Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘St Georges’

Le Liban fait ses adieux à Ghassan Tuéni

Posted by jeunempl sur juin 9, 2012

N.A. – ANI

Eglise St Georges – Beyrouth

Ghassan Tueni

Le Liban a fait ses adieux samedi au journaliste éminent Ghassan Tuéni (décédé à l’âge de 86 ans). Le président de la République Michel Sleiman lui a décerné la Médaille de l’ordre national du Cèdre – Grand Cordon.

Le cortège funèbre s’est dirigé à pied vers le Parlement puis vers la cathédrale Saint Georges des grecs orthodoxes, Place de l’Etoile, où le patriarche Ignace IV Hazim, entouré du métropolite de Beyrouth des grecs orthodoxes l’archevêque Elias Audi et des évêques, a célébré l’office funèbre. Des membres de la famille, une pléthore de personnalités politiques, gouvernementales et des représentants étrangers étaient présents.

Le cercueil porté par les proches du défunt et par des journalistes, était arrivé plus tôt au siège du quotidien d’An-Nahar à Beyrouth, où Ghassan Tuéni a passé toute sa vie.

Des oraisons funèbres ont été prononcées en l’honneur de la mémoire du défunt par l’archevêque du Mont-Liban Georges Khoder, le Premier ministre Najib Mikati et plusieurs autres personnalités.

M. Mikati a rendu hommage « à Ghassan Tuéni qui a porté haut le flambeau du Liban et du monde arabe », rappelant qu’il a « lutté en faveur des causes arabes et ce sans faillir à sa mission ».

A leur tour, la petite-fille du défunt, la député Nayla Tuéni et le chef de l’Ordre de la Presse Mohammad Baalbaki ont salué la mémoire de « ce journaliste, homme politique, éditeur, diplomate, écrivain multilingue et personnalité académique ».

Publicités

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liban: le mythique hôtel Saint-Georges rêve de sa gloire d’antan

Posted by jeunempl sur juin 30, 2011

AFP

Symbole de l’âge d’or de Beyrouth, l’hôtel Saint-Georges n’est plus qu’une vieille carcasse au centre d’une bataille acharnée entre ses propriétaires et de puissants promoteurs immobiliers.

« Avant la guerre civile (1975-1990), le Liban était la capitale du monde et le Saint-Georges était la capitale du Liban », affirme Serge Nader, dont la famille a géré la plage adjacente à l’hôtel jusqu’en 1997.

« Nous étions le centre du monde », lance-t-il.

Construit à la fin des années 1920, l’hôtel incarnait le glamour du Liban d’avant-guerre, accueillant des stars d’Hollywood comme Elizabeth Taylor et Richard Burton, des têtes couronnées et d’autres célébrités comme le Shah d’Iran, la diva arabe Oum Kalsoum.

La crème de la société beyrouthine se retrouvait au bar, à la spectaculaire terrasse donnant sur la Méditerranée, ou à la piscine, qui seule aujourd’hui est ouverte au public.

Là, des dirigeants peaufinaient les tractations politiques, des journalistes étaient à l’affût de scoops et des espions comme Kim Philby, agent britannique devenu à la solde des Russes, à la recherche d’informations confidentielles.

« L’emplacement était absolument féerique. Le Saint-Georges, c’était une douceur de vivre avec le charme d’un Beyrouth disparu », se souvient Georges Corm, économiste et historien libanais.

« La baie, qui était une merveille, est aujourd’hui sans aucune poésie », ajoute-t-il.

Et pour cause. Ravagé durant la guerre, l’immeuble de quatre étages à la façade rosée est toujours désert et paraît effacé à l’ombre des gratte-ciel qui ont poussé comme des champignons ces dernières années.

L’hôtel, qui jouissait d’une vue imprenable, est aujourd’hui cerné par une marina, une digue d’environ 2,5 mètres de hauteur et un nouveau Lire le reste de cette entrée »

Posted in Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :