Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Articles Tagués ‘Soudan’

Vers davantage de jihadistes étrangers aux côtés de l’ASL ?

Publié par dodzi le mars 7, 2012

L’Orient le Jour

Aux côtés des insurgés syriens, une poignée de jihadistes sunnites combat le président Bachar el-Assad, selon des rebelles et des experts, et elle constitue l’extrême minorité des opposants armés au régime. Sauf que le phénomène pourrait s’amplifier.
Il est important de rappeler d’abord que sur les 22 millions de Syriens, quelque 70 % sont sunnites, 20 % appartiennent à d’autres branches de l’islam (chiites, druzes, ismaéliens, mais surtout 12 % d’alaouites) et 10 % sont chrétiens. Le nombre de jihadistes étrangers est donc difficile à évaluer à l’échelle du pays. Les combattants rencontrés pendant près d’une semaine par un journaliste de l’AFP autour de Homs, ville-symbole de la révolte reprise le 1er mars par l’armée, étaient essentiellement des Syriens sunnites, avec parfois quelques étrangers de même confession, et très rarement des chrétiens du pays.

« Cinq Libyens se battaient à Homs avec nous. Ils ont tous été tués », a ainsi expliqué un chef de groupe de l’Armée syrienne libre (ASL) ayant combattu dans la ville, confirmé par d’autres témoignages. Il a toutefois réfuté la présence de nombreux étrangers. « Il y en a quelques-uns, de différentes nationalités, mais on est essentiellement des Syriens. Et el-Qaëda n’a rien à voir avec nous ; el-Qaëda ne nous intéresse pas », a-t-il assuré. « Dans un pays où le chaos s’installe, il va de soi qu’un espace se crée pour des volontaires étrangers », mais leur rôle « restera dérisoire à moins que les combattants syriens ne voient un intérêt à leur présence », estime de ce fait Peter Harling, expert à l’International Crisis Group (ICG). Mi-février, un observateur de la Ligue arabe à Homs avait pourtant expliqué sous couvert d’anonymat que « de nombreux combattants étrangers » – islamistes pakistanais, afghans, libanais, irakiens, soudanais, libyens et yéménites – y menaient l’essentiel des actions armées et « dominaient tout le monde », l’ASL comme les activistes civils. « C’est un produit de son imagination, rétorque néanmoins M. Harling. Je ne vois pas comment des étrangers, à ce stade du conflit, imposeraient quoi que ce soit » aux Syriens et « je ne crois pas non plus qu’ils soient nombreux ». Lire la suite »

Publié dans Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Championnat arabe des nations : le Liban confirme face aux EAU

Publié par jeunempl le septembre 17, 2010

(Makram Haddad – L’Orient le Jour)

Après son succès facile acquis mardi aux dépens du Soudan (80-49), la sélection libanaise de basket-ball a continué sur sa lancée en remportant une victoire probante, hier, face aux EAU (78-38), à l’occasion de la rencontre qui les a opposés dans le cadre de la vingtième édition du championnat arabe des nations que le Liban organise dans la salle Pierre Gemayel de la Cité sportive Camille Chamoun. Cette compétition, qui regroupe dix nations arabes réparties en deux groupes, se poursuivra jusqu’au 24 septembre prochain.

Thomas Baldwin, l’entraîneur de la sélection nationale, choisissait un cinq de départ classique avec Jean Abdel Nour, Rony Fahed, Fadi Khatib, Ali Fakhreddine et Joe Vogel. Poussés par un public nombreux et bruyant, les Libanais lançaient les hostilités à 100 à l’heure et prenaient rapidement l’ascendant sur les Émiratis (21-16 à la 10e).
Développant un jeu défensif solide, les Libanais pratiquaient un jeu puissant et fluide qui portait rapidement ses fruits. De plus, avantagés par une moyenne de taille supérieure à celle de leurs adversaires, les joueurs libanais maîtrisaient facilement le jeu et contraignaient les Émiratis à des tentatives, infructueuses, de tirs lointains. Omniprésent aussi bien en Lire la suite »

Publié dans Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Erdogan au sommet arabe : Si la Palestine brûle, le Proche-Orient en entier brûlera

Publié par dodzi le mars 28, 2010

L’Orient le Jour

Quatorze chefs d'État sur les 22 membres de la Ligue arabe participent au sommet ordinaire annuel de deux jours, le premier à se tenir chez le sulfureux numéro un libyen Mouammar Kadhafi, et duquel sont absents deux poids lourds de la région, le Saoudien Abdallah et l'Égyptien Hosni Moubarak.

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan s’en est violemment pris à Israël,

à l’ouverture samedi en Libye d’un sommet arabe placé sous le signe de la défense de Jérusalem, estimant que considérer cette ville comme la capitale indivisible de l’État hébreu, comme le fait Israël, est une "folie".

"Jérusalem est la prunelle des yeux du monde musulman. Si Jérusalem brûle, ceci signifie que la Palestine brûle. Et si la Palestine brûle, ceci veut dire que le Proche-Orient brûle", a-t-il mis en garde.

Quatorze chefs d’État sur les 22 membres de la Ligue arabe participent au sommet ordinaire annuel de deux jours, le premier à se tenir chez le sulfureux numéro un libyen Mouammar Kadhafi, et duquel sont absents deux poids lourds de la région, le Saoudien Abdallah et l’Égyptien Hosni Moubarak.

Les dirigeants arabes étaient réunis à huis clos en soirée dans la ville méditerranéenne de Syrte, à 500 km à l’est de Tripoli. Ils n’avaient pas le droit d’avoir plus de deux accompagnateurs dans la salle de conférences. "C’est pour discuter en toute tranquillité", a dit le colonel Kadhafi. Selon le programme, le sommet doit reprendre aujourd’hui vers 10h00 locales (08h00 GMT) et s’achever par une conférence de presse vers 18h30 GMT.

"Nous ne pouvons pas tenir des négociations indirectes tant qu’Israël n’arrête pas totalement ses activités de colonisation à Jérusalem et ne mette pas fin à sa politique du fait accompli", a dit le président palestinien Mahmoud Abbas à l’ouverture du sommet dans l’après-midi. "L’État de Palestine n’aura aucun sens si Jérusalem n’est pas sa capitale", a-t-il souligné, appelant les pays arabes à "sauver Jérusalem".

Alors que les pays arabes ont écarté tout soutien à la reprise des négociations israélo-palestiniennes sans un gel de la colonisation, le patron de l’ONU Ban Ki-moon, invité au sommet, les a appelés à soutenir ces pourparlers, tout en condamnant les projets de colonisation.

Jérusalem-Est, annexée par Israël en 1967, est au centre du conflit israélo-palestinien. Les Palestiniens veulent en faire la capitale de leur futur État, alors qu’Israël considère l’ensemble de Jérusalem comme sa capitale "éternelle et indivisible".

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a encore assuré vendredi que sa politique concernant Jérusalem demeurerait inchangée. Israël a approuvé le 9 mars un projet de construction de 1 600 logements dans un quartier de colonisation à Jérusalem-Est, provoquant une grave crise avec Washington qui s’employait à lancer des pourparlers indirects entre Israël et les Palestiniens, alors que le processus de paix est bloqué depuis plus d’un an. Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Qatar : après le Liban, le Darfour

Publié par jeunempl le février 25, 2010

Jeune Afrique

Carte du Qatar

Ancien ministre des Affaires étrangères de Mauritanie, ancien ambassadeur en France

L’accord cadre du 23 février signé entre le gouvernement du Soudan et l’un des principaux mouvement de rébellion du Darfour, le Mouvement pour la justice et l’égalité (MJE), ouvre la voie à une véritable réconciliation nationale. C’est le résultat d’un travail diplomatique opiniâtre de l’État du Qatar. L’émir Cheikh Hamad Ben Khalifa al-Thani, son premier ministre et ministre des Affaires Etrangères Cheikh Hamad ben Jassim Bin Jabr al-Thani et son ministre délégué Ahmad al-Mahmoud se sont patiemment attaqués aux soubassements complexes de la crise du Darfour, et cela sans compter ni leur temps ni leur énergie.

Le travail n’était pas de tout repos puisqu’il fallait impliquer tous les protagonistes régionaux, les réconcilier au besoin, ne heurter les susceptibilités d’aucun pays, d’aucune institution régionale ou internationale, travailler à instaurer la confiance entre différents intervenants et contourner intelligemment les embûches des jalousies diplomatiques. Tache ardue si l’on sait que le conflit du Darfour s’est éminemment internationalisé, que les médiateurs sont légion, que beaucoup de médiations ont été tentées et ont toutes échouées. Et au fur et à mesure que la liste des « spécialistes du dossier » s’allongeait, le conflit se durcissait et enregistrait de nouveaux éléments de complication.

C’est dire donc que tout le monde observait avec une certaine appréhension l’implication diplomatique du Qatar dans le règlement de ce dossier. Tous se demandaient ce que Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les Arabes vivent dangereusement

Publié par dodzi le janvier 5, 2010

Jeune Afrique

Le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) a publié le cinquième volet de son « Rapport arabe sur le développement humain ». Les pays de la région souffrent toujours du chômage, de la pression démographique et peinent à faire respecter les droits de l’Homme. Des problèmes auxquels s’ajoute désormais la menace du changement climatique.

Sept ans après la publication du premier « Rapport arabe sur le développement humain », le cinquième volet de cette série parrainée par le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), publié au Caire le 21 décembre, aboutit au même constat désespérant : « Les obstacles au développement humain sont très tenaces » dans le monde arabe « parce que la sécurité des populations n’y est pas assurée. »

Pression démographique

Les intellectuels arabes qui établissent ce sombre bilan ont passé au crible les différents aspects de cette insécurité. Elle est d’abord environnementale, au sens large du terme. Si elle tend à ralentir, la croissance démographique se poursuit. La population des pays arabes est passée de 172 millions en 1980 à 330 millions en 2007, et atteindra 385 millions en 2015. Et, bien sûr, elle est jeune : les moins de 25 ans représentent 60 % de la population totale ; l’âge moyen est de 22 ans, contre 28 ans dans le reste du monde.

Cette pression humaine s’exerce sur des territoires désertiques à 68,4 %, où 57 % des ressources hydriques sont partagées avec des États voisins et les réserves d’eau souterraines « fortement surexploitées ». Peu industrialisés, ces pays « ne contribuent que très peu à l’effet de serre » et au réchauffement climatique. Mais ils font partie de ceux qui en pâtiront le plus. L’Égypte, le Liban, le Soudan et les pays du Maghreb seront parmi les plus affectés. Si, comme on le redoute, la hausse moyenne des températures de la planète devait dépasser 3 °C, le niveau de la mer pourrait s’élever de 1 mètre et provoquer l’exode de 6 millions d’habitants du delta du Nil. Lire la suite »

Publié dans Culture & Société, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Environ 40% de la population des pays arabes sous le seuil de pauvreté

Publié par dodzi le décembre 20, 2009

AFP/Le Parisien

Environ 40% de la population des pays arabes, soit 140 millions de personnes, vit en dessous du seuil de pauvreté, selon un rapport du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et de la Ligue arabe rendu public dimanche au Caire. Ce rapport intitulé "Les défis du développement dans les pays arabes: pour un développement humain", souligne "qu’il n’y a pas eu de réduction des taux de pauvreté au cours des 20 dernières années" dans cette partie du monde.


Le pourcentage global de la population vivant avec deux dollars ou moins par jour est de 19%. Ce taux monte à 41% en tenant compte du fait que dans de nombreux pays la pauvreté existe avec des revenus supérieurs. Ces statistiques revêtent des situations très diverses, avec des taux de pauvreté de 27-30% de la population en Syrie et au Liban, de 39% en Egypte et de 58% au Yémen.

Le document met également l’accent sur l’importance du chômage des jeunes, qui représentent "plus de 50% de la population sans emploi dans la plupart des pays arabes". Le monde arabe se retrouve ainsi en tête des régions du monde pour le chômage des jeunes. Les pays arabes sont ainsi confrontés au défi de créer 51 millions d’emplois nouveaux sur les dix prochaines années s’ils veulent non pas réduire ce taux de chômage, mais simplement le maintenir à son niveau actuel.

Ce rapport qui porte sur 18 pays a été rédigé en vue du sommet de l’ONU en septembre prochain qui sera chargé de faire un bilan dix ans après l’adoption des "objectifs du Millénaire", par lesquels la communauté internationale s’était engagée à réduire de moitié la pauvreté et la malnutrition d’ici 2015. Lire la suite »

Publié dans Culture & Société, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Qualité de vie : Beyrouth à la 175e place mondiale et 16e régionale

Publié par dodzi le novembre 2, 2009

Le Commerce du Levant/DubaïFrance.com

Beyrouth quality of lifeSelon l’enquête menée par le consultant Mercer Human Resource dans 215 villes de par le monde et citée par le bulletin de la Banque Byblos, le Liban occupe la 175e place mondiale en termes de qualité de vie et la 16e place parmi 21 pays de la région du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. Dans le précédent rapport, Beyrouth avait été classé à la 171e place mondiale et 15e régionale.

Cette étude évalue la qualité de vie dans les différentes villes du monde à partir de 39 composantes réparties en 10 catégories : politique, économique, socioculturelle, logement, loisirs, soins de santé, éducation, transports et autres services publics. Le Liban a obtenu un score de 51,9 points contre 53,3 l’an dernier. Ce score est inférieur à la moyenne mondiale qui se situe à 76,4 points ainsi qu’aux moyennes régionale et arabe qui sont respectivement de 61,6 et de 61,2 points. Vienne arrive en tête du classement avec un score de 108,6 points, Bagdad en dernière position, alors que New York constitue la ville de référence avec 100 points.Cette étude aide les multinationales à fixer les indemnités de leurs employés expatriés.

 

 

Publié dans Culture & Société, Dossiers, Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Hausse record des IDE en 2008, selon l’Escwa

Publié par dodzi le septembre 15, 2009

L’Orient Le Jour

La Commission économique et sociale de l’ONU pour l’Asie de l’Ouest (Escwa) a publié hier son rapport annuel sur les investissements directs étrangers (IDE) dans 14 pays de sa région de compétence. Le rapport a montré que la crise financière internationale a eu des répercussions négatives sévères sur le flux des IDE dans la région de l’Escwa en 2008. Ces flux sont donc passés de 64 milliards de dollars en 2007 à près de 60 milliards de dollars en 2008, reculant ainsi de 6,3 %.

Les experts de l’Escwa s’attendent à un recul supplémentaire des IDE au cours de 2009, du fait du ralentissement économique mondial.

Néanmoins, dans cette grisaille mondiale et régionale, cinq pays de la région Escwa ont connu un accroissement des IDE au cours de 2008. Il s’agit du Bahreïn, de la Jordanie, du Liban, du Soudan et de la Syrie.

Au cours de 2008, le Liban et la Syrie ont connu, malgré la crise financière mondiale, une progression sans précédent des IDE, enregistrant respectivement une hausse de 32 % et 42 % de ces flux. Les investissements directs étrangers se sont élevés au Liban à 3,6 milliards de dollars alors que ce montant a été de 1,3 milliard de dollars pour la Syrie. Lire la suite »

Publié dans Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le ramadan commence samedi dans la majorité des pays arabes et en Iran

Publié par dodzi le août 21, 2009

France Info/AFP

Lune RamadanRYAD, 21 août 2009 – Le mois de jeûne musulman du ramadan débute samedi dans la majorité des pays arabes et en Iran, la Mecque s’apprêtant à accueillir des milliers de pèlerins à cette occasion malgré la menace de la grippe porcine.

Les autorités religieuses en Arabie saoudite, berceau du rite sunnite, et dans l’Iran chiite ont fixé à partir d’observations astronomiques à samedi le début du ramadan. Ce mois sacré, qui constitue l’un des cinq piliers de l’islam, commencera le même jour en Irak, en Egypte, en Jordanie, au Koweït, aux Emirats arabes unis, au Qatar, à Bahreïn, en Syrie, au Yémen, en Tunisie, en Algérie, au Soudan et dans les territoires palestiniens. La Libye a annoncé pour ce vendredi le début du ramadan, de même que l’autorité chiite libanaise. Mais pour les sunnites du Liban il commencera samedi. Pendant ce mois, les musulmans doivent s’abstenir de manger, de boire, de fumer et d’avoir des relations sexuelles du lever au coucher du soleil. Lire la suite »

Publié dans Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Moubarak rencontre le lobby pro-israélien à Washington

Publié par dodzi le août 17, 2009

almasry-alyoum/GlobanNet

Hosni MoubarakHosni Moubarak, président égyptien tient ce lundi sur les lieux de sa résidence à Washington, une série de rencontres avec des personnalités américaines influentes, aux Etats-Unis. Il rencontrera, à cet effet, Hillary Clinton, chef du département d’Etat pour évoquer l’évolution de la situation régionale et internationale, notamment pour ce qui est de la cause palestinienne, les affaires du Moyen Orient, du Golfe, du Soudan, du Liban et la situation dans la Corne de l’Afrique.

Slim Aouad, porte-parole de la présidence de la République, a déclaré que "le Président Hosni Moubarak rencontrera également l’émissaire américain au Moyen Orient, George Mitchell, une dizaine de personnalités influentes, dont des anciens ambassadeurs américains en Egypte, des anciens conseillers de la sécurité intérieure américaine en Egypte. Il s’entretiendra, par ailleurs, avec les représentants de l’ensemble des organisations juives américaines, dont l’AIPAC "American Israel Public Affairs Committee", lobby pro-israélien.

Le président égyptien rencontrera demain mardi le conseiller de la sécurité intérieure américaine, James Johns, et se dirigera par la suite, à la Maison Blanche, en vue d’une rencontre au sommet avec le Président américain Barack Obama. Lire la suite »

Publié dans Géneral, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 40 followers

%d bloggers like this: