Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Téhéran’

Liban: guerre de mots sur fond de « guerre froide » irano-saoudienne

Posted by jeunempl sur avril 10, 2011

Nice Matin

Une violente guerre de mots a éclaté cette semaine au Liban entre le camp soutenu par l’Arabie saoudite et celui appuyé par l’Iran, faisant craindre dans ce pays déjà profondément divisé les contrecoups des tensions entre Téhéran et Ryad.
« Les Libanais ne sortiront pas indemnes de la guerre froide irano-saoudienne », écrivait samedi le quotidien Ad Diyar.

Dans la foulée du mouvement de contestation chiite à Bahreïn, un pays dirigé par des sunnites, Ryad a accusé l’Iran à majorité chiite d’inspirer ces troubles, tandis que la République islamique a condamné la répression des manifestations et l’envoi de forces saoudiennes dans l’archipel.

Au Liban, le ton s’est durci entre le camp du Premier ministre en exercice proche de Ryad Saad Hariri et celui du mouvement chiite Hezbollah, dont le principal soutien est l’Iran, les deux parties accusant le parrain politique de l’autre de semer la zizanie dans le pays et la région.

Dans un discours très direct, M. Hariri a affirmé jeudi lors d’un forum économique libano-saoudien à Beyrouth que « les pays arabes souffraient politiquement, économiquement et sur le plan de la sécurité des ingérences flagrantes de l’Iran », refusant que le Liban devienne un « protectorat iranien ».
« C’est la première fois que M. Hariri Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hariri en visite en Iran

Posted by jeunempl sur novembre 27, 2010

L’Express – Parisa Hafezi, Ramin Mostafavi et Guy Kerivel

Le Premier ministre libanais Saad Hariri est arrivé samedi en Iran pour une visite de trois jours au cours de laquelle il devrait rencontrer l’ayatollah Ali Khamenei et le président Mahmoud Ahmadinejad.

Cette visite est notamment destinée à obtenir l’appui de Téhéran afin d’éviter des troubles au Liban si les enquêteurs de l’Onu impliquent des membres du Hezbollah libanais, le mouvement chiite pro-iranien, dans l’assassinat du père de Saad, Rafic Hariri, et de 21 autres personnes en 2005 à Beyrouth.

Saad Hariri a eu une première rencontre avec le premier vice-président iranien Mohammad Reza Rahimi qui a promis que les deux pays allaient resserrer leurs liens.

Le président Ahmadinejad a effectué une visite au Liban en octobre dernier et s’est notamment rendu dans les bastions du Hezbollah.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Gaz : l’Iran prêt à réaliser des forages au large du Liban

Posted by jeunempl sur novembre 3, 2010

Le Commerce du Levant

L’Iran est prêt à réaliser des études sismiques 3D suivies de forages au large du Liban pour y confirmer la présence de réserves en hydrocarbures, a déclaré à des journalistes son ambassadeur à Beyrouth Ghazanfar Roknabadi.

« Le Liban partage des gisements pétroliers avec Israël. Les trois quarts de ces réserves lui appartiennent et un quart au régime occupant (Israël). Ce pays va commencer bientôt l’exploitation, mais les Libanais n’ont encore rien entamé », a dit l’ambassadeur, selon une information publiée par le site Iranoilgas.com et attribuée à l’agence iranienne ILNA.
Cette annonce iranienne n’a pas été confirmée côté libanais.

Pas moins de 17 accords de coopération ont été signés entre les deux pays à l’occasion de la visite du président Mahmoud Ahmadinejad au Liban début octobre. L’un des accords concerne le secteur de l’énergie, sans qu’aucun détail n’ait été annoncé à ce sujet.

Le Liban s’est doté en août d’une loi pour réglementer les futures activités d’exploration pétrolière et gazière off-shore sur la foi d’études en 2D et 3D qui se sont révélées prometteuses. De son côté, Israël a déjà entamé les opérations de prospection.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Arrivée du président syrien Bachar al-Assad en Iran

Posted by jeunempl sur octobre 2, 2010

Belga – Le Vif

Le président syrien Bachar al-Assad est arrivé samedi matin en Iran pour des entretiens avec son homologue Mahmoud Ahmadinejad centrés sur les questions régionales, a rapporté la télévision publique.

M. Assad est notamment accompagné de son ministre des Affaires étrangères Walid Mouallem. Cette visite intervient alors que M. Assad a été prié mercredi par l’ancien chef du gouvernement irakien Iyad Allawi, en visite à Damas, d’intervenir auprès de l’Iran pour que la République islamique cesse ses ingérences dans la formation d’un gouvernement en Irak.

Elle survient également avant une visite du président iranien, prévue le 13 octobre, au Liban où le mouvement chiite Hezbollah, soutenu par Téhéran et Damas, se livre à une guerre des mots avec la majorité parlementaire au sujet du Tribunal spécial pour le Liban. Le Hezbollah accuse cette instance, chargée d’enquêter sur l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri, d’être « à la solde d’Israël ».

Le 8 septembre, MM. Assad et Ahmadinejad s’étaient rencontrés pendant deux heures à l’aéroport de Damas. « Le front de résistance se renforce dans la région. Les peuples de la région appuient cette politique » menée par Téhéran et Damas, avait alors affirmé le président iranien, dont le pays est sous le coup de sanctions internationales pour son programme nucléaire controversé. Washington espère l’aide du président Assad dans le processus de paix entre Israël et les Palestiniens, et tente d’éloigner Damas de son proche allié iranien.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Iran offre d’aider l’armée du Liban après le gel de Washington

Posted by jeunempl sur août 10, 2010

Reuters

L’Iran s’est proposé d’aider l’armée libanaise, quelques heures à peine après la décision du Congrès américain de bloquer des fonds qu’il lui destinait en raison de son implication la semaine dernière dans un incident frontalier meurtrier avec Israël.

Susceptible d’alimenter les inquiétudes occidentales quant à l’influence croissante du régime de Téhéran à la frontière nord d’Israël, où il soutient déjà le Hezbollah, l’offre iranienne a été formulée par l’ambassadeur d’Iran à Beyrouth.

Téhéran est « prêt à coopérer avec l’armée libanaise dans tout domaine où cela aiderait les militaires à remplir leur rôle national de défense du Liban », a déclaré le diplomate iranien lors d’une rencontre avec le général Jean Kahouadji, chef de l’armée libanaise.

Cinq jours après l’incident frontalier libano-israélien qui a fait quatre morts, dont un lieutenant-colonel israélien et deux soldats libanais, le président libanais Michel Souleïmane avait annoncé un renforcement de l’armée, malgré les réticences de « certains pays », afin de « pouvoir protéger la dignité de la nation ».

Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, a dit avoir fait part à la France et aux États-Unis, sans être vraiment écouté, des inquiétudes de son pays face à cette perspective « troublante », estimant que ce serait « une erreur de doter l’armée libanaise d’armes, de systèmes avancés ».

L’Iran s’est proposé d’aider l’armée libanaise, quelques heures à peine après la décision du Congrès américain de bloquer des fonds qu’il lui destinait en raison de son implication la semaine dernière dans un incident frontalier meurtrier avec Israël.

Susceptible d’alimenter les inquiétudes occidentales quant à l’influence croissante du régime de Téhéran à la frontière nord d’Israël, où il soutient déjà le Hezbollah, l’offre iranienne a été formulée par l’ambassadeur d’Iran à Beyrouth.

Téhéran est « prêt à coopérer avec l’armée libanaise dans tout domaine où cela aiderait les militaires à remplir leur rôle national de défense du Liban« , a déclaré le diplomate iranien lors d’une rencontre avec le général Jean Kahouadji, chef de l’armée libanaise.

Cinq jours après l’incident frontalier libano-israélien qui a fait quatre morts, dont un lieutenant-colonel israélien et deux soldats libanais, le président libanais Michel Souleïmane avait annoncé un renforcement de l’armée, malgré les réticences de « certains pays« , afin de « pouvoir protéger la dignité de la nation« .

Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, a dit avoir fait part à la France et aux Etats-Unis, sans être vraiment écouté, des inquiétudes de son pays face à cette perspective « troublante« , estimant que ce serait « une erreur de doter l’armée libanaise d’armes, de systèmes avancés« .

TOUS LES CAMPS PROPOSENT LEUR AIDE

Le Congrès américain semble avoir été plus attentif aux craintes d’Israël, en décidant de suspendre 100 millions de dollars d’aide à l’armée libanaise au titre de 2010, après ce que la présidente de la sous-commission de l’aide étrangère à la Chambre des représentants, Nita Lowey, a qualifié d' »incident scandaleux » qui aurait pu être évité.

Le département d’Etat a toutefois fait savoir que Washington ne remettait pas en cause sa coopération militaire avec le Liban, qui, selon son porte-parole P. J. Crowley, est « dans l’intérêt de nos deux pays et de la stabilité régionale dans son ensemble« .

Depuis l’offensive israélienne de 2006 contre le Hezbollah au Liban, les Etats-Unis ont fourni une aide de plus de 720 millions de dollars à l’armée libanaise, dont le sous-équipement par rapport au mouvement armé chiite est d’autant plus criant que celui-ci passe pour s’être considérablement réarmé depuis quatre ans.

Selon un communiqué de la présidence libanaise, Souleïmane a reçu d’innombrables appels téléphoniques « du Liban et des amis du Liban » qui « exprimaient leur désir de contribuer à l’armement de l’armée » à la suite de l’incident du 3 août, auquel le Hezbollah n’a pas pris part.

La coexistence au sein du gouvernement libanais de factions soutenues par les Etats-Unis, la France et l’Arabie saoudite, d’une part, et, de l’autre, du Hezbollah, appuyé par l’Iran et la Syrie implique, en théorie du moins, que l’armée pourrait recevoir de l’aide de chacun d’entre eux.

Reste à savoir, selon l’analyste Rami Khouri, si l’armée libanaise qui s’efforce de maintenir sa neutralité par rapport aux divers protagonistes pourrait, sans risque d’éclatement, être aidée par tous les camps.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’ayatollah Mohammad Hussein Fadlallah n’est plus

Posted by dodzi sur juillet 4, 2010

L’Orient le Jour

Le Grand ayatollah Mohammad Hussein Fadlallah est décédé dimanche à l’âge de 75 ans, a affirmé un de ses principaux conseillers. « Sayyed Fadlallah est mort », a déclaré ce proche sous couvert d’anonymat. L’ayatollah Fadlallah avait été admis vendredi à l’hôpital Bahmane dans la banlieue-sud de Beyrouth souffrant d’une hémorragie interne. Son état de santé s’était gravement détérioré samedi, nécessitant une intervention médicale aux soins intensifs de l’hôpital. La chaîne de télévision du Hezbollah, al-Manar, a interrompu ses programmes et diffusé des versets du Coran avec à l’écran un portrait fixe du Grand ayatollah. Le mouvement chiite libanais a regretté la disparition du « grand savant combattant Sayyed Fadlallah », estimant qu’elle constituait « une perte pour le Liban, la nation musulmane et le monde tout entier », selon al-Manar. Les routes menant à l’hôpital Bahmane et à la mosquée voisine Hassanein étaient coupées dimanche à la mi-journée et les proches du dignitaire s’étaient rassemblés dans la mosquée pour recevoir les condoléances.

« Sayyed Fadlallah représentait l’indépendance et le progrès et était un partisan de la science et du développement touten respectant les fondamentaux de la religion », a déclaré le ministre de la Santé, Mohammad Khalifé, à l’annonce du décès.

Mohammad Hussein Fadlallah était considéré comme le guide spirituel du Hezbollah, durant les premières années de ce mouvement fondé en 1982 avec le soutien des Gardiens de la Révolution iraniens.

À l’instar du leader actuel du Hezbollah, sayyed Hassan Nasrallah, il est inscrit par les États-Unis sur leur liste des « terroristes internationaux » établie en 1995. Il avait été accusé dans les années 1980 par les médias américains d’être à l’origine des prises d’otages d’Américains au Liban par des groupes radicaux liés à l’Iran. D’autres médias le présentaient également comme un médiateur dans cette crise, mais la nature de son rôle n’a jamais été élucidée.
Dès les premières années, les relations s’étaient distendues entre l’ayatollah et le Hezbollah à cause de l’influence grandissante de Téhéran sur le « parti de Dieu » mais le « Sayyed » (titre donné aux descendants du prophète Mahomet, ndlr) était resté un partisan de la Révolution islamique en Iran et de la lutte armée contre Israël.

Auteur de plusieurs ouvrages théologiques, il était connu pour son ouverture sur le développement scientifique et son audace dans l’interprétation des textes de l’islam (ijtihad, propre au chiisme). Le charismatique dignitaire à la barbe blanche et au visage serein était connu pour ses avis religieux tolérants, notamment vis-à-vis des femmes.

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’Arabie saoudite a-t-elle autorisé Israël à survoler son territoire pour attaquer l’Iran?

Posted by dodzi sur juin 13, 2010

L’Orient le Jour
L’Arabie saoudite autoriserait Israël à survoler son espace aérien dans l’éventualité d’un raid contre l’Iran et a procédé à des tests pour adapter sa défense aérienne, a rapporté le « Times », samedi, citant des sources militaires dans le Golfe. Cependant à Ryad, le ministère des Affaires étrangères a catégoriquement démenti « ces allégations mensongères » dans un communiqué reproduit par l’agence officielle SPA.
« L’Arabie saoudite réaffirme sa position ferme qui refuse toute violation de sa souveraineté ou l’utilisation de son espace aérien de la part de n’importe qui pour agresser un pays. Il est évident que cette politique s’applique aux autorités d’occupation israéliennes avec lesquelles nous n’avons aucune relation », a indiqué le ministère saoudien.

Selon les sources militaires cités par le « Times », l’utilisation de ce couloir aérien étroit dans le nord de l’Arabie saoudite permettrait d’atteindre des cibles en Iran plus rapidement.

« Les Saoudiens ont donné la permission aux Israéliens de survoler le pays pendant qu’ils regardent ailleurs », affirme une source militaire américaine dans le Golfe, citée par le « Times ». « Ils ont déjà procédé à des tests pour s’assurer que leurs propres avions de combat ne soient pas mobilisés et que personne ne soit abattu. Tout cela a été fait avec l’accord du département d’État américain ».

Malgré leurs relations tendues avec Israël, les Saoudiens voient en Téhéran une menace régionale et s’inquiètent, comme les Israéliens, de voir le programme nucléaire iranien progresser.

Les cibles les plus probables d’un éventuel raid israélien en Iran seraient les usines d’enrichissement d’uranium de Natanz et Qom (centre), l’usine de conversion d’Ispahan (centre) et le réacteur à eau lourde d’Arak (ouest), selon le « Times ».

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté mercredi une quatrième série de sanctions contre l’Iran pour son refus d’arrêter ses activités nucléaires sensibles alors qu’Israël et l’Occident soupçonnent Téhéran, qui dément, de chercher à se doter de l’arme atomique.

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nucléaire: le Conseil de sécurité de l’ONU s’apprête à sanctionner l’Iran

Posted by jeunempl sur juin 9, 2010

AFP

Pour la quatrième fois en près de quatre ans, le Conseil de sécurité de l’ONU s’apprête à sanctionner l’Iran mercredi pour ses activités nucléaires suspectes mais, loin de céder, Téhéran a prévenu que dans ce cas il arrêterait de dialoguer avec les grandes puissances.

Un projet de résolution d’inspiration américaine, co-parrainé par le Royaume-Uni et la France avec le soutien de la Russie et de la Chine, doit être soumis à un vote lors d’une réunion à New York prévue à partir de 10H00 locales (14H00 GMT), selon l’ambassadeur du Mexique à l’ONU qui préside le Conseil.


L’adoption du texte ne fait aucun doute, les co-parrains étant certains de disposer des neuf voix nécessaires sur quinze. Brésil, Turquie et Liban ne devraient toutefois pas l’approuver, mais on ignore s’ils voteront contre ou s’ils s’abstiendront, selon des diplomates.
Il s’agira du quatrième train de sanctions depuis décembre 2006 contre l’Iran, soupçonné de chercher à se doter de l’arme atomique sous couvert d’un programme civil, ce que la République islamique dément.
Le texte onusien prévoit que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nucléaire iranien : la quadrature du cercle

Posted by jeunempl sur mai 13, 2010

Le Monde

Comment enrayer la course de l’Iran vers l’arme nucléaire ? Dans un mémo « secret » adressé à la Maison Blanche, et révélé mi-avril par le New York Times, le secrétaire à la défense, Robert Gates, disait son désarroi : les Etats-Unis n’ont pas de bonne solution – voire pas de solution. Venant de ce républicain nommé au Pentagone par Georges Bush junior et que Barack Obama a gardé à ce poste, l’aveu a du poids.

A 66 ans, Bob Gates, ancien directeur de la CIA, ex-soviétologue, est sur les questions stratégiques l’homme le plus écouté à la Maison Blanche. Ce natif du Kansas est la quintessence du réaliste en politique étrangère. Il se méfie autant des « faucons » que des « pacifistes », abhorre le « y a qu’à ».

Mais, sur l’Iran, Bob Gates laisse transparaître un sentiment d’impuissance. C’est moins un signe de faiblesse que la reconnaissance de la complexité du dossier. Dans cette affaire, il n’y a qu’une certitude, une seule : la République islamique veut se doter de la capacité de produire « la » bombe. Après, ce n’est qu’un cocktail de questions sans réponses évidentes. Revue de détail de quelques paramètres de l’équation iranienne.

La certitude L’Iran « coche toutes les cases de la prolifération nucléaire », dit le politologue François Heisbourg. L’Iran se dote d’une capacité d’enrichissement de l’uranium qui Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Riyad et Téhéran s’affrontent par cimetière interposé

Posted by dodzi sur janvier 4, 2010

The Canadian Press

Par Hadil Al-Shalch

L'Iran et l'Arabie Saoudite ne sont pas uniquement en concurrence pour le leadership régional, mais sont également respectivement les centres du chiisme et du sunnisme.MEDINE, Arabie Saoudite — « Arrêtez de pleurer! », aboie un soldat saoudien sur un pèlerin chiite iranien, venu se recueillir sur les tombes de descendants de Mahomet. Religion et politique se téléscopent au cimetière d’al-Baqi, où l’Arabie saoudite fait régner la retenue wahhabite, avec d’autant plus de zèle que le royaume et le régime de Téhéran sont engagés dans une guerre d’influence pour le contrôle sur la région.

« Peut-être qu’ils veulent nous lancer un avertissement, dire que si on est différent, on doit faire attention, ne pas interférer » avec la politique régionale, s’interroge Mahdi Habibolahi, un Iranien venu se recueillir au cimetière d’al-Baqi après le pèlerinage à La Mecque le mois dernier.

Le vaste cimetière se trouve en face de la mosquée du Prophète, qui abrite le tombeau de Mahomet, à Médine. Derrière les hauts murs de marbre et les grilles du cimetière, se trouvent les tombes de nombreux parents, compagnons et descendants du Prophète. Et parmi eux, quatre des premiers imams, considérés comme des saints par les chiites, pour lesquels les descendants d’Ali, successeur du Prophète et époux de sa fille Fatima, étaient ses seuls successeurs légitimes à la tête de la communauté des croyants.

Ces tombes sont dont un lieu de pèlerinage pour les chiites du monde entier, et notamment les Iraniens, qui chaque année, après le pèlerinage à La Mecque, organisent une grande prière au cimetière de Médine.

Contrairement aux chiites, minoritaires dans le monde, les sunnites ne prisent guère les grandes prières, larmes et autres manifestations d’émotion. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :