Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘sunnisme’

Jawhar, un Libanais de Fatah al-Islam, serait-il mort en Syrie ?

Posted by dodzi sur avril 24, 2012

L’Orient le Jour

Abdel Ghani Jawhar, membre libanais du groupe extrémiste sunnite Fatah el-Islam. Selon le magazine Time, Jawhar serait mort en Syrie le 20 avril 2012, par l'explosion d'une bombe qu'il préparait.

L’extrémiste serait mort en préparant une bombe à Qoussayr, près de Homs.

Selon le blog « Global Spin » de Time Magazine, Abdel Ghani Jawhar, un Libanais haut responsable du groupe extrémiste sunnite Fatah al-Islam, est mort en Syrie dans la ville de Qoussayr, près de Homs, vendredi dernier.

Le fondateur de Fateh al-Islam, cheikh Ousama al-Chihabi, a confirmé cette information au journaliste de Time. « En tant que moudjahidine, nous sommes habitués à la mort, et si Dieu veut donner à ceux qui vont mourir la dignité, il en fait des martyrs », a déclaré le cheikh.

Ce n’est pas la première fois que la mort de Jawhar est annoncée, rappelle le Time.

Selon Abou Ali, un combattant syrien contacté par le journaliste de Time via Skype, Jawhar préparait une bombe visant à être utilisée contre l’armée syrienne. La bombe aurait explosé avant l’heure, tuant Jawhar. « Il a été tué sur le coup. Nous voulions renvoyer son corps au Liban, mais nous n’avons pas pu le faire car il était déchiqueté », a précisé Abou Ali. Le militant extrémiste libanais aurait donc été enterré dans un jardin de Qoussayr, le cimetière étant inaccessible en raison des combats.

Selon Abou Ali, poursuit le Time, Jawhar serait arrivé à Qoussayr il y a deux semaines, non en tant que combattant de Fateh al-Islam, mais en tant que simple moudjahed avec pour mission de former les combattants syriens à la fabrication de bombes.

Le journaliste de Time affirme qu’une source des services de renseignement libanais a confirmé que Jawhar était passé du Liban vers la Syrie. La source a précisé que Jawhar avait été surnommé « mercure » par les SR en raison de sa capacité à constamment leur glisser entre les doigts.

Chaker el Abssi, salafiste, fondateur de Fatah al-Islam

« La mort de Jawhar sur le sol syrien va renforcer les craintes de la communauté internationale sur le risque qu’en cas d’envoi d’armes aux rebelles syriens, elles finissent entre les mains de groupes radicaux », a expliqué Talal Atrissi, professeur à l’Université libanaise, au Time. « L’opposition syrienne va également être embarrassée qu’un tel homme combatte aux côtés des rebelles », a-t-il ajouté.

Abdel Ghani Jawhar, âgé d’une trentaine d’années, est originaire du Liban-Nord. Il aurait rejoint Fateh al-Islam en 2008, après les violents combats entre l’armée libanaise et les extrémistes de ce groupe retranchés en 2007 dans le camp de réfugiés palestinien de Nahr el-Bared, au Liban-Nord.

Jawhar est, entre autre, accusé de s’être déguisé en militaire et d’avoir posé une valise piégée près de soldats qui attendaient le bus avant de la faire exploser à distance en août 2008, à Tripoli. Pour cette opération, il a été condamné à mort par contumace par un tribunal libanais.

En décembre 2009, la chaîne de télévision al-Manar et le quotidien al-Akhbar avaient rapporté des informations selon lesquelles Fadi Ibrahim, une personne inculpée et connue sous le pseudo de Sigmo, aurait avoué que l’organisation Fateh al-Islam avait assassiné le général François Hajj ainsi que le député Walid Eido. Selon Sigmo, Jawhar aurait été chargé d’assassiner le député Eido.

Des sources avaient également évoqué une implication de Jawhar dans l’assassinat de Pierre Gemayel, en novembre 2006.

Publicités

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Syrie: Le jeu trouble des salafistes

Posted by dodzi sur avril 6, 2012

Le Nouvel Observateur

Par Farid Aichoune

200 à 250 djihadistes salafistes combattent l’armée syrienne en marge de la lutte des soldats déserteurs.

Selon les services secrets français, 200 à 250 djihadistes salafistes venus d’Irak, du Liban, d’Arabie saoudite, d’Egypte et du Maghreb combattent l’armée syrienne en marge de la lutte des soldats déserteurs. L’intrusion de ces djihadistes, entrés en Syrie le plus souvent par le Nord-Liban, l’Irak et la Jordanie, a soulevé l’ire de l’opposition, qui nie tout lien avec eux.

Alors que les soldats insoumis comme l’opposition réclament un Etat démocratique, les djihadistes veulent, eux, exterminer la communauté alaouite, une branche du chiisme, dont le président syrien Bachar al-Assad est issu.

Attentats à Damas

Car, pour les extrémistes sunnites, les chiites sont des hérétiques qui doivent être combattus jusqu’au dernier. Ces « moudjahidine », qui ont créé un Front de la Victoire, sont répartis, selon un responsable salafiste libanais, en deux phalanges (kataëb) – une phalange est l’équivalent d’une compagnie dans l’armée française, soit 140 combattants. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

« Il prêchait l’ouverture et la tolérance »

Posted by dodzi sur mars 18, 2012

La Libre

Imam Abdellah Dahdouh

Albert Guigui, Grand Rabbin de Bruxelles

Un hommage sincère du Grand Rabbin à l’Imam décédé lundi à Anderlecht. Les dignitaires juif et musulman nourrissaient une estime réciproque.

Entretien

Le Grand Rabbin de Bruxelles, Albert Guigui, a bien connu l’imam Abdallah Baddou qui est décédé lundi dans l’attentat d’Anderlecht. Témoignage.

Vous avez tenu à lui rendre hommage. Pourquoi ?

Je voudrais d’abord transmettre mes condoléances les plus sincères à l’épouse et aux membres de la famille de l’Imam. Veuille le Maître de l’Univers que, par-delà la mort et par-delà l’immense affliction où les laisse cette disparition, son souvenir soit pour tous un exemple, un soutien, une inspiration de piété, une source d’actes méritoires et de divines bénédictions. Je voudrais aussi transmettre mes condoléances émues à toute la communauté musulmane de Belgique pour ce meurtre tragique qui la frappe et avec elle le pays tout entier. L’Imam Baddou est mort dans sa mosquée alors qu’il était en service. Ce crime commis contre un homme de Dieu est doublement abject. Parce qu’en portant atteinte à la vie d’un homme, c’est comme si on portait atteinte à l’humanité toute entière. Mais il est surtout odieux parce qu’en s’attaquant à un représentant du culte et à une institution religieuse, c’est au culte qu’on s’attaque. Par ce geste immonde, le criminel porte un coup terrible à la communauté musulmane qui vit en Belgique et veut semer la zizanie entre ses membres.

Il fut le premier dignitaire musulman à vous rendre visite à la Grande Synagogue.

C’était un homme d’ouverture et de dialogue. Il ne parlait pas seulement mais joignait l’acte à la parole. Je n’oublierai jamais ce jour de fête religieuse israélite (c’était la fête des cabanes) où l’Imam Baddou était venu à la Grande Synagogue de Bruxelles entouré de membres de sa mosquée et accompagné par des représentants d’autres cultes. Il a assisté à l’office de la fête et à la fin de celui-ci il a pris la parole dans la grande salle de fêtes en prônant l’amitié entre les hommes, le respect de l’autre et l’acceptation de l’autre tel qu’il est. Quelques mois après, il nous a invités dans sa mosquée pour une cérémonie œcuménique. C’était un moment inoubliable. Un moment magique où le rêve avait rejoint la réalité. Un moment de fraternité et de rencontre au cours duquel je m’étais adressé en arabe à l’assistance du haut de la chaire. Ce moment restera dans ma vie comme un des moments les plus forts de mon existence. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Belgique, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mosquée Rida : l’incendiaire inculpé pour infraction terroriste

Posted by dodzi sur mars 18, 2012

La Libre

Le journal Le Soir de samedi fait mention de l’inculpation pour infraction terroriste de Rachid.

La chambre du conseil de Bruxelles a décidé, vendredi, de charger d’un chef d’inculpation supplémentaire l’incendiaire de la mosquée Rida, dénommé Rachid, pour infraction terroriste, sur base des déclarations fournies par ce dernier lors des ses auditions.

Le journal Le Soir de samedi fait mention de l’inculpation pour infraction terroriste de Rachid, l’auteur de l’incendie de la mosquée Rida, à Anderlecht, qui a coûté la vie lundi soir à l’imam Abdullah Dahdouh. L’information a été confirmée samedi par la porte-parole du parquet fédéral, Leen Nuyts.

La chambre du conseil a décidé, vendredi, de charger Rachid du chef d’inculpation supplémentaire d’infraction terroriste, en plus de son inculpation pour incendie volontaire avec préméditation et avec la circonstance aggravante d’avoir entraîné la mort. La chambre du conseil a prolongé vendredi son mandat d’arrêt.

Posted in Belgique, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Attaque Mosquée: « Gare aux amalgames hâtifs ! »

Posted by dodzi sur mars 14, 2012

La Libre

« L’islam bruxellois est très parcellisé »

EntretienFelice Dassetto, professeur émérite de l’UCL, a publié il y a quelques mois « L’Iris et le Croissant », une étude très fouillée sur l’islam à Bruxelles. Il connaît bien l’évolution de la religion musulmane dans la capitale.

Selon Charles Picqué, il ne faut pas tirer de conclusions hâtives de l’attentat d’Anderlecht sans en connaître les motivations. C’est aussi votre avis ?

Mais oui, jusqu’à preuve du contraire, je me tiens au fait qu’il s’agit d’un fait divers tragique dont la justification et la motivation doivent encore être établies. Il est exact que pendant l’année de mon enquête à Bruxelles, j’ai constaté qu’il pouvait y avoir, qu’il y a des tensions entre sunnites et chiites, mais je n’oserais affirmer qu’il y avait là les prémices d’une opposition pouvant déboucher sur un acte comme celui d’Anderlecht. Et je ne parlerais pas davantage de l’existence d’un groupe débouchant sur une telle violence.

L’islam bruxellois est très parcellisé…

Il y a une grande méconnaissance réciproque. Les Turcs ne connaissent pas les Marocains parce qu’ils ne se fréquentent pas. Il n’y a pas d’hostilité entre eux pour autant. Dans le cas de la mosquée Rida, je constate que certains musulmans sunnites du quartier s’y retrouvent parfois pour la prière de midi. Il y a aussi le fait qu’Isabelle Praile, une des responsables de la mosquée qui a été contestée à l’Exécutif des musulmans, ne l’a jamais vraiment été pour sa qualité de chiite. Puis, je constate aussi que la mosquée agressée était une de celles reconnues par la Région bruxelloise

Vous doutez aussi du motif invoqué, à savoir une importation de la question syrienne ?

On va vite en besogne en l’affirmant. L’enquête nous le confirmera peut-être, mais bon, l’opposition entre chiites et sunnites ne date pas d’hier, c’est un contentieux historique vieux de 14 siècles. Puis, à examiner d’un peu plus près la guerre civile syrienne, c’est quand même une situation très complexe. Dans la région, d’autres faits ont eu de quoi attiser plus de tensions entre les deux groupes. Je songe au wahhabisme saoudien hypersunnite qui souffle sur le feu. Ou encore à ce qui s’est passé à Bahrein où l’armée a organisé une terrible répression contre la majorité chiite. Enfin, par rapport à la Syrie, je me demande sincèrement pourquoi ces événements se se sont produits hier soir. Il faut rester prudent, mais rien dans l’actualité de ces derniers jours ne justifiait une réaction violente de cette sorte le soir du 12 mars. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Belgique, Dossiers | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mosquée incendiée: des responsables musulmans mettent en cause les salafistes

Posted by dodzi sur mars 13, 2012

La Libre

La victime s’appelait Abdallah Dadou.

Des représentants musulmans en Belgique ont mis en cause lundi soir le mouvement salafiste sunnite dans l’incendie criminel qui a visé une mosquée chiite de Bruxelles et tué son imam, asphyxié par les dégagements de fumée.

La vice-présidente de l’Exécutif des musulmans de Belgique, Isabelle Praile, elle-même chiite, a estimé que les témoignages recueillis à la mosquée pointaient du doigt une action des extrémistes salafistes.

« Le centre islamique Rida, qui est la plus importante mosquée chiite de Bruxelles, avait déjà dû être placée sous la protection de la police, voici quelques années » à la suite de menaces des salafistes, a dit Isabelle Praile.

La police a indiqué de son côté qu’il était « trop tôt » pour évoquer des pistes. Un autre responsable chiite, Azzedine Laghmich, travaillant dans la mosquée, a aussi affirmé que les slogans criés par l’agresseur ayant mis le feu à la mosquée pointaient en direction du mouvement salafiste anti-chiite. « C’est un salafiste, tous les témoignages des gens présents le montrent », a-t-il dit à l’AFP.

Selon lui, l’homme est entré dans l’édifice et y a mis le feu avec de l’essence avant d’essayer d’en sortir en criant des slogans salafistes liés au conflit en Syrie. Mais il a été bloqué par des passants et fidèles qui l’ont enfermé à l’intérieur de la mosquée qui prenait feu, avant qu’il ne soit arrêté par la police. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Belgique, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Riyad et Téhéran s’affrontent par cimetière interposé

Posted by dodzi sur janvier 4, 2010

The Canadian Press

Par Hadil Al-Shalch

L'Iran et l'Arabie Saoudite ne sont pas uniquement en concurrence pour le leadership régional, mais sont également respectivement les centres du chiisme et du sunnisme.MEDINE, Arabie Saoudite — « Arrêtez de pleurer! », aboie un soldat saoudien sur un pèlerin chiite iranien, venu se recueillir sur les tombes de descendants de Mahomet. Religion et politique se téléscopent au cimetière d’al-Baqi, où l’Arabie saoudite fait régner la retenue wahhabite, avec d’autant plus de zèle que le royaume et le régime de Téhéran sont engagés dans une guerre d’influence pour le contrôle sur la région.

« Peut-être qu’ils veulent nous lancer un avertissement, dire que si on est différent, on doit faire attention, ne pas interférer » avec la politique régionale, s’interroge Mahdi Habibolahi, un Iranien venu se recueillir au cimetière d’al-Baqi après le pèlerinage à La Mecque le mois dernier.

Le vaste cimetière se trouve en face de la mosquée du Prophète, qui abrite le tombeau de Mahomet, à Médine. Derrière les hauts murs de marbre et les grilles du cimetière, se trouvent les tombes de nombreux parents, compagnons et descendants du Prophète. Et parmi eux, quatre des premiers imams, considérés comme des saints par les chiites, pour lesquels les descendants d’Ali, successeur du Prophète et époux de sa fille Fatima, étaient ses seuls successeurs légitimes à la tête de la communauté des croyants.

Ces tombes sont dont un lieu de pèlerinage pour les chiites du monde entier, et notamment les Iraniens, qui chaque année, après le pèlerinage à La Mecque, organisent une grande prière au cimetière de Médine.

Contrairement aux chiites, minoritaires dans le monde, les sunnites ne prisent guère les grandes prières, larmes et autres manifestations d’émotion. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Joumblatt : « Les dirigeants maronites ont des plans suicidaires visant à faire adopter à Saad Hariri leurs projets politiques », Le Liban, un laboratoire néoconservateur

Posted by dodzi sur septembre 21, 2009

Libnanews

Walid Joumblatt - PSPBeyrouth, le 19 septembre – Le député druze Walid Joumblatt s’en est vivement pris au pôle chrétien du 14 Mars, accusant l’ancien président de la république Amine Gemayel et le dirigeant des Forces Libanaises Samir Geagea d’empêcher la formation du gouvernement du premier ministre désigné Saad Hariri en oeuvrant avec les néoconservateurs américains.

Walid Joumblatt aurait indiqué à une délégation palestinienne, selon le quotidien Al Akhbar, que « quelques dirigeants maronites adoptent un projet politique qui, s’il est totalement impliqué, les mènera au suicide ». Il aurait nommé le cas de l’ancien président de la république Amine Gemayel et de Samir Geagea, les accusant de vouloir pousser le premier ministre désigné Saad Hariri à adopter ces projets politiques pouvant amener à l’isolation de la communauté sunnite au Liban.

Walid Joumblatt a poursuivi, indiquant ne pas vouloir se suicider et estimant sa présence au coté de Saad Hariri nécessaire avant de s’en prendre à la politique américaine, accusant les néoconservateurs de toujours détenir le pouvoir décisionnel sur la question du Moyen-Orient en dépit de l’arrivée de l’administration Obama. Le député druze a notamment accusé ces mêmes néoconservateurs d’œuvrer en faveur d’un remodelage du Moyen-Orient avec des pays créés sur des critères ethniques et religieux. Lire le reste de cette entrée »

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Jouzou : « Nous n’accepterons pas un mandat maronite sur nous »

Posted by dodzi sur septembre 8, 2009

Libnanews

mouhammad ali jozoBeyrouth, le 8 septembre – Dans une interview diffusée par l’Otv, le Mufti du Mont-Liban a indiqué que la communauté sunnite refuse de redonner les prérogatives de la Présidence de la République amendés par les Accords de Taëf en 1989.

Le dignitaire sunnite a ajouté que la communauté sunnite accepte d’accorder la Présidence à une personne appartenant à la communauté maronite mais refuse tout mandat maronite sur elle avant de poursuivre en accusant l’Iran d’armer et de soutenir les groupes parlementaires de l’opposition et d’estimer que l’Arabie Saoudite soutient tous les partis sans exception.

Posted in Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Joute verbale entre un dignitaire sunnite et le CPL

Posted by dodzi sur septembre 7, 2009

Libnanews

mouhammad ali jozocpl-logoBeyrouth, le 7 septembre – Une joute verbale a été échangée entre le Mufti du Mont Liban Ali Jouzou et le CPL. Ali Jouzou avait ouvert les hostilités en qualifiant l’ancien premier ministre et actuel dirigeant du CPL, le Général Michel Aoun, d’ennemi de l’Eglise Maronite, des sunnites et du Président de la République Michel Sleiman, ainsi que des médias dans un communiqué publié ce dimanche, avant de l’accuser de conditionner la formation d’un gouvernement d’union nationale en imposant le ministre des télécoms actuel, Gébran Bassil.

Le CPL a rapidement répondu au dignitaire sunnite, l’accusant d’inciter au sectarisme et à la division.

« Avec tout notre respect aux symboles religieux, nous ne pouvons pas permettre à des gens comme lui ou à lui, d’user de position religieuse pour toucher à la dignité de la population, changer les faits ou répandre des rumeurs », peut-on lire dans le communiqué du mouvement du Général Aoun, et d’estimer que ce dernier pourrait agir sous l’autorité politique du premier ministre désigné Saad Hariri.

Ce même communiqué appelle à l’arrêt de la campagne du Mufti Jouzou contre le général Aoun ainsi qu’un des excuses, et d’appeler Saad Hariri à y mettre un terme.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :