dodzi sur février 12, 2009

Geostratégie

Pour les grands médias, l’affaire semble entendue : le Hamas est terroriste, intégriste et fanatique. Pourtant, ce mouvement a gagné les dernières élections et sa popularité ne cesse de croître auprès des Palestiniens. Pourquoi ? Nous l’avons demandé à Mohamed Hassan, auteur de “L’Irak face à l’occupation”, et un des meilleurs spécialistes du Moyen-Orient…

Qu’est réellement le Hamas ?

Le Hamas est un mouvement politique issu d’un des plus vieux mouvements politiques d’Egypte, les Frères Musulmans. Le mot « Hamas » signifie l’éveil, il fait référence à quelque chose en éruption… C’est un mouvement nationaliste islamiste que l’on pourrait comparer au mouvement nationaliste irlandais. Face à l’occupation coloniale de l’Irlande par les Britanniques, se développa à partir de 1916 un mouvement de résistance, l’Irish Republican Army. Comme les Irlandais étaient catholiques et les colons britanniques protestants, l’occupant tenta d’en faire une guerre de religions. La religion peut être utilisée pour mobiliser un peuple pour une cause.

Quel contexte historique explique l’émergence du Hamas ?

Pour le comprendre, nous devons prendre en considération différents événements historiques. Le premier est la guerre des Six Jours qui discrédita le nassérisme en 1967. Nasser était un président égyptien qui encouragea une révolution arabe pour l’indépendance et le développement. Suite à la sévère défaite que lui infligea Israël, son idéologie perdit en influence. Après sa mort, l’Egypte et Israël entrèrent à nouveau en conflit lors de la guerre d’Octobre en 1973. L’Egypte et la Syrie voulait récupérer des territoires sous occupation israélienne. Finalement, l’Egypte et Israël signèrent un accord, mais cet événement marqua une profonde division dans le monde arabe entre les pays qui étaient prêts à accepter les conditions israéliennes et ceux qui voulaient résister comme la Syrie, l’Algérie, l’Irak… Bien sûr, la question palestinienne restait un élément crucial dans ces conflits. La résistance à Israël avait d’ailleurs mené à la formation de l’OLP, l’Organisation pour la Libération de la Palestine. Cette organisation a été créée dans le but de rassembler les différents mouvements de résistance pour allier leurs efforts dans la résistance à Israël. Avant de négocier avec cette organisation lors des accords d’Oslo, Israël la considérait comme un groupe terroriste et lui infligea plusieurs défaites qui peuvent expliquer l’émergence du Hamas. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

GAZA – Eclairage sur le conflit israélo-palestinien

Posted by jeunempl sur janvier 26, 2009

Secours Catholique

Bernard Flichy, bénévole au Secours Catholique, spécialisé sur les questions concernant Israël et la Palestine, explique « l’imbroglio actuel ».

israel-palestineQuelles sont les origines du conflit israélo-palestinien qui dure depuis 60 ans?
Selon moi, le conflit a débuté bien avant la création d’Israël, en 1948. Il faut remonter aux débuts du sionisme et notamment au premier congrès sioniste à Bâle, en août 1897, à l’initiative de Theodor Herzl, journaliste juif viennois qui introduit l’idée d’un état juif. Le sionisme est une idéologie sociopolitique qui part du principe que les juifs ne sont assimilables à aucun état et qui affirme Israël comme un peuple national que les juifs du monde entier doivent rejoindre. C’est ce qu’on appelle l’aliyah, la montée en hébreu. En 1917, le ministre anglais des affaires étrangères, Arthur James Balfour, déclare l’Angleterre favorable à la création en Palestine d’un foyer national pour les juifs. Eux-mêmes avaient été dispersés hors de l’actuelle Israël après la destruction du Temple en 70 après Jésus Christ. Cinq ans plus tard, les Anglais obtiennent un mandat pour contrôler le sol palestinien, au même titre que la France au Liban. Après la deuxième guerre mondiale, le monde entier s’émeut des juifs mais personne n’en veut. Alors en 1947, l’Onu accorde par vote 56 % des terres de Palestine pour la création d’un état juif et 44 % aux arabes alors qu’au départ seulement 6 % des terres étaient détenues par les juifs qui ne représentaient que 30 % de la population en Palestine. La Cisjordanie a été rattachée à la Jordanie et la Bande de Gaza à l’Egypte.

Quelles sont les conséquences immédiates de l’indépendance israélienne ?
Les pays arabes qui l’entourent, le Liban, la Syrie, la Jordanie, l’Egypte et même l’Irak qui ne lui est pas voisin, n’acceptent la situation et sont dès lors entrés dans la guerre d’indépendance. Ils ont très longtemps dit qu’ils ne voulaient pas d’un Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Le Hamas, ennemi familier d’Israël

Posted by dodzi sur janvier 15, 2009

L’Express

Par Vincent Hugeux, Benjamin Barthe, Tangi Salün

le Premier ministre, Ehud Olmert, et létat-major prônent lintensification de lassaut ; les ministres de la Défense, Ehud Barak, et des Affaires étrangères, Tzipi Livni, préconisent une pause, prélude à une hypothétique issue négociée. Des soldats israéliens pleurent lun des leurs.

Le 13 janvier, Israël semblait résolu à engager la troisième phase de l'offensive : déloger au coeur des villes et des camps de réfugiés les combattants du Hamas. Au sommet, les divergences persistent : le Premier ministre, Ehud Olmert, et l'état-major prônent l'intensification de l'assaut ; les ministres de la Défense, Ehud Barak, et des Affaires étrangères, Tzipi Livni, préconisent une pause, prélude à une hypothétique issue négociée. Des soldats israéliens pleurent l'un des leurs.

Face à l’OLP, l’Etat hébreu a un temps favorisé l’émergence du Mouvement de la résistance islamique. Et il n’a cessé de dialoguer avec celui dont il s’efforce à présent de briser les reins. Histoire d’un duo qui a viré au duel.

C’est l’inusable parabole de l’apprenti sorcier. L’étrange histoire d’un pacte tacite dont le fracas des raids et les cris de douleur dissipent le souvenir. Certes, le « Plomb durci » – nom de code de l’offensive lancée par Israël le 27 décembre dernier – déversé sur la bande de Gaza en étouffe le lointain écho, mais il n’abolit pas cette vérité paradoxale: voilà trente ans, l’Etat hébreu, tout à son désir de saper l’assise d’une Organisation de libération de la Palestine (OLP) réputée laïque, favorisa l’émergence de la mouvance islamiste qu’il s’est juré, en ce début d’hiver, sinon d’anéantir, du moins de mater pour de bon.

A l’époque, le Mouvement de la résistance islamique, dont l’acronyme arabe – Hamas – signifie « zèle », n’existe pas. En revanche, dans les universités, les militants de la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :