Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Walid Moallem’

Une quatrième visite perçue comme un tournant dans les relations libano-syriennes

Posted by jeunempl sur juillet 21, 2010

(Scarlett Haddad – L’Orient le Jour)

De l’avis de tous les analystes, la quatrième visite du Premier ministre Saad Hariri à Damas, où il est quand même resté plus de temps que prévu, est la plus importante sur le plan du contenu. Certes, la première – qui avait eu lieu en décembre dernier – était la plus forte sur le plan symbolique, mais cette dernière visite a été perçue comme un tournant dans les relations entre les deux pays, en raison notamment des sujets abordés portant en profondeur sur les problèmes en suspens.

Auparavant, les dirigeants syriens avaient bien fait comprendre à leurs interlocuteurs qu’il n’était pas question d’abolir le traité de fraternité et de coopération signé entre les deux pays en 1991 et qui, aux yeux de certaines parties libanaises, relevait de la période de tutelle syrienne sur le Liban et n’était plus nécessaire depuis l’ouverture des ambassades et les échanges diplomatiques entre les deux pays. C’est donc sous la houlette du Haut Comité libano-syrien que se sont tenues les réunions bilatérales et dix-sept accords ont été révisés et avalisés alors qu’un protocole d’accord a été signé entre les deux pays. Contrairement à ce qui a été dit, la question du tracé des frontières n’a pas plus été évoquée que d’autres dossiers en suspens et, comme l’a dit un ministre syrien, plus personne ne pourra prétendre au Liban que ces accords sont déséquilibrés et ne favorisent pas le Liban, puisqu’ils ont été révisés à la demande de la partie libanaise. Toutefois, pour les Syriens, ces accords restent incomplets tant que le dossier sécuritaire n’a pas été abordé. Or, le ministre de la Défense, Élias Murr, ne faisait pas partie du voyage, se trouvant à l’étranger.

Mais de l’avis des analystes, l’élément le plus important dans cette visite réside dans les entretiens entre Bachar el-Assad et Saad Hariri. Selon des sources libanaises proches de Damas, une seule rencontre entre les deux hommes était initialement prévue. Mais le directeur du département des informations aux FSI, le colonel Wissam Hassan, s’était rendu à Damas samedi dernier et, au cours de ses entretiens avec le général Rustom Ghazalé, il avait émis le souhait qu’un entretien privé ait lieu entre MM. Hariri et Assad. Au lieu d’un, il y en a eu donc trois : le premier dans le cadre d’une Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Statu quo régional en dépit de la tension ambiante

Posted by jeunempl sur mars 15, 2010

(Scarlett Haddad – L’Orient le Jour)

La région vit plus que jamais sur un volcan qui menace à tout instant d’entrer en éruption. C’est le constat auquel aboutissent les observateurs politiques qui suivent de près les déclarations de toutes les parties. La décision du Premier ministre israélien de construire de nouvelles colonies de peuplement annoncée au moment où le vice-président américain Joe Biden effectuait une visite en Israël n’est pas venue calmer le jeu, bien au contraire. À l’heure où les États-Unis tentent péniblement de relancer un processus de négociations indirectes avec les Palestiniens et alors que Mahmoud Abbas avait réussi à arracher une couverture arabe à cette relance, Benyamin Netanyahu est venu fermer les portes et les fenêtres devant toute éventuelle reprise de contact. Au-delà de la crise diplomatique et politique naissante entre le gouvernement israélien et l’administration américaine provoquée par la décision de Netanyahu, celle-ci montre une fois de plus que les Israéliens ne veulent pas d’une solution, confortant ainsi la position des Arabes hostiles au compromis, notamment la Syrie, qui affiche désormais une assurance qu’elle n’avait pas connue depuis longtemps.

Selon des informations diplomatiques, le Premier ministre israélien avait déjà confié au ministre espagnol des AE, Miguel Angel Moratinos, au cours de la dernière tournée de celui-ci dans la région, un message musclé à l’adresse des dirigeants syriens : soit vous acceptez des négociations directes sur le Golan, soit vous aurez droit à une guerre totale qui verra la destruction de la Syrie. La réponse des autorités syriennes n’avait pas tardé à fuser par la voix du plus diplomate des Syriens, le ministre Walid Moallem, qui avait qualifié le comportement des Israéliens de « voyou ». La secrétaire d’État américaine avait repris le ton des menaces en demandant à la Syrie, dans une déclaration officielle, de s’éloigner de l’Iran au moment où elle annonçait l’envoi de son ambassadeur à Damas, dans une tentative d’alterner la carotte et le bâton. Cette fois encore, la réponse a été on ne peut plus claire et bien peu diplomatique, à travers la rencontre de Damas entre le président iranien Ahmadinejad, son homologue syrien Bachar el-Assad et le chef de la résistance contre Israël au Liban, doté de liens solides avec Téhéran, Hassan Nasrallah. Le message a été si bien perçu que les dirigeants israéliens ont alors multiplié les déclarations dans lesquelles ils ont affirmé qu’ils ne souhaitent pas lancer une guerre contre la Syrie ou le Liban. Il est ainsi devenu clair qu’une nouvelle équation a été établie : une attaque israélienne contre le Liban, la Syrie ou l’Iran provoquera une Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Iran, ennemi ou partenaire? Un casse-tête pour Washington

Posted by dodzi sur mars 9, 2009

24 Heures

DÉCRYPTAGE | Plus que jamais, Téhéran est en position de force face aux Etats-Unis. De l’Afghanistan à l’Irak, du Liban à la bande de Gaza, la République islamique joue un rôle incontournable. Pas sûr, dans ces conditions, que les mollahs soient pressés de saisir la main tendue par Barack Obama.

Infographie

Il y a, comme ça, des coïncidences troublantes. Hier, des médias iraniens annonçaient que la République islamique venait de procéder au tir expérimental d’un nouveau missile à longue portée. Sans précision. De quoi inquiéter tous ceux qui ont entendu, la semaine dernière, un officier iranien de haut rang déclarer que les missiles pouvaient désormais atteindre les sites nucléaires israéliens…

Mais surtout: voilà qui laissait bien des observateurs perplexes, au lendemain de la rencontre encourageante, samedi à Damas, entre l’émissaire américain Jeffrey Feltman et le chef de la diplomatie syrienne Walid al-Moualem. Depuis 2005, on n’avait pas vu un tel rapprochement entre les Etats-Unis et le principal allié de l’Iran. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Syrie et les Etats-Unis insistent sur l’importance de poursuivrele dialogue

Posted by dodzi sur mars 8, 2009

Xinhua

usa-syriaDAMAS, 7 mars (Xinhua) — Le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid al-Muallem, s’est entretenu samedi à Damas avec deux envoyés américains, le sous-secrétaire d’Etat intérimaire pour le Moyen-Orient, Jeffrey Feltman, et le haut responsable au  Conseil de la sécurité national, Daniel Shapiro.

Les deux parties ont discuté des relations bilatérales et de la situation régionale, et ont souligné l’importance de poursuivre le dialogue pour atteindre les objectifs qui servent leurs intérêts  communs et parvenir à la sécurité et à la stabilité dans la région, indique une déclaration du ministère syrien des Affaires  étrangères.

Feltman et Shapiro sont les premiers hauts responsables  américains à se rendre en Syrie depuis l’entrée en fonction du  nouveau président américain Barack Obama en janvier.

Le dernier officiel américain de haut-niveau qui a mis les  pieds en Syrie était le sous-secrétaire d’Etat Richard Armitage,  en janvier 2005. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Début des entretiens envoyés américains/ministre syrien des Affaires Etrangères

Posted by dodzi sur mars 7, 2009

Xinhua

usa-syriaDAMAS, 7 mars — Deux importants envoyés spéciaux  américains ont eu samedi des entretiens avec le ministre syrien  des Affaires étrangères (AE), Walid al-Muallem, marquant ainsi un  réchauffement des relations entre les deux pays.

Jeffrey Feltman, le sous-secrétaire d’Etat par intérim  américain aux Affaires du Proche-Orient, et Daniel Shapiro, un  important responsable du Conseil de sécurité nationale, sont allés samedi matin au ministère syrien des Affaires étrangères pour  entamer des entretiens avec M. Muallem.

Ce sont les premiers responsables officiels américains à se  rendre en Syrie depuis que le nouveau président américain, Barack  Obama, a pris ses fonctions en janvier 2009. Le dernier  responsable de haut niveau à avoir mis les pieds en Syrie a été le sous-secrétaire d’Etat, Richard Armitage, qui avait fait le voyage en janvier 2005.

Plusieurs hommes politiques du Congrès américain, y compris le  sénateur démocrate John Kerry, président du Comité des relations étrangères du Sénat, se sont rendus à Damas en février dernier. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Michel Aoun prône, en Syrie, l’ouverture et l’amitié

Posted by jeunempl sur décembre 4, 2008

RFI – Paul Khalifeh

aoun-assadFini le temps de l’hostilité, place à l’amitié. En se rendant en Syrie pour une visite de cinq jours, Michel Aoun tourne la page d’un passé fait de souffrances et de suspicions entre les chrétiens du Liban et Damas. Il opère un repositionnement stratégique qui lui donne la dimension de leader des chrétiens d’Orient. L’événement pourrait être historique.

« Nous ouvrons une nouvelle page où il n’y a ni vainqueur ni perdant. C’est un retour à des relations normales basées sur l’ouverture. Ce qui était dans le passé un tabou est devenu aujourd’hui acceptable, voire souhaitable ». Par cette phrase prononcée au palais présidentiel syrien après un entretien avec le président Bachar al-Assad, Michel Aoun a annoncé le début d’une amitié avec Damas, son ancien adversaire.

Le leader chrétien libanais, qui a combattu la Syrie militairement au Liban entre 1988 et 1990, et politiquement entre 1990 et 2005, a franchi mercredi un pas qui était inimaginable il y a quelques mois à peine. Accompagné d’une délégation comportant quatre députés de son bloc parlementaire, plusieurs responsables de son Parti, le Courant patriotique libre (CPL), et de nombreux journalistes, Michel Aoun a Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :