Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Turquie’

Les Femen : une lutte qui vise l’atteinte à la liberté d’autrui…

Posted by jeunempl sur mai 9, 2013

(Source : Voix de la Russie – Al Manar)

Femen - violenceL’organisation dont le but est soi-disant de « défendre » les droits des femmes et dont le nom est FEMEN prouve une fois de plus par ses actions que leur « lutte » n’a rien à voir avec les droits des femmes qu’elles sont censées défendre.

La longue litanie de leurs attaques violentes contre des lieux sacrés chrétiens et musulmans, indique plutôt un mouvement anticlérical extrémiste mais également orienté… petit et énième retour sur un mouvement emblématique de l’état d’esprit ambiant de certains milieux.

Dernière action en date : l’attaque à l’encontre de l’Archevêque de l’archidiocèse de Malines-Bruxelles, André-Joseph Léonard, lors d’une conférence à l’Université Libre de Bruxelles, l’aspergeant d’eau bénite avec des statuettes en plastique en forme de Vierge Marie, accompagnés de cris vulgaires dont les FEMEN seules connaissent le secret. Malgré cette attaque dans un style propre aux FEMEN, Mgr André Léonard est resté impassible face aux « sextremistes » et après évacuation de ces dernières, s’est saisi d’une des statuettes représentant la Vierge Marie pour l’embrasser. Un exemple d’humilité, de sagesse et de dignité. D’ailleurs probablement la meilleure réponse qui soit face à de tels actes.

Mgr Leonard - réaction humble face à l'agression des FemenAlors que l’Assemblée nationale en France vient d’adopter la très controversée loi du « mariage pour tous », ce qui est indéniablement un nouveau coup pour les valeurs traditionnelles et culturelles non seulement européennes, mais probablement au niveau de toute l’Humanité, il est intéressant de se pencher sur ce que représente véritablement cette organisation.

Comme nous le savons déjà, le groupe FEMEN a été fondé à Kiev, en Ukraine. Après maintes « actions », dont certaines honteuses, notamment lorsqu’elles ont scié une croix au centre de Kiev en mémoire des victimes de répressions religieuses et politiques durant la dictature stalinienne, elles ont « déménagé » leur siège à Paris. En réalité ces « demoiselles » ne font qu’adopter un style primitif pour se médiatiser au maximum et ne font qu’accroître la désapprobation, y compris au sein de nombreux milieux féministes.

Mais ce qui importe vraiment dans tout cela, c’est de savoir qui sont derrières ces ultras sexistes et qui les manipulent comme de vraies petites marionnettes. On dit qu’elles sont financées par des milieux d’affaires européens et américains. Intéressant… mais à part cela ?

Qui se trouve tout en haut de la pyramide ? Quelques noms circulent : le milliardaire allemand Helmut Geier, la femme d’affaires allemande Beat Schober, ainsi que l’homme d’affaires américain et patron de presse Jed Sunden. George Soros est également mentionné.

Le mot d’ordre aujourd’hui des FEMEN : combattre les religions par tous les moyens. Le christianisme, aussi bien catholique qu’orthodoxe, a été le premier visé. Puis, ce fut au tour de l’islam de devenir également la cible des « filles » aux seins nus. Bien que géographiquement leurs actions antimusulmanes se soient déroulées dans des endroits où elles ne risquaient de toute façon pas grande chose : en Allemagne, en France. Il aurait été intéressant de les voir s’essayer à faire de même en Arabie saoudite ou au Qatar, en Turquie l’accueil fut déjà tout autre.

Mais si le christianisme et plus récemment l’islam sont ouvertement visés par FEMEN, et que les églises ainsi que les mosquées sont des cibles privilégiées du mouvement « féministe », on a jamais entendu parler ne serait-ce qu’une fois d’une de leur action en Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Escalade militaire, blocage politique en Syrie : C’est parti pour des années

Posted by jeunempl sur avril 27, 2013

L’Hebdo Magazine – Paul Khalifeh

Armée Arabe Syrienne - de victoire en victoireLes lignes de front ont changé en Syrie ces cinq dernières semaines. Une offensive générale lancée par l’armée syrienne à Damas, Homs et Idleb modifie les équilibres militaires et compromet les efforts des rebelles de lancer la «bataille finale» contre la capitale syrienne. Ces développements inattendus, couplés à un blocage politique entre la Russie et les Etats-Unis, risquent de prolonger pour des années le conflit syrien.

L’assassinat des quatre généraux syriens chargés de diriger la lutte contre les rebelles (dont le beau-frère du président Assad, Assef Chaoukat), le 18 juillet 2012, a donné le signal d’une vaste offensive de l’opposition armée sur l’ensemble du territoire syrien. Depuis ce jour, l’armée régulière est sur la défensive. Elle a reculé un peu partout; s’est retirée de régions entières, notamment des campagnes de Damas, Homs, Idleb, Raqqa, Deir Ezzor et Daraa; a perdu le contrôle d’une partie d’Alep, la deuxième ville du pays et de plusieurs aérodromes militaires. Les insurgés sont arrivés aux portes de Damas et se battent à moins d’un kilomètre de la place des Abbassides, dans le quartier de Jobar.

Les succès des rebelles sont dus à plusieurs facteurs. En prenant le contrôle d’une grande partie de la frontière avec la Turquie et l’Irak, ils ont pu acheminer, assez facilement, hommes, armes et matériels.

En plus des milliers de Syriens qui ont pris les armes contre le régime, de vastes réseaux internationaux ont fait passer, dans le pays, des jihadistes de 29 nationalités au moins, selon un rapport des Nations unies. L’envoyé spécial arabe et international, Lakhdar Brahimi, a avancé le chiffre de «quarante mille combattants arabes et étrangers en Syrie», lors d’une intervention devant le Conseil de sécurité, lundi dernier. Ils viennent surtout de Libye, de Tunisie, des pays du Golfe, du Pakistan, de Tchétchénie, mais aussi des pays européens, notamment la France, la Belgique et les Pays-Bas, ainsi que des Etats-Unis (Voir encadré). Les jihadistes étrangers rejoignent principalement les rangs du Front qaïdiste al-Nosra et d’autres groupes extrémistes.

Armes et matériels affluent

Ces rebelles, regroupés dans plus d’une cinquantaine de brigades plus ou moins organisées et efficaces – y compris l’Armée syrienne libre (ASL) – ont reçu un financement, des armes, du matériel militaire et un entraînement, fournis par la coalition internationale mise en place pour combattre le régime syrien, sous la direction des Etats-Unis. Selon des sources occidentales, les achats d’armement sont financés par l’Arabie saoudite et le Qatar. Les armes proviennent essentiellement des arsenaux libyens et de Croatie. Le New York Times a rapporté que 3500 tonnes d’armes ont été achetées dans ce pays avant d’être transportées vers des aéroports turcs et jordaniens dans des avions affrétés par l’Arabie saoudite, le Qatar et le royaume hachémite.

Un rapport des Nations unies élaboré par un groupe d’experts du Conseil de sécurité indique, pour sa part, que «des combattants libyens ainsi que des armes et des munitions provenant de ce pays, sont arrivés en Syrie dans le cadre d’opérations organisées par des parties basées en Libye ou dans des pays voisins de la Syrie, parfois, avec leur Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Fatmagül Sultan, ou la solution électrique turque transitoire

Posted by jeunempl sur avril 6, 2013

(L’Orient le Jour)

Fatmagul Sultan - Zouk (électricité)La centrale électrique flottante turque est depuis jeudi soir officiellement reliée au réseau national et l’alimente avec 188 mégawatts. Le ministre démissionnaire de l’Énergie et de l’Eau, Gebran Bassil, a assuré que Fatmagül Sultan était une « solution transitoire au problème d’électricité ».

C’est au cours d’une cérémonie à la centrale électrique de Zouk jeudi soir que les opérations de la centrale électrique flottante turque Fatmagül Sultan ont officiellement été lancées. La barge turque avait accosté fin février devant la centrale de Zouk quelques jours après son arrivée au Liban.

L’inauguration s’est déroulée en présence du ministre démissionnaire de l’Énergie et de l’Eau, Gebran Bassil, du directeur général d’Électricité du Liban (EDL), Kamal Hayek, de l’ambassadeur de Turquie, Inan Ozyildis, et du président-directeur général de la compagnie turque Karadeniz Holding, Orhan Remzi Karadeniz.

« Concrètement, le lancement des opérations de Fatmagül se traduira par une augmentation de l’alimentation électrique de deux heures dans tout le pays », a indiqué le PDG d’EDL au cours de son allocution. « Le second navire, qui devrait arriver au mois de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La centrale électrique flottante raccordée au réseau libanais

Posted by jeunempl sur mars 26, 2013

Le Commerce du Levant

Fatmagul Sultan - Zouk (électricité)La centrale électrique flottante, la barge Fatmagül Sultan, a été raccordée lundi soir au réseau libanais, en présence du ministre démissionnaire de l’Énergie et de l’Eau Gebran Bassil.

La barge turque avait accosté fin février devant la centrale de Zouk, au nord de Beyrouth, quelques jours après son arrivée au Liban. Le navire qui appartient au groupe turc Karadeniz Holding alimentera le réseau grâce à une capacité de production de 205 MW. Une deuxième barge est attendue avant la fin du premier semestre 2013.

La barge Fatmagül Sultan est opérée par une équipe de soixante spécialistes. Elle mesure 132 mètres de long, 42 mètres de large et 55 mètres de hauteur. Elle comprend 11 groupes électrogènes, 4 transformateurs de haute tension et des équipements capables de produire de l’électricité à partir de déchets, ainsi que des réservoirs de carburants qui permettent une production continue pendant 10 jours de suite.

Le Liban a versé en décembre à la compagnie turque Karadeniz la somme de 360 millions de dollars qu’il lui devait au titre des frais d’exploitation des navires. Ce projet devrait permettre d’augmenter la production d’électricité de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un retour de la Fée Lumière?

Posted by jeunempl sur février 16, 2013

Libnanews

Electricite Liban ZoukLa première unité de production électrique turque Fatmagul Sultan est arrivée ce matin au large des côtes libanaises et devrait normalement être amarrées les jours à venir à la Centrale de Production électrique Camille Chamoun à Zouk afin d’être connectée avec le réseau de distribution libanais.

Pour rappel , le Liban souffre d’une pénurie électrique depuis de nombreuses années, pénurie encore aggravée par la vétusté des installations. Face à cette situation, les autorités actuelles ont choisi de louer des unités flottantes à une société spécialisée turque afin de procéder à la remise en état et à la modernisation des installations actuelles ainsi qu’à l’étude de mis en place de nouvelles unités de production électrique.

Selon la société turque Karadeniz, la barge Fatmagul Sultan est capable de générer 205 Mégawatt et est destinée à suppléer à la production électrique locale durant les 3 prochaines années. Cette installation ne pourra cependant pas permettre aux Libanais de profiter de la fée électrique 24 heures sur 24.

« Fatma Gul » dans les eaux libanaises

(Source : ANI)

Le correspondant de l’ANI a affirmé que le bateau générateur d’électricité, baptisé « Fatma Gul », a pénétré les eaux territoriales libanaises, en provenance de la Turquie.

Toutefois, le bateau n’a pas pu s’approcher de la côte, à Zouk, pour des problèmes logistiques et techniques qui pourraient reporter son travail de quelques jours.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Syrie : Nous n’oublierons pas la leçon!

Posted by jeunempl sur janvier 24, 2013

Sami Kleib

Carte des religions en Syrie

Carte des religions en Syrie

Dans moins de 2 mois la crise syrienne aura atteint sa deuxième année. Le premier appel à la démission du président syrien par son homologue US, M. Barack Obama, a été lancé il y a 18 mois, le 18/08/2011 ; précédé par celui du président français Nicolas Sarkozy, le 28/05/2011. Entretemps, des dirigeants turcs et arabes n’ont cessé d’annoncer son départ…

Pourtant, M. Bachar al-Assad est toujours fidèle à son poste, tandis que le ministre russe des Affaires étrangères, M. Sergueï Lavrov, déclare que son éviction du pouvoir « est impossible à mettre en oeuvre » ; que l’un des plus importants conseillers du Guide suprême iranien, M. Ali Akbar Velayati, parlant des limites acceptables par son pays quant à la situation syrienne, avertit qu’« Assad reste une ligne rouge » ; et que le ministre syrien des Affaires étrangères, M. Walid al-Mouallem, contredit tout ce qui a pu être colporté à ce sujet et notamment les interprétations consécutives aux déclarations du vice-président syrien, M. Farouk al-Chareh, ajoutant que ceux qui persistent à soumettre la « solution politique » au départ d’Al-Assad assumeront la responsabilité de la poursuite de la guerre en Syrie ! [Intervention télévisée du 19 Janvier 2013 sur Al-fadaiya, NdT].

Par conséquent, la déduction logique qui s’impose est que « l’axe Russie-Iran-Syrie » a tenu bon et qu’il se dirige probablement vers des solutions politique et sécuritaire qui mériteraient de revenir sérieusement sur les causes premières de ces événements, lesquelles pourraient bientôt influer sur la situation libanaise et sur ce qui s’y prépare du point de vue loi électorale, entre autres. Ce, d’autant plus que de Moscou à Téhéran en passant par la Syrie et le Liban, conviction est faite que ce qui se passe en Syrie est la manifestation d’une « guerre froide mondiale » où Damas est devenue le lieu de la victoire ou de la défaite, tant qu’un compromis n’a pas été trouvé.

Ces jours derniers, ceux qui ont pu rencontrer le président syrien [dans sa résidence que, contrairement aux rumeurs, il n’a pas quittée], se sont dits surpris par son calme et la tranquillité de ses propos. Pour lui, l’équation s’est inversée ; l’État syrien restera droit dans ses bottes tant que cette guerre se prolongera ; le combat n’est pas à situer entre le pouvoir et l’opposition mais entre l’État et des terroristes et, quoi qu’il en coûte, il se poursuivra jusqu’à l’éradication du Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Réunion de crise de la Ligue arabe sur le sort des réfugiés syriens

Posted by jeunempl sur janvier 6, 2013

AFP

Ligue Arabe - drapeauCe comité extraordinaire se tiendra dimanche prochain, alors que les victimes du conflit syrien se comptent par dizaines de milliers.

La Ligue arabe a convoqué une réunion extraordinaire dimanche prochain au Caire des ministres des Affaires étrangères à la demande du Liban, confronté à un flux de réfugiés syriens, a annoncé son secrétaire général adjoint. Selon Ahmed Ben Helli, la réunion doit porter sur les moyens d’aider le Liban à accueillir les Syriens fuyant le conflit dans leur pays. Le gouvernement libanais a fait savoir jeudi qu’il ferait appel aux pays arabes et amis pour alléger le fardeau, notamment financier, que représente l’accueil de plus de 150 000 réfugiés syriens.

Besoin de fonds

Selon l’ONU, au moins 156 000 Syriens se sont réfugiés au Liban en 21 mois de violences. Les autorités libanaises ont évoqué le chiffre de 200 000 réfugiés et réclamé début décembre 363 millions de dollars pour y faire face. Le Liban, pendant trente ans sous tutelle politique et militaire de Damas, reste profondément partagé sur la crise syrienne. Le gouvernement, dominé par le Hezbollah et ses alliés pro-syriens, appelle régulièrement à « se dissocier » de la crise syrienne pour ne pas Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Kristalina Georgieva, commissaire européenne pour l’humanitaire. «Nous accueillons les chrétiens qui souhaitent quitter la Syrie»

Posted by jeunempl sur décembre 25, 2012

L’Hebdo Magazine – Antoine Wenisch

La commissaire européenne pour la coopération internationale, pour l’aide humanitaire et pour la réaction aux crises, a effectué une visite au Moyen-Orient pour évaluer la situation liée au conflit syrien. Elle a entamé sa tournée au Liban au côté du Haut-commissaire de l’UNHCR, Antonio Gueterres. Entre un voyage dans la Békaa à la frontière syro-libanaise, une visite des camps palestiniens et des entrevues politiques, elle a répondu aux questions de Magazine.

53% de l’aide humanitaire en Syrie et dans les pays voisins sont d’origine européenne. Parallèlement, l’Union européenne a pris clairement parti dans le conflit syrien. Cette petite contradiction pose-t-elle un problème sur le terrain?

Non, absolument pas. Avec l’Union européenne, nous adoptons une approche strictement humanitaire, c’est-à-dire complètement neutre. Nous ne nous occupons que de deux questions. D’abord, les besoins sont-ils réels et cruciaux? Ensuite, avons-nous les moyens de les aider? On ne s’occupe ni de politique, ni de religion. En Syrie, une partie de notre aide est adressée aux territoires contrôlés par le gouvernement, une autre aux territoires disputés et une autre aux territoires contrôlés par les rebelles. Nous donnons autant que possible et partout. Mais nous n’avons pas la possibilité logistique de subvenir aux besoins de tous les Syriens. Disons que sur quatre à cinq millions de personnes qui auraient besoin de notre secours, on ne parvient véritablement à aider que 800.000 à 1.500.000 personnes. Et les nécessités augmentent chaque jour, en Syrie où il y a déjà plus de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’ASL utilise l’arme chimique, et se dispute le butin !

Posted by jeunempl sur décembre 25, 2012

Al Manar

Logo de l'Armée Syrienne Libre (ASL)Premier recours effectif aux armes chimiques !

A Daraya, près de Damas, sept soldats de l’armée régulière syrienne ont trouvé la mort après que des hommes armés eurent utilisé des matières gazeuses dans des boites en plastique. Selon la télévision russe arabophone « Russia Today », citant une source militaire à la garde présidentielle syrienne, « les boites en question contiennent un bouton jaune qui, une fois pressé, laisse dégager un gaz de couleur jaune. Ce gaz provoque le disfonctionnement des muscles de l’homme et ensuite sa mort, juste une heure après son inhalation », explique-t-on de la même source.

L’ASL chasse des milliers de chrétiens et tue plus de 100 personnes dans le rif de Hama

Des groupes de la soi-disant armée syrienne libre (ASL), affiliés au « conseil militaire révolutionnaire dans le rif de Hama », ont lancé lundi une campagne d’épuration et d’expulsion massives contre les habitants alaouites du rif de Hama notamment dans la partie nord et nord ouest.

Avec la participation des bandes du « front annosra » (affilié à al-Qaïda) et « la brigade alHaq » (affiliée aux Frères musulmans), ces groupes armés ont expulsé tous les habitants des deux villages chrétiens, Tlayssiyeh et Zoughba. Situés à 40 km de la ville de Hama, la population de ces deux villages est estimée à près de 10000 personnes !

Le site syrien de l’opposition « syriatruth » a publié sur internet un communiqué du soi-disant « conseil militaire » revendiquant au nom des groupes armés ces agissements. D’après le texte du communiqué, on affirme que « les combattants du front Al Nosra ont envahi le village chrétien Zoughba dans le rif de Hama », où ils ont « tué plus de 100 chrétiens renégats et chassé tous les habitants, tout comme ceux du village Tlayssiyeh… »

Ces hommes armés avaient incendié une station de production d’électricité près du village Halfaya, inscrivant sur ses murs « Nous ne voulons pas l’électricité Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Okab Sakr livre des armes aux rebelles syriens : Comment les révélations sont parvenues à la presse

Posted by jeunempl sur décembre 7, 2012

Jenny Saleh – L’Hebdo Magazine

La publication d’échanges téléphoniques entre Okab Sakr et des rebelles syriens par le journal al-Akhbar a fait l’effet d’une bombe au Liban. Le journaliste Radwan Mortada divulgue à Magazine les dessous de ces révélations.

Okab Sakr - Un député plein de soucisCe n’était finalement qu’un secret de polichinelle. Nié jusqu’à, il y a encore quelques jours, par médias interposés, par le principal intéressé, Okab Sakr.

Acculé par les enregistrements révélés depuis le 29 novembre par al-Akhbar, le député chiite du Courant du futur a confirmé les faits. Dans un entretien accordé lundi au journal saoudien As-Sharq al-Awsat, Sakr a authentifié les enregistrements. «Oui, c’est ma voix et ce sont mes mots. Je n’ai pas l’habitude de nier ma voix et ma parole et je n’ai pas honte de ce que j’ai fait et de ce que je suis en train de faire. Ce que je fais représente ma profonde conviction et correspond aux intérêts du Liban», déclare-t-il.

Le grand déballage des conversations entre Okab Sakr et plusieurs personnes appartenant à l’Armée syrienne libre, ou plus largement aux rebelles syriens, a été révélé en exclusivité par le quotidien al-Akhbar, réputé proche du camp du 8 mars. Le journal a été approché par une source, voici quelques semaines de cela.

«Notre source a contacté le journal et il a demandé mes coordonnées», raconte Radwan Mortada, le journaliste qui a révélé les enregistrements. «Il souhaitait me parler car il savait que j’avais écrit sur la Syrie et en particulier sur les différentes composantes de l’opposition, notamment à Idleb ou Alep», poursuit-il.

D’abord, méfiant, Mortada prévient son interlocuteur de ne pas lui faire perdre son temps, s’il ne dispose pas de preuves réelles. «J’ai souvent été contacté dans ce cadre et cela n’avait jamais mené à rien», dit-il. La source demande alors à Radwan Mortada de lui communiquer son identifiant Skype. «Quelques secondes plus tard, il m’envoie un extrait sonore où l’on entend la voix d’Okab Sakr». Dubitatif, car on peut aisément trafiquer les voix avec les technologies d’aujourd’hui, le journaliste reconnaît néanmoins la voix du député. Sa source, elle, lui indique que «tous les experts du monde confirmeront qu’il s’agit bien de la voix» de l’élu chiite de Zahlé. Malgré cette assurance, Mortada Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :