Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘suspects’

Liban : le TSL divulgue les photos des suspects de l’assassinat de Rafic Hariri

Posted by jeunempl sur août 1, 2011

RFI

Les autorités libanaises n’ont plus que douze jours pour faire appliquer le mandat d’arrêt contre les quatre suspects dans l’assassinat de l’ex-Premier ministre Rafic Hariri.
Pour accroitre la pression sur Beyrouth, le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) a divulgué vendredi 29 juillet 2011 leur identité. Il s’agit de quatre membres du Hezbollah. Et pour montrer sa bonne volonté, le gouvernement libanais à annoncé quelques mesures.  Mais pour le moment,  seul un accusé est visé.

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Le délai de 30 jours accordé au Liban par le Tribunal international pour arrêter les quatre accusés dans l’assassinat de Rafic Hariri touche à sa fin. Le juge de la mise en état est donc passé à l’étape suivante : l’annonce publique des noms des accusés et la divulgation de leurs photos que tout le monde connaissait déjà.

Le procureur du tribunal Daniel Bellemare a expliqué que cette décision est destinée à augmenter les chances d’appréhender les accusés dans le cas où ils seraient aperçus par des membres du public. Ces explications ont fait sourire les Libanais. Le quotidien al-Akhbar, proche du Hezbollah a qualifié ces propos de plaisanterie.« Il ne reste plus à ceux qui aperçoivent les quatre accusés dans la rue, ou sur la terrasse d’un café, qu’à appeler la police », ironise le journal.

Des accusés probablement hors du Liban

Certes, le Premier ministre, Najib Mikati, a affirmé il y a dix jours, que si les accusés se trouvent au Liban, ils seraient livrés à la justice internationale. Son ministre de l’Intérieur avait assuré que les forces de l’ordre procéderaient à des perquisitions pour tenter de les retrouver. Mais la seule mesure qu’il ait prise jusqu’à présent est la Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Assassinat Hariri: acte d’accusation et 4 mandats d’arrêt remis à Beyrouth

Posted by jeunempl sur juin 30, 2011

AFP

Le tribunal de l’ONU enquêtant sur l’assassinat du dirigeant Rafic Hariri a remis jeudi un acte d’accusation sous scellé et quatre mandats d’arrêt au procureur général à Beyrouth, une affaire qui divise le Liban et fait craindre de nouvelles violences.

Le chef de l’opposition parlementaire et fils de Rafic Hariri, Saad Hariri, a salué un « moment historique » après de « nombreuses années de patience et de combat », appelant le gouvernement de Najib Mikati, dominé par le camp du Hezbollah, à respecter les résolutions internationales.

« L’acte d’accusation et les mandats d’arrêt qui l’accompagnent ont été transmis le 30 juin 2011 aux autorités libanaises », a indiqué le Tribunal spécial pour le Liban (TSL), qui siège à La Haye, dans un communiqué.

L’acte d’accusation dans l’enquête sur l’assassinat du Premier ministre libanais Rafic Hariri en 2005 avait été confirmé mardi par le juge de la mise en Etat, le Belge Daniel Fransen. « La confirmation de l’acte d’accusation signifie que le juge Fransen est convaincu qu’il existe de prime abord des moyens de preuve justifiant l’ouverture d’un procès », souligne le TSL, tout en précisant qu' »il ne s’agit pas d’un verdict de culpabilité ». Le Tribunal souligne que M. Fransen a décidé que l’acte d’accusation devait demeurer confidentiel afin « d’aider les autorités libanaises à s’acquitter de leur obligation de procéder à l’arrestation de l’accusé ou des accusés ».

Un peu plus tôt dans la journée, Farès Souaid, un responsable de l’opposition, avait affirmé qu' »un groupe d’experts du TSL (avait) remis aujourd’hui au procureur Saïd Mirza l’acte d’accusation ». Une assertion confirmée par un responsable du gouvernement.

« Les mandats d’arrêt ont été délivrés sous scellés et doivent être exécutés à l’encontre de quatre Libanais », a précisé une source judiciaire libanaise sans fournir d’autres précisions.

Selon des médias locaux ayant identifié les quatre suspects, au moins deux sont membres du puissant mouvement chiite armé du Hezbollah, un allié des régimes syrien et iranien.
Le Hezbollah, qui s’attend depuis des mois à être mis en cause par le TSL, a provoqué en janvier la chute du gouvernement d’union de Saad Hariri après le refus de ce dernier de cesser toute coopération avec le tribunal.

Son successeur, Najib Mikati, a appelé jeudi à agir de façon « responsable et réaliste » après la remise de l’acte d’accusation, « en gardant en tête que ce sont des accusations et non des verdicts ».

Le gouvernement libanais a indiqué de son côté dans son programme de politique générale rendu public jeudi « qu’il suivra les procédures du Tribunal spécial pour le Liban mis en place pour que Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban – L’assassinat de Rafic Hariri : une nouvelle version qui dérange

Posted by jeunempl sur décembre 29, 2010

Chems Eddine CHITOUR – Le Grand Soir

« Nous voulons coopérer avec l’enquête. Comme tous les Libanais, nous voulons connaître la vérité. Nous avons condamné l’assassinat du ministre Al-Hariri depuis le début et estimé que c’était un tremblement de terre. »
Hassan Nasrallah leader chiite libanais

Ce mois de décembre, le Tribunal pour le Liban va publier l’acte d’accusation pour l’assassinat de Rafic Hariri le 14 février 2005. Petit retour en arrière pour situer Rafic Hariri. Rafic (Baha ad-Din) al Hariri mort assassiné le 14 février 2005 à Beyrouth, est un homme d’affaires et homme politique libanais, musulman sunnite. Il fait fortune en Arabie Saoudite avant de diriger cinq gouvernements au Liban entre 1992 et 2004, notamment de 1992 à 1998 puis de 2000 à 2004. Il démissionne de son poste de Premier ministre en octobre 2004, à cause de tensions avec le président Émile Lahoud. Le 14 février 2005, malgré le blindage de son véhicule, un attentat-suicide commis par camionnette contenant une seule charge explosive de 1 800 kg, composée d’un mélange de Rdx, Petn et Tnt le tue en même temps qu’une vingtaine de personnes sur la route du bord de mer de Beyrouth. Les services de renseignements syriens sont immédiatement montrés du doigt par l’opposition et une partie de la population. Selon certains témoignages, il aurait reçu des menaces de la part de la Syrie. En décembre 2005, l’ancien vice-président syrien Abdel Halim Khaddam [en exil à Paris après 20 ans de pouvoir, Ndrl] confirme ces accusations. (1)

Cet assassinat marque le début de ce que certains appellent la Révolution du cèdre, Une commission d’enquête est décidée par le Conseil de sécurité le 7 avril 1995. Le 1er septembre 2005, sur la proposition du procureur allemand Detlev Mehlis, agissant dans le cadre d’une enquête internationale mandatée par l’Organisation des Nations unies (ONU) à la demande de la France, le procureur général de la République libanaise Saïd Mirza procède à l’incarcération de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

RFI: la guerre du renseignement bat son plein entre Israël et le Liban

Posted by jeunempl sur novembre 9, 2010

iloubnan

Entre le Liban et Israël, les canons se sont tus mais une guerre d’un autre type se poursuit, celle du renseignement, analyse lundi le correspondant de RFI à Beyrouth Paul Khalifé.

Ces deux dernières années, des dizaines de personnes ont été arrêtées dans les deux pays pour espionnage. Au Liban, ce phénomène a atteint des proportions gigantesques. Presque aucun secteur de la société n’a échappé aux recruteurs israéliens, pas même l’armée.

Le Tribunal militaire libanais a condamné à mort, vendredi 5 novembre 2010, un homme, Gergès Farah, pour espionnage au profit d’Israël. Il s’agit de la sixième peine capitale prononcée cette année contre des suspects en détention, en plus d’une dizaine d’autres verdicts similaires prononcés par contumace contre des collaborateurs présumés toujours en fuite.

Fin octobre en Israël, un tribunal condamnait un citoyen israélien d’origine arabe, Amir Makhlouf, à une lourde peine de prison pour « collaboration avec l’ennemi », en l’occurrence le Hezbollah. Le 1er juillet dernier, les autorités israéliennes annonçaient l’arrestation de six personnes, dont un sous-officier, suspectées de fournir des informations sensibles au Hezbollah.

Israël déploie de sérieux efforts pour renforcer ses réseaux au Liban

Ces incidents, et beaucoup d’autres encore, sont des épisodes connus de la guerre du renseignement que se livrent le Liban et Israël. Une guerre plus silencieuse que les conflits armés, mais non moins féroce.

Au Liban, il ne se passe pas une semaine sans l’annonce de l’arrestation par l’un des trois services de sécurité actifs d’un collaborateur présumé d’Israël. Depuis 2008, près de 150 personnes ont été arrêtées ou identifiées. Beaucoup sont de simples citoyens originaires de la banlieue sud de Beyrouth ou du Sud-Liban, des fiefs du Hezbollah. Ils sont surtout chargés de la collecte d’informations sur des membres du parti chiite. Mais d’autres ont des positions sociales plus importantes. Ils sont Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Assassinat à Dubaï : nouvelles révélations sur le commando

Posted by dodzi sur février 22, 2010

AFP/Le Parisien

Photos passeports des 11 suspects ayant utilisé des passeports européens, dans l'affaire de l'assassinat de Mabhouh

Le chef de la police de Dubaï, Dhahi Khalfan, a indiqué dimanche que le commando qui a tué un cadre du mouvement palestinien Hamas, le 19 janvier, dans un hôtel de Dubaï, avait utilisé des passeports «diplomatiques».

// //

Interrogé dans le quotidien Al-Bayane, organe du local, le policier dubaïote s’est dit «certain à 99%, sinon à 100% que le Mossad est derrière l’assassinat».

La police de Dubaï avait déjà fait savoir que les membres du commando s’étaient partagé six passeports britanniques, trois passeports irlandais, un passeport français et un passeport allemand.

Dhahi Khalfan a précisé dans Emarat Al-Youm, un autre quotidien local, que «la coopération avec la Grande-Bretagne, la , l’Irlande et l’Allemagne va bon train». «Nos preuves sont multiples» et «les questions soulevées par la police de Dubaï ne peuvent pas être ignorées par les pays concernés». «Ce n’est plus une affaire locale, mais c’est une affaire de sécurité qui touche des pays européens», a-t-il commenté dans le quotidien Al-Ittihad, organe du gouvernement de l’émirat voisin d’Abou Dhabi. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Assassinat de Hariri: La Commission d’enquête a de nouveaux renseignements

Posted by jeunempl sur décembre 10, 2008

ONU

Tribunal Special - Rafik HaririLa Commission d’enquête internationale indépendante sur l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri souligne dans son dernier rapport rendu public mardi avoir obtenu de nouveaux renseignements permettant peut-être d’établir un lien entre de nouvelles personnes et le réseau qui a perpétré cet assassinat.

Elle a également découvert de nouveaux indices qui aideront à déterminer l’origine géographique possible de l’auteur de l’attentat-suicide à la bombe, souligne-t-elle dans ce rapport remis via le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, au Conseil de sécurité.

Depuis son dernier rapport en date du 28 mars 2008, la Commission a également mis à jour de nouveaux éléments confirmant l’existence d’un rapport entre l’attentat contre Hariri et les autres affaires avec lesquelles des liens de connexité avaient déjà été établis. Selon de premières indications, une nouvelle Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , | 1 Comment »

Rapport Bellemare : « Un séisme politique » à venir au Liban

Posted by jeunempl sur octobre 3, 2008

Libnanews

Selon un article publié par le quotidien local Al-Anwar, le président de la commission internationale d’enquête le juge Daniel Bellemare dévoilera le nom de 120 suspects impliqués dans l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri dans son rapport final qui sera publié le 2 décembre prochain, révélation qui déclenchera « un séisme politique » au Liban en raison de l’importance des rôles qu’ont joués ces suspects avant l’attentat qui a coûté la vie à l’ex-Premier ministre.

Ces suspects sont classés selon les catégories suivantes : planificateurs, exécuteurs et détenteur d’informations. Toujours selon Al-Anwar citant des sources locales, le rapport indique que l’assassinat contre Hariri a pris huit mois de planification, c’est-à-dire que les préparations étaient en cours avant même la tentative d’assassinat contre Marwan Hamadé.

Le rapport révèle également le fait que les exécutants de l’attentat auraient tentés à 3 reprises d’assassiner l’ancien Premier ministre Rafic Hariri.

Côté libanais, la majorité parlementaire avait accusé Damas d’être à l’origine de l’attentat qui a co ûté la vie à Rafic Hariri en raison du contexte politique et la prolongation du mandat du Président Emile Lahoud en 2004. Les pressions politiques locales et internationales avaient abouti au retrait des troupes syriennes le 29 avril 2005. Depuis, le cycle des attentats et des violences s’est poursuivi au Liban contre les personnalités politiques généralement proches de la majorité parlementaires. Cependant, les 2 derniers attentats ont visé Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :