Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Washington’

Pour la première fois en 15 ans, l’armée reçoit des hélicoptères

Posted by jeunempl sur décembre 22, 2012

(L’Orient le Jour)

[Note du MPLBelgique.org : Ces hélicoptères datent de la guerre du Vietnam (1950-1970) et ne sont plus produits par l’Armée américaine depuis 25 ans. L’armée israélienne s’est débarrassée de ses hélicoptères de type Huey en 2002, considérés comme obsolètes. Autant dire qu’ils ne seront d’aucune utilité en cas d’attaque israélienne. Par ailleurs, leur entretien coute de l’argent et dans le contexte de crise que les USA traversent, des économies doivent être effectuées. C’est principalement dans ce but que le gouvernement américain a décidé de s’en débarrasser.]

Huey II - hélicoptère américainUSA - drapeauLe gouvernement américain a livré six hélicoptères de type « Huey II » au Liban, le plus grand don singulier que l’armée ait jamais reçu des États-Unis.

L’armée libanaise a pris livraison, hier, de six hélicoptères de type « Huey II » avec leurs pièces de rechange, à titre de don du gouvernement américain. Ce don, qui fait partie d’un lot d’un montant de 58 millions de dollars, est le plus important jamais accordé à l’armée libanaise au cours des années passées. C’est le premier lot d’hélicoptères que le Liban reçoit depuis 15 ans. Il concrétise, d’une manière certaine, l’engagement de Washington à renforcer les capacités de l’armée, dans certaines limites stratégiques connues, et surtout dans la lutte contre le terrorisme.

Le don américain a été livré au cours d’une cérémonie qui s’est tenue à la base aérienne militaire de l’aéroport de Beyrouth, en présence d’un représentant du commandant de l’armée, le chef d’état-major Omar Salman, ainsi que du commandant des forces aériennes, Ghassan Chahine, de l’ambassadrice des États-Unis, Maura Connelly, et du commandant des forces aériennes au sein de l’état-major américain, le général David Goldfine.

Dans un mot de circonstance, ce dernier a souligné que son pays est engagé à assurer à l’armée libanaise l’appui dont elle a besoin pour Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

L’Occident veut, mais il ne peut plus

Posted by jeunempl sur avril 4, 2012

L’Hebdo Magazine – Paul Khalifeh

Le monde change. Il n’est plus ce qu’il était en 2008, lorsque la crise des «Subprime», aux Etats-Unis, a entraîné les pays occidentaux dans la plus grave crise économique depuis le crash de 1929. Une crise qui s’est encore aggravée, en 2011, s’étendant à l’Europe, et montrant à quel point les économies nord-américaines et celles du Vieux continent sont interdépendantes.

Le monde n’est plus ce qu’il était en 2003, lorsque l’Amérique triomphante, sûre d’elle, enivrée par ses avancées technologiques, fière des performances de son économie, dopée par ses succès antérieurs sur la scène internationale, rassurée par l’absence de tout compétiteur de poids, tourne le dos au monde entier, y compris aux Nations unies et à ses partenaires occidentaux, et décide, avec une poignée d’auxiliaires, d’exercer pleinement son hégémonie unilatérale sur le monde. Alors, elle envahit l’Irak.

On découvrira, plus tard, que les prétextes avancés, pour justifier cette aventure sanglante, étaient des tissus de mensonges. Sa réputation en fut ternie. Les élites de l’époque n’avaient pas compris que la force de l’Amérique ne vient pas seulement des capacités technologiques exceptionnelles de son armée et de la taille de son PIB, mais aussi, et surtout, de l’attraction intellectuelle, culturelle et morale qu’elle exerçait sur le monde. L’arrogance de la force -ou la force arrogante- a transformé le rêve américain, source d’espoir pour une bonne partie de l’humanité, en cauchemar, alimenté par les horribles images d’Abou Ghreib, de Guantanamo, de Haditha, des excès de Blackwater…

Barack Obama et son Administration, et derrière eux l’establishment, ont fait une bonne évaluation de la situation. Ils ont abandonné Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Vers davantage de jihadistes étrangers aux côtés de l’ASL ?

Posted by dodzi sur mars 7, 2012

L’Orient le Jour

Aux côtés des insurgés syriens, une poignée de jihadistes sunnites combat le président Bachar el-Assad, selon des rebelles et des experts, et elle constitue l’extrême minorité des opposants armés au régime. Sauf que le phénomène pourrait s’amplifier.
Il est important de rappeler d’abord que sur les 22 millions de Syriens, quelque 70 % sont sunnites, 20 % appartiennent à d’autres branches de l’islam (chiites, druzes, ismaéliens, mais surtout 12 % d’alaouites) et 10 % sont chrétiens. Le nombre de jihadistes étrangers est donc difficile à évaluer à l’échelle du pays. Les combattants rencontrés pendant près d’une semaine par un journaliste de l’AFP autour de Homs, ville-symbole de la révolte reprise le 1er mars par l’armée, étaient essentiellement des Syriens sunnites, avec parfois quelques étrangers de même confession, et très rarement des chrétiens du pays.

« Cinq Libyens se battaient à Homs avec nous. Ils ont tous été tués », a ainsi expliqué un chef de groupe de l’Armée syrienne libre (ASL) ayant combattu dans la ville, confirmé par d’autres témoignages. Il a toutefois réfuté la présence de nombreux étrangers. « Il y en a quelques-uns, de différentes nationalités, mais on est essentiellement des Syriens. Et el-Qaëda n’a rien à voir avec nous ; el-Qaëda ne nous intéresse pas », a-t-il assuré. « Dans un pays où le chaos s’installe, il va de soi qu’un espace se crée pour des volontaires étrangers », mais leur rôle « restera dérisoire à moins que les combattants syriens ne voient un intérêt à leur présence », estime de ce fait Peter Harling, expert à l’International Crisis Group (ICG). Mi-février, un observateur de la Ligue arabe à Homs avait pourtant expliqué sous couvert d’anonymat que « de nombreux combattants étrangers » – islamistes pakistanais, afghans, libanais, irakiens, soudanais, libyens et yéménites – y menaient l’essentiel des actions armées et « dominaient tout le monde », l’ASL comme les activistes civils. « C’est un produit de son imagination, rétorque néanmoins M. Harling. Je ne vois pas comment des étrangers, à ce stade du conflit, imposeraient quoi que ce soit » aux Syriens et « je ne crois pas non plus qu’ils soient nombreux ». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Guerre d’influence au Moyen-Orient : Bras de fer russo-occidental sur la Syrie

Posted by jeunempl sur février 5, 2012

Julien Abi Ramia – L’Hebdo Magazine

Révoltes en SyrieAlors que les affrontements se rapprochent de Damas, une solution diplomatique est-elle en train de voir le jour? Après avoir bloqué mardi le projet de résolution des Nations unies, porté par les puissances occidentales, Moscou travaille à une adaptation du dernier plan de la Ligue arabe que pourrait accepter Bachar al-Assad.

Le 28 janvier dernier, la Ligue arabe décide de suspendre sa mission d’observation en Syrie en raison de la «recrudescence des violences». «La décision de suspendre la mission des observateurs a été prise, après une série de consultations avec les ministres arabes des Affaires étrangères, en raison de la recrudescence des violences dont sont victimes les civils», a annoncé dans un communiqué le secrétaire général de l’organisation, Nabil al-Arabi. La veille, le chef de la mission d’observation de la Ligue arabe, le général soudanais Mohammed Ahmed Moustapha al-Dabi, avait déploré une augmentation «importante» des violences, en particulier à Homs, Hama et à Idleb. «La situation actuelle, en termes de violence, n’aide pas à préparer une atmosphère permettant d’obtenir que toutes les parties s’assoient à la table des négociations», principal objectif du plan arabe de sortie de crise. Al-Arabi accuse le régime syrien d’avoir «choisi l’option de l’escalade».

Blocage à l’Onu

Pour faire monter la pression sur le régime, le Conseil national syrien (CNS) et la Ligue arabe qu’al-Arabi semble codiriger avec le ministre des Affaires étrangères du Qatar, cheikh Hamad ben Jassem ben Jaber Al Thani ont décidé de porter l’affaire devant les Nations unies. Vendredi dernier, Paris, Londres et Berlin ont présenté au Conseil de sécurité un projet de résolution qui Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ban Ki-moon appelle le gouvernement à relancer le dialogue pour régler la question des armes du Hezbollah

Posted by jeunempl sur janvier 14, 2012

(L’Orient le Jour)

[Note du MPLBelgique.org : Pas un seul mot de M. Ban Ki-Moon sur le droit au retour des Palestiniens réfugiés au Liban, ni même l’évocation d’une sanction à l’égard de l’état israélien pour les agressions que subit notre pays quasi-quotidiennement… On ne règle pas un conflit en s’attaquant à ses conséquences, mais à ses causes M. le secrétaire général de l’ONU.]

Le Liban devrait relancer la table de dialogue pour trouver une issue aux armes du Hezbollah et remédier à cette situation « inacceptable ». Il devrait aussi collaborer avec l’ONU en vue du renouvellement du mandat du TSL et s’engager au respect des droits des réfugiés. Tels sont les trois messages principaux que Ban Ki-moon a véhiculé hier à ses interlocuteurs libanais.

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a entamé hier sa visite de trois jours au Liban qu’il doit clôturer dimanche par l’inauguration d’une conférence sur les réformes et la démocratisation.
Lors d’une conférence de presse tenue en soirée à l’hôtel Phoenicia, M. Ban a évoqué la résolution 1701, les armes du Hezbollah et les réfugiés syriens au Liban. Le secrétaire général a entamé son intervention en soulignant l’importance de la présence de l’ONU au Liban, représentée notamment par l’Escwa et les différentes agences relevant de l’organisation internationale. Il a indiqué à ce propos avoir demandé aux autorités libanaises d’intensifier les mesures de sécurité autour des bâtiments onusiens, un souhait auquel le chef de l’État et le Premier ministre ont réagi positivement, a-t-il dit.

Évoquant ses entretiens avec les responsables libanais, il a indiqué avoir évoqué l’application des résolutions internationales ainsi que la situation en Syrie et ses répercussions au Liban.

Rappelant que le Liban a joué un rôle important ces dernières années au sein du Conseil de sécurité et de l’ONU en général, M. Ban a affirmé qu’il s’attend que le Liban s’acquitte de ses engagements internationaux, notamment le respect de la 1701, qui a permis, en collaboration avec l’armée libanaise et la Finul, de parvenir à une situation de stabilité au Liban-Sud depuis 2006, et ce malgré les quelques incidents qui ont eu lieu.

Le secrétaire général a insisté cependant sur la nécessité de déployer plus d’efforts afin de garantir la souveraineté, qui, a-t-il dit, doit s’étendre à l’ensemble du territoire libanais. Et d’enchaîner à ce propos : « Il ne doit pas y avoir d’armes Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un attentat suicide frappe un quartier populaire de Damas

Posted by jeunempl sur janvier 6, 2012

Le Figaro

[Note du MPLBelgique.org: Damas, épargnée par les manifestations violentes de l’opposition syrienne fait l’objet d’une offensive terroriste depuis deux semaines. Le manque de soulèvement de la capitale contre le régime et le calme qui y régnait agaçait la propagande de terreur de l’opposition. La question est de savoir s’ils vont réussir à l’embraser par le terrorisme? Et à quel point les médias vont-ils spéculer pour justifier le massacre de dizaines de personnes civiles…]

L’attaque, qui n’a pas été revendiquée, a fait au moins 26 morts et 63 blessés. Le parti Baas parle d’«un acte terroriste faisant partie du complot ourdi contre la Syrie».

Un attentat-suicide a fait au moins 26 morts et 63 blessés, en majorité des civils, vendredi matin dans un quartier historique du centre de Damas. «Un kamikaze s’est fait exploser aux alentours de 10h55, dans le quartier de Midane dans la capitale syrienne, un lieu densément peuplé, (…) afin de tuer le plus grand nombre possible de civils», a annoncé l’agence de presse officielle Sana, en citant le ministre de l’Intérieur syrien.

«L’attentat a eu lieu dans un quartier populaire près d’une école», a également précisé la télévision publique syrienne qui a diffusé les premières images de l’explosion. Des images crues diffusées vendredi par la télévision ont montré Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Téhéran peut-il vraiment verrouiller le détroit d’Ormuz ?

Posted by dodzi sur décembre 29, 2011

France 24

L’Iran menace de fermer le détroit d’Ormuz, carrefour stratégique par lequel transite plus de 40% du fret pétrolier mondial, si les Occidentaux viennent à sanctionner ses exportations d’hydrocarbures. Intimidation ou réelle menace ?

Le monde flirte-t-il avec le spectre d’un nouveau choc pétrolier ? C’est en tout cas la menace brandie par l’Iran depuis que les Occidentaux – États-Unis, France, Royaume-Uni et Allemagne en tête – envisagent d’imposer un embargo sur ses exportations de brut pour forcer la République islamique à stopper son programme nucléaire. L’Iran est en effet soupçonné de vouloir se doter de l’arme atomique.

Une énième opération d’intimidation de la communauté internationale qui, loin de convaincre l’Iran à venir s’asseoir à la table des négociations, l’a plutôt fait sortir de ses gonds. Le premier vice-président iranien Mohammad Reza Rahimi a prévenu mardi 27 decembre que son pays n’hésiterait pas à fermer le détroit d’Ormuz – un des corridors les plus stratégiques de la planète par lequel transitent près de 40% du trafic maritime pétrolier mondial – si les pays occidentaux mettaient leurs sanctions à exécution.

« Fermer le détroit est très facile pour les forces armées iraniennes […]. Il est complètement sous [notre] contrôle […]. [Le fermer], c’est comme boire un verre d’eau, comme on dit en persan », a déclaré mercredi 28 décembre l’amiral Habibollah Sayyari à la télévision en langue anglaise Press-TV.

Esbroufe iranienne

Non seulement cette déclaration a fait souffler un court vent de panique sur les marchés pétroliers – provoquant mardi un pic à 100 dollars le baril à la Bourse de New York – mais il a aussi rapidement fait monter la tension dans le Golfe persique.

L’Iran a-t-il vraiment les moyens de mettre sa menace à exécution ? Rien n’est moins sûr, estime Bernard Hourcade, spécialiste de l’Iran et directeur de recherche au CNRS, pour qui Téhéran joue le jeu de l’esbroufe. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Hezbollah réclame l’arrêt des activités de l’antenne de la CIA à Beyrouth

Posted by jeunempl sur novembre 23, 2011

(L’Orient le Jour)

Le député du Hezbollah, Hassan Fadlallah, a qualifié mercredi de « dangereuse » la reconnaissance américaine officielle de la présence d’un bureau de la CIA à Beyrouth.
« Reconnaître la présence d’un bureau de la CIA à Beyrouth, chargé d’espionner le Liban, est un aveu clair et dangereux de la violation de la souveraineté libanaise et de la sécurité nationale » a indiqué le député, lors d’une conférence de presse au Parlement.

« L’existence de ce bureau est une violation des lois internationales et de la Charte des Nations unies, surtout qu’il a pour siège l’ambassade des Etats-Unis et qu’il est dirigé par des officiers américains se faisant passer pour des diplomates », a ajouté M. Fadlallah.

Pour le député du Hezbollah, ces informations sont une « agression dangereuse » qui exige une réaction immédiate de la part du gouvernement libanais. « Nous appelons le cabinet à placer cette affaire à la tête de l’ordre du jour de sa prochaine réunion », a ajouté M. Fadlallah qui a également appelé à la préparation d’un dossier complet à soumettre à l’ONU, aux instances internationales et aux ambassades.

« Le gouvernement est appelé à adopter des mesures sécuritaires et légales pour empêcher de telles agressions, arrêter les activités de ce bureau et démanteler ses installations qui pourraient comprendre des dispositifs d’écoute », a conclu le député.

Pour la première fois depuis sa création dans les années 1980, le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, avait annoncé en juin que des membres de sa formation avaient Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bruit de bottes au Moyen-Orient : La guerre totale se rapproche

Posted by jeunempl sur novembre 17, 2011

L’Hebdo Magazine – Propos recueillis par W.R.

Les masques sont tombés et les gants sont rangés. La confrontation entre les Etats-Unis et leurs alliés arabes et européens d’un côté, la Syrie, l’Iran et leurs amis de l’autre, a lieu sur tous les fronts et par tous les moyens. Ce bras de fer risque d’atteindre un point de non retour et se terminer par une guerre totale. Voilà pourquoi.

Au moment où l’Iran tentait de faire oublier les accusations graves portées contre elle, pour son implication présumée dans une tentative d’assassinat de l’ambassadeur d’Arabie saoudite à Washington, Adel al-Jobeir, un autre dossier est propulsé au devant de la scène: un programme nucléaire qui ne serait pas aussi pacifique. Avant même que le rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) ne soit présenté officiellement à l’Onu, les responsables américains et israéliens avaient menacé Téhéran d’une frappe militaire. Réponse du berger à la bergère, les généraux iraniens et le Guide suprême répliquent que, si les installations nucléaires iraniennes étaient visées, Israël serait simplement rasé de la carte! Cette escalade a fait trembler la région, d’autant que l’on n’évoque plus un conflit limité mais une guerre totale et dévastatrice. Car l’Iran n’est pas la Libye, l’Afghanistan ou même l’Irak de Saddam Hussein. Le pays s’est doté, ces quinze dernières années, d’une armée puissante, équipée de milliers de missiles de longue et moyenne portées, ainsi que d’une force aérienne et navale non négligeable.
C’est justement cette réalité qui rassure les observateurs, car attaquer l’Iran militairement serait suicidaire pour l’Etat hébreu. Mais si cela est vrai, quelles sont les raisons de cette escalade verbale sans précédent? La réponse semble simple: les Américains souhaitent durcir substantiellement les sanctions économiques et politiques imposées à la République islamique et désirent voir le Conseil de sécurité adopter une résolution à ce sujet. Or, les deux principaux partenaires de Téhéran: Pékin et Moscou, ne voient pas les choses du même œil, d’où le chantage livré par l’Administration Obama au deux puissances: choisir entre les sanctions économiques et l’attaque militaire.

De graves répercussions

Quelles pourraient être les répercussions d’une frappe contre Téhéran? D’abord, l’Iran, grand exportateur de pétrole avec plus de 4 millions de barils par jour, a fait savoir que ses missiles frapperaient Israël et tous les Etats de la région alliés de Washington. Ainsi, le Koweït, le Qatar, les Emirats arabes unis et l’Arabie saoudite seront des cibles prioritaires, sachant qu’avec l’Iran, ils produisent 80% du pétrole mondial. Ce scénario catastrophe fera exploser le prix du baril et mènera à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Adhésion de la Palestine à l’Unesco : Israël prépare la riposte

Posted by dodzi sur novembre 1, 2011

France 24

Le gouvernement de Benjamin Netanyahou doit plancher ce mardi sur la réponse à apporter à l’admission de la Palestine à l’Unesco. Washington a déjà annoncé la suspension de sa contribution à l’agence onusienne chargée de la protection des cultures.

Le cabinet restreint de M. Benjamin Netanyahu doit se réunir mardi pour examiner sa réponse au vote la veille, au siège de l’Unesco à Paris, en faveur de l’admission de la Palestine à l’organisation internationale, selon les médias et un responsable israélien.

« Le cabinet restreint qui compte huit ministres doit se réunir dans l’après-midi pour faire le point sur les réponses d’Israël à ce vote », ont indiqué les médias israéliens.

« Nous allons examiner comment nous entendons réagir à ce vote », a confirmé à l’AFP un haut responsable israélien qui a requis l’anonymat.

Interrogé mardi matin à la radio publique, le vice-ministre israélien des Affaires étrangères Danny Ayalon a pour sa part affirmé qu' »Israël veut peser ses réactions à ce vote au niveau diplomatique et politique en tenant compte de ses intérêts ».

Selon lui, « l’Unesco est devenue une organisation politique en intégrant en son sein un Etat qui n’existe pas, à la suite du vote d’une majorité automatique de ses membres (…) Cette démarche des Palestiniens prouve qu’ils ne veulent ni la paix ni des négociations, mais entendent perpétuer le conflit ».

M. Ayalon a par ailleurs indiqué qu’Israël allait exprimer sa « déception » à la France pour son vote qu’il a jugé « bizarre, car la France, un pays ami, a cédé à l’Autorité palestinienne après avoir essayé de la dissuader de sa démarche à l’Unesco ».

L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture a décidé lundi à Paris de l’admission de la Palestine comme membre à part entière par 107 voix pour, 52 abstentions et 14 voix contre.

Selon le quotidien Haaretz, « Israël envisage de punir l’Autorité palestinienne (..) Le cabinet de sécurité va discuter d’éventuelles sanctions » frappant l’Autorité palestinienne. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :