Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Articles Tagués ‘UNRWA’

Liban : les dégâts invisibles des guerres

Publié par dodzi le novembre 3, 2011

RTBF

Par W. Fayoumi

Onze ans après la fin de la guerre de 2006, qui a vu une partie du pays dévastée par les bombardements israéliens, le Liban n’en finit pas de se reconstruire. Malgré la situation politique instable et la crise économique, les traces de son histoire difficile s’effacent avec les années. Mais les cicatrices de la société libanaise restent bien présentes, dans des endroits moins visibles.

La voiture nous mène vers le quartier de Bourj-al-Barajneh, dans la banlieue sud de Beyrouth. Ici se concentre une grande partie de la population pauvre de la capitale. En majorité chiites, les habitants vivent dans un entrelacs chaotique de constructions en partie détruites. Des fils électriques forment une toile improbable, pendant sur les murs, traversant le ciel au-dessus des rues animées.

C’est là que nous allons, à l’hôpital dirigé par la Société du Croissant rouge palestinien (PRCS) et par l’UNRWA (Office de secours et de travaux des Nations-unies pour les réfugiés). MSF y tient, depuis 2008, des consultations en santé mentale. "Après la guerre de 2006, le constat était effrayant. Le fossé entre les besoins et ce qui existait sur le terrain était énorme", explique Fabio Forgione, responsable du projet de santé mentale communautaire, initié en 2008.

Selon une enquête de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), menée avant le conflit, 49% de la population du Liban avait un lien direct avec les dégâts humains et matériels liés aux divers combats armés, et 17% était atteinte de troubles mentaux.

A Bourj-el-Barajneh, les traumatismes mentaux sont encore plus endémiques. 25% des réfugiés palestiniens dans le camp souffriraient de séquelles psychologiques ou psychiatriques nécessitant un suivi. Il y a surtout l’histoire du camp, suite violences armées incessantes : siège par l’armée israélienne et les milices phalangistes en 1982, blocus des milices pro-syriennes en 1984, bombardements en 1994 et en 2006… Lire la suite »

Publié dans Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Union européenne alloue 17 millions de dollars aux Palestiniens du Liban

Publié par dodzi le septembre 16, 2011

Le Commerce du Levant

L’Union européenne (UE) va allouer 12 millions d’euros (17 millions de dollars) aux réfugiés palestiniens du Liban afin d’aider à l’amélioration de leurs conditions de vie, à travers un nouveau programme.

Mis en œuvre par l’UNRWA, ce programme a pour objectif de fournir un logement adéquat aux familles des réfugiés palestiniens les plus vulnérables vivant au Liban, en consacrant des fonds à la réhabilitation des logements dans les camps palestiniens sur l’ensemble du territoire libanais et en payant comptant en 2011 et 2012 des subventions locatives aux familles qui attendent de retourner dans les logements reconstruits du camp de Nahr el-Bared.

Ce programme bénéficiera à plus de 3000 familles déplacées de Nahr el-Bared, en plus des 736 familles qui résident dans les autres 11 camps de réfugiés palestiniens au Liban.

Selon le communiqué de l’UE, une étude socio-économique menée l’année dernière a confirmé que les conditions de vie désastreuses dans lesquels ils vivent affectent la majorité des réfugiés palestiniens au Liban et contribuent à la prévalence de maladies chroniques parmi les réfugiés. Plus de 4000 logements à travers le Liban ont besoin d’être réhabilités. Selon cette même étude, 66% des réfugiés vivent dans la pauvreté.

L’action proposée sera financée par l’Instrument de Stabilité (IdS), mécanisme de l’UE qui permet de répondre aux crises, de faciliter les processus de redressement et d’empêcher de nouvelles rechutes.

Publié dans Culture & Société, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Melloni : Le Liban, deuxième bénéficiaire de l’aide italienne après l’Afghanistan

Publié par jeunempl le octobre 3, 2010

(L’Orient le Jour)

Fabio Melloni est directeur du bureau de coopération de l’ambassade d’Italie. Il a expliqué à L’Orient-Le Jour que le bureau de coopération italienne se trouve uniquement dans dix-huit pays du monde.

« Avant 2006, l’aide italienne s’élevait à 2 millions d’euros par an. Mais depuis quatre ans, ce sont 30 millions d’euros que l’Italie verse au Liban chaque année. Cette aide s’élève donc à 120 millions d’euros sur quatre ans », affirme M. Melloni, rappelant que l’Italie est le plus important donateur européen au Liban. De plus, le Liban vient au deuxième rang des aides versées par le gouvernement italien, après l’Afghanistan. Mais il faut aussi faire la part des choses et comparer l’importante superficie de l’Afghanistan avec celle du Liban…

Le directeur du bureau de coopération a précisé que l’Italie verse ses aides au Liban à travers les ONG italiennes, les institutions libanaises (divers ministères et le CDR) et celles des Nations unies (Banque mondiale, PNUD, projet Art Gold…). Une aide est également consacrée aux réfugiés palestiniens à travers l’Unrwa et le gouvernement libanais.
« Les aides sont réparties sur tous les domaines. Une part importante est réservée à l’environnement, notamment en ce qui concerne la protection des forêts et des réserves naturelles, le traitement des eaux usées, la pollution de l’eau de mer. L’Italie a aussi financé un bateau consacré à la recherche marine. Le projet est mis en place conjointement avec le CNRS. L’aide au ministère des Affaires sociales est également importante », souligne-t-il en conclusion.

Publié dans Culture & Société, Economie, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Charles Michel mag Gaza niet binnen van Israël

Publié par jeunempl le janvier 23, 2010

Gazet Van Antwerpen

Charles Michel (MR), federaal minister van Ontwikkelingssamenwerking, krijgt van Israël niet de toestemming om de Gazastrook te betreden. De politicus is verontwaardigd.

Michel is momenteel op rondreis in het Midden-Oosten om er Libanon, Israël en de Palestijnse gebieden aan te doen.

De liberaal, zoon van Louis Michel, begrijpt de hele hetze niet. "Het is niet normaal dat men de toegang tot Gaza ontzegt aan een minister die mee projecten financiert in dat gebied", zegt hij. Ons land steunt de Palestijnse bevolking in Gaza via de VN-agentschappen UNRWA (United Nations Relief and Works Agency for Palestine Refugees) en OCHA (Office for the Coordination of Humanitarian Affairs).

Kouchner

Michel blijft echter niet bij de pakken neerzitten. Zondag heeft hij een ontmoeting met de Israëlische viceminister van Buitenlandse Zaken, Daniel Ayalon en dan zal hij het toegangsverbod aanvechten.

De minister zal eveneens de Israëlische autoriteiten aansporen om alle toegangswegen te openen zodat humanitaire hulp effectief ook in Gaza terechtkomt. Sinds het einde van het gewapend conflict in de regio begin vorig jaar mag nog maar een vijfde van de humanitaire konvooien met voedsel- en geneesmiddelen de Gazastrook binnen.

Charles Michel is niet de eerste politicus aan wie de toegang ontzegd wordt. Ook de Franse minister van Buitenlandse Zaken Bernard Kouchner overkwam het.

Publié dans Géneral, Nederlands, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban refuse l’installation de réfugiés palestiniens sur son territoire

Publié par dodzi le septembre 25, 2009

ONU

Un casque bleu de la FINUL le long de la "Ligne bleue" à la frontière entre le Liban et Israël

Un casque bleu de la FINUL le long de la "Ligne bleue" à la frontière entre le Liban et Israël

Réaffirmant le droit légitime des Palestiniens à retourner sur leur terre, le président du Liban Michel Sleiman a appelé devant l’Assemblée générale de l’ONU à une solution « juste » à la cause palestinienne et souligné que le Liban continuerait à refuser l’implantation des réfugiés sur son territoire.

« L’expérience des 61 années précédentes ont confirmé un ensemble de vérités, à savoir que :

1- La cause palestinienne est au coeur du conflit du Proche-Orient.

2- Le recours par Israël à la force pour imposer une situation de fait accompli est inefficace et ne saurait saper la volonté du peuple arabe et sa détermination à recouvrir ses droits.

3- Les solutions partielles et unilatérales ne peuvent engendrer une paix véritable et authentique, et les solutions injustes sont vouées à l’échec », a déclaré le président libanais au troisième jour du débat des chefs d’Etat et de gouvernement à l’Assemblée générale de l’ONU à New York.

« Le Liban tient à affirmer toute solution au problème des réfugiés palestiniens se doit d’abord d’être d’ordre politique, et réitère son soutien entier à tout effort visant à promouvoir le programme et les capacités de [l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA)] pour lui permettre d’améliorer les conditions de vie et humaines des réfugiés, en collaboration avec les pays hôtes, en attendant de trouver une solution juste et définitive à leur tragédie », a précisé le président Sleiman. Lire la suite »

Publié dans Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Karen AbuZayd à « L’Orient-Le Jour » : Les réfugiés devront quitter le Liban en cas de solution au problème palestinien

Publié par dodzi le septembre 21, 2009

L’Orient le Jour

unrwaPour marquer le soixantième anniversaire de sa création, l’Office du secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine du Proche-Orient (Unrwa) se prépare à célébrer une semaine d’événements qui démarreront la semaine prochaine à New York. Ce sera aussi l’occasion pour l’Unrwa de parler de ses réalisations, de « ce travail loin de toute publicité que nous accomplissons jour après jour en faveur d’une population de réfugiés plus nombreuse que celle de plus du tiers des États membres de l’ONU. Voilà la contribution durable pour la paix », a déclaré la commissaire générale de l’Unrwa, Karen AbuZayd, lors d’une conférence de presse tenue hier au siège de l’ONU.

« C’est aussi l’occasion de nous demander pourquoi, après 60 ans d’exil et de dénuement, des millions de réfugiés de la Palestine demeurent encore des apatrides. Alors qu’il est de plus en plus question d’un possible accord de paix, nous devons tous renouveler notre engagement à trouver une solution pacifique pour résoudre la situation tragique des réfugiés », a-t-elle ajouté. Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lancement de la reconstruction du camp palestinien de Nahr al-Bared

Publié par dodzi le mars 9, 2009

Belga/La Libre Belgique

nahr-el-baredLes travaux de reconstruction du camp de réfugiés palestiniens de Nahr al-Bared dans le nord du Liban ont été lancés lors d’une cérémonie lundi, près de deux ans après les violents combats qui s’y sont déroulés entre l’armée libanaise et un groupuscule islamiste. Des représentants de l’agence des Nations unies pour les réfugiés (UNRWA), du gouvernement libanais et de l’ambassade de la "Palestine" au Liban ont posé la première pierre de la reconstruction du camp, rasé lors des affrontements entre l’armée et le Fatah al Islam de 2007 qui ont vidé le camp de ses quelque 31.000 habitants. La cérémonie marque "la promesse sincère d’un nouveau départ pour les réfugiés qui ont perdu leurs maisons et leurs sources de revenus", a assuré Karen Abou Zayd commissaire générale de l’UNRWA. Elle a toutefois souligné que, faute de financement, les travaux ne permettront au départ que le retour d’un quart des 27.000 personnes encore réfugiées à l’extérieur de Nahr al-Bared.

Publié dans Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pauvreté et marginalité, le destin des réfugiés palestiniens au Liban

Publié par dodzi le mars 8, 2009

Efe – Elmundo.es/Info-Palestine

Une vie marquée par la pauvreté, le chômage, la marginalité, et l’absence de droits, ceci est le destin de la quasi-moitié des 400 000 Palestiniens qui survivent dans une douzaine de camps de réfugiés au Liban.

(JPG)

Etablis après la création de l’Etat d’Israël en 1948, lorsque des milliers de Palestiniens se virent obligés de fuir leurs foyers, les camps sont formés de baraques et de maisons de ciment de mauvaise qualité. Les eaux usagées coulent dans les rues et les câbles électriques sont suspendus n’importe où, connectés à quelque raccordement qui permet d’éclairer les maisons.

Selon le centre d’analyse international, Crisis Group (ICG), la situation dans les camps, qui fait l’objet des accusations des gouvernements successifs libanais, est « catastrophique » et constitue une « bombe à retardement ».

Il est courant de voir des enfants courir pieds nus dans la rue, les pieds pleins de boue, tandis que des jeunes et des adultes demeurent sans rien faire.

En fait, un des principaux problèmes est le chômage, selon les calculs de Suheil Natur, directeur du centre de développement humain, le nombre de personnes sans emploi dans les camps est de 70%, bien que l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) baisse le chiffre à 40%. Lire la suite »

Publié dans Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Solana à Gaza, une première depuis la prise du pouvoir par le Hamas en 2007

Publié par dodzi le février 27, 2009

AFP

Javier Solana (g) devant les ruines de lEcole internationale américaine à Gaza, le 27 février 2009

Javier Solana (g) devant les ruines de l'Ecole internationale américaine à Gaza, le 27 février 2009

GAZA — Le diplomate en chef de l’Union européenne Javier Solana a entamé vendredi une visite dans la bande de Gaza, sans précédent dans le territoire palestinien depuis la violente prise du pouvoir par les islamistes du Hamas en juin 2007, selon un correspondant de l’AFP sur place.

M. Solana devait constater une partie des dégâts causés par l’offensive israélienne dans la bande de Gaza entre le 27 décembre et le 18 janvier et rencontrer des représentants de "la société civile" et des hommes d’affaires, selon son entourage.

Il devait se rendre dans la localité d’Ezzbet Abedrabbo dans le nord de la bande de Gaza, dévastée dans l’offensive, et se rendre dans le même secteur sur le site d’une école détruite dans un raid israélien.

M. Solana devait aussi visiter les locaux de l’Unrwa, la principale agence d’aide de l’ONU à Gaza, endommagés par des obus israéliens pendant la guerre et y donner une conférence de presse. Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Amnesty International demande aux Etats-Unis de suspendre les ventes d’armes à Israël

Publié par dodzi le février 24, 2009

The Guardian/Questions critiques

Rory McCarthy à Jérusalem

Des missiles Hellfire et des obus au phosphore parmi les armes utilisées dans les attaques « sans distinction » contre les civils

Une Palestinienne contemple sa maison détruite après une frappe aérienne à Jabalya, au nord de la Bande de Gaza. (Photo : Mohammed Salem/Reuters)

Une Palestinienne contemple sa maison détruite après une frappe aérienne à Jabalya, au nord de la Bande de Gaza. (Photo : Mohammed Salem/Reuters)

Des preuves détaillées de l’utilisation intensive par Israël d’armes de fabrication américaine durant sa guerre contre Gaza, le mois dernier, incluant des obus au phosphore blanc, des bombes de 250 kilos et des missiles Hellfire, ont été établies.

Dans un rapport publié aujourd’hui, Amnesty International a établi la liste des armes utilisées et a appelé à un embargo immédiat sur les armes, contre Israël et tous les groupes armés palestiniens. L’association a appelé le président des Etats-Unis, Barack Obama, à suspendre l’aide militaire à Israël.

L’association des droits de l’homme a déclaré que ceux qui armaient les deux camps dans ce conflit « étaient parfaitement conscient du modèle de mauvaise utilisation répétée par les deux camps et doivent, par conséquent, endosser la responsabilité des violations perpétrés. »

Les Etats-Unis sont depuis longtemps le plus gros fournisseur d’armes à Israël ; en vertu d’un accord vieux de 10 ans, négocié par l’administration Bush, les Etats-Unis doivent apporter 30 milliards de dollars d’aide militaire à Israël.

« Comme tous les principaux fournisseurs d’armes à Israël, les Etats-Unis ont une obligation particulière de stopper toute fourniture qui contribue aux violations flagrantes des lois de la guerre et des droits de l’homme », a déclaré Malcolm Smart, le directeur du programme pour le Moyen-Orient et l’Afrique d’Amnesty. Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 40 followers

%d bloggers like this: