Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘terrain’

Vente de la « Colline de la Croix » à un Saoudien Abi Nasr et Khazen: notre terre n’est pas à vendre

Posted by jeunempl sur juin 3, 2012

D.H. – ANI

L’affaire de la vente de la « Colline de la Croix », un lot de 8000m2 à Dlebta, Kesrouan, à un prince saoudien, a suscité l’ire des habitants de la localité qui se sont réunis samedi au salon de l’église Saint-Jacob pour discuter des démarches à entreprendre.

Les habitants protestent contre la vente de cette colline à leur insu, sans l’approbation de la municipalité et sans la prise en considération de l’identité culturelle et historique de la région, surtout que « la Colline de la Croix » est pour eux un lieu de pèlerinage chrétien. Ils ont indiqué qu’ils solliciteront l’intervention du patriarche maronite Béchara Boutros Rahi pour « empêcher l’invasion de Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dlebta : la vente de la colline de La Croix à l’émir saoudien Mokren ben Abdel Aziz soulève une vive polémique

Posted by jeunempl sur juin 2, 2012

[Note du MPLBelgique.org : 7700m2 en plein coeur du Kesrouan vendus contre la loi à un émir saoudien. Comment est-il possible que le chef de l’état, le président Michel Sleiman, ait pu signer un décret aussi exceptionnel ? Depuis que le député Neemtallah Abi Nasr a découvert et dénoncé cette décision… c’est le scandale, en espérant son annulation pure et simple!]

La signature du décret n°7 983 accordant à l’émir Mokren ben Abdel Aziz, chef des services de renseignements du royaume d’Arabie saoudite, la colline de La Croix, un bien-fonds de 7 700 m2 dans le village de Dlebta, au Kesrouan, a soulevé une polémique chez les habitants. Selon Charbel Ghosn, une pétition pour l’annulation du décret a été lancée par Julie Liban, association pour la préservation du village de Dlebta, qui organise ce samedi une réunion pour débattre de la question. « Si on n’obtient pas gain de cause, la municipalité, qui n’a pas été avisée de la vente [Note du MPLBelique.org: d’autres sources indiquent au contraire que le chef de la municipalité était parfaitement au courant et qu’il aurait reçu une somme importante à l’époque de l’achat de la transaction], et qui n’en a pris connaissance qu’à travers le Journal officiel, devrait riposter en refusant de délivrer un permis de construire », fait-il observer. Membre du conseil municipal contestant la vente du terrain, Milad Raphaël affirme quant à lui que la municipalité n’accordera pas le titre de propriété ou le certificat d’enregistrement du terrain. Il signale en outre que l’appropriation des biens par les étrangers a pris une proportion alarmante dans la région, particulièrement à Chnanïr, Ghazir et surtout Kfour.

Située sur la colline de La Croix, lieu de rendez-vous incontournable des habitants de Dlebta et de ses environs pour célébrer la fête du 14 septembre, la parcelle est implantée dans un véritable écrin de verdure, avec des forêts de pins et de chênes, et une vue imprenable sur la mer. Elle appartenait à l’origine à Charbel et Simon Raphaël. Ils l’ont vendue en 2005 à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Abi Nasr: le déclenchement de la discorde au Liban se répercutera sur le pays en entier

Posted by jeunempl sur mars 3, 2012

N.A. – ANI

Le député Neemtallah Abi Nasr, membre du bloc parlementaire « Changement et Réforme », a assuré vendredi que « le déclenchement de la discorde au Liban se répercutera sur le pays en entier », appelant les concernés « à adopter une politique de neutralité positive à l’égard des différentes causes arabes, à l’exception de la guerre avec Israël ».

« Le Liban sera aux côtés des Arabes s’ils s’entendent et sera neutre s’ils se disputent », a-t-il ajouté dans une interview accordée à la chaîne de télévision OTV.

M. Abi Nasr a exprimé son soutien pour « la politique de dissociation du Liban des développements en Syrie », mettant toutefois en garde contre « ses répercussions sur la scène libanaise ».

Le député a en outre estimé que l’application de l’accord de Taëf a écarté les chrétiens de l’équation politique « et nous a mis au coeur d’un système qui n’est soumis ni à l’interpellation, ni à la demande de comptes, qui refuse la division des pouvoirs et leur rotation, qui ne respecte pas la Constitution et qui n’assure pas la participation ».

Il a indiqué que « la participation des Libanais résidant à l’étranger, aux élections de 2013, est un bénéfice au service de la démocratie », mettant en doute l’intention du ministère des Affaires étrangères « de leur permettre d’élire puisqu’il n’a pas organisé une campagne sérieuse dans cette perspective « .

« Cette position politique est insinuée par des chefs de blocs parlementaires qui ne voient aucun intérêt dans une telle opération car ils ne peuvent exercer de pressions comme c’est le cas au Liban », a-t-il dit.

Concernant l’appropriation des terrains par des étrangers au Liban, il l’a qualifié « d’affaire dangereuse pour le pays ».

« Nous vivons une période similaire à celle que les Palestiniens ont vécu dans les années 40 », a-t-il précisé, déplorant le fait que « la majorité des ventes se fasse dans les régions chrétiennes ».

M. Abi Nasr a finalement incité les concernés « à appliquer le principe de réciprocité entre le Liban et les autres pays ».

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Elections 2013, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une nouvelle coopérative viticole pour aider au retour des villageois de Chartoun

Posted by jeunempl sur octobre 17, 2011

Le Commerce du Levant

La coopérative viticole de Chartoun réalise ses premiers pas.
Pour l’heure, une dizaine de propriétaires terriens de ce village chrétien du Chouf, situé dans le caza de Aley, se sont associés pour mettre en œuvre cette nouvelle coopérative viticole. Jusqu’à présent, il n’existait qu’une seule coopérative viticole au Liban, celle de Héliopolis à Deir el-Ahmar, qui regroupe neuf villages, aussi bien chrétiens que musulmans, et compte quelque 250 coopérants dans ses rangs.

« La coopérative de Chartoun s’installe sur cinq hectares. Mais nous espérons atteindre rapidement le nombre de 20 à 25 coopérants et gérer une quinzaine d’hectares, tous compris dans les limites du village », fait valoir Yves Chartouni, l’ingénieur agronome du projet, dont la famille – comme son nom le laisse présager – est originaire de Chartoun. « 80% des terrains du village, qui pourraient être cultivés, sont abandonnés », précise le président de la municipalité de Chartoun, Joseph Maroun. Si cette première étape réussit, la coopérative pourrait ensuite s’étendre à des hameaux limitrophes.

Ce projet entend faire revenir les anciens villageois, qui ont quitté la région en masse pour Beyrouth (ou l’exil à l’étranger) lors de la « guerre du Chouf » de 1983. Il espère également enrayer la vente de terrains. « Chartoun a été occupé par les Druzes qui l’ont rasé lorsqu’ils ont dû nous restituer nos biens. Nous reconstruisons au fur et à mesure. Mais sans une activité économique régionale, on peut difficilement espérer le retour de la population », déplore le président de la municipalité.

Aujourd’hui, une centaine de personnes vivent encore à Chartoun de manière permanente. Un peu plus de 3000 y sont pourtant inscrites sur les listes électorales. Pour la municipalité, la Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hajj Hassan au secours de l’agriculture, grand corps malade de l’économie

Posted by jeunempl sur août 5, 2011

(Rana Andraos – L’Orient le Jour)

Dans une entrevue accordée à « L’Orient-Le Jour », le ministre de l’Agriculture Hussein Hajj Hassan a mis l’accent sur les déboires du secteur agricole libanais, mais aussi sur l’importance de ne pas baisser les bras. Il a minutieusement détaillé son plan d’action quinquennal qui vise à dynamiser ce secteur, en insistant sur la nécessité de subventionner la production agricole.

« Pour que l’agriculture se porte mieux, il n’y a qu’une seule solution : subventionner le secteur », affirme d’emblée le ministre de l’Agriculture Hussein Hajj Hassan, lors d’une entrevue accordée à L’Orient-Le Jour. Nommé ministre de l’Agriculture en novembre 2009 dans le gouvernement de l’ancien Premier ministre Saad Hariri, et occupant toujours ce poste dans le gouvernement formé depuis peu par Nagib Mikati, Hussein Hajj Hassan tente tant bien que mal de redresser un secteur qui n’en finit pas d’agoniser depuis les années 70.

En effet, selon le Centre de recherche et d’études agricoles libanais (Creal), la production agricole au Liban aurait reculé de 12 % entre 1970 et 2008. Cet état des faits souligne le besoin pressant de voler au secours d’un secteur dont dépendent 200 000 familles libanaises. C’est dans cette optique que le ministère de Hajj Hassan a mis sur pied une stratégie qui s’étend sur cinq ans (2010-2014) et dont l’objectif principal est l’augmentation de la part de l’agriculture dans le PIB.

Une stratégie de dynamisation

« Afin d’augmenter la part de l’agriculture dans le PIB, il faut augmenter le volume de la production agricole », résume le ministre de l’Agriculture, détenteur d’un doctorat en physico-chimie moléculaire, qui avoue que le secteur agricole libanais souffre de plusieurs maux, à commencer par les prix très élevés et donc peu compétitifs des terrains, de la main-d’œuvre, de l’énergie et des matières premières, en comparaison avec les pays avoisinants.

Malgré ces obstacles, le ministre Hajj Hassan espère faire augmenter la part du PIB de 5 à 8 % en cinq ans, ainsi que réduire le déficit de la balance commerciale agroalimentaire et créer 10 à 15 000 emplois annuellement dans le secteur agricole. Pour le ministre Hajj Hassan, il est également impératif d’assurer une Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Economie, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban – Texte de loi proposé par le Bloc du Changement et de la Réforme: Les appropriations des étrangers

Posted by jeunempl sur mai 11, 2009

MPLBelgique.org

There is a Chance/ChangeLe bloc du Changement et de la Réforme est certainement le bloc parlementaire le plus actif de l’Assemblée libanaise. L’équipe du MPLBelgique.org a traduit en français un document vous invitant à découvrir 5 textes de lois proposés par les députés du bloc du Changement et de la Réforme depuis son intégration au sein du gouvernement d’union nationale en juillet 2008. L’intégralité de ces textes votés au parlement jusqu’à ce jour vous sont disponibles en cliquant sur ce lien:
Textes de loi proposés par les députés du Changement et de la Réforme

Chaque jour, un texte vous sera proposé. Nous publions ici le troisième, sur la règlementation des appropriations des étrangers.

Les appropriations des étrangers

Le bloc de la Réforme et du Changement a déposé une proposition de loi portant sur l’organisation des propriétés des étrangers conformément à l’opinion nationale.

Le texte de la proposition de loi:

Dans ce qui suit, une proposition de loi pour l’organisation des propriétés des non-Libanais et le droit immobilier au Liban

Article 1

Cette loi organise les propriétés des non libanais, qu’elles soient des personnes physiques ou des personnes morales, et le droit à la propriété immobilière au Liban.

Article 2

Un non Libanais est une personne physique qui porte une nationalité issue d’un pays reconnu, ou une personne morale non libanaise, ou toute personne définie par la loi en tant que non libanaise.

Article 3

Le droit à la propriété dont l’acquisition par des non libanais est autorisée selon ce qui suit

la propriété, la finance, l’intérêt, l’immobilier, l’hypothèque, l’assurance, et la grande propriété (ou la propriété spéciale) tels que mentionnés dans les articles 117 et suivant de la loi n°1930/3339 et ses modifications (loi sur la propriété immobilière).

Article 4

Il n’est délégué à une personne non libanaise, physique ou morale, de s’approprier, par contrat, par fait légal ou par procédure légale quelconque, aucun droit de propriété immobilière tel que définit dans l’article 3 de cette proposition, qu’après l’obtention d’une permission spéciale qui lui serait donnée par décret au conseil des ministres, sur proposition du ministre des finances, qui lui sera donnée par instruction de la commission créée par l’article 24 de cette loi.

Article 5

Il n’est accordé aucun droit des droits de propriété immobilière cités précédemment, à une personne ne portant pas une nationalité issue d’un pays reconnu, ou à quelconque personne dont l’acquisition porterait préjudice à la Constitution pour des raisons de refus de la nationalisation.

Article 6

Pour l’application des décisions de cette loi, on reconnaîtra dans la catégorie des personnes morales non libanaises:

a- les sociétés individuelles et les sociétés à personnalités limitées dont toutes les parts ne sont pas détenues par des personnes physiques libanaises, mais il n’est pas exclu que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :