Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

  • N'oubliez pas de visiter nos galeries d'images.

  • MPL Belgique

  • Rubriques

  • Actualités

  • Archives

  • Méta

Posts Tagged ‘témoins’

Syrie – Massacre de Houla : « L’extermination » par les rebelles sunnites

Posted by jeunempl sur juin 17, 2012

Rainer Hermann – Frankfurter Allgemeine Zeitung

Le journaliste allemand du Frankfurter Allgemeine Zeitung Rainer Hermann confirme ici son premier article selon lequel le massacre de Houla a été perpétré par les rebelles sunnites. Et non par l’armée régulière syrienne comme cela a été rapporté.

Le massacre de Houla marqua un tournant dans le drame syrien. Il y eut un grand nombre de réactions indignées à travers le monde lorsqu’on appris que 108 personnes avaient été tuées à Houla le 25 Mai, dont 49 enfants. Les demandes pour une intervention militaire afin de faire cesser le bain de sang en Syrie se firent de plus en plus forte tandis que la violence s’en est allé crescendo depuis lors. Basés sur les« nouvelles » délivrée par les médias des pays du Golfe et les dires des observateurs de l’ONU le jours suivant le massacre, l’opinion mondiale condamna quasiment sans exception l’armée régulière syrienne et les milices Shabiha proche du régime pour le massacre perpétué.

Au cours des semaines qui suivirent, et sur la base de témoins des événements, le Frankfurter Allgemeine Zeitungcontesta cette version officielle des événements. Il rapporta que les civils tués étaient soit des alaouites soit des chiites. Ils furent tués de sang froid par des sunnites à Taldou, une ville située dans la plaine de Homs, tandis que de violents combats faisaient rage aux check points entourant le village entre l’armée régulière syrienne et l’« Armée Syrienne Libre ».Notre article fut passé sous silence par de nombreux médias à travers le monde et rejeté par les autres sous prétexte qu’il n’était pas crédible. Ce qui nous amène à poser quatre questions :
Pourquoi l’opinion mondiale a-t-elle suivi jusqu’à maintenant une autre version des événements ?
Pourquoi le contexte de la guerre civile rend-il douteux ce qui est vraisemblable ?
Pourquoi les témoins sont-ils crédibles ?
Quels sont les autres faits qui renforcent notre version des faits ?

Premièrement, pourquoi l’opinion mondiale suit-elle une autre version des faits ? Il n’est pas douteux que durant les premiers mois du conflit, alors que l’opposition ne possédait pas d’armes et se trouvait sans défense, toutes les atrocités qui furent commises le furent par le régime. On assuma donc qu’il était évident que cela continuerait ainsi. De plus les médias syrien gouvernementaux n’ont aucune crédibilité. Par exemple ils se servent de l’étiquette « gangs de terroristes armés » depuis le début du conflit. Du coup personne ne les croit, même quand c’est effectivement le cas. Deux chaines de médias, Al Jazeera et Al Arabia sont devenues les chaînes d’information de référence alors que leurs propriétaires, le Qatar et l’Arabie Saoudite, sont deux États activement impliqués dans le conflit en cours. Nous avons de très bonnes raisons de faire nôtre le dicton : « Dans une guerre c’est la vérité qui meurt en premier ».

Deuxièmement, pourquoi dans ce contexte de guerre civile, la version douteuse est-elle celle qui apparaît comme vraie ? Depuis quelques mois de très nombreuses armes furent infiltrées en Syrie et les rebelles ont des armes de calibres moyens depuis très longtemps. Chaque jour plus de 100 personnes sont tuées en Syrie, pour moitié environ entre chaque camp. Les milices qui opèrent sous la bannière de l’« Armée Syrienne Libre » contrôlent de larges parties des provinces de Homs et de Idlib et elles tentent d’étendre leur domination sur d’autres parties du pays. L’augmentation du chaos a fait apparaître une vague de kidnapping criminels et a favorisé le règlement de vieilles disputes. Si on regarde les pages de Facebook où parlent des Syriens : tout le monde a des histoires quotidiennes de nettoyages ethniques à raconter, des histoires de gens assassinés uniquement parce qu’ils sont alaouites où sunnites.

La plaine de Houla, qui se trouve entre la ville sunnite de Homs et les montagnes des alaouites, est majoritairement peuplée de sunnites ; elle a une longue histoire de tensions entre communautés. Le massacre se produisit à Toulda, un des plus grand villages d’Houla. De tous les noms des civils tués, 84 sont connus. Ce sont ceux des pères, mères et 49 enfants de la famille Al Sayyid et des deux branches de la famille Abdarrazzaq. Les habitants de la ville affirment que les victimes étaient des alaouites ou bien des sunnites convertis au chiisme. A quelques kilomètres de là, près de la frontière Libanaise, cela les rend suspect d’être des sympathisants du Hezbollah, haïs par les sunnites. Furent également tués à Toulda des parents du membre du parlement, fidèle au gouvernement, Abdalmuti Mashlab.

Les maisons de ces trois familles sont situées dans Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Discours traduit du Général Aoun lors du diner Intishar : « On risque fort de retrouver l’implication de plusieurs libanais dans les faux témoignages »

Posted by jeunempl sur janvier 3, 2011

Général Michel Aoun – Traduction RPL France

Traduction du discours du Général Michel Aoun lors du diner Intishar tenu le 28 décembre 2010.


Chers amis,

Vous êtes venus pour passer les fêtes en famille au Liban. Vous partagez avec nous nos soucis actuels et vous êtes là pour entendre la vérité sur les évènements car la presse à l’étranger répète souvent des informations de très mauvaise qualité concernant le Liban.

Nous sommes au Moyen-Orient, voisins d’Israël l’état qui s’est autoproclamé juif et raciste, ce qui va à l’encontre de la nature et de la diversité de notre société, tant sur le plan de la culture, de la religion ou de la civilisation. Vous même vous venez des quatre coins du monde et là où vous êtes, vous représentez la synthèse des civilisations qui a pris naissance sur notre terre et a couvert le monde. Cet état raciste est malheureusement soutenu par les puissances internationales et à leur tête les États-Unis d’Amérique.

On vous dit que le problème consiste à savoir qui a assassiné le premier ministre Rafic Hariri. Mais en fait les assassins de Hariri sont connus. Car ce sont les mêmes qui ont essayé de détourner l’enquête à travers les faux témoignages. Ce sont eux-mêmes qui sont responsables de cet assassinat, sinon quel est l’intérêt des faux témoins qui ont formulé de fausses accusations contre quatre généraux et contre la Syrie? Nous avons compris cette vérité dès le début et nous avions refusé des accusations prématurées et non fondées, ce qui nous a prévalu une campagne de dénigrement hors pair. Après l’assassinat de notre ami très cher le journaliste Gebran Tuéni, j’avais déclaré de Rome que nous avons des centaines de raison de croire que la Syrie a pu l’assassiner, mais gardons quand-même un petit doute afin d’élargir l’enquête de peur que le vrai assassin ne soit encore sur le lieu du crime en train de nous narguer et de ne pousser vers de fausses pistes. Ce fut en effet le cas et la Syrie n’était pas l’assassin et tous ces crimes ont été utilisés pour valider le tribunal et accuser la Syrie. Aujourd’hui, nous avons les faux témoins qui ont Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Osseiran: un tribunal ne peut être fondé sur les faux témoins

Posted by dodzi sur décembre 8, 2010

iloubnan.info

BEYROUTH – Le député Ali Osseiran a considéré mercredi que « la poursuite des polémiques liés aux dossiers du Tribunal Spécial pour le Liban et des faux témoins n’est plus acceptable ».

« Aucun tribunal ne peut être fondé sur les faux témoins », a-t-il ajouté, espérant « la prise d’une position sincère de la part de la famille Hariri concernant ce sujet, afin de préserver la mémoire et le bon souvenir du Premier ministre martyr Rafic Hariri ».

M. Osseiran avait déjà reçu à Rmeili une délégation des maires de Saida-Zahrani qui ont adressé leur remerciement aux deux ministres Ziad Baroud et Ghazi Aridi pour leur rôle joué dans la région.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Georges Corm : « Le Tribunal spécial, un instrument pour susciter les tensions à l’intérieur du Liban »

Posted by jeunempl sur décembre 2, 2010

La Tribune

Son caractère politique (TSL ndlr) serait-il en train de devenir flagrant ?

Le Tribunal international, comme avant lui la commission d’enquête, sont un instrument pour susciter des tensions et créer des problèmes à l’intérieur du Liban. Du temps de la commission d’enquête, le procureur allemand Detlev Mehlis avait eu recours à un nombre incroyable de faux témoins pour accuser la Syrie, ensuite on a créé ce Tribunal avant même que la commission d’enquête ne débouche sur les conclusions. Les faux témoins n’ont jamais été réinterrogés pour savoir qui les avaient manipulés, envoyés et subventionnés; on sait que la France a protégé un des principaux faux témoins qui est Zouhair Al-Seddik et qu’il demeure toujours protégé. Le Tribunal dès son origine était un tribunal politique puisque la justice pénale internationale ne s’occupe pas d’assassinat politique ni même d’opérations terroristes. La justice pénale internationale est faite pour les crimes contre l’humanité, pour les génocides, pour les déplacements forcés de populations. On n’a jamais vu un Tribunal se mettre en place pour juger un assassinat politique. Il y avait donc dès le départ des arrière-pensées, probablement pour cacher les vrais commanditaires de l’opération d’assassinat dans les conditions dramatiques que l’on connaît du président du conseil Rafic Hariri.

Dites-moi qui a intérêt à l’assassinat de Hariri, je vous dirai qui est le coupable ou le commanditaire …

Regardez les résultats de l’assassinat, vous Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Révélations sur l’assassinat de Rafiq Hariri

Posted by jeunempl sur novembre 30, 2010

Par Thierry Meyssan

Alors que la presse occidentale annonce l’imminente inculpation de dirigeants du Hezbollah par le Tribunal spécial pour le Liban, la revue russe Odnako remet en cause l’ensemble de l’enquête réalisée par les Nations Unies. Selon Thierry Meyssan, l’ancien Premier ministre libanais Rafiq Hariri aurait été assassiné avec une arme fournie par l’Allemagne. L’ancien procureur allemand et premier responsable de l’enquête onusienne, Detlev Mehlis, aurait falsifié un indice pour masquer la responsabilité de son pays. Ces révélations embarrassent le Tribunal et renversent la donne au Liban.

Les multiples conflits du Proche-Orient se cristallisent désormais autour du Tribunal spécial pour le Liban (TSL). La paix et la guerre dépendent de lui. Pour les uns, il doit permettre de démanteler le Hezbollah, de soumettre la Résistance et d’instaurer la Pax Americana. Pour les autres, il bafoue le droit et la vérité pour assurer le triomphe d’un nouvel ordre colonial dans la région.

Ce tribunal a été créé, le 30 mai 2007, par la Résolution 1757 du Conseil de sécurité pour juger les commanditaires supposés de l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri. Dans le contexte de l’époque, cela signifiait ni plus, ni moins, juger les présidents syrien et libanais en exercice Bachar el-Assad et Emile Lahoud, les bêtes noires des néoconservateurs. Cependant il s’avéra que cette piste ne reposait sur aucun élément concret et qu’elle avait été alimentée par de faux témoins. N’ayant plus personne à juger, le Tribunal aurait pu disparaître dans les limbes de la bureaucratie lorsqu’un coup de théâtre le plaça à nouveau au cœur des conflits politiques régionaux. Le 23 mai 2009, le journaliste atlantiste Erich Follath révéla dans le Spiegel Online que le procureur s’apprêtait à inculper de nouveaux suspects : des dirigeants militaires du Hezbollah. Depuis 18 mois, son secrétaire général, Hassan Nasrallah clame l’innocence de son parti. Il affirme que cette procédure vise en réalité à décapiter la Résistance pour offrir la région à l’armée israélienne. De son côté, l’administration états-unienne se pose soudain en défenseur du droit et assure que nul ne saurait se soustraire à la Justice internationale.

Quoi qu’il en soit, la mise en accusation —que tous s’accordent à dire imminente— de leaders chiites pour l’assassinat d’un leader sunnite est de nature à enflammer la fitna, c’est-à-dire la guerre civile musulmane, plongeant la région dans de nouveaux soubresauts sanglants.

En visite officielle à Moscou, les 15 et 16 novembre, Saad Hariri —actuel Premier ministre et fils du défunt— a répété que la politisation du tribunal risquait d’enflammer une nouvelle fois son pays. Le président Medvedev lui a répondu que la Russie voulait que la Justice passe et réprouvait tout effort pour discréditer, affaiblir ou retarder le travail du tribunal. Cette position de principe repose sur la confiance accordée a priori par le Kremlin au TSL. Or celle-ci sera sûrement ébranlée par les révélations d’Odnako.

En effet, nous avons souhaité faire le point sur l’assassinat de Rafiq Hariri. Les éléments que nous avons découverts font apparaître une nouvelle piste dont on se demande pourquoi elle n’a jamais été explorée jusqu’ici. Au cours de notre longue enquête, nous avons rencontré de nombreux protagonistes, trop sans doute, de sorte que nos investigations se sont ébruitées et ont affolé ceux pour qui la piste de la Résistance armée libanaise est une bonne aubaine. Tentant de nous intimider, le Jerusalem Post a lancé une attaque préventive, le 18 octobre, sous la forme d’un long article consacré à notre travail. De manière purement diffamatoire, il y accuse Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nouvelle polémique autour du Tribunal spécial sur le Liban

Posted by jeunempl sur octobre 29, 2010

RFI

Recevant, ce jeudi 28 octobre, le président du Parlement libanais, Nabih Berri, le président français Nicolas Sarkozy a réaffirmé son soutien au Tribunal spécial sur le Liban (TSL) chargé de faire la lumière sur l’assassinat du Premier ministre libanais Rafic Hariri, le 14 février 2005, à Beyrouth. La prise de position de Nicolas Sarkozy intervient après qu’hier des enquêteurs du TSL se sont vus empêcher l’accès à des dossiers dans une clinique de la banlieue du sud de Beyrouth, bastion du Hezbollah, après une altercation avec des femmes. La légitimité du TSL est de plus en plus contestée par l’opposition libanaise, le mouvement chiite Hezbollah en tête.

Pour le Hezbollah, la venue des enquêteurs dans la banlieue sud est une provocation. Une preuve de plus que l’accusation s’oriente dans sa direction après avoir été focalisée sur Damas.

Le Tribunal spécial s’est en effet construit sur la conviction internationale que la Syrie était responsable de l’assassinat du Premier ministre libanais Rafic Hariri en 2005. La certitude s’est altérée avec notamment la volonté diplomatique d’éloigner la Syrie de l’Iran et du Hezbollah. Et finalement, le fils du défunt, l’actuel Premier ministre Saad Hariri a pris le chemin de Damas. Il continue de soutenir le TSL. Mais, en septembre dernier, Hariri a déclaré que les accusations contre la Syrie étaient purement politiques et ne se justifiaient plus.

Entre temps, des témoins à charge présentés par la commission d’enquête internationale ont été désavoués. L’opposition demande d’ailleurs qu’ils comparaissent devant la justice libanaise, cette fois. C’est l’avis par exemple du général chrétien Michel Aoun. Il estime que le Tribunal international hypothèque la souveraineté libanaise. Et l’affaire des faux témoins alimente une crise politique comme celle de 2006 qui avait provoqué la démission des ministres chiites du Hezbollah et du parti Amal de Nabih Berri, le président du Parlement.

C’est à nouveau l’équilibre libanais qui vacille dans la polémique sur le Tribunal spécial.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La grande guerre de l’information et de la désinformation

Posted by jeunempl sur août 20, 2010

Par Joseph W. Zoghbi – L’Orient le Jour

Le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) a bien grise mine ces temps-ci. Les critiques de personnes qui se disent bien informées, basées sur des articles de presse locaux et étrangers, fusent de toutes parts et concernent sa probité et la justesse de ses procédures. Le grand public que nous sommes, qui n’est toutefois pas dans le secret des dieux, est complètement perdu. Entre l’affaire des présumés « faux témoins » et de sa conséquence « injuste », et les attaques des uns ou la défense des autres, c’est une vraie « ratatouille ». Nous ne savons plus sur quel pied danser.

Le problème se situe dans l’absence d’explication officielle de questions liées à la justice, comme cela se passe d’habitude dans les pays développés. En France par exemple, quand des questions de ce genre apparaissent, le garde des Sceaux prend les devants et fait des déclarations sur ces questions sans s’immiscer dans les décisions de justice, seulement sur les procédures judiciaires non conformes et sur l’application des lois en vigueur. Le parquet lui aussi a le devoir de s’exprimer sur les procédures si elles ne sont pas respectées et de prendre les Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :