Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘Statut’

Les Saoudiennes tracées électroniquement lors de leurs voyages

Posted by jeunempl sur novembre 22, 2012

(L’Orient le Jour)

Privées du droit de conduire et de voyager sans autorisation, les Saoudiennes sont désormais soumises à une nouvelle mesure de contrôle avec un système électronique mis en place par les autorités avertissant leur famille dès qu’elles quittent le royaume.

Depuis la semaine dernière, le « gardien » de la femme saoudienne (père, époux, frère ou tuteur) reçoit sur son téléphone un message SMS l’informant que la femme placée sous sa garde légale a franchi les frontières du royaume, même si elle voyage en sa compagnie. C’est la militante Manal al-Chérif, icône de la campagne pour obtenir le droit des femmes à conduire, qui a relayé l’information sur Twitter, après avoir été alertée par un couple. L’époux, qui voyageait pourtant en compagnie de sa femme, a reçu un message par SMS des services de l’émigration, l’informant que son épouse « a quitté l’aéroport international de Riyad ».

« Les autorités ont recours à la technologie pour surveiller les femmes », déplore la romancière et éditorialiste Badriya al-Bichr, dénonçant « l’état d’esclavage dans lequel est maintenue la femme saoudienne ». Les femmes n’ont pas le droit de quitter le royaume sans une autorisation de leur « gardien », qui peut être son propre fils pour une veuve ou une divorcée, et doivent produire à l’aéroport ou aux frontières du royaume une Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Posted in Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le Liban élu membre du conseil d’administration de l’OIT

Posted by jeunempl sur juin 17, 2011

Le Commerce du Levant

La 100ème édition de la conférence de l’Organisation internationale du Travail (OIT) qui se tient chaque année à Genève a pris fin ce vendredi 17 juin.

Le Liban a été élu en tant que membre du conseil d’administration de l’OIT et sera représenté par le ministère du Travail. Fouad Balboul a été également élu pour représenter les chefs d’entreprises libanais à l’OIT.

Un texte sur l’amélioration des lois sur le travail des domestiques a été adopté lors de la conférence et a été approuvé par les pays arabes dont le Liban.

Une convention internationale historique votée pour protéger les domestiques étrangères

Jeudi 16 juin, à Genève, les 183 membres de l’Organisation internationale du travail (OIT) ont adopté une Convention (189e) et des recommandations (201e) destinée à améliorer le sort des quelque 52 millions de travailleurs domestiques – des femmes à 83 % selon l’OIT – à travers le monde.
Pour la première fois, ces « invisibles », selon le terme de l’organisation Caritas, pourront être protégés par un instrument juridique international.

Pour que cette convention entre en vigueur, il faut que deux pays au moins la ratifie. Plusieurs, dont Les Philippines et l’Uruguay, ayant annoncé leur intention de l’intégrer dans leurs lois internes.

En discussion depuis un an, ce texte a été adopté à l’occasion de la 100e assemblée de l’OIT, qui regroupe des représentants des gouvernements, des employés et des employeurs. Il a recueilli 396 voix en sa faveur, contre 16 « non » et 63 abstentions. Tous les pays arabes ont approuvé le texte. Sur les cinq représentants libanais, seul le délégué patronal a voté contre.

« Les Etats vont devoir étudier comment conformer leurs lois à cette convention s’ils souhaitent la signer. Il y a deux possibilités : inclure ces employé(e)s parmi les personnes protégées par le code du travail, ou établir une loi spécifique qui Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Télécommunications: L’origine du conflit

Posted by jeunempl sur juin 7, 2011

Frenchy Le Blog – Libnanews

Comme nous pouvons le voir sur cette copie d’écran, le réseau LBN Ogero est « vivant », c’est à dire qu’il existe, il est visible pour la plupart des appareils, même s’y on ne peut s’y connecter.

Ce réseau à l’origine de l’altercation entre le ministre des télécoms Charbel Nahas, la société Ogero et les FSI venue en soutien de cette dernière. Cela amène donc à un petit billet sur le sujet.

Tout d’abord, le fait que ce réseau soit en ligne amène à des questions légitimes, à savoir pourquoi tout d’abord, tout test « technique » ne nécessitant pas qu’il soit visible. Donc on peut se demander qui sont ses utilisateurs actuels? Dans quel but?

La facilité par laquelle le directeur général d’Ogero – qui a, depuis un certain temps, désobéi à son ministre de tutelle Charbel Nahas –  a remis les cartes d’accès au centre névralgique de ce réseau augure du fait qu’il sait qu’il est dans un certain tord, dans une certaine illégalité par rapport à la situation.

Deuxièmement sur la légalité même de ce réseau, offert à l’origine pour créer une nouvelle société Liban Télécom, à l’image de France Télécom, en vue de sa privatisation. Ogero utilise donc un réseau qui n’est pas le sien, donc il s’agit d’un réseau privé. Ogero avait eu l’autorisation d’installer ce matériel qui a été fourni en 2010, mais pas de le mettre en ligne. Ogero n’a pas reçu les autorisations d’utilisation des fréquences par le Conseil des Ministres. Le fait que les FSI protègent donc ce réseau est en infraction avec les intérêts de l’état libanais, ce qui explique la mise en accusation de leur commandant Achraf Rifi qui a désobéi à son ministre de tutelle Ziad Baroud, entrainant la démission de ce dernier.Il est aussi assez « ridicule » de voir des personnes comme l’ancien ministre de l’éducation, Mnenieh, défendre un réseau de télécommunication illégal alors qu’ils étaient si prompts à dénoncer le Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un mariage collectif au centre-ville pour dire oui… à un code de statut personnel civil

Posted by jeunempl sur mars 20, 2010

(Suzanne Baaklini – L’Orient le Jour)

Des dizaines de couples de « mariés » ont échangé leurs vœux hier au centre-ville, mais c’était pour les besoins d’un mouvement symbolique visant à soutenir une cause qui leur tient à cœur : leur droit à un code de statut personnel civil au Liban.

Habillées de robes de mariées, vêtus de costumes, ces femmes et ces hommes ont crié haut et fort, lors de cet événement organisé par Chaml (Jeunes citoyens libanais non sectaires et non violents), leur volonté d’une loi civile qui gère la vie des Libanais. Pour ce faire, ils ont transmis au secrétariat du Parlement un document dans lequel ils demandent que la loi sur le code de statut personnel civil sorte enfin des tiroirs et qu’elle soit débattue en vue de son adoption.

Aux jeunes de Chaml se sont joints le député Ghassan Moukheiber, un grand militant de longue date pour cette cause, les militants Ougarit Younane et Walid Slaiby, auteurs du projet de loi présenté au Parlement, qui font campagne depuis de longues années pour faire adopter un code de statut personnel civil, et de nombreux intéressés.

Le mariage collectif avait tout d’une véritable cérémonie : photos, lancer de riz et de fleurs, atmosphère festive, zaffé traditionnelle venue de la Békaa… En descendant vers le Parlement pour présenter le document au secrétaire général, la petite foule a scandé des rengaines populaires dont les paroles ont été adaptées à la revendication principale : celle du droit de contracter un mariage civil au Liban. Leur slogan principal : « Un mariage avec Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mariage civil à l’étranger : lorsque l’ignorance des lois est source de problèmes

Posted by jeunempl sur septembre 1, 2009

Anne-Marie el Hage – L’Orient le Jour

Chypre - Liban : mariage civilFuyant les lois communautaires du pays, les couples libanais se marient civilement à l’étranger, sans savoir qu’ils doivent suivre les lois du pays où ils ont convolé. En cas de conflits au sein du couple, les problèmes surgissent. L’absence d’une loi libanaise sur le statut personnel applicable à tous les Libanais, abstraction faite de leur confession, se fait cruellement sentir.

Le mariage civil n’est reconnu au Liban que s’il est contracté à l’étranger, selon une loi datant de 1936. Il est également impossible pour un couple de se marier civilement dans les consulats étrangers au Liban, à moins que les deux conjoints soient uniquement étrangers. Car en fonction de la convention de Vienne, le Liban conserve ses prérogatives sur ses nationaux. C’est la raison pour laquelle des milliers de couples libanais partent chaque année se marier à Chypre et en France principalement, mais aussi ailleurs.

Certains estiment, à tort, qu’un compromis a été trouvé et que les choses peuvent continuer ainsi ad vitam aeternam. Mais nombreux sont les problèmes qui surgissent, en cas de conflit au sein d’un couple marié civilement, en cas de mort prématurée d’un père, ou lors de Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le statut personnel et l’égalité entre la Femme et l’Homme

Posted by jeunempl sur novembre 20, 2008

Marie Nassif-Debs – Al Oufok

Introduction

Les principes généraux qui introduisent la Constitution libanaise (ratifiée, en 1990, selon le contenu de l’Accord de Taëf) stipulent que « le Liban est une république démocratique parlementaire, basée sur le respect des libertés générales, en premier lieu la liberté d’opinion et de croyance, de la justice sociale et de l’égalité des droits et des devoirs entre tous les citoyens sans discrimination ou préférence ». Ils ajoutent que « le peuple est l’origine des pouvoirs et de la souveraineté qu’il exerce à travers les institutions constitutionnelles », ce que nous traduisons par « la démocratie indirecte ». De plus, l’article 7 de la Constitution stipule que « tous les Libanais sont égaux devant la loi ; ils jouissent à égalité des droits civils et politiques et ont les mêmes obligations et devoirs sans différence aucune ».

Ce qui caractérise, donc, le régime démocratique libanais, en principe, est qu’il s’exerce au nom du peuple qui est à l’origine de tous les pouvoirs. Et, si le peuple est à l’origine des pouvoirs, cela veut dire qu’il est, par conséquent, à l’origine des lois qui sont la réflexion de sa volonté. D’où l’impossibilité de principe de voter une loi en contradiction avec les aspirations de ceux pour qui elle est faite et sur qui elle doit s’exercer.

Et, puisque les aspirations du peuple peuvent changer en fonction des changements sociaux, la loi doit être dynamique et exprimer ces changements en tout moment. De même, elle doit être globale et s’appliquer à tous sans exception aucune. Voilà pourquoi, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :