Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘trésor’

La dette publique à 53,4 milliards de dollars fin août

Posted by jeunempl sur octobre 10, 2011

Le Commerce du Levant

La dette publique s’est élevée à 53,4 milliards de dollars fin août 2011, en hausse de 6,4% sur un an et de 1,6% depuis fin 2010. La dette interne a augmenté de 10,1% à 32,1 milliards de dollars, tandis que la dette externe a reculé de 1,4% en rythme annuel à 21,3 milliards de dollars.

La dette en livres a représenté 60,2% du total contre 58,2% l’année passée, tandis que la dette en devises a constitué 39,8% du total.
Le taux d’intérêt pondéré sur les bons du Trésor s’est élevé à 6,99%. L’échéance moyenne des eurobonds fin août était de 5,3 ans et celle des bons du Trésor de 876 jours.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban va refinancer 1,13 milliard de dollars d’eurobonds arrivant à échéance en mai

Posted by jeunempl sur mai 3, 2011

Le Commerce du Levant

La ministre sortante des Finances Raya el Hassan a indiqué que le Liban a l’intention de refinancer 1,13 milliard de dollars d’eurobonds arrivant à maturité en mai 2011. Ce montant inclut 1 milliard de dollars de dette et 130 millions de dollars d’intérêt. Le Trésor attend les propositions d’une vingtaine de banques pour la gestion de l’opération.

Hassan a indiqué que les conditions de marché permettent d’anticiper une forte demande pour les titres à rendement élevé d’autant que la Réserve fédérale maintient des taux d’intérêt très bas.

Au total, 2,1 milliards de dollars d’eurobonds arrivent à échéance cette année dont 750 millions de dollars d’eurobonds arrivant à maturité en aout.

L’année dernière, le Trésor avait refinancé la dette arrivant à échéance à travers deux émissions d’eurobons. En février 2010, il a émis 1,2 milliard de dollars d’eurobonds arrivant à échéance en 2020 assortis d’un taux d’intérêt de 6,375%.
Le ministère a également émis 725 millions de dollars d’eurobonds en novembre 2010. L’émission avait porté sur deux tranches d’eurobonds, la première d’un montant de 500 millions de dollars arrivant à échéance en 2018 avec un taux d’intérêt de 5,15% et la deuxième d’un montant de 225 millions de dollars arrivant à échéance en 2022 avec un taux d’intérêt de 6,1%.

La dette publique nette du Liban a atteint 52,1 milliards de dollars fin février 2011, en hausse de 0,2% sur un an. La dette interne a augmenté de 1% à 31,1 milliards de dollars tandis que la dette externe s’est élevée à 21 milliards de dollars, en baisse annuelle de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Près de 143 milliards de livres de dons reçus en 2005 n’ont pas été déposés sur le compte du Trésor

Posted by jeunempl sur février 22, 2011

Le Commerce du Levant

Ibrahim Kanaan - Député CPL

Le président de la commission parlementaire des Finances, Ibrahim Kénaan, a fait état mardi d’irrégularités graves dans la gestion des fonds publics ces dernières années.  « Nous avons posé de nombreuses questions à la ministre des Finances auxquelles nous n’avons toujours pas reçu de réponse », a-t-il affirmé au Commerce du Levant.

« En 2005, par exemple, l’Etat libanais a reçu 143 milliards de livres de dons étrangers (environ 95 millions de dollars), mais seuls 15 millions (moins de 10000 dollars) ont été déposés sur le compte du Trésor. Où est passé le reste ? Dans quels comptes ont-ils été déposés ? Comment ont-ils été dépensés ? Voilà le type d’irrégularités sur lesquels nous aimerions obtenir des clarifications du ministère des Finances», a-t-il ajouté.
Selon lui, la loi sur la comptabilité publique prévoit que le montant des donations soit déposé sur le compte numéro 36 du Trésor à la BDL, puis redistribué en fonction de certains critères de dépenses.
De même «  entre 2001 et 2005, les chiffres du ministère des Finances font état de 9000 milliards de livres d’avances du Trésor (près de 6 milliards de dollars), or seuls 4000 milliards (2,6 milliards de dollars) semblent avoir été effectivement dépensés. Qu’est-il advenu du reste ? », a poursuivi le député.
« Je ne dis pas que cet argent s’est volatilisé. Il a peut-être été déposé sur des comptes d’autres institutions publiques, qui les ont ensuite dépensés. Mais je peux affirmer que les procédures prévues dans les lois n’ont pas été Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

La dette publique à 52,6 milliards de dollars fin 2010

Posted by jeunempl sur février 15, 2011

(L’Orient le Jour)

La dette publique s’est élevée à 52,6 milliards de dollars fin 2010, enregistrant une hausse de 2,8 % depuis la fin de 2009.
Dans les détails, la dette interne a augmenté, sur un an, de 7,3 % à 32 milliards de dollars fin décembre, tandis que la dette externe a augmenté de 3,3 % annuellement à 20,6 milliards de dollars.

La dette en monnaie locale représentait ainsi 60,9 % de la dette publique fin décembre, contre 58,3 % un an plus tôt. La dette en devises est quant à elle passée de 41,7 % à 39,1 % sur la même période.

Le taux d’intérêt moyen sur les bons du Trésor et les eurobonds s’élevait, quant à lui, à 7,6 % et 7,3 %, respectivement, fin décembre.
D’autre part, le délai moyen de remboursement s’élevait à 4,84 années pour les eurobonds et à 623 jours pour les bons du Trésor.

En termes de répartition de la dette par type de créancier, les banques locales détenaient à elles seules 57 % du total des engagements de l’État fin décembre, contre 58 % un an plus tôt. La Banque du Liban (BDL) est arrivée au second rang avec 20,3 % du total de la dette, contre 18,4 % fin décembre 2009. Les organismes publics, les institutions financières et le public détenaient, quant à eux, 12 % de la dette fin 2010, contre 10,7 % un an plus tôt.

Enfin, la dette publique nette, qui exclut les dépôts du secteur public à la BDL et auprès des banques commerciales, a augmenté de 1,9 % fin décembre, sur un an, à 45 milliards de dollars.

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Les recettes des Télécoms ne sont pas comptabilisées dans les rapports mensuels du budget

Posted by jeunempl sur décembre 12, 2010

Le Commerce du Levant

Faut-il comptabiliser les recettes des Télécoms comme des revenus publics même s’ils n’ont pas été transférés au ministère des Finances ? Le débat fait rage entre la ministre des Finances Raya el Hassan et celui des Télécoms Charbel Nahas.

A l’origine du problème, une somme de près de 950 millions de dollars due par le ministère des Télécoms aux municipalités. Ces sommes correspondent à des taxes collectées depuis 1995 par le ministère des Télécoms pour le compte des municipalités sur les factures de téléphonie mobile, mais qui n’ont jamais été transférées à leurs destinataires en raison d’un vide juridique sur la méthode d’affectation. Elles ont donc fini dans les caisses du Trésor.

Le ministère des Télécoms dispose d’un budget annexe par rapport au budget général de l’État dont l’affectation des excédents est réglementée : ils alimentent d’abord les comptes de provision du ministère ; ensuite ils servent à régler ses dettes et enfin le solde est viré au Trésor.
Considérant que le ministère doit régler ses dettes envers les municipalités avant de transférer le solde au Trésor, Nahas a suspendu les transferts depuis février pour Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Moody’s relève la notation des bonds du trésor à B1

Posted by jeunempl sur avril 15, 2010

Libnanews

L’agence internationale de notation Moody’s a relevé la note attribuée aux bons du trésor libanais, les faisant passer de B2 à B1 en raison de l’amélioration économique positive depuis décembre 2009, a indiqué la publication hebdomadaire Lebanon This Week de la banque Byblos.

Cette amélioration de la notation intervient en raison de la résilience du système bancaire libanais et sa capacité de financer les déficits fiscaux de l’État. Ceci est dû principalement à l’amélioration de la situation politique interne suite à la formation d’un gouvernement d’union nationale.

Selon Moody’s, aucun risque n’est à craindre par rapport à la monnaie nationale qui serait stable.

L’agence note également une augmentation des réserves en devises étrangères de la banque centrale libanaise, passant de moins de 10 milliards de dollars en 2007 à 26,9 milliards de dollars en février 2010. Cet indicateur reflète également Lire le reste de cette entrée »

Posted in Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Au Liban, les pilleurs de patrimoine courent toujours

Posted by jeunempl sur mars 23, 2010

AFP – Rana Moussaoui

Depuis 30 ans, Abou Nayef creuse des tunnels à la recherche de vestiges à Baalbeck dans l’est du Liban. Ses trouvailles ne finissent pas au musée mais entre les mains de receleurs, dans un pays où la sauvegarde du patrimoine n’est pas une priorité nationale.

Dans cette ville qui abrite l’un des plus beaux temples romains au monde, il a découvert au fil de sa «carrière» d’anciennes pièces en or et des sarcophages contenant des bagues, des bracelets, des boucles d’oreilles, parfois même des lampes en terre cuite.

«Je sais que ce sont des objets historiques mais j’en ignore souvent la valeur», reconnaît ce sexagénaire mince aux cheveux gris, assis dans le jardin de sa maison à Baalbeck.

«Je traite avec un dealer au nord de Beyrouth, explique-t-il, évoquant l’implication de milieux politiques et artistiques dans ces «affaires».

Porteur d’un passé riche en civilisations, des Phéniciens aux Croisés, en passant par les Romains et les Byzantins, le Liban a vu ses trésors pillés à grande échelle depuis la guerre civile (1975-1990), en l’absence de lois draconiennes de lutte contre la contrebande.

Beaucoup de citoyens ordinaires et surtout de politiciens sont ainsi en possession de statuettes, jarres et même de mosaïques.

«Tout le Liban est une mine d’antiquités mais on a perdu tellement de trésors et on en perdra davantage en raison des vols et du manque de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le déficit public en forte baisse au premier mois de l’année

Posted by jeunempl sur mars 2, 2010

(L’Orient le Jour)

Le solde primaire a enregistré un excédent de 200 millions de dollars en janvier dernier, contre un déficit de 6,7 millions de dollars un an plus tôt.

Selon les chiffres publiés hier par le ministère des Finances, le déficit public s’est élevé à 17,9 millions de dollars au cours du premier mois de 2010, contre un déficit de près de 300 millions de dollars en janvier 2009. Ce fort recul (plus de 280 millions de dollars en un an) est essentiellement le résultat d’une baisse d’environ 213 millions de dollars des transferts à l’Électricité du Liban (EDL).

En termes relatifs, le déficit s’est élevé à 2,3 % du total des dépenses publiques, contre 26,99 % un an plus tôt.
Parallèlement, le solde primaire a enregistré un excédent de 200 millions de dollars au premier mois de l’année, contre un déficit de 6,7 millions de dollars en janvier 2009. En termes relatifs, l’excédent primaire a ainsi largement progressé, passant de -0,62 % du total des dépenses publiques à 26,2 % du total de ces dépenses sur un an.

Baisse de 30,9 % des dépenses

Toujours selon le ministère des Finances, on note un recul de 30,9 % des dépenses publiques en janvier 2010, sur un an. Celles-ci se sont élevées à 770 millions de dollars, contre 1,1 milliard de dollars un an plus tôt.
Plus précisément, les dépenses budgétaires ont augmenté de 1,3 % à 664 millions de dollars, tandis que les dépenses du Trésor (qui comportent, entre autres, les dépenses liées à l’EDL) ont reculé de 76,9 %, à 106 millions de dollars.
En détail, au niveau des dépenses budgétaires, les dépenses d’intérêts liés à la dette interne ont reculé de 16,3 %, tandis que les paiements d’intérêts rémunérant la dette externe ont chuté de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La notation de la dette libanaise pourrait progresser, selon Moody’s

Posted by jeunempl sur février 18, 2010

(L’Orient le Jour)

Selon l’agence internationale Moody’s, une amélioration de la notation de la dette libanaise dépend de l’évolution de la conjoncture politique et financière.

Dans un récent rapport sur le Liban, l’agence de notation Moody’s a dressé un bilan général de l’économie locale, soulignant que le niveau élevé de liquidités, la base importante des dépôts, la capacité à mobiliser les pays donateurs ainsi que l’historique sans faille des remboursements constituent les principaux points forts du pays. En revanche, la fragilité de l’accalmie politique, le niveau élevé d’endettement ainsi que les déséquilibres persistants au niveau des balances fiscale et externe en sont les principales faiblesses.
L’agence, qui a rappelé avoir relevé en avril 2009 à « B2 » sa notation des bons du Trésor en livres libanaises et en devises étrangères, émis par l’État libanais, s’est félicitée de la croissance réalisée sur le plan local l’an dernier. Moody’s a toutefois souligné que les défis structurels Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Economie: Pas de privatisation du cellulaire avant un an au moins

Posted by jeunempl sur février 3, 2010

(L’Orient le Jour)

Le ministre Charbel Nahas a tenu hier une conférence de presse pour expliquer les circonstances du renouvellement du contrat entre l’État, d’un côté, et Zain et Orascom, d’un autre côté, pour la gestion des deux opérateurs de téléphonie mobile.

Au cours d’une conférence de presse organisée hier, le ministre des Télécoms, Charbel Nahas, a dressé un bilan général du secteur de la téléphonie mobile, évoquant notamment la décision du renouvellement des contrats avec les opérateurs Zain et Orascom pour la gestion des réseaux cellulaires – décision entérinée par le Conseil des ministres au cours de sa réunion lundi à Baabda.

Le ministre Nahas a indiqué à cet égard que les contrats avec chacun des deux opérateurs actuels ont été renouvelés pour une période de six mois (renouvelables deux fois, pour une période de trois mois), mettant fin à plusieurs semaines de négociations entre les parties concernées.

De ce fait, la société koweïtienne Zain (mtc touch) et l’opérateur égyptien Orascom (alfa) continueront d’assumer leur responsabilité de gestionnaires du réseau jusqu’à fin juillet prochain, voire jusqu’à janvier 2011 au maximum. L’État sera tenu, par la suite, de lancer un nouvel appel d’offres pour choisir deux autres compagnies ou de procéder à une privatisation du secteur, conformément à la loi n° 431 datant de 2002 relative au secteur des télécoms.

En ce qui concerne les termes des nouveaux contrats, ils sont globalement analogues à ceux inclus dans les contrats précédents, notamment en matière de rémunération, a indiqué le ministre Nahas. Les compagnies seront ainsi rémunérées en fonction des coûts opérationnels par ligne, ce qui devrait les inciter à améliorer le service rendu et à accroître davantage leur nombre d’abonnés. Plus spécifiquement, chaque compagnie devra encaisser un montant fixe de 2,5 millions de dollars, auxquels s’ajoutera une rémunération mensuelle variable, équivalente à 8,5 % des recettes. Le coût de chaque contrat aura ainsi « augmenté de 11 % par rapport à 2009, mais demeure inférieur d’environ 12 % au coût escompté en cas de calcul basé sur le dernier mois de l’ancien contrat », a indiqué le ministre des Télécoms. Selon M. Nahas, les économies réalisées par l’État s’élèvent ainsi à 15 millions de dollars.

Rappelons que les contrats conclus l’an dernier comprenaient, outre l’engagement à baisser les tarifs, l’obligation pour les opérateurs d’exécuter les plans d’extension des réseaux élaborés par le ministère. Cela avait permis d’aménager « 450 nouvelles stations et de rénover et d’élargir plus de 700 stations déjà en place pour un coût total de 130 millions de dollars, contre seulement 40 millions de dollars en 2008 », a indiqué le ministre Nahas.

Hausse de 80 % du nombre d’abonnés

Grâce à ces investissements, qui ont permis l’élargissement de la capacité d’accueil des deux réseaux, le nombre d’abonnés est passé de 1,3 million au début de 2009 à 2,4 millions à la fin de l’année, enregistrant ainsi une croissance record de 80 % en moins d’un an. En parallèle, les recettes du Trésor provenant du secteur n’ont pas reculé d’un iota, en dépit de la baisse des tarifs, a souligné le ministre Nahas. Celle-ci a en effet été compensée par Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :