Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘vignoble’

Le vin libanais en effervescence

Posted by jeunempl sur février 26, 2010

Econostrum

Dans le pays des Cèdres, le petit ballon de rouge ne tient pas encore la dragée haute au petit verre d’arak ou autre whisky, sur les tables libanaises. Pourtant, le Liban a produit pas moins de 7 millions de bouteilles en 2009, marquant le dynamisme d’un secteur en pleine effervescence.

Le ballon de rouge serait-il en passe de conquérir les tables libanaises? C’est en tout cas ce qu’espère la grande trentaine de domaines viticoles existante au Liban.
Depuis quelques années, on assiste à une véritable renaissance du secteur, qui n’était jamais totalement mort, grâce à la création de nombreux vignobles, et ce, dans quasiment toutes les régions libanaises. Le vin est à la mode.

Pour preuve, ces quelques chiffres, qui témoignent de la vitalité du secteur. Selon les dernières données de l’Union vinicole du Liban, le pays serait passé de 6 milllions de bouteilles produites en 2005 à pas moins de 7 millions de bouteilles en 2009. Une belle progression qui ne devrait pas s’arrêter là.

Bien sûr, ce sont les vignobles les plus anciens, comme Château Ksara, Kefraya, Château Musar, qui tirent le mieux leur épingle du jeu, notamment à l’export. Ksara, qui est né il y a 153 ans de la main des Jésuites, dans la région de la Békaa, exporterait ainsi près de 45% de sa production, qui s’élève à 2,2 millions de bouteilles par an.

La vallée de la Békaa représente près de 80% de la production locale

Toujours selon l’Union vinicole du Liban, la culture de la vigne s’étendrait aujourd’hui entre 2000 et 2500 hectares, essentiellement situés dans la vallée de la Békaa, terre traditionnelle de vignobles, mais pas seulement. Ces dernières années, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Des moines offrent au Liban son premier vin certifié « bio »

Posted by dodzi sur février 10, 2010

Magazine/AFP/Iloubnan.info

KFIFANE, par Jocelyne Zablit

Adyar - un vin libanais

Armés de leur foi et d’un savoir-faire perpétué à travers des siècles, des moines maronites du Liban se lancent à l’assaut du marché viticole en commercialisant le premier vin certifié « bio » du pays.

Armés de leur foi et d’un savoir-faire perpétué à travers des siècles, des moines maronites du Liban se lancent à l’assaut du marché viticole en commercialisant le premier vin certifié « bio » du pays.

Les bouteilles « Adyar » (monastères en arabe) ont récemment fait leur apparition chez les négociants en vin, avec rien moins qu’une croix comme emblème. Dans un pays où, selon la Bible, Jésus a accompli son premier miracle à Cana (sud), le mariage entre spiritueux et spiritualité semble des plus naturels.  « Notre vin bénéficie en quelque sorte d’une intervention divine », affirme à l’AFP Hanna Ghantous, moine de 39 ans qui dirige l’établissement vinicole de Mar Moussa, l’un des huit monastères participant au projet « Adyar » lancé en 2003. « Selon la Bible, Jésus a transformé son sang en vin, lui conférant une  valeur symbolique », indique ce moine vêtu de noir et à la barbe longue. « Ce que nous faisons n’est donc pas inhabituel ».

« Notre but n’est pas commercial, assure-t-il. « Adyar » a un objectif spirituel qui est le travail de la terre et la création d’emplois pour la communauté locale ». Construit au 18e siècle, le monastère de Mar Moussa est situé sur une colline couverte de pins et bien sûr de vignobles dans la région du Metn, à  l’est de Beyrouth. La passion de frère Hanna pour la viticulture est devenue telle qu’il s’apprête à voyager en Australie fin février pour approfondir ses études dans ce domaine pendant quatre ans. Plus au nord, dans la localité de Kfifane, qui a donné au Liban son troisième saint maronite, Saint Hardini, c’est le frère Joseph Abou Faysal, 29 ans, qui s’occupe de la production dans un monastère du 7e siècle, entouré de champs verdoyants. « Nous mettons dans ce vin un peu de notre spiritualité, un peu de prière, nous offrons aux gens quelque chose de vrai, de bon, une partie de nous-mêmes », affirme-t-il. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :