Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Tariq Jdidé’

Découverte d’explosifs à Naamé, suspects arrêtés : une nébuleuse libano-palestino-syrienne

Posted by jeunempl sur août 24, 2013

L’Hebdo Magazine – Mona Alami

Naameh - voiture piégéeL’attentat de Roueiss, dans la banlieue sud, a été suivi d’une série de révélations choc mettant en relief l’existence d’un réseau libano-palestino-syrien, mêlé aux attentats terroristes frappant actuellement le Hezbollah à Beyrouth et dans les diverses régions du Liban. Eclairage.

En alerte depuis l’attentat de Roueiss, le jeudi 15 août, les services de sécurité ont interpellé ces derniers jours plusieurs personnes suspectées d’appartenir à des cellules terroristes. Ces services ont ainsi réussi à mettre la main sur une voiture piégée prête à l’emploi dans le cadre d’un nouvel attentat, ainsi que sur les membres de plusieurs cellules dormantes.
Selon diverses sources, les renseignements récoltés confirmeraient l’existence d’un réseau regroupant des Palestiniens et des Libanais extrémistes, mais aussi des Syriens, information publiée par Magazine il y a quelques mois déjà. Dans les milieux salafistes et sécuritaires interrogés, on souligne également la possibilité de l’instrumentalisation de ces groupes par un ou plusieurs services de renseignements étrangers.

Ainsi, l’enquête sur l’attentat de Roueiss qui a provoqué la mort de 27 personnes et de 320 blessés au moins, s’est intensifiée ces derniers jours. Avec en toile de fond plusieurs révélations fracassantes depuis l’arrestation par la Sûreté générale, le 
week-end dernier, de quatre personnes. Ces dernières seraient accusées de faire partie d’un gang de huit suspects impliqués dans des opérations terroristes depuis la découverte d’une voiture bourrée d’explosifs à Naamé, au sud de Beyrouth, juste deux jours après l’attentat de Roueiss.

Samedi 17 août, les agents de la sécurité libanaise ont découvert une voiture contenant plus de 250 kg d’explosifs dans un garage de la ville de Naamé. Les explosifs auraient été destinés à servir à plusieurs autres attentats. Les suspects impliqués dans cette affaire seraient des partisans du cheikh fugitif Ahmad el-Assir, qui a échappé à la justice lors des combats qui ont opposé fin juin ses partisans à l’Armée libanaise et fait une quarantaine de morts à Saïda. La voiture de type Audi a été découverte à proximité du bâtiment de la municipalité de Naamé. Elle était munie de fausses plaques d’immatriculation et contenait cinq barils de TNT, ainsi que 50 kilos de nitrate, autre matière explosive, des détonateurs, des fusibles, ainsi qu’une télécommande permettant de faire sauter des véhicules à distance.

Ce serait un dénommé Mohammad Kassem el-Ahmad qui dirigerait la cellule terroriste. Il était surveillé par les agents de la Sûreté générale Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban: tirs entre soldats et hommes armés dans un quartier sunnite à Beyrouth

Posted by jeunempl sur octobre 22, 2012

RTBF

[Note du MPLBelgique.org à la RTBF : Comment peut-on en venir à justifier de tels actes miliciens ?]

Des échanges de tirs ont opposé lundi dans un quartier sunnite de Beyrouth des militaires et des hommes armés. Des hommes armés et cagoulés, se réclamant de l’ancien Premier ministre Saad Hariri, étaient présents lundi matin dans des quartiers sunnites de Beyrouth où ils ont fermé des rues.

Les soldats ont essuyé des tirs de la part d’hommes armés lorsqu’ils ont voulu rouvrir la route menant à Tariq al-Jdidé, un bastion des partisans de l’ancien Premier ministre sunnite Saad Hariri, et l’armée à riposté.

Dans la matinée, sur l’avenue Qasqas, au rond point Cola et sur la corniche Mazraa, proche du quartier de Tariq al-Jdidé, des hommes armés de kalachnikovs, et portant des cagoules noires, empêchaient les voitures de passer en obstruant la chaussée avec des ordures, des pierres et des morceaux de fer.

Tension

Sur l’avenue Qasqas, au rond point Cola et sur la corniche Mazraa, proche du quartier de Tariq al-Jdidé, bastion du Courant du futur de Saad Hariri, des hommes armés de kalachnikovs empêchaient les voitures de passer en Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tariq Jdidé : La forteresse sunnite

Posted by jeunempl sur mai 28, 2012

L’Hebdo Magazine – Arlette Kassas

Il n’a fallu que quelques heures à la tension provoquée au Akkar par la mort des deux cheikhs, Ahmad Abdel-Wahed et Khaled Merheb, pour s’étendre à Beyrouth, plus précisément à Tariq Jdidé, théâtre de très nombreux incidents ces dernières années.

Du Akkar à Beyrouth, le chemin fut court. Des combats de rue à l’arme automatique et aux roquettes ont opposé, dans le périmètre de la Cité sportive et de l’Université arabe, le Parti du courant arabe, de Chaker Berjaoui, une petite formation sunnite proche du Hezbollah, à des partisans du Courant du futur. Les combats ont eu lieu autour de la permanence de Berjaoui.

Deux versions sont avancées. La première dit que les affrontements ont commencé lorsqu’une dizaine d’hommes de Berjaoui ont ouvert le feu sur des adolescents du quartier qui brûlaient des pneus en réaction à la mort des deux dignitaires sunnites au Akkar. Les incidents ont rapidement dégénéré, les jeunes ayant été rejoints par des adultes armés.

La deuxième version renverse les rôles. Les sympathisants du Courant du futur s’en seraient pris aux partisans de Berjaoui, et ont attaqué le bureau où il se trouvait en compagnie de douze autres personnes. Des armes légères et moyennes, dont des roquettes RPG7, ont transformé la rue en terre brûlée. Berjaoui assure que ses partisans ne s’en sont pas pris aux manifestants qui ont bloqué les rues et mis à feu à son bureau mais que les actions de ces derniers reflètent une volonté de supprimer une force sunnite qui ne partage pas leur point de vue. Bilan des combats: deux morts parmi les partisans de Berjaoui et dix-huit blessés, alors que le chef du Courant arabe est évacué in extremis à bord d’une voiture blindée envoyée, avec des gardes du corps, par ses alliés des Mourabitoun. Le calme est revenu dans la région. Vingt-cinq roquettes RPG7 et une centaine de grenades auraient été tirées pendant les combats.

Retour à un passé récent

Tariq Jdidé est, depuis plusieurs années, le théâtre d’incidents qui secouent la capitale. Cette région s’étend du Horch de Beyrouth, au nord, jusqu’à la fin de la rue Sabra, côté sud. Elle compte plus d‘un quart des habitants de Beyrouth.

Vers le début des années 90, Tariq Jdidé change de face. L’ombre politique de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :