Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Viet nam’

Forte chute du Liban au classement de la gestion des ressources naturelles

Posted by dodzi sur novembre 21, 2009

(L’Orient le Jour)

Le Liban est arrivé en 92e position sur 216 pays dans le classement établi par les universités de Columbia et de Yale.

Le Liban est arrivé en 92e position sur 216 pays dans le classement basé sur l’indicateur 2009 de gestion des ressources naturelles dans le monde, 23e sur 30 pays à revenu intermédiaire (UMIC) et 8e sur 17 pays de la région Moyen-Orient-Afrique du Nord (MENA).

Conjointement effectué par les universités de Columbia et Yale aux États-Unis, et repris par le bulletin économique hebdomadaire de la Byblos Bank, Lebanon This Week, le classement s’est servi de l’indicateur de gestion des ressources naturelles dans le monde comme critère d’évaluation, mesurant ainsi les politiques économiques d’un pays axées sur la promotion d’une gestion durable de ses ressources naturelles.

Le but de cette démarche est de refléter le degré d’investissement d’un gouvernement afin d’augmenter la croissance économique, de réduire la pauvreté et d’améliorer la gestion des ressources naturelles. L’indicateur se base de ce fait sur quatre sous-indicateurs couvrant la protection écorégionale, l’accès à une eau plus propre, l’accès à une meilleure hygiène en plus de la mortalité infantile. Chaque catégorie est notée sur une échelle allant de zéro à 100 ; l’indicateur global ne représentant que la simple somme de ces quatre sous-indicateurs.

Le Liban a ainsi obtenu une note globale de 75,4 points qui est inférieure à la moyenne du classement mondial et des pays à revenu intermédiaire qui sont de 75,7 et 85,1 points respectivement. Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Interview de Pierre Stambul :  » Moi, juif anti-sioniste… »

Posted by dodzi sur mars 5, 2009

Le Matin DZ

Tandis qu’à Gaza un fragile cessez-le-feu se maintient depuis le 18 janvier, les négociations se poursuivent pour la mise en place d’une trêve durable entre le Hamas et Israël, de nombreuses voix s’élèvent et demandent des comptes à Israël.  Celle de Pierre Stambul, membre du bureau national de l’Union Juive Française pour la Paix, en est l’une d’elles.

Dans cet entretien, il explique comment l’impunité dont a joui Israël   jusqu’à présent a permis  le crime.

Le Matin: L’UJFP  fait partie de ces voix juives qui s’élèvent en France et en Europe pour critiquer la politique d’occupation israélienne et condamner fermement l’agression criminelle contre la population de Gaza qui a fait plus de 1300 morts, notamment des centaines d’enfants. Comment votre action est-elle perçue en France?

Dans les manifestations de soutien au peuple de Gaza, les militant-e-s  de l’UJFP ont défilé sous leurs banderoles, avec des mots d’ordre : « juifs et arabes ensemble contre l’occupation ». À Paris, il y a (à toutes les manifestations) une grande banderole commune à l’UJFP et l’ATMF (Association des Travailleurs Maghrébins de France). Il y avait aussi une pancarte : « Israéliens contre l’Apartheid » portée par des Israéliens de Paris. Pour les manifestants qui ne nous connaissaient pas, ça a été à la fois une grande surprise et une grande satisfaction. Nos interventions au micro ont été très chaudement applaudies avec émotion et nous avons reçu beaucoup plus d’invitations que d’habitude pour venir parler ou expliquer. Aussi bien devant des publics issus de l’immigration que devant des associations engagées pour la Palestine et même devant des publics de Français d’origine juive qui partagent notre condamnation totale du crime qui vient de se dérouler. Pour l’UJFP, la découverte réciproque avec les Musulmans et les Français d’origine arabe est très importante.

Du côté des médias français, globalement, ils continuent de nous ignorer, mais nous avons quand même été interviewés ou filmés à quelques occasions pendant les manifestations.

Du côté du CRIF et des institutions communautaires  juives, nous sommes plus que jamais des traîtres « ayant la haine de soi ». Notre existence les irrite. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Obama Président : la méprise ?

Posted by dodzi sur février 4, 2009

Affaires-stratégiques.info

Entretien avec Guy Spitaels, ministre d’Etat belge et professeur honoraire à l’Université libre de Bruxelles, auteur de « Obama président : la méprise » (Ed. Luc Pire).

Pour Guy Spitaels, les deux candidats aux présidentielles américaines voulaient l’un comme l’autre maintenir la domination mondiale des Etats-Unis, leurs différences se marquant essentiellement au niveau de la tactique, unilatéraliste chez McCain et plutôt multilatéraliste chez Obama. Selon ses propres dires, le 44e président des Etats-Unis entend jouer le rôle de shérif du monde. Guy Spitaels, répond aux questions de Pascal Boniface, directeur de l’IRIS.

Pascal Boniface : Comme développé dans votre livre « Obama Président : la méprise », pourquoi ne vous attendez-vous pas un changement radical de la part de la politique étrangère américaine ?

Guy Spitaels : Oui, c’est le cœur du propos : la méprise ne se porte pas sur la personnalité d’Obama. Je suis en effet, comme chacun, séduit par ses qualités, son charisme, la maîtrise dont il a fait preuve pendant toute la campagne, la sagesse qui décevra peut-être d’aucuns mais qui est réelle dans la composition de son équipe. Le problème n’est pas là, la méprise est double au fond. Certains voudraient voir en Obama le porteur de leurs inspirations pour le Tiers-Monde, pour l’environnement, pour une nouvelle reconstruction des Nations-Unies. Ce sont des objectifs extrêmement louables, mais il faut davantage s’attendre au principe d’« America first ».

La première méprise dont pourraient être victimes les Européens, c’est donc de ne pas voir, comme avec tous les Présidents américains, qu’il agira légitimement – évidemment – pour défendre les intérêts de ces concitoyens. La seconde méprise réside dans ses conceptions pour ce faire, celles qu’il entretient de son pays. Et là il me semble qu’il n’y a pas de doute. Dans son livre, maintenant traduit, “Change We Can Believe in”, il disait déjà que les Etats-Unis devaient être un shérif, mais le problème était que le shérif au pouvoir était un mauvais shérif. Il a repris ce thème d’une certaine manière dans son article remarqué de Foreign Affairs, au début de sa campagne, où il disait qu’il essaierait certes de dialoguer avec les puissances ennemies et d’autres, mais que si cela était nécessaire, il agirait unilatéralement. C’est ainsi, me semble-t-il, qu’il voit les choses. Son discours inaugural n’a fait que confirmer ce propos : « We are ready to lead once more ». Mais je ne sais pas si ce leadership est la fonction qu’un certain nombre d’habitants de la planète attendent des Etats-Unis. Qu’en pense-t-on en Chine, dans le monde musulman, en Russie ? Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :