Mouvement pour le Liban

Représentant le Courant Patriotique Libre en Belgique

Posts Tagged ‘sit-in’

Sit In à Paris à l’appel du RPL en soutien à l’armée libanaise

Posted by jeunempl sur mai 24, 2012

RPL France

Suite aux évènements tragiques que vit le Liban depuis plusieurs jours, le Rassemblement Pour le Liban (Courant patriotique Libre) souhaite inviter les libanais à paris et les amis du Liban à manifester leur refus de la violence et leur soutien total à l’armée libanaise, garante de la souveraineté nationale.

Un sit in sera organisé ce samedi 26 mai à 17h, place Victor Hugo à Paris. Il sera pour tout le peuple libanais et avec toutes ses composantes. Seul le drapeau libanais sera hissé.

Vous êtes invités à venir nombreux à ce sit in pour pouvoir exprimer haut et fort ce soutien et refuser un nouveau cycle de violence à notre pays.

Publicités

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Géneral, Relations Liban-Belgique/UE | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sit-in de solidarité avec les disparus et détenus à la place Riad Solh

Posted by jeunempl sur avril 14, 2012

N.A. – ANI

Le comité des familles des disparus au Liban et l’association « SOLID » (Soutien aux Libanais en détention) ont organisé vendredi un sit-in de solidarité avec la cause des milliers des disparus et des détenus dans le but de réclamer la promulgation d’une loi sur les détenus et les disparus à la Place Riad Solh à l’occasion de la 37ème commémoration de la guerre civile.

Après la signature d’une pétition pour la promulgation de la loi, la présidente du comité des familles des disparus et des détenus Wadad Halwani a affirmé dans un communiqué, que « depuis la fin de la guerre civile, le Liban n’a pas trouvé une solution aux victimes détenues et disparues », appelant finalement « les députés à adopter ce projet de loi et à le promulguer ».

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les femmes réclament une fois de plus le droit de donner la nationalité à leurs proches

Posted by jeunempl sur décembre 31, 2011

(L’Orient le Jour)

Hier, des centaines de manifestants ont participé à un sit-in à Sanayeh, en face du ministère de l’Intérieur, afin de réclamer le droit pour les Libanaises mariées à un étranger de transmettre leur nationalité à leur époux et leurs enfants.

Les militants, quelques 700 selon les organisateurs, sont venus en bus de tout le pays. Certains avec beaucoup de retard, ce qui a diminué le nombre de participants attendus. Ces derniers, encadrés par de très nombreux policiers, ont occupé pendant une heure et demie l’espace en face du ministère. Parmi eux, des femmes de toutes les confessions mais aussi des hommes et des enfants. Il y a quelques semaines, le Conseil des ministres a pris la décision d’accorder aux émigrés la possibilité d’une restitution de la nationalité libanaise. Une fois de plus, les femmes ont été exclues et la décision ne concernait que les hommes. Cela a provoqué la colère des ONG.

Le sit-in était organisé par le CRTD. A (Collectif for Research and Training on Development. Action) dans le cadre de la campagne « Ma nationalité est un droit pour moi et ma famille », et en coopération avec d’autres associations comme Amel ou le Secours populaire.

Le CRTD. À, une ONG féministe basée à Beyrouth qui lutte pour l’égalité des sexes, la citoyenneté, les droits économiques et le leadership, est membre du réseau féministe international Women Learning Partnership (WLP) qui mène la campagne sur la nationalité depuis 2002 dans un grand nombre de pays arabes. Au Liban, Lire le reste de cette entrée »

Posted in Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les parents des détenus libanais en Syrie entameront lundi leur septième année de sit-in

Posted by jeunempl sur avril 8, 2011

(L’Orient le Jour)

Le lundi 11 avril, à 11h, les parents des détenus et disparus libanais entameront leur septième année de sit-in, observée depuis 2005 dans le jardin Gebran Khalil Gebran, au centre-ville.

Au terme de six ans d’attente et d’incertitude sur le sort des leurs, au cours desquels ils ont espéré un dénouement, les parents des disparus refusent de baisser les bras. « Nous resterons ici, jusqu’à ce que la lumière soit faite sur le dossier », affirment-ils.

Au terme de ces six années également, les revendications demeurent inchangées. « Bien que le dossier ait enfin été reconnu par l’État libanais en 2005, aucune démarche sérieuse n’a été prise par le gouvernement pour résoudre le problème, rappelle Ghazi Aad, porte-parole de Solide (Soutien aux Libanais en détention et en exil). Or comme nous l’avons déjà annoncé à maintes reprises, nous réclamons la formation d’une commission nationale. Malheureusement, toutes les parties au pouvoir se dérobent, bien que le dossier ait été adopté dans la déclaration ministérielle, parce qu’elles sont toutes impliquées d’une manière ou d’une autre. Nous ne cherchons pas à les juger, nous demandons qu’ils nous donnent des réponses à toutes nos questions. Les excuses à elles seules ne suffisent pas. »

Ghazi Aad affirme par ailleurs que la vérité va finir par éclater au grand jour, les événements de la région l’ont prouvé. « Nous les invitons à faire face à cette vérité le plus tôt possible, poursuit-il. Le crime existe. Garder le silence à ce propos est un crime en soi. L’histoire les jugera. »
Et Ghazi Aad de conclure : « Au terme de ces six années de sit-in, je peux affirmer que l’obstacle principal au dénouement de ce dossier est au Liban et non en Syrie, parce que nos responsables ne veulent pas entamer une action sérieuse dans ce sens. Ils ont peur. »

Ce lundi 11 avril, les familles des détenus et disparus en Syrie tiendront une conférence de presse au cours de laquelle elles dresseront un bilan des six dernières années et annonceront les mesures qui seront entreprises.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Signez la pétition de soutien à la OTV

Posted by jeunempl sur juin 15, 2010

MPLBelgique.org

Soutenez la liberté d’expression et une justice indépendante au Liban. Soutenez la OTV. Signez la pétition en ligne

Un sit-in aura lieu ce mercredi soir à 20h en face du bâtiment de la chaîne orange, à Dekwaneh. Avec cette affaire, c’est tout le système judiciaire libanais qui est remis en cause. L’injustice est beaucoup trop présente dans notre société pour la taire encore une fois!

En mars dernier, l’homme d’affaire libanais Antoine Sehnaoui, PDG de la Société Générale Banque au Liban (SGBL), règle ses comptes en public, dans une boite de nuit de Beyrouth. Accompagné de ses quatre gardes du corps, lui et ses amis menacent et finissent par tirer sur plusieurs personnes, en blessant une grièvement. Fidèle à sa réputation, le Général Aoun dénonce ce fait grave, demande à la justice d’arrêter (pour une fois) les coupables et de faire la lumière sur cette affaire. Par ailleurs, Antoine Sehnaoui n’aime pas le Général Aoun et il ne manque pas une occasion de le faire savoir, virant plusieurs de ses employés ayant de la sympathie pour le Général. Lorsque pour le spot de lancement d’une émission humoristique hebdomadaire, la OTV lance un sketch moquant ce fait en parlant de la Société Anti-Générale, la censure oblige la chaine de ne pas diffuser le sketch. Bien que surprise, la OTV s’exécute et retire à la fois le spot de lancement et l’émission « Ovrira ».

Une personne anonyme a néanmoins pu capter le spot de lancement et l’a diffusé sur le célèbre site Youtube. Antoine Sehnaoui sollicite alors à nouveau la justice pour, cette fois, saisir les fonds de la OTV et lui faire payer une amende astronomique, insinuant la culpabilité de la chaine orange!

Ainsi, la justice donne du crédit à un assassin, un criminel et un corrompu pour menacer la fermeture d’une télévision qui a su se faire respecter en moins de 3 ans, depuis son ouverture, produisant des émissions de qualité et diffusant l’information dans sa plus grande transparence. Est-ce cette liberté d’expression qui dérange et que l’on tente de faire taire?

Demain, les Libanais exprimeront leur désir de voir un jour une justice libanaise libre et indépendante! Le combat pour la OTV se veut également le symbole de ce message. Pour ceux qui n’y seront pas, comme pour nous Libanais de la diaspora, signons la pétition pour signifier notre soutien.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Culture & Société, Géneral, Nos articles | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Détenus libanais dans les prisons syriennes : les familles ne baisseront pas les bras

Posted by jeunempl sur avril 10, 2010

(L’Orient le Jour – Nada Merhi)

Les parents des détenus libanais dans les prisons syriennes entameront demain la sixième année du sit-in permanent qu’ils observent dans le jardin Gebran Khalil Gebran, au centre-ville. Pour marquer cette journée, un grand rassemblement est prévu demain sur les lieux du sit-in.

11 avril 2005. Les parents des détenus libanais dans les prisons syriennes entament un sit-in permanent accompagné, les premiers jours, d’une grève de la faim. Leurs revendications ? Obtenir une reconnaissance de la part des Nations unies du fait que l’application par la Syrie de la résolution 1559 du Conseil de sécurité demeurerait incomplète tant que le dossier des disparus et des détenus libanais dans les geôles syriennes n’aurait pas été réglé, et tant que n’aurait pas été formée une commission d’enquête internationale sur les disparitions forcées et les arrestations arbitraires de Libanais par les SR syriens.

10 avril 2010. Les parents des détenus libanais dans les prisons syriennes clôturent la cinquième année de leur sit-in permanent. Leurs revendications restent inchangées, même si les angles ont été légèrement arrondis. « Nos revendications sont réalistes, explique ainsi Ghazi Aad, porte-parole de Solide (Soutien aux Libanais en détention et en exil). La formation d’une commission internationale n’est pas possible, parce que cela nécessite un contexte local combiné à une conjoncture internationale, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. »

Et d’ajouter : « L’un des problèmes majeurs qui entravent le progrès dans le dossier reste l’absence d’une infrastructure nationale officielle adéquate. Cette infrastructure est importante sur le plan interne, puisqu’elle permet de faire un inventaire des personnes portées disparues au Liban. Nous savons qu’ils sont des milliers à avoir été enlevés soit par les milices, soit par les forces étrangères qui étaient présentes à l’époque, comme la Syrie, l’Organisation pour la libération de la Palestine ou Israël. Toutes les factions, sans exception, se sont rendues coupables d’actes d’enlèvement. Aucune d’entre elles ne peut le nier. Cette infrastructure permettra donc de donner le nombre exact des personnes disparues, qui sont estimées à Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Dossiers, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le député Moukhaiber visite la tente des parents des détenus libanais dans les prisons syriennes

Posted by jeunempl sur décembre 28, 2009

Libnanews

Le député Ghassan Moukhaiber, accompagné de Massoud Achkar s’est rendu aujourd’hui à la tente dressé près de l’Escwa au centre-ville de Beyrouth, où les parents des Libanais portés disparus et détenus dans les prisons syriennes organisent un sit-in, afin de leur présenter ses voeux à l’occasion des fêtes.

Moukhaiber a affirmé aux parents des détenus que leur cause ne sera réglée que d’une façon définitive et adéquate, appelant les dirigeants syriens à coopérer avec les responsables libanais afin de résoudre cette pénible affaire et d’effectuer une réconciliation.

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Odette s’en est allée

Posted by jeunempl sur mai 20, 2009

Frenchy

Ishtar et moi, nous avons rencontré Odette Adib grâce à une amie, Nayla l’année dernière dans une tente du Centre-Ville, tente tenue par les familles des disparus durant les années de souffrance. Syriens, Israéliens, miliciens bien de chez nous du Liban… comme toutes les mères, son histoire est partagée par la douleur des autres mères, ensembles elles, ses mères ont décidé de s’unir pour ce Liban de coexistence, également disparu avec les évènements.

Son histoire personnelle était émouvante, mère de Christine et Richard, ils avaient tous les deux disparus à quelques pas de leur domicile, dans Beyrouth-Ouest, pris par dans les tourments de 1982. Malgré les “conseils” appuyés des miliciens et hommes de main, elle est restée à son domicile, attendant ses enfants, durant bien des années.

Depuis ils n’ont jamais réapparu, mais la mère qu’elle était, elle ne pouvait accepter leurs disparitions.

La foi qu’elle portait en elle dans une prochaine réapparition s’était peu-à peu transformée en simple demande, elle disait, devant nous, simplement, au bout de 26 ans, pouvoir faire son deuil. Elle voulait la vérité, celle qu’on nous promet sans jamais l’accorder à nous simples mortels, au sujet de ses enfants.

Elle demandait à ces politiciens qui l’ont tant déçu, ces criminels qui étaient au pouvoir, cette vérité sur ses enfants, elle et d’autres demandaient qu’une enquête internationale soit menée pour pouvoir Lire le reste de cette entrée »

Posted in Billets & Opinions, Culture & Société, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Réponse de Nicolas Sehnaoui: Polémique, suite et fin

Posted by jeunempl sur avril 12, 2009

[Suite à la réponse du candidat du CPL au siège catholique de la première circonscription de Beyrouth, Nicolas Sehnaoui, l’Orient le Jour avait publié des commentaires de lecteurs soutenant visiblement la campagne de propagande de l’Orient le Jour à l’encontre du CPL.  Le jeune candidat s’est cependant attelé à répondre à chacun d’eux, point par point]

Nicolas SEHNAOUI

sehnaoui1Dans un courrier publié le jeudi 26 mars 2009 dans la page Opinion de L’Orient-Le Jour, M. Nicolas Sehnaoui répondait aux critiques faites au Courant patriotique libre du général Michel Aoun et à lui-même. Une initiative que deux lecteurs entreprenaient de commenter : Danielle Bacha (samedi 28 mars) et Jihad Mouraccadeh (jeudi 2 avril). M. Sehnaoui leur répond dans le texte qui suit. Pour des raisons évidentes, le journal considère qu’un tel échange ne saurait se poursuivre indéfiniment. En conséquence, nous nous abstiendrons désormais de publier tout courrier en rapport avec ce sujet.

Je commencerais par saluer les lecteurs de L’Orient-Le Jour et par leur dire combien je suis heureux d’avoir le plaisir et l’honneur de m’adresser à eux à travers ces droits de réponse successifs. J’espère pouvoir organiser un débat public pour la communauté francophone, ce qui nous permettra de discuter et d’échanger sereinement de tous ces sujets qui nous tiennent à cœur et qui engagent notre avenir.

Malgré la légèreté accablante de la réponse de M. Mouraccadeh, qui titre « Mythes fondateurs du CPL », visiblement sans savoir ce que ce mot veut dire puisque les vérités qu’il s’épuise à contredire n’ont rien de fondatrices pour le CPL et s’apparentant plus à une succession d’étapes parcourues par notre Courant ces dernières années.
Cela étant, le minutieux travail de propagande contenu dans cet article mérite au moins un démenti rapide qui rappellera, je l’espère, à son auteur que le débat de fond est plus utile que la déformation des faits qui a heureusement la vie courte Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Billets & Opinions, Géneral | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le 14 mars: de 1989 à 2005… la vérité!

Posted by jeunempl sur mars 14, 2009

MPLBelgique.org

[A l’occasion des 20 ans du lancement du processus de libération un certain 14 mars, le MPLBelgique.org retranscrit en français le contenu d’un reportage qui retrace l’histoire de la bataille pour la libération, du 14 mars 1989 (date du lancement de la guerre de libération contre l’occupation) au 14 mars 2005 (date de la gigantesque manifestation anti-syrienne commémorant cet évènement) ]

tayyar-demo-cpl-manifA travers ce reportage, la OTV retrace l’histoire de la résistance libanaise à l’occupation syrienne, qui débuta un certain 14 Mars 1989. Il s’agit également de se souvenir des conditions dans lesquelles les accords de la honte (ou accords de Taëf, en octobre 1989) ont été imposés au peuple libanais. C’est le premier reportage aussi complet sur l’histoire de la lutte contre l’occupation syrienne. Attention, ceux qui pensent que la lutte contre l’occupant syrien a commencé le 14 février 2005 risquent d’être choqués par les témoignages et les images que l’on retrouve dans ce reportage.

Reportage

1er épisode

Général Aoun: Vu ce qui s’est passé aujourd’hui et après les bombardements aveugles de l’armée syrienne ennemie sur le territoire libanais, le gouvernement s’est réuni et a décidé de prendre les démarches nécessaires pour que l’armée syrienne se retire immédiatement du territoire libanais.

Je suis devant une décision. Je ne prends cette décision qu’en fonction de celle du peuple. Ma décision dépend de la vôtre. Vous me dites « ok, on est avec toi », alors je Lire le reste de cette entrée »

Posted in Actualité Tayyar-CPL, Dossiers, Géneral, Liban dans l'Histoire, Nos articles, Régional | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :