Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘terreur’

Mikati premier ministre: Hariri joue la carte communautaire et ses partisans sèment la terreur dans le pays

Posted by jeunempl sur janvier 24, 2011

MPLBelgique.org

Les députés libanais ont nommé Nagib Mikati à 59 voix (contre 49 pour Saadeddine Hariri) lors de cette première journée de consultations parlementaires pour le choix du formateur du gouvernement, futur premier ministre du nouveau gouvernement. Il devrait recueillir entre 67 et 69 voix sur les 128 députés du parlement libanais. C’est Walid Joumblatt (7 députés) ainsi que le bloc Tripolitain (4 députés, à savoir Nagib Mikati, Mohammad Safadi, Ahmed Karamé et Kassem Abdel Aziz) qui a fait pencher la balance en faveur de l’opposition.

En réaction à cette expression démocratique, des centaines de partisans du Courant du Futur ont pris d’assaut les rues de Beyrouth, puis Tripoli, Saïda et… dans le Chouf à l’Iklim el Kharroub, dans une tentative d’intimidation à l’encontre des Druzes. A cette heure, les routes étaient encore bloquées et les automobilistes pris à partie.
A Beyrouth, plusieurs rues étaient bloquées d’abord autour de Tariq Jdidé, le fief sunnite de Hariri dans la banlieue de Beyrouth. Entonnant des slogans communautaires qui rappellent la guerre civile, les partisans de Hariri se sont ensuite attaqués aux automobilistes qui empruntaient les rues menant vers les régions chrétiennes du Nord de Beyrouth, par des pneus brûlés et des voitures incendiées. L’armée libanaise est ainsi intervenue pour rouvrir l’autoroute à hauteur du Forum de Beyrouth, au Nord de Beyrouth.

Ces évènements inquiètent les autres communautés du pays et rappellent les exactions que les Salafistes et partisans de Hariri avaient commis le 5 février 2006 lorsqu’ils avaient détruits un quartier chrétien de Beyrouth (église saccagée, voitures incendiées, quartier sans dessus dessous), en réponse à une caricature danoise…

La police est « dépassée » par les évènements. Et c’est donc l’armée libanaise qui gère la sécurité des Libanais. L’armée a mis en garde les partisans de Hariri et leur a conseillé de mettre fin à leurs représailles.

Malgré cette insécurité, le président de l’ensemble des écoles catholiques, Marwan Tabet, a déclaré que les écoles catholiques du pays resteraient ouvertes ce mardi.

Bien que le poste de premier ministre soit réservé à un Sunnite, et bien que Saadeddine Hariri représente une majorité de sunnites libanais, ce poste ne lui est pas garanti puisqu’il doit faire l’objet d’un consensus national. Nagib Mikati est la personne la plus populaire du Nord, ayant récolté la majorité des votes sunnites de cette circonscription lors des dernières élections législatives en juin 2009. Sa légitimité ne peut donc être contestée. Cela dit, on ne peut s’empêcher de penser qu’aujourd’hui, Hariri récolte les fruits de sa politique de marginalisation des Chrétiens. En 2007, il avait mené campagne contre le candidat chrétien le plus représentatif de sa communauté, le général Michel Aoun, pour la présidence de la république, un poste réservé à un chrétien maronite. Aujourd’hui, sachant que le bloc du Changement et de la Réforme présidé par le général représente près de la moitié des députés (27) opposés à la candidature de Hariri, c’est en quelque sorte le revers de sa propre médaille que recueille Hariri.

Reste à savoir ce qu’il se passera face à cette politique d’intimidation que le clan Hariri vient de lancer? Nagib Mikati va-t-il pouvoir passer cette première épreuve? L’ex-opposition va-t-elle céder sous le chantage de la guerre que brande le camp du 14 mars?
Les Libanais ne demandent qu’une chose: la fin de cette mascarade et la formation la plus rapide d’un gouvernement d’union nationale.

Publicités

Posted in Dossiers, Géneral, Nos articles, Tayyar & Hezbollah | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le documentariste Christian Poveda tué par balles au Salvador

Posted by dodzi sur septembre 3, 2009

The Canadian Press

De Marcos Aleman

Christian Poveda a couvert des guerres au Liban, en Iran, en Irak et d'autres pays.

Christian Poveda a couvert des guerres au Liban, en Iran, en Irak et d'autres pays.

SAN SALVADOR — Le photographe et réalisateur français Christian Poveda, qui venait de réaliser un documentaire sur la guerre des gangs au Salvador, dont la sortie était programmée au 30 septembre prochain, a été tué au Salvador. Il était âgé de 54 ans.

La police salvadorienne a précisé dans la nuit de mercredi à jeudi que le corps de Christian Poveda a été retrouvé dans une voiture à Tonacatepeque, une région rurale au nord de la capitale salvadorienne. Il a été tué d’une balle dans la tête.

Le président du Salvador Mauricio Funes s’est dit « dévasté » par l’assassinat du documentariste. Le ministre salvadorien de la Sûreté publique Manuel Melgar a déploré un « acte criminel répugnant » et affirmé que la police travaillera « sans relâche » pour retrouver les meurtriers de Poveda.

Christian Poveda vivait au Salvador et avait récemment réalisé « La Vida Loca », un documentaire sur la vie des membres du gang « La 18 ». Ce docu-reportage montre des images dérangeantes de membres de gang abattus en pleine rue, des membres de leurs familles pleurant sur leurs cercueils ou encore de jeunes femmes également membres d’un gang dont le visage est lourdement tatoué.

Mais ce film est également un plaidoyer contre les méthodes musclées de la police salvadorienne pour lutter contre ces gangs, Poveda soulignant que les autorités négligent les conditions socio-économiques qui poussent les jeunes Salvadoriens à se tourner vers la criminalité. Si le documentaire admet que les gangs « sèment la terreur », il s’attache aussi à décrire les membres de ces gangs comme représentatifs des ruptures de la famille au Salvador. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

1990 – Devoir de mémoire: La population libanaise témoigne (Chapitre 3)

Posted by jeunempl sur avril 12, 2009

(Livre Blanc du conflit Armée Libanaise – Forces Libanaises)

Ce texte entre dans le cadre plus large de la publication du Livre Blanc, regroupant les témoignages de la population lors de la guerre civile libanaise en 1990. Vous pouvez suivre l’intégralité de ce document sur cette page:
1990 – Devoir de mémoire: La population libanaise témoigne

2-livre-blanc_terreur-fl– Parce que les politiques ont voulu effacer de notre mémoire, à travers une loi d’amnistie, toutes les exactions qu’ils ont commises durant la guerre civile,

– Parce que les médias n’assurent pas leur rôle de conscientisation de la population,

Le Livre Blanc reste encore aujourd’hui une référence pour rappeler à la population, de tous ages, les malheurs que peuvent engendrer tout conflit opposant un Libanais à son propre frère libanais. En attendant que l’état assure un jour pleinement ce rôle de mémoire au niveau de ses institutions, nous vous publions en plusieurs parties le Livre Blanc, rédigé à la fin de la guerre civile par de jeunes étudiants français, extérieurs au conflit, venus au Liban dans le seul but de comprendre. Pour cela, ils partent à la rencontre de la population témoin des exactions de la milice des Forces Libanaises dans le conflit l’opposant à l’Armée Libanaise.

Chapitre 3 : Utilisation de la Terreur

Comment justifier l’injustifiable ? La guerre n’explique pas tout. On ne peut s’abriter derrière des prétextes militaires pour terroriser sa propre population. Au programme des régions contrôlées par les Forces Libanaises, vol, viol, violence, meurtre; se doublant d’arrestations arbitraires.

Sur le point des arrestations arbitraires, l’Armée n’est pas non plus exempte de reproches. Mais on ne peut comparer les attitudes des deux camps, en raison du facteur de popularité dont bénéficie l’Armée lequel lui impose une certaine discipline dans son comportement général. Vols, viols, violences, meurtres sont quasiment inconnus dans les secteurs tenus par l’Armée.

Les témoignages des riverains s’accordent à reconnaître le comportement correct des soldats.

La férocité des Forces Libanaises découle du comportement de la grande proportion de Bécharriotes (de Bécharré, village de Samir Geagea) dans les rangs de la Milice. En effet, les Forces Libanaises ont vu un grand nombre de leurs partisans Beyrouthins les quitter. Et pour grossir leurs rangs, il a fallu faire appel aux Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

1990 – Devoir de mémoire: La population libanaise témoigne

Posted by jeunempl sur avril 8, 2009

MPLBelgique.org

– Parce que les politiques ont voulu effacer de notre mémoire à travers une loi d’amnistie toutes les exactions qu’ils ont commises durant la guerre civile,
– Parce que les médias n’assurent pas leur rôle de conscientisation de la population,

1-livre-blanc_soutien-aounLe Livre Blanc reste encore aujourd’hui une référence pour rappeler à la population, de tous bords, les malheurs que peuvent engendrer tout conflit l’opposant à son frère libanais. En attendant que l’état assure un jour pleinement ce rôle de mémoire au niveau de ses institutions, nous vous publions en plusieurs parties le Livre Blanc, rédigé à la fin de la guerre civile par de jeunes étudiants français (l’Union des Jeunes Européens), extérieurs au conflit, dans le seul but de comprendre. Pour cela, ils partent à la rencontre de la population témoin des exactions de la milice des Forces Libanaises dans le conflit l’opposant à l’Armée Libanaise.

Programme

Introduction
Préface
Avant-Propos

1- Privations et vexations
2- Drogue
3- Utilisation de la terreur
4- Population civile prise en otage
5- Les prisonniers
6- Miliciens

Conclusion
Annexe
Postface

Posted in Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :