Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘Waad’

Reconstruction : Sayed Hassan Nasrallah et la promesse tenue

Posted by jeunempl sur mai 13, 2012

D.CH. – ANI

Six ans sur la destruction massive de la banlieue Sud de Beyrouth, lors de l’offensive israélienne de 2006, la promesse a été tenue. La banlieue Sud a été reconstruite, plus belle encore qu’elle ne l’a été ».

Le secrétaire général du Hezbollah, sayed Hassan Nasrallah, a prononcé un discours lors d’un meeting organisé par le parti vendredi soir, à l’occasion de l’achèvement du projet de Waad, sur la place de l’ancien conseil de la Choura du parti, complètement détruite en 2006.

Le sayed Nasrallah a exposé dans son discours prononcé via un écran géant, les étapes de l’exécution du projet de la compagnie Waad, son importance et son symbolisme.

« Tout le monde sait que l’objectif de la guerre de juillet 2006 était d’éradiquer la résistance et de faire soumettre le Liban, dans le cadre de la mise en oeuvre du nouveau Moyen-Orient. Cependant, cette guerre n’a pas pu réaliser ses objectifs, à tous les niveaux, a-t-il affirmé.

« L’ennemi israélien a toujours eu recours aux destructions d’envergure au cours de ses affrontements avec un mouvement de résistance. Pourtant, la simple confrontation militaire avec les combattants lui suffit. En effet, cet ennemi a recours aux crimes de guerre parce qu’il considère que l’environnement qui héberge et soutient la résistance doit souffrir et doit payer le prix de ses choix ainsi que le prix de sa protection de la résistance. Les Israéliens veulent ainsi faire comprendre aux peuples de la région que le prix de la résistance est trop cher, et que ces peuples n’ont pas Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Promesse tenue : 270 immeubles à Haret Hreik entièrement reconstruits à l’initiative de Waad

Posted by jeunempl sur mai 11, 2012

(Scarlett Haddad – L’Orient le Jour)

Ce soir, la banlieue sud revêtira ses plus beaux atours pour la grande célébration de l’exécution totale du projet Waad qui prévoyait la reconstruction de 270 immeubles à Haret Hreik détruits pendant la guerre de 2006, sur une superficie d’un million 50 m2. 3 941 appartements ainsi que 1 771 magasins, dépôts et locaux commerciaux seront remis à leurs propriétaires. Le projet était ambitieux, l’exécution est grandiose et les quelque 20 000 personnes qui en profitent sont heureuses aujourd’hui d’habiter des lieux bien plus beaux que ceux qui ont été détruits.

Pour célébrer ce rendez-vous attendu depuis un peu moins de six ans, le Hezbollah, dont l’association Jihad el-Binaa a conçu le projet Waad, a décidé de faire les choses en grand : jeux de lumière sur les immeubles flambant neufs, avec recommandation de ranger au moins pour une soirée les rideaux sur les balcons chers aux habitants, et discours du secrétaire général Hassan Nasrallah ainsi que du directeur du projet, Hassan Jechi. Ce dernier ne cache d’ailleurs pas sa satisfaction devant l’accomplissement de la mission qui lui a été confiée.

Depuis mai 2007, date à laquelle le projet a été lancé, Jechi n’a cessé de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Charbel met en garde contre tout retard dans la loi électorale

Posted by dodzi sur avril 11, 2012

L’Orient le Jour

« Ce qui m’importe est que nous soyons prêts pour les élections de 2013 d’autant que ce scrutin sera suivi de la part d’observateurs étrangers. » C’est ce qu’a déclaré hier le ministre de l’Intérieur, Marwan Charbel, qui a indiqué qu’il n’est pas permis de se quereller des mois durant sur la loi électorale et de finir par l’adopter deux mois avant l’échéance.

« J’ai d’ailleurs évoqué cette question lors du dernier Conseil des ministres », a-t-il dit. « Je dois impérativement savoir quelle sera la loi qui sera adoptée car nous passons par des moments difficiles et nous devons préparer le terrain pour que les élections se déroulent de manière transparente et démocratique », a-t-il ajouté.

Et le ministre de se demander : « Comment le Libanais qui vit à l’étranger pourra-t-il prendra part au vote si la loi n’est pas adoptée à temps, au moins six mois à l’avance pour préparer le terrain sur le plan sécuritaire, logistique et technique ? » À défaut, a-t-il dit, « les émigrés ne pourront pas voter ni même les électeurs locaux ». Selon lui, nombreux sont ceux qui affirment ne pas vouloir de la loi de 1960, mais au fond, « c’est ce qu’ils veulent ». Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le projet Waad efface les dernières séquelles de la guerre de 2006 à Haret Hreik

Posted by jeunempl sur août 30, 2010

(L’Orient le Jour)

Ali et Roula, comme tant d’autres, ont retrouvé à Haret Hreik leur appartement détruit par les bombardements israéliens de 2006.

Quatre ans après la guerre meurtrière de juillet 2006, au cours de laquelle ils croyaient avoir tout perdu, Ali et Roula ont regagné un appartement neuf dans un immeuble entièrement reconstruit sans payer un sou. En ouvrant la porte d’entrée, ils retrouvent aussi leurs voisins comme si rien n’avait changé. Ou plutôt si, en mieux. C’était le pari du projet Waad, qui a déjà tenu sa promesse à 79 %… Le responsable hajj Hassan Jechi en explique les détails en précisant qu’avec la fin de ce mois, 17 nouveaux immeubles ont été livrés à leurs habitants.

Il y a quelques mois encore, la banlieue sud de Beyrouth était un immense chantier. Aujourd’hui, certains quartiers commencent à prendre forme et les immeubles flambant neufs ont un petit air pimpant qui ne peut que ravir les visiteurs, même si les routes, elles, laissent encore à désirer. C’est d’ailleurs une des grandes revendications des habitants de Haret Hreik, tout heureux de retrouver leurs appartements dans un environnement beaucoup plus agréable qu’il ne l’était en 2006, mais souffrant encore de l’état des routes. Les habitants ont quitté en catastrophe des appartements qui ne valaient pas plus que 50 000 dollars en juillet 2006 et ils reviennent aujourd’hui dans des maisons qui ont nettement plus de valeur et qui sont équipés de parkings et de générateurs autonomes, tout en étant, comme le disent les entrepreneurs, construits selon les normes « des amis de l’environnement ». L’attente a certes été un peu longue, mais elle en valait la peine, d’autant que, pendant ces années, le Hezbollah leur a payé les frais de location d’un appartement équivalent. Aujourd’hui, ils sont de nouveau chez eux, retrouvant leurs marques et leurs habitudes, dans du neuf, du moderne, tout en respectant leurs propres goûts.

Pour hajj Hassan Jechi, la joie des habitants est la meilleure récompense pour un travail acharné pendant cinq ans, au cours desquels il a dû déployer des trésors de patience pour concilier les exigences des entrepreneurs et celles des habitants avec les coûts souvent minimalistes. Cinq ans après la guerre de 2006, il peut pousser un soupir de soulagement : 79 % du travail a déjà été accompli et en principe, le projet Waad devrait remplir toutes ses promesses à la mi-2011 en ayant reconstruit au total 250 immeubles qui regroupent 4 000 appartements, et 1 500 bureaux et boutiques. Autrement dit, plus de 20 000 Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Waad, un projet immobilier pour la banlieue sud aux dimensions d’un rêve

Posted by jeunempl sur mars 4, 2010

(L’Orient le Jour – Scarlett Haddad)

Les grues prennent d’assaut le ciel alors que la frénésie des chantiers donne une animation joyeuse et poussiéreuse aux rues. Nous sommes à Haret Hreik, au cœur de la banlieue sud de Beyrouth dans le quartier jadis appelé carré sécuritaire du Hezbollah. Si le trou dans le sol est profond, les échafaudages s’élèvent aussi en hauteur et les immeubles s’annoncent élégants sans ostentation, en tout cas plus beaux qu’ils ne l’étaient.

Plus de trois ans après avoir été transformé par les avions israéliens en « terrain de football », selon l’expression consacrée à l’époque, la banlieue sud renaît de ses cendres et prend des allures de modernité alors que les filles en jeans côtoient les femmes voilées et que les ouvriers du bâtiment font des heures supplémentaires pour achever à temps leurs chantiers. Le projet « Waad », annoncé par le secrétaire général du Hezbollah dès le 14 août 2006, est en train de prendre forme. Des 260 immeubles détruits, 75 sont déjà achevés et habités, alors que le directeur général du projet, Hassan Jechi, espère remettre une centaine d’autres à la fin de 2010.

À quelques mètres de l’église flambant neuve de Haret Hreik, une femme blonde, menue et gracieuse mène tambour battant une dizaine d’ingénieurs et d’entrepreneurs devant les ouvriers syriens qui attendent les instructions.

Elle dirige 53 ingénieurs et contremaîtres, et 630 ouvriers avec rigueur et au pas de charge. Information prise, elle travaille pour une société chrétienne et a la charge de la reconstruction de 20 immeubles… Ainsi va la banlieue sud où les temps changent. Les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Trois ans après la guerre, la banlieue sud de Beyrouth reprend forme

Posted by dodzi sur mars 23, 2009

SDA/ATS/20 minutes

sayyed-hassan-nasrallahDes immeubles antisismiques, des appartements modernes: dans la banlieue sud de Beyrouth, le Hezbollah chiite a placé la barre haut pour reconstruire son bastion détruit lors de la guerre de 2006 avec Israël, au point de faire grincer les dents de l’Etat libanais.

«Nous reconstruisons en nous basant sur de meilleurs critères», affirme Hassan Jechi, directeur du projet «Waad» («promesse» en arabe) lancé pour rebâtir 241 des 282 immeubles totalement détruits, le reste étant pris en charge par les propriétaires eux-mêmes.

Deux ans et demi après la guerre dévastatrice menée par l’Etat hébreu contre le mouvement armé au Liban, 20 résidences modernes ont déjà été livrées tandis que les fondations de 171 autres ont vu le jour. Le processus devrait s’achever dans près de 18 mois, prédit M. Jechi, pour un coût global de 400 millions de dollars.

Les nouveaux immeubles de six à neuf étages dans le secteur de Haret Hreik sont parfaitement alignés et les trottoirs ont été élargis, contrastant avec le dédale inextricable de bâtisses construites de manière sauvage au fil des ans.

Le tout respectant des critères d’environnement, avec en plus des stationnements et des puits artésiens autrefois inexistants. Dans la zone dite du «périmètre de sécurité», ancien siège du secrétariat général du Hezbollah qui ressemblait il y a quelques mois au «Ground zéro» de Manhattan, des pelleteuses et bétonneuses sont en action.

Le Hezbollah veut plus de l’Etat

Une partie va être transformée en un grand jardin public «pour permettre à la banlieue de respirer», selon M. Jechi. Mais ce vaste chantier n’est pas sans controverse, le mouvement chiite jugeant l’implication de l’Etat «insuffisante». «L’Etat ne contribue qu’à 30% du coût total», indique M. Jechi. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :